COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Alfred Grosser
(Politologue, sociologue, historien )

Biographie

Alfred

Alfred Grosser est un politologue, sociologue, historien français. Né en 1925 à Francfort sur le Main, il se réfugie en France avec sa famille dès 1933. Il y fait ses études, passant notamment l'agrégation d'allemand et commençant une thèse sous la direction d’Edmond Vermeil, mais il rompt avec la germanistique traditionnelle pour se tourner vers la science politique à partir de 1955. Il enseigne ensuite à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris où il a été professeur, puis professeur émérite. Il est directeur de recherches à la Fondation nationale des sciences politiques, de 1956 à 1992. Il enseigne également à HEC de 1961 à 1966 et de 1986 à 1988, à l'université de Stanford de 1964 à 1965, à l'Ecole Polytechnique de 1965 à 1995, à l'Université Keio de Tokyo en 1992, ainsi qu'à Singapour en 1994. Il a été chroniqueur politique au Monde de 1965 à 1994. Il occupe la même fonction très régulièrement à La Croix et à Ouest-France depuis 1994. Ses travaux et son enseignement ont exercé une grande influence, notamment pour la réconciliation et la coopération franco-allemande.   En 2011 paraît son livre de mémoires La Joie et la Mort, Bilan d'une vie. On y découvre, un athée convaincu, "en dialogue", qui dit prendre pour modèle Albert-Élie Luce dans ses derniers moments, Albert-Élie Luce étant un des personnages centraux de Jean Barois, roman de Roger Martin du Gard publié en 1913.    

Alfred Grosser

La joie et la mort , Bilan d'une vie , (Presses de la Renaissance , 2011)   Acheter

Les identités difficiles , (Presses de sciences Po, 2007)   Acheter

L'Allemagne en Occident , (Hachette , 2003)   Acheter

L'Allemagne de Berlin , Différente et semblable , (Alvik , 2002)   Acheter

Le crime et la mémoire , (Flammarion, 1999)   Acheter