Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Une histoire de convivialité et de mépris

Juifs en pays arabe: le grand déracinement (1850-1975) (83 min)

Georges Bensoussan - historien
  • Retour sur un divorce

    Des sources pour dépasser les mythes (18min)

  • Précarité, violence, peur..

    dans une société plurielle et méconnue (21min)

  • Le monde arabe face à l'Emancipation :

    Le déni d'un passé compliqué (13min)

  • Questions du public et débat

    "Affaire Telerama"-M. Kenbib-les chrétiens-langues-le risque d'aider Israël-AIU et Alliance Française-racisme, antisémitisme (31min)

Les documents (10)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Georges Bensoussan - historien

Professeur agrégé d'histoire, HDR, ancien directeur éditorial du Mémorial de la Shoah, il est l’auteur de plusieurs ouvrages portant sur l'histoire de la Shoah, sur la genèse culturelle du génocide, sur les enjeux de sa mémoire comme aussi la place de cette mémoire dans l'État d'Israël aujourd'hui. Dans d’autres domaines, il a travaillé sur l’histoire du sionisme comme sur l’histoire contemporaine des Juifs du monde arabe. Il a coordonné enfin deux ouvrages sur la situation présente de la France : Les Territoires perdus de la République, sous le pseudonyme d’Emmanuel Brenner en 2002 ( nouvelle édition, Pluriel, 2015) Et Une France soumise. Les voix du refus (Albin Michel, 2017)

Bibliographie du conférencier

Georges Bensoussan

L'alliance israélite universelle (1860-2020), (Albin Michel, 2020)   Acheter

L'histoire confisquée de la destruction des juifs d'Europe, (PUF, 2016)   Acheter

Juifs en pays arabes, (Tallandier, 2012)   Acheter | Emprunter

Histoire de la Shoah, (PUF, 5ème édition, 2012)   Acheter | Emprunter

Dictionnaire de la Shoah, (Larousse, 2009)   Acheter | Emprunter

Un nom impérissable: Israël, le sionisme et la destruction des Juifs d'Europe (1933-2007), (Seuil, 2008)   Acheter

Europe, une passion génocidaire. Essai d'histoire culturelle, (Mille et une nuits, 2006)   Acheter | Emprunter

Les territoires perdus de la République, (Mille et une nuits, 2004)   Acheter | Emprunter

Ailleurs, hier, autrement : connaissance et reconnaissance du génocide des Arméniens, (Centre de documentation juive contemporaine, 2003)   Emprunter

Auschwitz en héritage ? D'un bon usage de la mémoire, (Mille et une nuits, 2003)   Acheter | Emprunter

Du fond de l'abîme. Journal du ghetto de Varsovie, (Pocket, 2002)   Acheter | Emprunter

Une histoire intellectuelle et politique du sionisme: 1860-1940, (Fayard, 2002)   Acheter | Emprunter

Mémoires juives, (Gallimard, 1994)   Emprunter

L'Idéologie du rejet, (Manya, 1993)   Acheter | Emprunter

Génocide pour mémoire, (Le Félin, 1989)   Acheter | Emprunter

Georges Bensoussan (dir.) Co auteur Barbara Lefebvre

Une France soumise, (Albin Michel, 2017)   Acheter

Georges Bensoussan, Mélanie Marie (cartographe)

Atlas de la Shoah. La mise à mort des Juifs d'Europe (1939-1945), (Autrement , 2014)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Albert Memmi

La Statue de sel, (Gallimard, 1966)   Acheter

Bernard Lewis

Juifs en terre d'Islam, (Flammarion, ), 1998)   Acheter | Emprunter

Haïm Zafrani

Juifs d'Andalousie et du Maghreb, (Maisonneuve & Larose, 2002)   Acheter | Emprunter

Michel Abitbol

Le passé d'une discorde, Juifs et Arabes depuis le VIIème siècle, (Perrin, 2003)   Acheter | Emprunter

Michel Abitbol

Juifs et Arabes au XXe siècle, (Librairie Académique Perrin, 2007)   Acheter

Haïm Zafrani

Le judaïsme maghrébin : Le Maroc, terre des rencontres des cultures et des civilisations, (Marsam, 2007)   Acheter

Shmuel Trigano

La fin du Judaïsme en Terre d'Islam, (Denoël, 2009)  

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
Commentaires ( 19 )

FELICITATION POUR VOTRE TRAVAIL COLOSAL.

22 juillet 2012, 23h42, ariel carciente

Bravo ! Kol Hakavod. Magistral. Merci de ne pas avoir oublie le rabbin Mordekhai Abisseror. Il a aide a ouvrir les portes de notre prison. Celui qui les avait ferme etait le medecin du sultan quand il a aide a ecraser le roi du Portugal a la bataille des 3 rois et empeche l'inquisition de s'installer et continuer a nous crucifier... Un juif du Maroc - Chefchaouen/ Jerusalem, qui est le premier, en 120 ans, a causes des pogromes qui ont massacre notre famille, a avoir ses petits enfants chez lui a la maison. 1790-1880-85-1903-1907 (1963-64) etc.

Bravo et merci

23 juillet 2012, 21h27, Marcus Elhadad

Georges Bensoussan est un historien essentiel, passionné mais rigoureux dont les travaux révèlent avec clarté et donnent forme à ce qui n'est que bribes d'histoire chez ceux=là meme qui ont vécu cette histoire. Merci et bravo. Comment peut-on aider à developper ses travaux ?

Réponse à Marcus Elhadad

29 juillet 2012, 12h44, G. Bernaerts

Vous posez une question importante : "comment aider ? " et cette question m'intéresse et se pose aussi pour moi. Cela vous intéresse-t-il que nous en parlions ensemble ? J'ai peut-être quelques pistes.

Travail extrêmement instructif et crucial pour une analyse correcte des enjeux politiques actuels.

29 juillet 2012, 12h53, G.Bernaerts

Merci pour votre précieux travail, cette recherche manquait cruellement. Elle permet, selon moi, d'aider à discerner la dynamique à l’œuvre actuellement dans les différentes formes que prend le nouvel antisémitisme : Je pense notamment à la nécessité de diaboliser Israël pour aider au refoulement de ce passé très difficile à assumer tant pour les occidentaux que pour un certain monde arabe. Il semble que la solitude (dans votre travail) soit le passage incontournable de toute recherche de vérité comme le particulier est le passage obligé vers l'universalisme. Merci et bien à vous, encouragements.

Remettre les choses en ^lace

2 août 2012, 14h57, Rapha Bensoussan - Jérusalem

Une perception très juste des rapports judéo-arabes tels que je les ai vécus au Maroc. Le protectorat français a, d'une certaine manière, libéré les juifs de la tutelle "dhimi", qui signifiait la mise en "sous-humanité" des communautés juives par un pouvoir étatique. La grande crainte des juifs des pays arabes, était de se retrouver sous une autorité d'Etat, qui légitime, entre autres, son pouvoir, par ses attachements aux traditions islamiques, dont la signification, pour les juifs, ne pouvait être que la "dhima". Le déracinement a été la conséquence de la peur de la perte de droits d'homme, que le protectorat, malgré l'ignominie raciste des colons, portait dans se wagons. Merci de cette recherche, de ces prises de position et de la remise à sa place de la "conviviabilté" qui est, entre les mains de nombreux "chercheurs" un instrument idéologique et non une mise à jour de vérités.

La vérité historique est relative

25 octobre 2012, 15h09, sultan

Vous avez fait en juin une conférence sur votre livre du déracinement juif en pays arabes. Je ne suis pas historien et je salue votre érudition. Mais en tant qu'humaniste scientifique je me permets de vous dire que la "vérité" est toujours relative, tout comme le dit Einstein. J'aurais plaisir à en discourir avec vous à partir de ma longue expérience humaine. Comme le dit st. Exupery : on ne voit bien qu'avec le cœur.

Bravo !

1 novembre 2012, 01h20, aline

Un excellent temoignage ! Je suis nee en Tunisie et je partage ces idees !

Compléments d'Histoires

4 novembre 2012, 18h06, P. Benitah.

Manitou Z''L en avait parlé dans ses cours vous nous l'avez démontré... Merci.

Enfin la fin du mythe de l'idylle judeo arabe !

8 novembre 2012, 01h03, Marie-Jeanne ELBAZ

Enfin un vrai travail qui prouve le mythe de la vie idyllique des Juifs dans les pays arabes. Si le judaïsme européen a été décimé physiquement par la Shoah, de mon point de vue, ceux des pays arabes ont subi une Shoah spirituelle que seul leur départ État d’Israël a réussi a stopper. Je remercie monsieur G. Bensoussan pour son brillant travail d'Historien sur le sujet mais il est regrettable qu’Israël n'aie jamais consacré ses énergies qu'a la Shoah d'Europe.

Folklore culinaire

10 novembre 2012, 17h30, am fileyssant

J'ai appris en recherchant des recettes de "melokheyia" sur internet... Que ce plat tellement apprécié de TOUS les egyptiens (cf "le tarbouch''de Robert Solé) était autrement/un temps appelé : "la mauve des juifs" ! Et quand d on cherche des précisions dans les travaux de Mességué sur les plantes, on découvre que la mauve est une plante aux multiples bienfaits ! Et de l'expérience de tous, au goût si délicieux... Voilà ce qui persiste de nos vies egyptiennes...

Juifs en pays arabes

13 décembre 2012, 20h59, dci33

Merci pour votre conférence - Je suis d'accord avec vous sur tous les points. Je suis ne au Maroc et j'y ai grandi jusqu'à l'âge de 35 ans. Vous avez raison de dire que ce qui a pousse les juifs à quitter le Maroc c'etait la peur, peur de l'avenir de ce qu'on allait devenir etc.

Shalom

19 décembre 2012, 00h52, David

Je garde un très très bon souvenir de ma jeunesse au Maroc (Mogador/Essaouira) pour ma part. Mes parents avaient gardé une vision idyllique du Maroc aussi. C'est plus les conditions économiques qui nous ont poussé à partir. Un petit bémol quand même quand Mr Bensoussan compare les Mellah à des ghettos. En tout cas, ce n'est pas comme ça que le l'ai vecu.

Sur le mellah comme ghetto

1 janvier 2013, 13h25, vm

D. Sibony en témoigne discrètement dans "Marakech, le départ".

Puissance et Pouvoir divisent mMusulmans Chrétiens et Juifs

13 janvier 2013, 18h28, Serge Ouaknine

La démonstration de Benssousan est juste, mesurée et brillante. En fait, le conflit véritable des relations judéo arabes est celui de l'intimité face à la communauté. La'Umma musulmane est coercitive comme la communauté des Juifs, avec cette différence majeure que les Juifs n'ont pas été excluants ou humiliants, ils ont seulement voulu maintenir un état de "séparation" ('am ségula " en hébreu) ce que souvent les autres peuples considèrent comme excluant d'eux et/ou contre eux. Dans l'intimité il a des relations de convivialité exceptionnelles, émouvante quand un Musulman et un Juif deviennent amis de coeur, une porte s'ouvre au ciel et ils ont les uns et les autres le sentiment de vivre une joie. Mais cette joie se ternit quand la coercition de la communauté musulmane donne à ses représentants, la légitimité d'un pouvoir omnipotent au nom de la descendance ultime et vrai du Tout Puissant, puisque le credo musulman dit : "Il n'est qu'un seul Dieu et Mohammed est son prophète" ce qui peut tolérer les précédents mais les considérer seulement comme les prédécesseurs du vrai et dernier entendement de la révélation monothéiste. Nous avons vécu cela avec les Chrétiens dans leurs ascension et construction, ils ont été le "Verus Israël" et au nom de cela nous ont férocement massacré (férocement est un mot pale quand il s'agit des pogroms et de la Shoah). Un ami musulman avec qui je créais un spectacle a Jérusalem a fini par me dire au détour d'une conversation sur le Mont du Temple : "Pour nous un vrai juif, c'est un musulman" La question est déjà présente dans le Coran ou Mohamed va de la violence absolue contre les Juifs qui ne l, ont pas reconnu à la reconnaissance des prophètes chrétien et juif qui le précèdent. Le conflit ultime est là qui est le "vrai " gardien de l'Éternel devant D. Ieu et les hommes. Ce qui est joie dans l'intimité peut devenir fratricide et cruauté dans le public. La questionDans l, Intimité nous sommes identiquement responsable de la Puissance mais dans le public la Puissance s'éclipse et retombe dans le Pouvoir. La fraternité est de se reconnaître semblables à l'ombre de la Puissance. Et de se retrouver ennemis à l'ombre du Pouvoir.

Vous n'êtes pas seul !

14 janvier 2013, 18h19, Yolande Cohen (Montréal)

J'ai bcp apprécié votre conférence et vais donc lire votre livre attentivement (je ne crois pas que mépris soit le bon mot, pourquoi pas colonisé, ou même dominé?). Votre conférence n'a fait que renforcer ma conviction qu'il ns faut faire de l'histoire sur cette question et non du travail mémoriel (à ce titre, le recueil des mémoires est la première étape de cette reconstitution historique, ce sont des sources aussi importantes que les sources écrites, difficiles à trouver ; de fait l'histoire de la shoah a commencé par le recueil des mémoires... Cela n'a pas empêché l'histoire). Et j'ai ressenti moi aussi, dès le début de mes propres travaux sur les Juifs Marocains à Montréal la difficulté de se faire entendre... tout cela pour vous dire que vous n'êtes pas seul à ressentir cette solitude d'entrer dans un continent de silences, de mensonges et de peurs... Il s'agit maintenant pour tous ceux et celles qui travaillent sur ces sujets de le reconnaitre et de travailler de concert...

La conférence de M. Ben Soussan sur son livre "Le grand déracinement 1850-1975".

24 janvier 2013, 12h19, Ninette

Je vous remercie pour votre conférence que j'ai entendue sur mon ordinateur, aujour'hui. Depuis que j'ai entendu de la bouche d'un jeune musulman marocain les bonnes paroles du roi du Maroc en période nazie pour protéger les juifs des déportations et boucheries relevant de la Shoah, j'avais été émerveillée, mais avec une pointe d'incrédulité, quand même. Je ne sais toujours pas si il y a eu des déportations de juifs vers les camps, mais en tous cas, vous m'avez allumé une petite lumière sur cette période et bien instruite sur les pays du Maghreb et les autres arabo-musulmans, concernant ces gens-là et notre pauvre histoire. Ah, si seulement tous les intellos, humanistes, politiciens et bonnes gens de tous genres se donnaient la peine de s'instruire et s'attarder sur le passé de leur pays, avec tous les mensonges et crimes impensables à l'égard de nous les juifs, nous nous en porterions tous sûrement beaucoup mieux. Je suis née à Tunis que j'ai quitté à l'âge de presque 7 ans, qui aurait dû être direction Israël mais pour des raisons familiales et affectives s'est limitée à la France. , et, bien que n'étant dans notre famille pas trop malheureux en Tunisie, je me rappelle que j'avais en moi une peur des Arabes, cette même peur qui est toujours vicée en moi. Et j'approche de mes 70 ans ! Encore une fois, merci Monsieur Ben Soussan.

Merci pour votre conference... Cela m`a reconforte de vous entendre !

13 juin 2013, 05h44, joe doron

Un grand et sincère merci a Benssoussan... Vous dévoilez avec votre livre, une véritable bible de l'histoire des Juifs en pays Arabes... Votre livre est-il déjà en vente au Canada ?

Solide et Passionné

29 juillet 2013, 03h46, Juive d'Egypte

Un gros et magnifique livre (et conférence !). Merci d'avoir poussé les questions jusqu'au bout. Maintenant le travail à faire c'est l'étude des littératures et pensées des juifs des pays arabes.

Juifs en pays arabes

6 mai 2017, 15h45, Bobvian

Cher Mr Bensoussan, après avoir présenté un film sur le Mur de Jérusalem à Genève, par Mme Leïla Shahid, je lui ai posé la question : "Ne trouvez-vous pas qu'îl est grand temps d'apprendre à tous nos jeunes ce qu'a représenté la colonisation des âmes (et son impact sur l'histoire) par la Chrétienté et l'Islam. Chahut et rires d'un bon millier de fans dans la salle. En réponse Mme Shaïd prétendait de ne-pas-comprendre-où-je-voulais-en-venir... J'ai pensé à ce moment là que j'avais touché un possible talon d'Achille. Plus tard, dehors, je me suis re-présenté et reposé la même question... Prise de fureur, elle m'a craché dessus que les Musulmans n'avaient jamais colonisé qui et quoi que se soit ; que les seuls à l'avoir fait étaient les Ottomans... Elle n'était donc pas au courant que les armées du Calife Omar (les Omeyyades) n'avaient pas seulement conquis le bassin méditerranéen mais sont aller coloniser l'Inde et même l'Indonésie... Avais-je tort de lui poser cette question ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Juifs en pays arabe: le grand déracinement (1850-1975)

83 min

Georges Bensoussan - historien

Commentaires ( 19 )

FELICITATION POUR VOTRE TRAVAIL COLOSAL.

22 juillet 2012, 23h42, ariel carciente

Bravo ! Kol Hakavod. Magistral. Merci de ne pas avoir oublie le rabbin Mordekhai Abisseror. Il a aide a ouvrir les portes de notre prison. Celui qui les avait ferme etait le medecin du sultan quand il a aide a ecraser le roi du Portugal a la bataille des 3 rois et empeche l'inquisition de s'installer et continuer a nous crucifier... Un juif du Maroc - Chefchaouen/ Jerusalem, qui est le premier, en 120 ans, a causes des pogromes qui ont massacre notre famille, a avoir ses petits enfants chez lui a la maison. 1790-1880-85-1903-1907 (1963-64) etc.

Bravo et merci

23 juillet 2012, 21h27, Marcus Elhadad

Georges Bensoussan est un historien essentiel, passionné mais rigoureux dont les travaux révèlent avec clarté et donnent forme à ce qui n'est que bribes d'histoire chez ceux=là meme qui ont vécu cette histoire. Merci et bravo. Comment peut-on aider à developper ses travaux ?

Réponse à Marcus Elhadad

29 juillet 2012, 12h44, G. Bernaerts

Vous posez une question importante : "comment aider ? " et cette question m'intéresse et se pose aussi pour moi. Cela vous intéresse-t-il que nous en parlions ensemble ? J'ai peut-être quelques pistes.

Travail extrêmement instructif et crucial pour une analyse correcte des enjeux politiques actuels.

29 juillet 2012, 12h53, G.Bernaerts

Merci pour votre précieux travail, cette recherche manquait cruellement. Elle permet, selon moi, d'aider à discerner la dynamique à l’œuvre actuellement dans les différentes formes que prend le nouvel antisémitisme : Je pense notamment à la nécessité de diaboliser Israël pour aider au refoulement de ce passé très difficile à assumer tant pour les occidentaux que pour un certain monde arabe. Il semble que la solitude (dans votre travail) soit le passage incontournable de toute recherche de vérité comme le particulier est le passage obligé vers l'universalisme. Merci et bien à vous, encouragements.

Remettre les choses en ^lace

2 août 2012, 14h57, Rapha Bensoussan - Jérusalem

Une perception très juste des rapports judéo-arabes tels que je les ai vécus au Maroc. Le protectorat français a, d'une certaine manière, libéré les juifs de la tutelle "dhimi", qui signifiait la mise en "sous-humanité" des communautés juives par un pouvoir étatique. La grande crainte des juifs des pays arabes, était de se retrouver sous une autorité d'Etat, qui légitime, entre autres, son pouvoir, par ses attachements aux traditions islamiques, dont la signification, pour les juifs, ne pouvait être que la "dhima". Le déracinement a été la conséquence de la peur de la perte de droits d'homme, que le protectorat, malgré l'ignominie raciste des colons, portait dans se wagons. Merci de cette recherche, de ces prises de position et de la remise à sa place de la "conviviabilté" qui est, entre les mains de nombreux "chercheurs" un instrument idéologique et non une mise à jour de vérités.

La vérité historique est relative

25 octobre 2012, 15h09, sultan

Vous avez fait en juin une conférence sur votre livre du déracinement juif en pays arabes. Je ne suis pas historien et je salue votre érudition. Mais en tant qu'humaniste scientifique je me permets de vous dire que la "vérité" est toujours relative, tout comme le dit Einstein. J'aurais plaisir à en discourir avec vous à partir de ma longue expérience humaine. Comme le dit st. Exupery : on ne voit bien qu'avec le cœur.

Bravo !

1 novembre 2012, 01h20, aline

Un excellent temoignage ! Je suis nee en Tunisie et je partage ces idees !

Compléments d'Histoires

4 novembre 2012, 18h06, P. Benitah.

Manitou Z''L en avait parlé dans ses cours vous nous l'avez démontré... Merci.

Enfin la fin du mythe de l'idylle judeo arabe !

8 novembre 2012, 01h03, Marie-Jeanne ELBAZ

Enfin un vrai travail qui prouve le mythe de la vie idyllique des Juifs dans les pays arabes. Si le judaïsme européen a été décimé physiquement par la Shoah, de mon point de vue, ceux des pays arabes ont subi une Shoah spirituelle que seul leur départ État d’Israël a réussi a stopper. Je remercie monsieur G. Bensoussan pour son brillant travail d'Historien sur le sujet mais il est regrettable qu’Israël n'aie jamais consacré ses énergies qu'a la Shoah d'Europe.

Folklore culinaire

10 novembre 2012, 17h30, am fileyssant

J'ai appris en recherchant des recettes de "melokheyia" sur internet... Que ce plat tellement apprécié de TOUS les egyptiens (cf "le tarbouch''de Robert Solé) était autrement/un temps appelé : "la mauve des juifs" ! Et quand d on cherche des précisions dans les travaux de Mességué sur les plantes, on découvre que la mauve est une plante aux multiples bienfaits ! Et de l'expérience de tous, au goût si délicieux... Voilà ce qui persiste de nos vies egyptiennes...

Juifs en pays arabes

13 décembre 2012, 20h59, dci33

Merci pour votre conférence - Je suis d'accord avec vous sur tous les points. Je suis ne au Maroc et j'y ai grandi jusqu'à l'âge de 35 ans. Vous avez raison de dire que ce qui a pousse les juifs à quitter le Maroc c'etait la peur, peur de l'avenir de ce qu'on allait devenir etc.

Shalom

19 décembre 2012, 00h52, David

Je garde un très très bon souvenir de ma jeunesse au Maroc (Mogador/Essaouira) pour ma part. Mes parents avaient gardé une vision idyllique du Maroc aussi. C'est plus les conditions économiques qui nous ont poussé à partir. Un petit bémol quand même quand Mr Bensoussan compare les Mellah à des ghettos. En tout cas, ce n'est pas comme ça que le l'ai vecu.

Sur le mellah comme ghetto

1 janvier 2013, 13h25, vm

D. Sibony en témoigne discrètement dans "Marakech, le départ".

Puissance et Pouvoir divisent mMusulmans Chrétiens et Juifs

13 janvier 2013, 18h28, Serge Ouaknine

La démonstration de Benssousan est juste, mesurée et brillante. En fait, le conflit véritable des relations judéo arabes est celui de l'intimité face à la communauté. La'Umma musulmane est coercitive comme la communauté des Juifs, avec cette différence majeure que les Juifs n'ont pas été excluants ou humiliants, ils ont seulement voulu maintenir un état de "séparation" ('am ségula " en hébreu) ce que souvent les autres peuples considèrent comme excluant d'eux et/ou contre eux. Dans l'intimité il a des relations de convivialité exceptionnelles, émouvante quand un Musulman et un Juif deviennent amis de coeur, une porte s'ouvre au ciel et ils ont les uns et les autres le sentiment de vivre une joie. Mais cette joie se ternit quand la coercition de la communauté musulmane donne à ses représentants, la légitimité d'un pouvoir omnipotent au nom de la descendance ultime et vrai du Tout Puissant, puisque le credo musulman dit : "Il n'est qu'un seul Dieu et Mohammed est son prophète" ce qui peut tolérer les précédents mais les considérer seulement comme les prédécesseurs du vrai et dernier entendement de la révélation monothéiste. Nous avons vécu cela avec les Chrétiens dans leurs ascension et construction, ils ont été le "Verus Israël" et au nom de cela nous ont férocement massacré (férocement est un mot pale quand il s'agit des pogroms et de la Shoah). Un ami musulman avec qui je créais un spectacle a Jérusalem a fini par me dire au détour d'une conversation sur le Mont du Temple : "Pour nous un vrai juif, c'est un musulman" La question est déjà présente dans le Coran ou Mohamed va de la violence absolue contre les Juifs qui ne l, ont pas reconnu à la reconnaissance des prophètes chrétien et juif qui le précèdent. Le conflit ultime est là qui est le "vrai " gardien de l'Éternel devant D. Ieu et les hommes. Ce qui est joie dans l'intimité peut devenir fratricide et cruauté dans le public. La questionDans l, Intimité nous sommes identiquement responsable de la Puissance mais dans le public la Puissance s'éclipse et retombe dans le Pouvoir. La fraternité est de se reconnaître semblables à l'ombre de la Puissance. Et de se retrouver ennemis à l'ombre du Pouvoir.

Vous n'êtes pas seul !

14 janvier 2013, 18h19, Yolande Cohen (Montréal)

J'ai bcp apprécié votre conférence et vais donc lire votre livre attentivement (je ne crois pas que mépris soit le bon mot, pourquoi pas colonisé, ou même dominé?). Votre conférence n'a fait que renforcer ma conviction qu'il ns faut faire de l'histoire sur cette question et non du travail mémoriel (à ce titre, le recueil des mémoires est la première étape de cette reconstitution historique, ce sont des sources aussi importantes que les sources écrites, difficiles à trouver ; de fait l'histoire de la shoah a commencé par le recueil des mémoires... Cela n'a pas empêché l'histoire). Et j'ai ressenti moi aussi, dès le début de mes propres travaux sur les Juifs Marocains à Montréal la difficulté de se faire entendre... tout cela pour vous dire que vous n'êtes pas seul à ressentir cette solitude d'entrer dans un continent de silences, de mensonges et de peurs... Il s'agit maintenant pour tous ceux et celles qui travaillent sur ces sujets de le reconnaitre et de travailler de concert...

La conférence de M. Ben Soussan sur son livre "Le grand déracinement 1850-1975".

24 janvier 2013, 12h19, Ninette

Je vous remercie pour votre conférence que j'ai entendue sur mon ordinateur, aujour'hui. Depuis que j'ai entendu de la bouche d'un jeune musulman marocain les bonnes paroles du roi du Maroc en période nazie pour protéger les juifs des déportations et boucheries relevant de la Shoah, j'avais été émerveillée, mais avec une pointe d'incrédulité, quand même. Je ne sais toujours pas si il y a eu des déportations de juifs vers les camps, mais en tous cas, vous m'avez allumé une petite lumière sur cette période et bien instruite sur les pays du Maghreb et les autres arabo-musulmans, concernant ces gens-là et notre pauvre histoire. Ah, si seulement tous les intellos, humanistes, politiciens et bonnes gens de tous genres se donnaient la peine de s'instruire et s'attarder sur le passé de leur pays, avec tous les mensonges et crimes impensables à l'égard de nous les juifs, nous nous en porterions tous sûrement beaucoup mieux. Je suis née à Tunis que j'ai quitté à l'âge de presque 7 ans, qui aurait dû être direction Israël mais pour des raisons familiales et affectives s'est limitée à la France. , et, bien que n'étant dans notre famille pas trop malheureux en Tunisie, je me rappelle que j'avais en moi une peur des Arabes, cette même peur qui est toujours vicée en moi. Et j'approche de mes 70 ans ! Encore une fois, merci Monsieur Ben Soussan.

Merci pour votre conference... Cela m`a reconforte de vous entendre !

13 juin 2013, 05h44, joe doron

Un grand et sincère merci a Benssoussan... Vous dévoilez avec votre livre, une véritable bible de l'histoire des Juifs en pays Arabes... Votre livre est-il déjà en vente au Canada ?

Solide et Passionné

29 juillet 2013, 03h46, Juive d'Egypte

Un gros et magnifique livre (et conférence !). Merci d'avoir poussé les questions jusqu'au bout. Maintenant le travail à faire c'est l'étude des littératures et pensées des juifs des pays arabes.

Juifs en pays arabes

6 mai 2017, 15h45, Bobvian

Cher Mr Bensoussan, après avoir présenté un film sur le Mur de Jérusalem à Genève, par Mme Leïla Shahid, je lui ai posé la question : "Ne trouvez-vous pas qu'îl est grand temps d'apprendre à tous nos jeunes ce qu'a représenté la colonisation des âmes (et son impact sur l'histoire) par la Chrétienté et l'Islam. Chahut et rires d'un bon millier de fans dans la salle. En réponse Mme Shaïd prétendait de ne-pas-comprendre-où-je-voulais-en-venir... J'ai pensé à ce moment là que j'avais touché un possible talon d'Achille. Plus tard, dehors, je me suis re-présenté et reposé la même question... Prise de fureur, elle m'a craché dessus que les Musulmans n'avaient jamais colonisé qui et quoi que se soit ; que les seuls à l'avoir fait étaient les Ottomans... Elle n'était donc pas au courant que les armées du Calife Omar (les Omeyyades) n'avaient pas seulement conquis le bassin méditerranéen mais sont aller coloniser l'Inde et même l'Indonésie... Avais-je tort de lui poser cette question ?

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Retour sur un divorce

    Des sources pour dépasser les mythes (18min)

  • Précarité, violence, peur..

    dans une société plurielle et méconnue (21min)

  • Le monde arabe face à l'Emancipation :

    Le déni d'un passé compliqué (13min)

  • Questions du public et débat

    "Affaire Telerama"-M. Kenbib-les chrétiens-langues-le risque d'aider Israël-AIU et Alliance Française-racisme, antisémitisme (31min)

L'organisateur

Les documents
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Georges Bensoussan - historien

Professeur agrégé d'histoire, HDR, ancien directeur éditorial du Mémorial de la Shoah, il est l’auteur de plusieurs ouvrages portant sur l'histoire de la Shoah, sur la genèse culturelle du génocide, sur les enjeux de sa mémoire comme aussi la place de cette mémoire dans l'État d'Israël aujourd'hui. Dans d’autres domaines, il a travaillé sur l’histoire du sionisme comme sur l’histoire contemporaine des Juifs du monde arabe. Il a coordonné enfin deux ouvrages sur la situation présente de la France : Les Territoires perdus de la République, sous le pseudonyme d’Emmanuel Brenner en 2002 ( nouvelle édition, Pluriel, 2015) Et Une France soumise. Les voix du refus (Albin Michel, 2017)

Bibliographie du conférencier

Georges Bensoussan

L'alliance israélite universelle (1860-2020), (Albin Michel, 2020)   Acheter

L'histoire confisquée de la destruction des juifs d'Europe, (PUF, 2016)   Acheter

Juifs en pays arabes, (Tallandier, 2012)   Acheter | Emprunter

Histoire de la Shoah, (PUF, 5ème édition, 2012)   Acheter | Emprunter

Dictionnaire de la Shoah, (Larousse, 2009)   Acheter | Emprunter

Un nom impérissable: Israël, le sionisme et la destruction des Juifs d'Europe (1933-2007), (Seuil, 2008)   Acheter

Europe, une passion génocidaire. Essai d'histoire culturelle, (Mille et une nuits, 2006)   Acheter | Emprunter

Les territoires perdus de la République, (Mille et une nuits, 2004)   Acheter | Emprunter

Ailleurs, hier, autrement : connaissance et reconnaissance du génocide des Arméniens, (Centre de documentation juive contemporaine, 2003)   Emprunter

Auschwitz en héritage ? D'un bon usage de la mémoire, (Mille et une nuits, 2003)   Acheter | Emprunter

Du fond de l'abîme. Journal du ghetto de Varsovie, (Pocket, 2002)   Acheter | Emprunter

Une histoire intellectuelle et politique du sionisme: 1860-1940, (Fayard, 2002)   Acheter | Emprunter

Mémoires juives, (Gallimard, 1994)   Emprunter

L'Idéologie du rejet, (Manya, 1993)   Acheter | Emprunter

Génocide pour mémoire, (Le Félin, 1989)   Acheter | Emprunter

Georges Bensoussan (dir.) Co auteur Barbara Lefebvre

Une France soumise, (Albin Michel, 2017)   Acheter

Georges Bensoussan, Mélanie Marie (cartographe)

Atlas de la Shoah. La mise à mort des Juifs d'Europe (1939-1945), (Autrement , 2014)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Bibliographie sur le sujet

Albert Memmi

La Statue de sel, (Gallimard, 1966)   Acheter

Bernard Lewis

Juifs en terre d'Islam, (Flammarion, ), 1998)   Acheter | Emprunter

Haïm Zafrani

Juifs d'Andalousie et du Maghreb, (Maisonneuve & Larose, 2002)   Acheter | Emprunter

Michel Abitbol

Le passé d'une discorde, Juifs et Arabes depuis le VIIème siècle, (Perrin, 2003)   Acheter | Emprunter

Michel Abitbol

Juifs et Arabes au XXe siècle, (Librairie Académique Perrin, 2007)   Acheter

Haïm Zafrani

Le judaïsme maghrébin : Le Maroc, terre des rencontres des cultures et des civilisations, (Marsam, 2007)   Acheter

Shmuel Trigano

La fin du Judaïsme en Terre d'Islam, (Denoël, 2009)  

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile