Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

La littérature juive, une littérature en deux langues - Cours N°3/7

Y. L. Peretz, le combat pour le yiddish (11 min)

Gilles Rozier - écrivain
  • Un enfant prodige

    Entre sacré et profane (3min)

  • Ses rapprochements avec le socialisme

    Des personnages issus du peuple (3min)

  • Un laïc s'éprend de culture juive

    La richesse artistique du hassidisme (2min)

  • Un combat pour le yiddish

    Défricher de nouvelles terres (2min)

Les documents (7)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Gilles Rozier - écrivain

Gilles Rozier est un écrivain français. Il écrit des poèmes en yiddish et est également traducteur du yiddish et de l'hébreu. Il est diplômé de l'ESSEC et titulaire d'un doctorat de littérature yiddish. Il est directeur de la Maison de la culture Yiddish à Paris. En 2014, il fonde, avec Anne-Sophie Dreyfus les éditions de l'Antilope, dédiées à la culture juive.

Page personnelle

Bibliographie du conférencier

Gilles Rozier

Mikado d'enfance, (L'antilope, 2019)   Acheter

La promesse d'Oslo, (Denoël, 2005)   Acheter

Un amour sans résistance, (Denoël, 2003 ; Folio, 2005)   Acheter

Fugue à Leipzig: D'un voyage en Allemagne, (Denoël, 2005)   Acheter

Projections privées, (Denoël, 2003)   Acheter

Moïse fiction, (Denoël, 2001)   Acheter

Par-delà les monts obscurs, (Denoël, 1999)   Acheter

Moyshe Broderzon: un écrivain yiddish d'avant-garde, (Presses universitaires de Vincennes, 1999)   Emprunter

Gilles Rozier, Salah Al Hamdani, Ronny Someck

Deux enfants de Bagdad, (Arenes, 2015)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Yitskhok-Leybush Peretz

Bontché le Silencieux et autres contes juifs, (Mercure de France, 1914)   | Emprunter

Elie Wiesel

Célébration hassidique, (Seuil, Points Sagesse, 1976)   Acheter

Isaac Leib Peretz

Métamorphose d'une mélodie , (Albin Michel , 1977)   Acheter

Yitskhok-Leybush Peretz

Contes hassidiques, (Stock, 1980)   | Emprunter

Martin Buber (traducteur)

Récits Hassidiques , (Points. , 1996)   Acheter

Isaac Leib Peretz

Les oubliés du shtetl, Yiddishland, (Pocket, 2010)   Acheter

Yitskhok-Leybush Peretz

Histoire des temps passés et à venir, traduit du yiddish par Batia Baum, (L'Antilope, 2020)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 8 décembre 2020
Commentaire ( 1 )

22 janvier 2021, 09h10, Leyb Bratover

Excellente présentation. Mais Peretz était plus qu'un culturaliste. Il craignait que le socialisme, faisant table rase de toute religion, efface en même temps les valeurs d'humanité, de solidarité et de distinction de la tradition juive. Il a recours au hassidisme car ce dernier était résolument tourné vers les gens du peuple, même s'ils n'était pas lettrés, et il s'agit d'une réinsertion de la tradition dans la littérature, même si elle est profane. Bien sûr, Peretz fustige les abus de la collusion entre riches et religieux, mais il n'abandonne jamais l'espoir messianique. Sa pièce "La nuit sur la place du vieux marché" s'achève sur le son de la sirène qui rivalise avec l'appel du bedeau pour aller à la synagogue. Il a invité les générations futures à rééquilibrer tradition et ouverture.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
La littérature juive, une littérature en deux langues - Cours N°3/7

Y. L. Peretz, le combat pour le yiddish

8 décembre 2020
(11 min)
Gilles Rozier - écrivain
  • 1/4
    Un enfant prodige
    (3min)

    Entre sacré et profane

  • 2/4
    Ses rapprochements avec le socialisme
    (3min)

    Des personnages issus du peuple

  • 3/4
    Un laïc s'éprend de culture juive
    (2min)

    La richesse artistique du hassidisme

  • 4/4
    Un combat pour le yiddish
    (2min)

    Défricher de nouvelles terres

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Biographie
Mendele Moykher Sforim, Isaac-Leib Peretz, Cholem Aleikhem, David Pinski, Isaac-Bashevis Singer
Courtes biographies de cinq écrivains majeurs de la littérature yiddish
En Europe puis aux États-Unis une littérature Yiddish de très grande qualité s'est développée, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Des auteurs comme Scholem Aleikhem (l'aute... Lire la suite
n°2 - Focus
L’antisémitisme à l’aube du XX° siècle
Le pogrom de Kishinev
La ville de Kishinev (nom russe de Chisinau), compte au début du XX° siècle 70 synagogues et 16 écoles juives, fréquentées par plus de 2 000 étudiants. La vague de violence ... Lire la suite
n°3 - Biographie
Martin Buber (1878-1965)
Un philosophe du dialogue
D’abord passionné par le hassidisme dont il a transmis les contes dans plusieurs de ses livres, Martin Buber est aussi le philosophe du dialogue, de la relation de l’homme ave... Lire la suite
n°4 - Biographie
Elie Wiesel (né en 1928)
Un écrivain de la mémoire
Né en 1928, Eliezer (Elie) Wiesel passe une enfance heureuse à Sighet, en Roumanie. Mais à 15 ans, il est déporté avec sa famille par les nazis à Auschwitz-Birkenau, puis Buc... Lire la suite
n°5 - Focus
La guerre des langues
La conférence de Czernowitz
En 1908, la conférence de Czernowitz (Bucovine) doit permettre de désigner la langue nationale du peuple juif. Elle est en fait le théâtre d’une confrontation passionnée ent... Lire la suite
n°6 - Biographie
Semyon Ansky (1863-1918)
Un intellectuel juif de premier plan
Poète ethnographe, dramaturge et militant socialiste, Ansky contribue de façon importante à l’élaboration de la culture juive moderne.... Lire la suite
n°7 - Verbatim
La littérature juive, une littérature entre deux langues – cours n°3
Y. L. Peretz, le combat pour le yiddish
Texte de Gilles Rozier Lire la suite
Le Conférencier
Gilles Rozier - écrivain
Gilles Rozier est un écrivain français. Il écrit des poèmes en yiddish et est également . . . Voir la bio complète
Bibliographie sur le sujet
Yitskhok-Leybush Peretz
Bontché le Silencieux et autres contes juifs, (Mercure de France, 1914)   | Emprunter
Elie Wiesel
Célébration hassidique, (Seuil, Points Sagesse, 1976)   Acheter
Sur la toile

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
le 22/01/2021, 09:10
Excellente présentation. Mais Peretz était plus qu'un culturaliste. Il craignait que le socialisme, faisant table rase de toute religion, efface en même temps les valeurs d'humanité, de solidarité et de distinction de la tradition juive. Il a recours au hassidisme car ce dernier était résolument tourné vers les gens du peuple, même s'ils n'était pas lettrés, et il s'agit d'une réinsertion de la tradition dans la littérature, même si elle est profane. Bien sûr, Peretz fustige les abus de la collusion entre riches et religieux, mais il n'abandonne jamais l'espoir messianique. Sa pièce "La nuit sur la place du vieux marché" s'achève sur le son de la sirène qui rivalise avec l'appel du bedeau pour aller à la synagogue. Il a invité les générations futures à rééquilibrer tradition et ouverture.