Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Une autobiographie intellectuelle

Laisse-mon peuple apprendre d'Adin Steinsaltz (4 min)

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste
  • La Tora à portée de tous

    Ne pas laisser le monopole aux rabbins (1min)

  • Vaincre l'esclavage de l'ignorance

    Dire beaucoup en peu de mots (3min)

Les documents (1)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 22 février 2018
Commentaires ( 6 )

Au sujet de votre analyse du Livre du Rabin Adin Steinsaltz

1 mars 2018, 18h54, Evlor

J'ai beaucoup apprécié votre analyse sur l'ouvrage référencé ci-dessus, analyse limpide bien construite et qui entraîne l'esprit à poursuivre avec lui-même les nombreux messages que cet ouvrage contient. Toutefois je suis navrée de constater une fois de plus que sur toutes les images que vous avez fait défiler il n'apparaît aucune étudiante, aucune élève AUCUNE FEMME susceptible d'appréhender l'étude, la réflexion les nombreuses découvertes comme si l'Etude ou Les Etudes étaient l'apanage des hommes. L'Intelligence est asexuée et le monde scientifique nous le prouve chaque jour ; les Hommes n'ont pas le monopole de L'étude, de la compréhension ni l'apanage de la possibilité de s'instruire de prier et de découvrir. Aussi lors de vos prochaines conférences tachez de composer vos films en nous prouvant que vous êtes capables de comprendre que le monde ne peut rester équilibré, se maintenir et conforter l'Avenir qu'avec les 2 pôles qui composent fondamentalement la VIE Cordialement.

Un rabbin surévalué

1 mars 2018, 21h15, Gerard

Un rabbin quelque peu surévalué par une communauté par trop bienveillante.

A propos de ce livre

2 mars 2018, 18h19, Anne

Ce livre est-il le même, sous un autre titre, que "Laisse mon peuple savoir" paru en 2002 chez Bibliophane-Daniel Radford ? Parce que, lors d'une réédition, il arrive que les éditeurs changent le titre...

Merci

4 mars 2018, 08h51, bernaerts

Merci à Jonathan dont la présentation est brillante, (peut-être dommage la chute : "source d'inspiration" à moins que ce ne soit au sens de l'inspiré que sont les grands hommes bibliques, dans ce cas super. ) Merci à Adin Steinsaltz, désaltérant, grand résistant du combat pour un plus d'intelligence et de vie, face à la toile obscurantiste qui recouvre le monde.

A propos de ce livre (réponse)

5 mars 2018, 20h32, Michel Allouche

Un petit coucou si vous le permettez de la part traducteur du livre. Non il ne s’agit pas d’une réédition de Laisse mon peuple savoir que j’avais aussi traduit mais bien d’un livre original qu’à ma grande satisfaction Akadem présente brillamment. Il y a peut-être une idée similaire de rassembler des textes du Rav Adin Even Israël Steinsaltz mais cette fois l’ensemble des textes choisis en concertation avec « Rav Adin » constituent un parfait reflet de sa personnalité et de son enseignement. Le but ? Comme il le dit lui-même dans le premier chapitre c’est non seulement diffuser la connaissance mais aussi ranimer la flamme juive qui se cache en chaque être juif « lointain ou proche », quel qu’il soit. Michel Allouche.

Précisions...

6 mars 2018, 10h33, Jean-Luc Allouche

Brillante présentation de l'ouvrage de Rav Adin Steinsaltz. A une réserve près : ce livre n'existerait pas sans son traducteur : Michel Allouche, qu'on n'entend pas cité ici. C'est bien dommage. Sans les "passeurs" que sont les traducteurs, bien de nos trésors demeureraient inconnus. Par ailleurs, pour répondre à Anne, cet ouvrage n'est pas une réédition de "Laisse mon peuple savoir" mais une œuvre originale. Cela dit en toute objectivité... étant moi-même cousin du traducteur et aussi traducteur de l'hébreu.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Laisse-mon peuple apprendre d'Adin Steinsaltz

4 min

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Commentaires ( 6 )

Au sujet de votre analyse du Livre du Rabin Adin Steinsaltz

1 mars 2018, 18h54, Evlor

J'ai beaucoup apprécié votre analyse sur l'ouvrage référencé ci-dessus, analyse limpide bien construite et qui entraîne l'esprit à poursuivre avec lui-même les nombreux messages que cet ouvrage contient. Toutefois je suis navrée de constater une fois de plus que sur toutes les images que vous avez fait défiler il n'apparaît aucune étudiante, aucune élève AUCUNE FEMME susceptible d'appréhender l'étude, la réflexion les nombreuses découvertes comme si l'Etude ou Les Etudes étaient l'apanage des hommes. L'Intelligence est asexuée et le monde scientifique nous le prouve chaque jour ; les Hommes n'ont pas le monopole de L'étude, de la compréhension ni l'apanage de la possibilité de s'instruire de prier et de découvrir. Aussi lors de vos prochaines conférences tachez de composer vos films en nous prouvant que vous êtes capables de comprendre que le monde ne peut rester équilibré, se maintenir et conforter l'Avenir qu'avec les 2 pôles qui composent fondamentalement la VIE Cordialement.

Un rabbin surévalué

1 mars 2018, 21h15, Gerard

Un rabbin quelque peu surévalué par une communauté par trop bienveillante.

A propos de ce livre

2 mars 2018, 18h19, Anne

Ce livre est-il le même, sous un autre titre, que "Laisse mon peuple savoir" paru en 2002 chez Bibliophane-Daniel Radford ? Parce que, lors d'une réédition, il arrive que les éditeurs changent le titre...

Merci

4 mars 2018, 08h51, bernaerts

Merci à Jonathan dont la présentation est brillante, (peut-être dommage la chute : "source d'inspiration" à moins que ce ne soit au sens de l'inspiré que sont les grands hommes bibliques, dans ce cas super. ) Merci à Adin Steinsaltz, désaltérant, grand résistant du combat pour un plus d'intelligence et de vie, face à la toile obscurantiste qui recouvre le monde.

A propos de ce livre (réponse)

5 mars 2018, 20h32, Michel Allouche

Un petit coucou si vous le permettez de la part traducteur du livre. Non il ne s’agit pas d’une réédition de Laisse mon peuple savoir que j’avais aussi traduit mais bien d’un livre original qu’à ma grande satisfaction Akadem présente brillamment. Il y a peut-être une idée similaire de rassembler des textes du Rav Adin Even Israël Steinsaltz mais cette fois l’ensemble des textes choisis en concertation avec « Rav Adin » constituent un parfait reflet de sa personnalité et de son enseignement. Le but ? Comme il le dit lui-même dans le premier chapitre c’est non seulement diffuser la connaissance mais aussi ranimer la flamme juive qui se cache en chaque être juif « lointain ou proche », quel qu’il soit. Michel Allouche.

Précisions...

6 mars 2018, 10h33, Jean-Luc Allouche

Brillante présentation de l'ouvrage de Rav Adin Steinsaltz. A une réserve près : ce livre n'existerait pas sans son traducteur : Michel Allouche, qu'on n'entend pas cité ici. C'est bien dommage. Sans les "passeurs" que sont les traducteurs, bien de nos trésors demeureraient inconnus. Par ailleurs, pour répondre à Anne, cet ouvrage n'est pas une réédition de "Laisse mon peuple savoir" mais une œuvre originale. Cela dit en toute objectivité... étant moi-même cousin du traducteur et aussi traducteur de l'hébreu.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • La Tora à portée de tous

    Ne pas laisser le monopole aux rabbins (1min)

  • Vaincre l'esclavage de l'ignorance

    Dire beaucoup en peu de mots (3min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 22 février 2018
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.