Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Paroles et images d'enfants

Izieu, maison de vie (19 min)

Loïc Le-Bail - conservateur au département des estampes de la BNF, Léa Veinstein - philosophe, documentariste
  • Une main tendue

    Sabine Zlatin, une exilée au service des réfugiés (5min)

  • Une parenthèse heureuse ?

    Cocon fragile sous menace permanente (4min)

  • Dépoussiérer les archives

    Le tournant mémoriel du procès Barbie (10min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Loïc Le-Bail - conservateur au département des estampes de la BNF

Léa Veinstein - philosophe, documentariste

Léa Veinstein est philosophe (sa thèse de doctorat portait sur Franz Kafka) et documentariste (Arte Radio, France Culture). Elle est l'auteure d'Isaac, un récit paru chez Grasset en 2019.

Bibliographies des conférenciers

Lea Veinstein

Isaac , (Grasset et Fasquelle , 2019)   Acheter

Les philosophes lisent Kafka, (Fondation Maison des sciences de l'homme, 2019)   Acheter

Violence et langage, (Europhilosophie éditions , 2017)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Catherine Chaine

Le voyage sans retour des enfants d'Izieu , (Gallimard, 1994)   Acheter | Emprunter

Serge Klarsfeld

En souvenir de Georgy : lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944, (Aperture, 2002)   Acheter

Pierre-Jérôme Biscarat

Les enfants d'Izieu: 6 avril 1944, un crime contre l'humanité, (Le Dauphiné Libéré, 2003)   Acheter

Pierre-Jérôme Biscarat

Dans la tourmente de la Shoah: les enfants d'Izieu, (Michel Lafon, 2008)   Acheter

Anne Grynberg

“Le musée-mémorial des enfants d’Izieu ou les aléas de la construction d’un lieu de mémoire(s)”, in Françoise Ouzan et Dan Michman (dir.), De la mémoire de la Shoah dans le monde juif, p. 21-46, (Centre français de Jérusalem/Editions du CNRS, 2008)   Acheter

Dominique Missika

L'Institutrice d'Izieu, (Seuil, 2014)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
Commentaires ( 2 )

Souvenir et hommage

30 juin 2022, 09h20, Dhani L

J'ai entendu parler pour la première fois des enfants d'Izieu lorsque j'étais enfant, au tout début des années 70, par un homme qui allait avoir une grande influence dans ma vie, Paul Niedermann, et qui échappa à la rafle. Passionné de photo, j'allais plusieurs fois par semaine dans sa boutique, près du pont de Bry, et nous discutions des heures, cela a duré des années. J'ai appris par lui pour la Shoah, Barbie... Il parlait aussi bien allemand, anglais que français, téléphonait à son frère Jimmy exilé aux Etats-Unis, parlait de ses traductions de revues techniques pour BMW France, il roulait sur une vieille R25 malgré son grand âge, la moto était une autre de nos passions. Je l'ai revu pour la dernière fois en 2004 alors qu'il accompagnait un groupe de visiteurs à Paris. Tant de souvenirs me relient à lui... Je n'ai jamais oublié son regard perçant, sa voix si particulière, sa joie de vivre. Les enfants d'Izieu ont vécu à travers Paul, et je pense souvent à eux.

concernant SABINE ZLATIN . Un silence, à percer ?

7 juillet 2022, 10h16, ANNE -L C

On sait aujourd'hui hui , depuis des années, que Sabine Zlatin n'a pas pris assez au sérieux --- bien sur qu'elle a mis des enfants à l'abri, bien sur, ils ont été heureux , bien sur les enfants ont retrouvé gout à la vie, à une vie vivante, de leur âge, ils ont été élèves, ils se sont attachés à tous les adultes , et entre eux--- les mesures d'urgence absolue ordonnées par la direction de l'OSE CLANDESTINE , confiée par le docteur Joseph Weil après les rafles de fin Aout 1942 ( Camp deVenissieux) à Georges Garel, pour évacuer lau plus vite, impérativement es enfants,. La menace était claire et imminente ; il lui fallait obéir !!!.Les historiens savent qu' elle a quitté Izieu pour essayer de trouver une solution de repli , n'imaginant pas une seconde qu'en laissant les enfants sur place , avec les adultes, il pouvait se produire le pire : tous été raflés en son absence ça n'aurait pas du arriver , jamais . Izieu et ses enfants sont devenus un symbole . Mais ce drame aurait pu être évité . La valeur de cette exposition, la Maison d'Izieu , sont historiques .Désacraliser Sabine Zlatin , ?en écoutant ce reportage d'Akadem , je ressens la nécessité de séparer tout ce qui est affectif , et si lourd, de la mise au point historique , qui a apporté de la netteté dans le flou ; ce sont les historiens qui vont marquer l'Histoire .

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Paroles et images d'enfants

Izieu, maison de vie

21 juin 2022
(19 min)
Loïc Le-Bail - conservateur au département des estampes de la BNF
Léa Veinstein - philosophe, documentariste
  • 1/3
    Une main tendue
    (5min)

    Sabine Zlatin, une exilée au service des réfugiés

  • 2/3
    Une parenthèse heureuse ?
    (4min)

    Cocon fragile sous menace permanente

  • 3/3
    Dépoussiérer les archives
    (10min)

    Le tournant mémoriel du procès Barbie

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Chronologie
Repères chronologiques
Œuvre de secours aux enfants (OSE)
Créée en 1912 en Russie, l'œuvre de Secours aux Enfants est d’abord un organisme sanitaire et social pour aider les populations juives de l'empire tsariste. Pendant la Secon... Lire la suite
n°2 - Focus
Les réseaux d'entraide et le sauvetage des enfants
La Maison d'Izieu
Entre mai 1943 à avril 1944, la Maison d’Izieu a accueilli plus de cent enfants juifs pour les soustraire aux persécutions antisémites. Malgré le soutien de la préfecture e... Lire la suite
n°3 - Citation
Les enfants d’Izieu
L’histoire de Georgy Halpern
Cher papa, je te souhaite une bonne et heureuse année, que la guerre finisse bientôt et que l’on soit tous réunis (30.12.1943). Georgy Halpern adresse ces vœux dans une lett... Lire la suite
Les Conférenciers
L
Loïc Le-Bail - conservateur au département des estampes de la BNF
Léa Veinstein - philosophe, documentariste

Léa Veinstein est philosophe (sa thèse de doctorat portait sur Franz Kafka) et . . . Voir la bio complète

Bibliographie sur le sujet
Catherine Chaine
Le voyage sans retour des enfants d'Izieu , (Gallimard, 1994)   Acheter | Emprunter
Serge Klarsfeld
En souvenir de Georgy : lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944, (Aperture, 2002)   Acheter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

2 Commentaires
Souvenir et hommage
le 30/06/2022, 09:20
J'ai entendu parler pour la première fois des enfants d'Izieu lorsque j'étais enfant, au tout début des années 70, par un homme qui allait avoir une grande influence dans ma vie, Paul Niedermann, et qui échappa à la rafle. Passionné de photo, j'allais plusieurs fois par semaine dans sa boutique, près du pont de Bry, et nous discutions des heures, cela a duré des années. J'ai appris par lui pour la Shoah, Barbie... Il parlait aussi bien allemand, anglais que français, téléphonait à son frère Jimmy exilé aux Etats-Unis, parlait de ses traductions de revues techniques pour BMW France, il roulait sur une vieille R25 malgré son grand âge, la moto était une autre de nos passions. Je l'ai revu pour la dernière fois en 2004 alors qu'il accompagnait un groupe de visiteurs à Paris. Tant de souvenirs me relient à lui... Je n'ai jamais oublié son regard perçant, sa voix si particulière, sa joie de vivre. Les enfants d'Izieu ont vécu à travers Paul, et je pense souvent à eux.
concernant SABINE ZLATIN . Un silence, à percer ?
le 7/07/2022, 10:16
On sait aujourd'hui hui , depuis des années, que Sabine Zlatin n'a pas pris assez au sérieux --- bien sur qu'elle a mis des enfants à l'abri, bien sur, ils ont été heureux , bien sur les enfants ont retrouvé gout à la vie, à une vie vivante, de leur âge, ils ont été élèves, ils se sont attachés à tous les adultes , et entre eux--- les mesures d'urgence absolue ordonnées par la direction de l'OSE CLANDESTINE , confiée par le docteur Joseph Weil après les rafles de fin Aout 1942 ( Camp deVenissieux) à Georges Garel, pour évacuer lau plus vite, impérativement es enfants,. La menace était claire et imminente ; il lui fallait obéir !!!.Les historiens savent qu' elle a quitté Izieu pour essayer de trouver une solution de repli , n'imaginant pas une seconde qu'en laissant les enfants sur place , avec les adultes, il pouvait se produire le pire : tous été raflés en son absence ça n'aurait pas du arriver , jamais . Izieu et ses enfants sont devenus un symbole . Mais ce drame aurait pu être évité . La valeur de cette exposition, la Maison d'Izieu , sont historiques .Désacraliser Sabine Zlatin , ?en écoutant ce reportage d'Akadem , je ressens la nécessité de séparer tout ce qui est affectif , et si lourd, de la mise au point historique , qui a apporté de la netteté dans le flou ; ce sont les historiens qui vont marquer l'Histoire .