Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Réédition de Mein Kampf

Une victoire mémorielle du nazisme (17 min)

Johann Chapoutot - historien, François Sergent - journaliste
  • Un piège pour historiens

    Une victoire mémorielle du nazisme (5min)

  • Hitler n'est pas le nazisme

    Ne pas fétichiser Mein Kampf (3min)

  • Mein Kampf, un long monologue

    La biologisation de la politique (6min)

  • Quand l'historien devient père

    La vulnérabilité faite chair (3min)

Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Johann Chapoutot - historien

Johann Chapoutot est un historien spécialiste d'histoire contemporaine, du nazisme et de l'Allemagne.

François Sergent - journaliste

François Sergent est journaliste. Il a fait l’essentiel de sa vie professionnelle à Libération de 1981 à 2015. Il a été tour à tour reporter, correspondant à Washington et à Londres, chef du service monde, éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction du quotidien. Il a été ensuite rédacteur en chef de justiceinfo.net, un site dédié à la justice internationale (2015-2018). Il est membre du conseil du Festival du Film et des Droits Humains de Genève (FIFDH). Il collabore à l’AUF et à S3Odeon.

Bibliographies des conférenciers

Johann Chapoutot

Le nazisme, (La Documentation française, 2012)   Acheter

Le meurtre de Weimar, (PUF, 2010)   Acheter

Le national-socialisme et l'Antiquité, (PUF, 2008)   Acheter

L'âge des dictatures, (PUF, 2008)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Antoine Vitkine

Mein Kampf, c'était écrit, (, )   Acheter

Daniel Jonah Goldhagen

Les bourreaux volontaires de Hitler, Les allemands ordinaires et l'holocauste, (Points , 1998)   Acheter

Alexandra Oeser

Enseigner Hitler, Les adolescents face au passé nazi en Allemagne , (Maison Des Sciences De L'homme , 2010)   Acheter

Johann Chapoutot

Le nazisme, Une idéologie en actes, (La Documentation française, 2012)   Acheter

Antoine Vitkine

Mein Kampf : histoire d'un livre, (Flammarion, 2015)   Acheter

Jean-Marc Dreyfus

Pour en finir avec Mein Kampf , et combattre la haine sur Internet , (Bord de l'eau , 2016)   Acheter

Claude Quetel

Tout sur Mein Kampf, (Perrin, 2017)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
L'organisateur
Commentaires ( 3 )

Plus fort qu'eux

3 juin 2021, 14h26, Robert

M. Chapoutot a bien raison. Quelle était l'urgence et la nécessité de remettre cette m… en circulation. même accompagnée de commentaires (qui nous apprendront quoi à part le fait que c'est une m… ?) Tourne et vire, ça a été plus fort qu'eux, les éditeurs ont trouvé le moyen de le rééditer. On dirait qu'il existe toujours - même chez les chercheurs les plus cultivés, une fascination idiote pour ce c… d'Adolf. Il y a d'autres c… à fouetter en ce moment.

Désobéir. Des policiers et des gendarmes sous l'occupation 1940-1944

10 juin 2021, 08h57, Yago

Au lieu de se focaliser sur Mein Kampf, il faudrait se focalise sur une meilleure compréhension du nazisme, sur la question pourquoi des individus étaient capables d'obéir aux ordres de leur chef et de tuer d'autres personnes, en employant toutes les techniques pour tuer possibles. Pourquoi d'autres personnes ont eu le courage de dire non, de désobéir aux ordres et aux instructions, de prendre des risques et de secourir des Juifs. Désobéir/ obéir, telle doit être la question clé pour comprendre pourquoi en France et en Italie, on a sauvé plus de 75% des Juifs, pourquoi en Belgique, dans la partie Wallonne on a sauvé plus de Juifs que dans la partie flamande, alors que ce fut le même pays et la même occupation; pourquoi certains en Pologne ont sauvé des Juifs et d'autres n'ont pas hésité à les dénoncer à les tuer etc. Pour plus d'informations sur la question à lire les ouvrages de l'historienne Limore Yagil, la seul a traité et à analyser le sujet dans ces nombreuses publications, parmi elles: La France terre de refuge et de désobéissance civile 1936-1944, sauvetage des Juifs, Cerf, 2010-2011, 3 tomes

Ce document utile montre que les allemands et les alliés savaient

10 juin 2021, 12h58, didier bertin

Mein Kampf qui était un best seller en Allemagne sous le régime nazi, est un témoignage clair de la folie de son auteur, de son désir de conquêtes territoriales et de sa volonté de détruire le peuple juif. A la lumière de ce livre les allemands qui avaient prétendu qu'ils ignoraient les intentions de l'auteur et avaient voté pour son parti, avaient aussi clairement endossé la responsabilité de ce qui allait se passer . A la lumière de ce livre les alliés qui avaient repoussé les réfugiés juifs avant la guerre, et avaient conclu des accords avec l'Allemagne nazie en montrant ensuite une indifférence à l'égard de la shoah en cours d'exécution ne peuvent plus prétendre non plus qu'ils ne savaient pas ce qui allait se passait et leur responsabilité est aussi en cause.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Une victoire mémorielle du nazisme

17 min

Johann Chapoutot - historien, François Sergent - journaliste

Commentaires ( 3 )

Plus fort qu'eux

3 juin 2021, 14h26, Robert

M. Chapoutot a bien raison. Quelle était l'urgence et la nécessité de remettre cette m… en circulation. même accompagnée de commentaires (qui nous apprendront quoi à part le fait que c'est une m… ?) Tourne et vire, ça a été plus fort qu'eux, les éditeurs ont trouvé le moyen de le rééditer. On dirait qu'il existe toujours - même chez les chercheurs les plus cultivés, une fascination idiote pour ce c… d'Adolf. Il y a d'autres c… à fouetter en ce moment.

Désobéir. Des policiers et des gendarmes sous l'occupation 1940-1944

10 juin 2021, 08h57, Yago

Au lieu de se focaliser sur Mein Kampf, il faudrait se focalise sur une meilleure compréhension du nazisme, sur la question pourquoi des individus étaient capables d'obéir aux ordres de leur chef et de tuer d'autres personnes, en employant toutes les techniques pour tuer possibles. Pourquoi d'autres personnes ont eu le courage de dire non, de désobéir aux ordres et aux instructions, de prendre des risques et de secourir des Juifs. Désobéir/ obéir, telle doit être la question clé pour comprendre pourquoi en France et en Italie, on a sauvé plus de 75% des Juifs, pourquoi en Belgique, dans la partie Wallonne on a sauvé plus de Juifs que dans la partie flamande, alors que ce fut le même pays et la même occupation; pourquoi certains en Pologne ont sauvé des Juifs et d'autres n'ont pas hésité à les dénoncer à les tuer etc. Pour plus d'informations sur la question à lire les ouvrages de l'historienne Limore Yagil, la seul a traité et à analyser le sujet dans ces nombreuses publications, parmi elles: La France terre de refuge et de désobéissance civile 1936-1944, sauvetage des Juifs, Cerf, 2010-2011, 3 tomes

Ce document utile montre que les allemands et les alliés savaient

10 juin 2021, 12h58, didier bertin

Mein Kampf qui était un best seller en Allemagne sous le régime nazi, est un témoignage clair de la folie de son auteur, de son désir de conquêtes territoriales et de sa volonté de détruire le peuple juif. A la lumière de ce livre les allemands qui avaient prétendu qu'ils ignoraient les intentions de l'auteur et avaient voté pour son parti, avaient aussi clairement endossé la responsabilité de ce qui allait se passer . A la lumière de ce livre les alliés qui avaient repoussé les réfugiés juifs avant la guerre, et avaient conclu des accords avec l'Allemagne nazie en montrant ensuite une indifférence à l'égard de la shoah en cours d'exécution ne peuvent plus prétendre non plus qu'ils ne savaient pas ce qui allait se passait et leur responsabilité est aussi en cause.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Un piège pour historiens

    Une victoire mémorielle du nazisme (5min)

  • Hitler n'est pas le nazisme

    Ne pas fétichiser Mein Kampf (3min)

  • Mein Kampf, un long monologue

    La biologisation de la politique (6min)

  • Quand l'historien devient père

    La vulnérabilité faite chair (3min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Johann Chapoutot - historien

Johann Chapoutot est un historien spécialiste d'histoire contemporaine, du nazisme et de l'Allemagne.

François Sergent - journaliste

François Sergent est journaliste. Il a fait l’essentiel de sa vie professionnelle à Libération de 1981 à 2015. Il a été tour à tour reporter, correspondant à Washington et à Londres, chef du service monde, éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction du quotidien. Il a été ensuite rédacteur en chef de justiceinfo.net, un site dédié à la justice internationale (2015-2018). Il est membre du conseil du Festival du Film et des Droits Humains de Genève (FIFDH). Il collabore à l’AUF et à S3Odeon.

Bibliographies des conférenciers

Johann Chapoutot

Le nazisme, (La Documentation française, 2012)   Acheter

Le meurtre de Weimar, (PUF, 2010)   Acheter

Le national-socialisme et l'Antiquité, (PUF, 2008)   Acheter

L'âge des dictatures, (PUF, 2008)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Antoine Vitkine

Mein Kampf, c'était écrit, (, )   Acheter

Daniel Jonah Goldhagen

Les bourreaux volontaires de Hitler, Les allemands ordinaires et l'holocauste, (Points , 1998)   Acheter

Alexandra Oeser

Enseigner Hitler, Les adolescents face au passé nazi en Allemagne , (Maison Des Sciences De L'homme , 2010)   Acheter

Johann Chapoutot

Le nazisme, Une idéologie en actes, (La Documentation française, 2012)   Acheter

Antoine Vitkine

Mein Kampf : histoire d'un livre, (Flammarion, 2015)   Acheter

Jean-Marc Dreyfus

Pour en finir avec Mein Kampf , et combattre la haine sur Internet , (Bord de l'eau , 2016)   Acheter

Claude Quetel

Tout sur Mein Kampf, (Perrin, 2017)   Acheter

Autres conférences sur le sujet