COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Dominique De-Williencourt
violoncelliste

Biographie

Dominique De Villiecourt est compositeur et violoncelliste. Dominique de Williencourt se présente comme le disciple des violoncellistes André Navarra, Philippe Muller, Mstislav Rostropovitch et du compositeur Jean Hubeau. Instrumentiste renommé, il se produit dans le monde entier et a obtenu le grand prix de l’Académie du disque. De nombreux compositeurs lui dédicacent des œuvres, parmi lesquels Nicolas Bacri, Thierry Lancino, Jean-Louis Florentz ou encore François Vercken. Président de l’association Pour que l’Esprit vive (Résidences et Académie de la Prée), directeur artistique de la société de production musicale Europ & Art, organisateur de croisières musicales, il est aussi, avec Jean Ferrandis, le fondateur de l’Ensemble EDGEDE. Dans ses œuvres, Dominique de Williencourt s’inspire de la Genèse (Bersabée pour violoncelle et orchestre, 2004 ; Abraham et Isaac pour baryton, flûte et orchestre à cordes, 2006), mais surtout de ses nombreux voyages. Tonalité et atonalité dialoguent dans des réminiscences arméniennes (Echmiadzine et le mont Ararat pour violoncelle, 1998), tibétaines (Dharamsala, la montagne aux aromates pour octuor de violoncelles), ukrainiennes (Xer Xès pour trois violoncelles et orchestre à cordes) ou encore russes (Slava Valentin pour octuor de violoncelles, 2009).