Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Volonté et finalité de l'existence - Cours N°2/3

L'exigence de la Révélation (35 min)

Elyakim Simsovic - enseignant
  • Avoir conscience du Créateur

    La dette originelle (11min)

  • La loi morale, outil libérateur

    Vivre en homme libre (11min)

  • Une loi unitaire

    Dans l'esprit et la matière (13min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Elyakim Simsovic - enseignant

Eliyakim Simsovic est né en 1944 à Budapest. Il étudie les sciences à Jussieu, et les sciences humaines à Nanterre. Il s’installe en Israël en 1982. Elyakim Simsovic partage son temps entre une vie professionnelle vouée à l'informatique, à la traduction technique et l'enseignement de la pensée juive, notamment dans le cadre du Centre Yair-Manitou. Au croisement des deux activités, il traduit le Maharal de Prague. Il a publié plusieurs articles de recherche et de réflexion et participe régulièrement à des émissions radiophoniques en français. Il contribue activement aux travaux de publication de l'enseignement de Léon Askenazi (Manitou).

Bibliographie du conférencier

Eliyakim Simsovic

Israël, cinquante ans d'Etat, (Ronald Hirle, 1998)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaire ( 1 )

Attention aux traductions

16 avril 2021, 18h32, Judith

J'ai beaucoup apprécié le fait de nous rendre attentif à quelques subtilités de la grammaire hébraïque et de la façon dont le texte biblique est écrit. Par exemple, le petit hé en Gn 2,4 dans "Behbor'am; la signification du mot "mitsvot" qui est trop souvent traduit par commandements, alors que la préformante "Mem" donne le sens du moyen de réaliser un objectif, une obligation ; le commandement = "Tsivouï" avec une préformante en T. Est-ce que ce terme est moderne ou biblique? Elyakim a fait remarquer aussi une autre nuance autour du verbe "tsava" odonner. Sens différent s'il est suivi du "et" du COD qui veut dire instruire ou de "el" qui donne le sens d'une instruction, d'un mode d'emploi à exécuter. J'ai bien aimé aussi le rappel du substantif "haqodesh" (au cours 1) : lashon ha-qodesh est la langue de sainteté comme la terre de sainteté et non terre sainte...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Volonté et finalité de l'existence - Cours N°2/3

L'exigence de la Révélation

4 mars 2021
(35 min)
Elyakim Simsovic - enseignant
  • 1/3
    Avoir conscience du Créateur
    (11min)

    La dette originelle

  • 2/3
    La loi morale, outil libérateur
    (11min)

    Vivre en homme libre

  • 3/3
    Une loi unitaire
    (13min)

    Dans l'esprit et la matière

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
Les documents
n°1 - Citation
La Création
Engendrements du ciel et de la terre
Pour parler de l'histoire dans sa dimension morale (et non événementielle) la Bible utilise le termeToldot "engendrements". La première fois que le terme apparaît il concerne l... Lire la suite
n°2 - Citation
La chaîne de la Tradition
De Moïse à la Grande Assemblée
La première Michna du traité Avoth présente de façon générale la chaîne de la transmission orale, depuis Moïse jusqu’à la Grande Assemblée. Cette Grande Assemblée fut ... Lire la suite
Le Conférencier
Elyakim Simsovic - enseignant

Eliyakim Simsovic est né en 1944 à Budapest. Il étudie les sciences . . . Voir la bio complète

Bibliographie sur le sujet
Yehoudah Loeb ben Betsalel [dit le Maharal de Prague]
Dieu parle aux hommes : la théologie juive de la révélation selon le Maharad de Prague, Extraits du Rayonnement d’Israël, (Klincksieck, 1969)   | Emprunter
Raphaël Draï
Le Dieu caché et sa révélation, (Fayard, 1990)   | Emprunter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
Attention aux traductions
le 16/04/2021, 18:32
J'ai beaucoup apprécié le fait de nous rendre attentif à quelques subtilités de la grammaire hébraïque et de la façon dont le texte biblique est écrit. Par exemple, le petit hé en Gn 2,4 dans "Behbor'am; la signification du mot "mitsvot" qui est trop souvent traduit par commandements, alors que la préformante "Mem" donne le sens du moyen de réaliser un objectif, une obligation ; le commandement = "Tsivouï" avec une préformante en T. Est-ce que ce terme est moderne ou biblique? Elyakim a fait remarquer aussi une autre nuance autour du verbe "tsava" odonner. Sens différent s'il est suivi du "et" du COD qui veut dire instruire ou de "el" qui donne le sens d'une instruction, d'un mode d'emploi à exécuter. J'ai bien aimé aussi le rappel du substantif "haqodesh" (au cours 1) : lashon ha-qodesh est la langue de sainteté comme la terre de sainteté et non terre sainte...