Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Chalchelet, le signe du doute - n° 25

Tsav: Moïse, héros hésitant (31 min)

Jérémie Haddad - président des EEIF
  • Taam, un goût qui fait sens

    D'une théologie à l'autre (6min)

  • Un doute qui enchaîne

    Enquête autour du chalchelet (8min)

  • Moïse, héros sans doublure

    Séparer le prêtre et le prophète (9min)

  • Les quatre fantastiques juifs

    Douter au nom de Dieu (8min)

Les documents (5)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Jérémie Haddad - président des EEIF

Associé dans un cabinet de conseil international, Jérémie Haddad est Président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France. Il est également Directeur de la publication de la revue de pensée juive « L’éclaireur » et a été Vice-President du Scoutisme Français de 2015 à 2018. Jérémie Haddad a suivi les enseignements du Rav Gerard Zyzek à la Yechiva des Étudiants de Paris.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 4 janvier 2019
Commentaires ( 8 )

Magnifique

17 mars 2019, 10h28, Jacques H

Merci de cette présentation d'une grande originalité et très brillante.

TSAV

17 mars 2019, 10h45, andrée-geneviève verne

Il n’y a que la Torah pour être à ce point l’illustration de la logique et de la fonction du signifiant. Merci, combien merci de me, nous faire entendre que le shelshelet représenterait pour l’effet sujet du signifiant. Aussi ni tarder, ni hésiter mais plutôt une « pause », une coupure, une forme de shabbat au terme de « quoi ? », « ma ? » ; l’effet signifié le plus commun du signifiant cède la place à de l’effet sujet. Ce n’est pas du « moi », du sujet psychologique qui l’emporte là avec ses significations, mais de l’inconscient, du grand Autre, du Dieu qui offre ainsi du « temps non » susceptible de déposer ce sujet psychologique exclusivement dans l’immanence hors cette pause. Avec l’effet sujet, de l'entre deux, s’introduit -en infra- de la transcendance. Puis, -revenu sur terre- le sujet opte pour du « transfini » : de l’infini dans l’infini. C’est la manière dont vous nous livrez la « tentation » de Joseph qui m'a ouvert l'oreille, m’autorise ce commentaire.

Superbe

17 mars 2019, 19h59, Yosef ben Israel

J'ai adoré votre drach, passionnant.

Enfin un éclairage

18 mars 2019, 16h16, Papy Shlomo

Comme beaucoup je suppose, on prenait la continuation comme un exercice de style, mais après votre explication on comprend mieux le texte même de la Torah et pour moi ça a été une révélation. Je vous en remercie.

Joli mais faux ?

19 mars 2019, 01h41, YB

La théorie du Chief Rabbi est séduisante. Mais que faire des autres chalchelet où elle ne colle pas ? Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15 ! Je vous remercie de répondre.

Chalchélet

19 mars 2019, 14h03, Raphaël Carcienté

La méguila par la bouche d'Haman dit am méfouzar ouméfourad. Ce qui se dit à l'aide des taamey hamikra : zakef gadol pazer gadol, quand tout un chacun se monte sur ses ergots (zakef gadol) c'est l'exil (pazer gadol) alors que nous nous tenons comme le zakef katane avec humilité, cela entraine la délivrance annoncée par la sonnerie du chofar qui change la situation comme dans la méguila et s'énonce chofar mahapach kadima.

La tentation de Yosef ?

29 mars 2019, 10h18, Gerard Elie

Merci avant tout pour votre exposé qui me dévoile un aspect tout nouveau des commentaires du tanakh. mais autant j'applaudis à la chalchélet qui dénonce l'exploitation chrétienne de ce passage d'isaie (une de plus ajoutée aux nombreux détournements du texte par les 1ers chrétiens), autant je reste sur une interrogation quant à l'interprétation du chalchélet de Yosef, face à la tentation vers la femme de putiphar. vous parlez d'un midrash sans le citer pour appuyer cette thèse : 'l'hypothétique descendance glorieuse, à l'instar de celle de l'union de Tamar et Yéhouda d'ou viendrait David, mais ici on se demande quel scénario aurait pu découler d'une union adultère'Yosef-femme de putiphar' ? cela demande vraiment prolongement et éclaircissements, merci.

En réponse à YB

1 avril 2019, 12h34, Jérémie

Bonjour, Merci à tous pour vos encouragements et compliments. La question de YB est excellente : la signification du Chalchelet s'applique-t-elle aussi aux autres endroits dans le Tanakh (i. E y compris les Prophètes et les Hagiographes) où ce signe de cantillation est présent ? YB donne 3 références : Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15. Il me semble en effet, que l'interprétation donnant au Chalchelet une dimension d'hésitation existentielle peut tout à fait se tenir pour ces 3 occurrences également. Commençons par la plus simple : Esdras V, 15. Il s'agit d'un moment critique. Celui où le roi Cyrus ordonne à ses serviteurs de réinstaller les ustensiles du Temple dans le futur 2ème temple, que Cyrus aura décidé de reconstruire. C'est une décision majeure qui a eu un impact phénoménal sur le peuple juif. On sait qu'Esdras a complètement reformaté la religion juive à cette époque et que le Talmud le compare même à Moïse ! Mais son oeuvre aurait-elle été acceptée sans la reconstruction du Temple ? Il y a fort à parier que non et que la révolution engagée par Rabbi Yokhanan ben Zakkaï lors de la destruction du 2ème temple quelques centaines d'années plus tard, n'aurait pas encore été possible au temps d'Esdras. Dans cette décision de Cyrus, il y a donc implicitement la question : "j'ai dans mes mains la poursuite ou pas de l'existence du peuple juif. Est-ce que je le laisse se développer ? ". Le Chalchelet me paraît tout à fait adapté. Amos I, 2 C'est le tout début de la prophétie d'Amos. Le Chalchelet se trouve sur le premier "Vayomar" (Il dit, Il proclama). N'est pas une hésitation compréhensible pour un prophète, qui ne se veut pas prophète (cf. VII, 14), qui va de plus insister sur la justice sociale au détriment du rituel, pourtant le socle de l'unification du peuple ? N'est-ce pas une prophétie dangereuse qui justifie pleinement d'en peser le poids avant de se lancer vers des déclarations explosives ? Isaïe XIII, 8 Les nations sont emplies de terreur. Il y a un Chalchelet sur "Nivhalou". A première vue c'est en effet étonnant, car l'effroi ne suppose pas de réflexion préalable. C'est un sentiment spontané. Et j'avoue que celui-ci résiste à l'interprétation du Chalchelet comme une hésitation existentielle. Mais je vais continuer à chercher !

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Tsav: Moïse, héros hésitant

31 min

Jérémie Haddad - président des EEIF

Commentaires ( 8 )

Magnifique

17 mars 2019, 10h28, Jacques H

Merci de cette présentation d'une grande originalité et très brillante.

TSAV

17 mars 2019, 10h45, andrée-geneviève verne

Il n’y a que la Torah pour être à ce point l’illustration de la logique et de la fonction du signifiant. Merci, combien merci de me, nous faire entendre que le shelshelet représenterait pour l’effet sujet du signifiant. Aussi ni tarder, ni hésiter mais plutôt une « pause », une coupure, une forme de shabbat au terme de « quoi ? », « ma ? » ; l’effet signifié le plus commun du signifiant cède la place à de l’effet sujet. Ce n’est pas du « moi », du sujet psychologique qui l’emporte là avec ses significations, mais de l’inconscient, du grand Autre, du Dieu qui offre ainsi du « temps non » susceptible de déposer ce sujet psychologique exclusivement dans l’immanence hors cette pause. Avec l’effet sujet, de l'entre deux, s’introduit -en infra- de la transcendance. Puis, -revenu sur terre- le sujet opte pour du « transfini » : de l’infini dans l’infini. C’est la manière dont vous nous livrez la « tentation » de Joseph qui m'a ouvert l'oreille, m’autorise ce commentaire.

Superbe

17 mars 2019, 19h59, Yosef ben Israel

J'ai adoré votre drach, passionnant.

Enfin un éclairage

18 mars 2019, 16h16, Papy Shlomo

Comme beaucoup je suppose, on prenait la continuation comme un exercice de style, mais après votre explication on comprend mieux le texte même de la Torah et pour moi ça a été une révélation. Je vous en remercie.

Joli mais faux ?

19 mars 2019, 01h41, YB

La théorie du Chief Rabbi est séduisante. Mais que faire des autres chalchelet où elle ne colle pas ? Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15 ! Je vous remercie de répondre.

Chalchélet

19 mars 2019, 14h03, Raphaël Carcienté

La méguila par la bouche d'Haman dit am méfouzar ouméfourad. Ce qui se dit à l'aide des taamey hamikra : zakef gadol pazer gadol, quand tout un chacun se monte sur ses ergots (zakef gadol) c'est l'exil (pazer gadol) alors que nous nous tenons comme le zakef katane avec humilité, cela entraine la délivrance annoncée par la sonnerie du chofar qui change la situation comme dans la méguila et s'énonce chofar mahapach kadima.

La tentation de Yosef ?

29 mars 2019, 10h18, Gerard Elie

Merci avant tout pour votre exposé qui me dévoile un aspect tout nouveau des commentaires du tanakh. mais autant j'applaudis à la chalchélet qui dénonce l'exploitation chrétienne de ce passage d'isaie (une de plus ajoutée aux nombreux détournements du texte par les 1ers chrétiens), autant je reste sur une interrogation quant à l'interprétation du chalchélet de Yosef, face à la tentation vers la femme de putiphar. vous parlez d'un midrash sans le citer pour appuyer cette thèse : 'l'hypothétique descendance glorieuse, à l'instar de celle de l'union de Tamar et Yéhouda d'ou viendrait David, mais ici on se demande quel scénario aurait pu découler d'une union adultère'Yosef-femme de putiphar' ? cela demande vraiment prolongement et éclaircissements, merci.

En réponse à YB

1 avril 2019, 12h34, Jérémie

Bonjour, Merci à tous pour vos encouragements et compliments. La question de YB est excellente : la signification du Chalchelet s'applique-t-elle aussi aux autres endroits dans le Tanakh (i. E y compris les Prophètes et les Hagiographes) où ce signe de cantillation est présent ? YB donne 3 références : Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15. Il me semble en effet, que l'interprétation donnant au Chalchelet une dimension d'hésitation existentielle peut tout à fait se tenir pour ces 3 occurrences également. Commençons par la plus simple : Esdras V, 15. Il s'agit d'un moment critique. Celui où le roi Cyrus ordonne à ses serviteurs de réinstaller les ustensiles du Temple dans le futur 2ème temple, que Cyrus aura décidé de reconstruire. C'est une décision majeure qui a eu un impact phénoménal sur le peuple juif. On sait qu'Esdras a complètement reformaté la religion juive à cette époque et que le Talmud le compare même à Moïse ! Mais son oeuvre aurait-elle été acceptée sans la reconstruction du Temple ? Il y a fort à parier que non et que la révolution engagée par Rabbi Yokhanan ben Zakkaï lors de la destruction du 2ème temple quelques centaines d'années plus tard, n'aurait pas encore été possible au temps d'Esdras. Dans cette décision de Cyrus, il y a donc implicitement la question : "j'ai dans mes mains la poursuite ou pas de l'existence du peuple juif. Est-ce que je le laisse se développer ? ". Le Chalchelet me paraît tout à fait adapté. Amos I, 2 C'est le tout début de la prophétie d'Amos. Le Chalchelet se trouve sur le premier "Vayomar" (Il dit, Il proclama). N'est pas une hésitation compréhensible pour un prophète, qui ne se veut pas prophète (cf. VII, 14), qui va de plus insister sur la justice sociale au détriment du rituel, pourtant le socle de l'unification du peuple ? N'est-ce pas une prophétie dangereuse qui justifie pleinement d'en peser le poids avant de se lancer vers des déclarations explosives ? Isaïe XIII, 8 Les nations sont emplies de terreur. Il y a un Chalchelet sur "Nivhalou". A première vue c'est en effet étonnant, car l'effroi ne suppose pas de réflexion préalable. C'est un sentiment spontané. Et j'avoue que celui-ci résiste à l'interprétation du Chalchelet comme une hésitation existentielle. Mais je vais continuer à chercher !

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Taam, un goût qui fait sens

    D'une théologie à l'autre (6min)

  • Un doute qui enchaîne

    Enquête autour du chalchelet (8min)

  • Moïse, héros sans doublure

    Séparer le prêtre et le prophète (9min)

  • Les quatre fantastiques juifs

    Douter au nom de Dieu (8min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 4 janvier 2019
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Jérémie Haddad - président des EEIF

Associé dans un cabinet de conseil international, Jérémie Haddad est Président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France. Il est également Directeur de la publication de la revue de pensée juive « L’éclaireur » et a été Vice-President du Scoutisme Français de 2015 à 2018. Jérémie Haddad a suivi les enseignements du Rav Gerard Zyzek à la Yechiva des Étudiants de Paris.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier