Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Les juifs et la France

''Il faut prier pour la République'' (13 min)

Yona Ghertman - rabbin, docteur en droit, Antoine Mercier - Journaliste
  • Prier pour la paix de l'Etat

    Une coutume qui a force de loi (4min)

  • La crainte de l'anarchie

    Quand l'Etat est criminel... (5min)

  • Israël et la France

    Communauté religieuse et communauté nationale (4min)

Les documents (2)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Yona Ghertman - rabbin, docteur en droit

Yona Ghertman est rabbin de Cagnes-sur-Mer et docteur en droit.

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

Yona Ghertman

Une identité juive en devenir, (Lichma, 2015)   Acheter

La loi juive dans tous ses états, (Lichma, 2013)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Pierre Birnbaum

Prier pour l'Etat. Les juifs, l'alliance royale et la démocratie, (Calmann-Levy , 2005)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 février 2016
Commentaires ( 5 )

Prier pour la paix de l'etat

18 février 2016, 10h13, constantine

Que signifie : "la France sans les Juifs, n'est pas la France. " Ouvrez les yeux et regardez les pays où les Juifs ne sont plus présents. Un proverbe Yiddish dit : " Le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement. ".

La France sans les Juifs, n'est pas la France

18 février 2016, 23h52, André

C'est quand même très exagéré, surtout au regard de l'histoire millénaire de la France. Jusqu'à la fin du 19è siècle le poids démographique des juifs en France était dérisoire et aujourd'hui encore ils ne représentent que 1% de la population française pour l'estimation la plus haute. Quant au proverbe yiddish cité comme quoi "le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement" je ferais remarquer que l'Europe qui était vidée de ses juifs en 1945 après en avoir assassiné la moitié est redevenue rapidement la région la plus riche et prospère du monde sans eux...

Proverbe yiddish...

19 février 2016, 13h51, Gilles

Un proverbe Yiddish dit : " Le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement. "... 1°) C'est un proverbe, avec tout l'incertitude que tout proverbe véhicule, 2°) C'est un proverbe yiddish, dont on connait la "saveur aigre-douce" : un peu d'humour, un peu d'espoir et beaucoup de dérision.

Le sel de la Terre

4 mars 2016, 14h29, C.Léa

Ma mère avait coutume de dire : "Les Juifs sont le sel de la terre" J'ignore si le proverbe Yiddish s'est vérifié partout où ils ont disparu, mais on a pu constater combien ils durent se battre pour pouvoir s'en aller : humiliés, leurs biens furent confisqués, leur fuite traquée. Pourquoi ? Si ça n'était que détestation, pourquoi ne pas s'en débarrasser ? Bien sûr, les pays ont continué d'exister et leurs habitants de vivre, mais les juifs de par leur présence, leur pondération étaient un élément modérateur dans les sociétés auxquelles ils appartenaient avant d'en devenir le souffre-douleur. Leur intelligence, leur sens du commerce profitaient à ces pays.

Prier pour l'État, même totalitaire ?

12 mars 2016, 10h06, BernardN

Il s'agirait plutôt de prier pour la prospérité du pays. L'État en soi n'est pas totalitaire si les membres qui le composent sont raisonnables. Les Juifs ont toujours été présents en France, peut-être plus au Sud qu'au Nord et ont grandement contribué à la prospérité du pays. 1eres banques et universités... Https : //fr. Wikipedia. Org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_France Quant à la prospérité de France depuis 45... C'est plutôt qu'on a lâché la bride à un monstre qui nous a mené là où on est. Saviez-vous que certains très anciens chants populaires de Provence sot en Hébreu ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

''Il faut prier pour la République''

13 min

Yona Ghertman - rabbin, docteur en droit, Antoine Mercier - Journaliste

Commentaires ( 5 )

Prier pour la paix de l'etat

18 février 2016, 10h13, constantine

Que signifie : "la France sans les Juifs, n'est pas la France. " Ouvrez les yeux et regardez les pays où les Juifs ne sont plus présents. Un proverbe Yiddish dit : " Le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement. ".

La France sans les Juifs, n'est pas la France

18 février 2016, 23h52, André

C'est quand même très exagéré, surtout au regard de l'histoire millénaire de la France. Jusqu'à la fin du 19è siècle le poids démographique des juifs en France était dérisoire et aujourd'hui encore ils ne représentent que 1% de la population française pour l'estimation la plus haute. Quant au proverbe yiddish cité comme quoi "le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement" je ferais remarquer que l'Europe qui était vidée de ses juifs en 1945 après en avoir assassiné la moitié est redevenue rapidement la région la plus riche et prospère du monde sans eux...

Proverbe yiddish...

19 février 2016, 13h51, Gilles

Un proverbe Yiddish dit : " Le pays qui perd ses Juifs, ne peut pas prospérer normalement. "... 1°) C'est un proverbe, avec tout l'incertitude que tout proverbe véhicule, 2°) C'est un proverbe yiddish, dont on connait la "saveur aigre-douce" : un peu d'humour, un peu d'espoir et beaucoup de dérision.

Le sel de la Terre

4 mars 2016, 14h29, C.Léa

Ma mère avait coutume de dire : "Les Juifs sont le sel de la terre" J'ignore si le proverbe Yiddish s'est vérifié partout où ils ont disparu, mais on a pu constater combien ils durent se battre pour pouvoir s'en aller : humiliés, leurs biens furent confisqués, leur fuite traquée. Pourquoi ? Si ça n'était que détestation, pourquoi ne pas s'en débarrasser ? Bien sûr, les pays ont continué d'exister et leurs habitants de vivre, mais les juifs de par leur présence, leur pondération étaient un élément modérateur dans les sociétés auxquelles ils appartenaient avant d'en devenir le souffre-douleur. Leur intelligence, leur sens du commerce profitaient à ces pays.

Prier pour l'État, même totalitaire ?

12 mars 2016, 10h06, BernardN

Il s'agirait plutôt de prier pour la prospérité du pays. L'État en soi n'est pas totalitaire si les membres qui le composent sont raisonnables. Les Juifs ont toujours été présents en France, peut-être plus au Sud qu'au Nord et ont grandement contribué à la prospérité du pays. 1eres banques et universités... Https : //fr. Wikipedia. Org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_France Quant à la prospérité de France depuis 45... C'est plutôt qu'on a lâché la bride à un monstre qui nous a mené là où on est. Saviez-vous que certains très anciens chants populaires de Provence sot en Hébreu ?

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Prier pour la paix de l'Etat

    Une coutume qui a force de loi (4min)

  • La crainte de l'anarchie

    Quand l'Etat est criminel... (5min)

  • Israël et la France

    Communauté religieuse et communauté nationale (4min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 février 2016
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Yona Ghertman - rabbin, docteur en droit

Yona Ghertman est rabbin de Cagnes-sur-Mer et docteur en droit.

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

Yona Ghertman

Une identité juive en devenir, (Lichma, 2015)   Acheter

La loi juive dans tous ses états, (Lichma, 2013)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Pierre Birnbaum

Prier pour l'Etat. Les juifs, l'alliance royale et la démocratie, (Calmann-Levy , 2005)   Acheter

Autres conférences sur le sujet