COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Jeanne Favret-Saada
(ethnologue)

Biographie

Jeanne

Jeanne-Favret-Saada est ethnologue, agrégée de philosophie. Née en Tunisie en 1934, elle enseigne à l'Université d'Alger entre 1959 et 1963, où elle étudie les systèmes politiques et la violence. Revenue en métropole, elle mène dans les années 1970 des enquêtes de terrain sur la sorcellerie dans le bocage normand, avec la collaboration de Josée Contreras. Elle étudie particulièrement les aspects psychologiques de l'ensorcellement et du désensorcellement dans deux ouvrages fondateurs : Les mots, la mort, les sorts (1977) et Corps pour corps (1981). Dans les années 1990, Jeanne Favret-Saada se tourne vers l'étude des blasphèmes contemporains, notamment contre Salman Rushdie. Alors qu'elle est directrice d'études à l'EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes), elle publie avec Josée Contreras : Le christianisme et ses juifs, 1800-2000, vaste enquête sur les rapports entre l'Eglise catholique et les juifs, une étude locale entrecroisée avec une étude macro-historique. Pour autant, Jeanne Favret-Saada continue à s'intéresser à la sorcellerie. Ainsi, elle publie en 2009, Désorceler. Parallèlement à ses recherches, elle a une activité militante, en autres en collaborant à la revue ProChoix. (Mise à jour: mai 2009)

Jeanne Favret-Saada

Désorceler, (L’Olivier, 2009)   Acheter

Comment produire une crise mondiale : avec douze petits dessins, (Les Prairies Ordinaires, 2007)   Acheter

Le christianisme et ses juifs (1800-2000), (Seuil, 2004)   Acheter

Les mots, la mort, les sorts, (Gallimard, 1985)   Acheter

Corps pour corps : enquête sur la sorcellerie dans le bocage, (Gallimard, 1981)   Acheter