Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Mon enfance dans les camps

Avoir six ans à Bergen Belsen (55 min)

Evelyn Askolovitch - membre de ICJW, Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem
  • Prendre la vie autrement

    Un lien invisible entre les déportés (6min)

  • De la dénonciation à la déportation

    A Bergen Belsen, les enfants ne jouaient pas ensemble (14min)

  • L'arrivée dans le camp de rapatriement

    On est redevenu des enfants (12min)

  • Ma rencontre avec Roger

    et le combat pour les Refuzniks (12min)

  • Voir les archives...

    "Je suis un exemple de résilience" (17min)

Les documents (5)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Evelyn Askolovitch - membre de ICJW

Evelyn Ascot est vice-Présidente sortante du Conseil International des Femmes juives. (Mise à jour: mai 2010)

Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 7 )

Découverte émouvante

31 mars 2018, 16h58, Fernande Bartfeld bartfeld@mail.huji.ac.il

Je suis très touchée de ce témoignage d'Évelyne Askolovitch. Je découvre une femme que je croyais connaître. Nous nous étions vues autrefois à Savona où elle a connu son mari. Ce témoignage est une révélation pour moi. Très émouvant. Très important.

Un moment en ta compagnie

14 avril 2018, 22h48, annie Franck (groupe soutien scolaire à la coopération.

Je suis à nouveau émue d'entendre ton témoignage, Je connais ton histoire, celle aussi de mon cousin Jean. C'est vrai que de relativiser les choses rend la vie plus facile. Ce n'est certainement pas toujours facile. Affectueusement, .

Une précision que j'aî trouve dans un livre de ma mere.

15 mai 2018, 23h59, Evelyn Askolovitch

J'ai découvert que j'étais dans "la crèche" où tous les enfants jusqu'à 12 ans etaient mis, et qui se trouvait en face du théâtre, la Hollandse Schouwburg, pendant ces 14 jours. D'autre part, les policiers hollandais recevaient 5 florins par Juif amené à la Hollandse Schouwburg.

Nous sommes tous marqués par la Shoa

5 juillet 2018, 19h30, S.Rivka-Berton

Merci pour ce beau témoignage. J'ai grandi pendant la Shoa préservée par ma famille et il faut le reconnaître par D. Oui nous sommes devenus différents dès la petite enfance et le sommes restés.

étudiante à l'institut de science et théologie des religions (institut catholique de paris)

27 novembre 2018, 22h17, Anne Barrachin-Rotsztain

Magnifique personne, si forte et simple comme le permet la capacité de relativiser. J'ai découvert très tardivement que j'étais juive par ma mère, enfant cachée et qui ne m'avait rien dit. Mes grands-parents, juifs polonais, sont morts pendant la Shoah. Bravo pour avoir surmonté cette enfance douloureuse et être devenue qui vous êtes, lumineuse pour les autres.

Un témoignage sincère

17 mars 2019, 18h09, Michèle STRAUSS

Merci beaucoup pour votre témoignage lucide et sensible. Heureusement, vous avez pu et su rebondir.

Aide aux refusniks

28 octobre 2019, 18h27, Prof Clair

Dans les années 76 nous aidions le séminaire monté par les scientifiques à Moscou Cela leur permettait de rester actifs intellectuellement J’etais mandaté pour leur porter des informations et D’autres choses dont ils avaient besoin... J’étais envoyé par la bibliothèque juive de la rue de Clery Il s’agissait d’une action des » concern scientists » représentés à Paris par les Pros JACOB, schwarz, Jacob. ... Je crois De retour en France j’ai été persona non grata dans certains pays de l’Est et suivi pendant des années et à Moscou en particulier J’ai eu des contacts avec ceux qui étaient sortis et sont arrivés en Israel et en ai rencontré en Israël Je pense qu’il serait intéressant d’écrire sur ces actions pour sauver ces refusniks J’en parle dès que je le peux Je suis moi même un enfant caché né en 42.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Avoir six ans à Bergen Belsen

55 min

Evelyn Askolovitch - membre de ICJW, Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

Commentaires ( 7 )

Découverte émouvante

31 mars 2018, 16h58, Fernande Bartfeld bartfeld@mail.huji.ac.il

Je suis très touchée de ce témoignage d'Évelyne Askolovitch. Je découvre une femme que je croyais connaître. Nous nous étions vues autrefois à Savona où elle a connu son mari. Ce témoignage est une révélation pour moi. Très émouvant. Très important.

Un moment en ta compagnie

14 avril 2018, 22h48, annie Franck (groupe soutien scolaire à la coopération.

Je suis à nouveau émue d'entendre ton témoignage, Je connais ton histoire, celle aussi de mon cousin Jean. C'est vrai que de relativiser les choses rend la vie plus facile. Ce n'est certainement pas toujours facile. Affectueusement, .

Une précision que j'aî trouve dans un livre de ma mere.

15 mai 2018, 23h59, Evelyn Askolovitch

J'ai découvert que j'étais dans "la crèche" où tous les enfants jusqu'à 12 ans etaient mis, et qui se trouvait en face du théâtre, la Hollandse Schouwburg, pendant ces 14 jours. D'autre part, les policiers hollandais recevaient 5 florins par Juif amené à la Hollandse Schouwburg.

Nous sommes tous marqués par la Shoa

5 juillet 2018, 19h30, S.Rivka-Berton

Merci pour ce beau témoignage. J'ai grandi pendant la Shoa préservée par ma famille et il faut le reconnaître par D. Oui nous sommes devenus différents dès la petite enfance et le sommes restés.

étudiante à l'institut de science et théologie des religions (institut catholique de paris)

27 novembre 2018, 22h17, Anne Barrachin-Rotsztain

Magnifique personne, si forte et simple comme le permet la capacité de relativiser. J'ai découvert très tardivement que j'étais juive par ma mère, enfant cachée et qui ne m'avait rien dit. Mes grands-parents, juifs polonais, sont morts pendant la Shoah. Bravo pour avoir surmonté cette enfance douloureuse et être devenue qui vous êtes, lumineuse pour les autres.

Un témoignage sincère

17 mars 2019, 18h09, Michèle STRAUSS

Merci beaucoup pour votre témoignage lucide et sensible. Heureusement, vous avez pu et su rebondir.

Aide aux refusniks

28 octobre 2019, 18h27, Prof Clair

Dans les années 76 nous aidions le séminaire monté par les scientifiques à Moscou Cela leur permettait de rester actifs intellectuellement J’etais mandaté pour leur porter des informations et D’autres choses dont ils avaient besoin... J’étais envoyé par la bibliothèque juive de la rue de Clery Il s’agissait d’une action des » concern scientists » représentés à Paris par les Pros JACOB, schwarz, Jacob. ... Je crois De retour en France j’ai été persona non grata dans certains pays de l’Est et suivi pendant des années et à Moscou en particulier J’ai eu des contacts avec ceux qui étaient sortis et sont arrivés en Israel et en ai rencontré en Israël Je pense qu’il serait intéressant d’écrire sur ces actions pour sauver ces refusniks J’en parle dès que je le peux Je suis moi même un enfant caché né en 42.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Prendre la vie autrement

    Un lien invisible entre les déportés (6min)

  • De la dénonciation à la déportation

    A Bergen Belsen, les enfants ne jouaient pas ensemble (14min)

  • L'arrivée dans le camp de rapatriement

    On est redevenu des enfants (12min)

  • Ma rencontre avec Roger

    et le combat pour les Refuzniks (12min)

  • Voir les archives...

    "Je suis un exemple de résilience" (17min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Evelyn Askolovitch - membre de ICJW

Evelyn Ascot est vice-Présidente sortante du Conseil International des Femmes juives. (Mise à jour: mai 2010)

Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers