COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Judith Katzir
(écrivain)

Biographie

Judith

Judith Katzir est écrivain. Elle étudie la littérature et le cinéma à l’Université de Tel-Aviv, puis enseigne l’« écriture créative » à l’université tout en étant également éditrice pour la maison d’édition Hakibbutz Hameuchad - Siman Kriah. Elle rencontre le succès public avec la publication de son premier roman, La mer est là, ouverte. Elle publie ensuite deux recueils de nouvelles et deux livres pour enfants. Elle a reçu de nombreux prix littéraires. Chère Anne, son deuxième roman, a été largement salué lors de sa parution en Israël en 2003, tant par la presse que par le milieu littéraire, pour la qualité de son écriture, son originalité et la force qui se dégage des rapports humains évoqués. Dans Chère Anne, à l’instar d’Anne Franck dont la narratrice découvre à l’époque le journal, l’héroïne retrouve son passé à travers quatre cahiers de son journal intime enterrés lorsqu’elle était adolescente. Ce douloureux retour sur son passé se fait à l’occasion de l’enterrement d’une femme qu’elle a beaucoup aimée, son professeur de littérature au collège. Ses cahiers recèlent la passion amoureuse interdite qui s’était développée entre l’élève et son professeur. Dans ce roman initiatique, Judith Katzir mêle, dans un style très singulier, la vie réelle et la littérature, des questionnements sur l’essence de l’écriture et des descriptions sensuelles livrées sans tabous. (Mise à jour: mars 2008)