Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

La nostalgie de l'Egypte - n° 32

Beaalote'ha: la jouissance de la plainte (30 min)

Olivier Kaufmann - grand Rabbin
  • Se plaindre pour se plaindre

    Les hébreux veulent de la viande (6min)

  • La nostalgie de l'Egypte

    Consommer sans entraves (10min)

  • Malaise dans la Loi juive

    Combler le vide de l'existence (8min)

  • Un peuple à-bout-de-souffle

    Quand la Tora est étouffante (6min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis 2002. Kaufmann, titulaire d'une maîtrise en droit, est également le directeur du Séminaire israélite de France. Il est aumônier de l’hôpital Saint-Antoine, et membre de la commission pour la culture juive de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 4 )

Passionnant

31 mai 2015, 09h36, Liliane

Merci.

Double lecture de la Torah

31 mai 2015, 11h07, Grégory

Dans la partie sur la nostalgie de l'Égypte. Je m'interroge sur la question et sur le fait de prendre la Torah de façon littéral ou bien avec un double sens. À savoir que quand on parle de Man parle ton bien de nourriture ou bien de parole, d'enseignement de Dieu. De même, quand la Torah parle de poisson et de viande. N'oppose-t-elle pas les lois nombreuse en Égypte qu'elle verrait comme un poisson et gratuit avec la viande qui serait plutôt le symbole de la chair et de toutes ses dérives comme l’idolâtrie par exemple. Le manger et le goût seraient là, le choix de type d'enseignement choisi. À savoir, préférez-vous, soit la Man (la parole de Dieu), soit le poisson (les lois égyptiennes), soit la viande (vue comme l’idolâtrie par exemple). Amicalement.

Merci

3 juin 2015, 22h24, Cat

Merci au grand Rabbin de ne pas éluder la question du poids que représentaient les nouvelles lois pour nos pères sortis d'Egypte, et merci à Akadem de nous permettre d'avoir acces a ce savoir.

Merci

27 mai 2018, 17h59, Elie

Merci pour toutes ces perspectives de compréhension de cet étrange épisode.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
La nostalgie de l'Egypte - n° 32

Beaalote'ha: la jouissance de la plainte

26 mai 2015
(30 min)
Olivier Kaufmann - grand Rabbin
  • 1/4
    Se plaindre pour se plaindre
    (6min)

    Les hébreux veulent de la viande

  • 2/4
    La nostalgie de l'Egypte
    (10min)

    Consommer sans entraves

  • 3/4
    Malaise dans la Loi juive
    (8min)

    Combler le vide de l'existence

  • 4/4
    Un peuple à-bout-de-souffle
    (6min)

    Quand la Tora est étouffante

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Citation
Les Hébreux réclament de la viande
Un peuple de râleurs
Rachi surprend les Hébreux en flagrant délit de mauvaise foi: ils réclament de la viande alors même qu'ils en ont à foison ! Cette demande de viande ne serait donc qu'un prét... Lire la suite
n°2 - Citation
Le repas de la fin des temps
Du Leviathan au menu
Le Léviathan est un animal mythologique de la tradition juive. Ce poisson gigantesque aurait été retiré du monde juste après sa création (voir Rachi sur Genèse 1,21). Il ré... Lire la suite
n°3 - Citation
Après le Sinaï
Fuir Dieu
Assister à la Révélation divine n'est pas chose aisée. Le Midrach devine un trop-plein de Tora" chez les Hébreux après le don de la Loi. "... Lire la suite
Le Conférencier
Olivier Kaufmann - grand Rabbin
Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis . . . Voir la bio complète
Lire le texte sur Sefarim
Voir le dossier sur Melamed

Melamed: le portail de l'étude et de l'enseignement

"L'épisode des cailles: licence et mauvaise foi" par E.Smilevitch

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

4 Commentaires
Passionnant
le 31/05/2015, 09:36
Merci.
Double lecture de la Torah
le 31/05/2015, 11:07
Dans la partie sur la nostalgie de l'Égypte. Je m'interroge sur la question et sur le fait de prendre la Torah de façon littéral ou bien avec un double sens. À savoir que quand on parle de Man parle ton bien de nourriture ou bien de parole, d'enseignement de Dieu. De même, quand la Torah parle de poisson et de viande. N'oppose-t-elle pas les lois nombreuse en Égypte qu'elle verrait comme un poisson et gratuit avec la viande qui serait plutôt le symbole de la chair et de toutes ses dérives comme l’idolâtrie par exemple. Le manger et le goût seraient là, le choix de type d'enseignement choisi. À savoir, préférez-vous, soit la Man (la parole de Dieu), soit le poisson (les lois égyptiennes), soit la viande (vue comme l’idolâtrie par exemple). Amicalement.