Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

La société juive et la modernité (1/3)

La femme dans la tradition juive (78 min)

Ariane Bendavid - maître de conférences à Paris 4, Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF et directrice de la rédaction de Tenou'a, Rivon Krygier - rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris
  • Que dit la Bible ?

    par Ariane Bendavid (29min)

  • Du Talmud à la Cabale

    par Rivon Krygier (26min)

  • La femme dans la communauté aujourd'hui

    par Delphine Horvilleur (20min)

Les documents (11)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ariane Bendavid - maître de conférences à Paris 4

Ariane Bendavid est titulaire d’une maîtrise de philosophe et de l'agrégation d'hébreu, et auteur d'une thèse sur l'oeuvre poétique de Bialik, elle est aujourd'hui Maître de conférence à l'Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, UFR d'études arabes et hébraïques. Son enseignement et sa recherche portent essentiellement sur la littérature de la fin du XIXè et du début du XXè siècle, période charnière durant laquelle les romanciers et poètes hébraïques ont dû s’adapter à de nouveaux enjeux et ont progressivement franchi le pas de la modernité. Elle enseigne également la philosophie juive moderne, de Spinoza à Lévinas, et l’exégèse biblique.Ariane Bendavid est notamment l’auteur d’une biographie intitulée Haïm Nahman Bialik, la prière égarée, qui a obtenu le Prix d’histoire et de recherche juives 2008. (Mise à jour: avril 2007)

Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF et directrice de la rédaction de Tenou'a

Delphine Horvilleur est née en 1974 à Nancy. Elle suit d'abord des études de sciences médicales avant d'entamer une formation à l'école de journalisme du CELSA, à Paris. Journaliste à France 2 de 2000 à 2003, Delphine Horvilleur travaille au bureau de Jérusalem.  Elle étudie ensuite au séminaire rabbinique du mouvement réformé Hebrew Union College à New York, où elle reçoit son ordination rabbinique (smikha) en mai 2008. Titulaire d'un double master d'éducation juive et de littérature hébraïque, elle enseigne depuis quelques années la pensée juive et le midrash (littérature rabbinique) en France et aux Etats-Unis.  Delphine Horvilleur est rabbin du MJLF et plus particulièrement du centre de Beaugrenelle à Paris, depuis 2008.  

Rivon Krygier - rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris

Rivon Krygier a été membre du mouvement de jeunesse Ha-Shomer ha-Za’ir, jusqu’à son installation en Israël en 1977. Il fut étudiant à l’Université Hébraïque de Jérusalem et au Ma’ayanot Institute of Jewish Studies, dirigé par le rabbin français Léon Ashkenazi (Manitou). Il fut le premier rabbin de langue française diplômé du Schechter Institute of Jewish Studies, filiale du Jewish Theological Seminary of America. En 1991, il devient le rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris, première communauté Massorti (conservative) de France. Titulaire d’un doctorat de la Sorbonne en sciences des religions, il est une figure marquante du débat intellectuel au sein du judaïsme français. Ses travaux sont pour l’essentiel consacrés aux questions d’éthique et de théologie, ainsi qu’au dialogue interreligieux. Il publie des articles dans diverses revues (Revue des études juives, Pardès, Conservative Judaism, Recherches de science religieuse). Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, dont l’essai L’Homme face à la Révélation publié en complément de l’ouvrage de Louis Jacobs La Religion sans déraison (Albin Michel, 2011).

Page personnelle

Bibliographies des conférenciers

Ariane Bendavid

Haïm Nahman Bialik, Le livre du feu, suivi de trois nouvelles, (Caractères, 2008)   Acheter

Delphine Horvilleur

Réflexions sur la question antisémite, (Grasset, 2019)   Acheter

Comment les rabbins font les enfants. Sexe, transmission et identité dans le judaïsme, (Grasset, 2015)   Acheter

En tenue d'Eve, (Grasset Et Fasquelle, 2013)   Acheter

Delphine Horvilleur, Rachid Benzine

Des mille et une façons d'être juif ou musulman ; dialogue, (Seuil, 2017)   Acheter

Rivon Krygier

“L’Homme face à la Révélation”, (Albin Michel, 2011)   Acheter

Guerre et paix dans le judaïsme, (In Press, 2004)   Emprunter

Yael Hollenberg-Azoulay, Tefilati Ma prière : Une initiation à la prière pour les enfants, (Biblieurope, 2004)   Emprunter

Épître de la vie: guide des coutumes traditionnelle juives en situation de maladie grave et de deuil, (In Press, 2003)   Acheter

Être juif dans un monde en crise. Actes des Assises européennes du judaïsme progressif, 2001, Paris, (Cercle Bernard Lazare, 2002)   Emprunter

Epître de l'amour. , (Nadir, 2000)   Acheter

La Loi juive à l'aube du XXIe siècle, (Biblioeurope, 1999)   Acheter | Emprunter

A la limite de Dieu : l'énigme de l'omniscience divine et du libre arbitre humain , (Publisud, 1998)   Acheter | Emprunter

Charte des principes du mouvement massorti , (Adat Chalom, 1993)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Ariane Bendavid

Haïm Nahman Bialik : la prière égarée , (Aden, 2008)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles
L'organisateur
Commentaires ( 3 )

Voyons donc

28 avril 2014, 18h56, Tsipora

On pourrait croire que le Mashiah est arrivé à regarder comment le mouvement libéral s'est arrangé pour effacer les soi disants "inégalités" en faisant fi de ce que l'on appelle la halacha (dont on n'a pas entendu le nom dans toute cette conférence ; comme quoi les rishonim et les acharonim avaient très certainement la même importance que Mrs Horvilleur). Alors on sait bien que la tsniout n'est pas votre fort et que c'est minoritaire mais là je remarque surtout qu'elle est absente de toute manifestation et je ne vois personne et aucun code de décence qui se manifesterait dans votre communauté. L'égalité des droits n'a rien à faire avec la décence et la protection des femmes dans notre judaïsme. Les femmes doivent voter et doivent travailler si elles le désirent et faire tout ce qu'elles peuvent dans le cadre de la halacha. Elles n'ont jamais été plus malheureuses que les autres et elles ont toujours pu étudier si elles le pouvaient. Le judaïsme traditionnel comporte de nombreuses conférencières et rabbaniot mais n'a pas besoin de red carpet. Qui êtes vous pour retirer des passages (dont vous ne comprenez même pas le sens) dans la prière instaurée par nos sages antérieurs ? Je ferai remarquer que le nom de D... N'a pas éfleuré votre bouche et il ne me semble pas opportun. Il suffit de comparer vos enfants et les miens pour voir la différence de connaissances judaïques, bibliques et surtout de l'intérêt qu'ils y donnent.

Tzipora...

17 mai 2014, 22h03, Theophile

Tzipora, Apparemment vous fréquentez régulièrement la communauté du rabbin Horvilleur, pour savoir à la fois ce qu on y enseigne en matière de tzniout et ce que savent ses enfants par rapport aux vôtres (?) Sinon pourquoi un tel mepris(si peu halah'ique) ?

Mouvement liberal

1 juin 2015, 17h09, Mérav

Le mouvement libéral prends ce qu'il désire du judaisme selon ses interets. Le principe et la spécificité de notre religion est d'avoir conservé nos textes et nos halakhot sans y toucher pendant plusieurs millenaires ce qui a pu permettre la perduration du peuple juif. Les changements opérés ont toujours été en admission avec la halakha. La michna, la Guemara, ce sont les enseignements reçus au Sinai qui ont du être écrits par les Tannaiim... Pas peur qu'ils soient oubliés. Malheur a ceux pensant être de leur niveaux et a avoir quelque chose a interpréter de la tora orale qui est autant divine que la tora écrite et encore plus ceux qui ne respectent pas la religion dans sa totalité. Ll est dailleurs prouvé aujourd’hui dans ce genre de communauté en Amérique que 80 pour cent se sont mariés avec des non juifs et il ne leur plus une trace de judaïsme. Madame le Rabbin, je me demande avec qui vos enfants ou vos petits enfants se marieront...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

La femme dans la tradition juive

78 min

Ariane Bendavid - maître de conférences à Paris 4, Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF et directrice de la rédaction de Tenou'a, Rivon Krygier - rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris

Commentaires ( 3 )

Voyons donc

28 avril 2014, 18h56, Tsipora

On pourrait croire que le Mashiah est arrivé à regarder comment le mouvement libéral s'est arrangé pour effacer les soi disants "inégalités" en faisant fi de ce que l'on appelle la halacha (dont on n'a pas entendu le nom dans toute cette conférence ; comme quoi les rishonim et les acharonim avaient très certainement la même importance que Mrs Horvilleur). Alors on sait bien que la tsniout n'est pas votre fort et que c'est minoritaire mais là je remarque surtout qu'elle est absente de toute manifestation et je ne vois personne et aucun code de décence qui se manifesterait dans votre communauté. L'égalité des droits n'a rien à faire avec la décence et la protection des femmes dans notre judaïsme. Les femmes doivent voter et doivent travailler si elles le désirent et faire tout ce qu'elles peuvent dans le cadre de la halacha. Elles n'ont jamais été plus malheureuses que les autres et elles ont toujours pu étudier si elles le pouvaient. Le judaïsme traditionnel comporte de nombreuses conférencières et rabbaniot mais n'a pas besoin de red carpet. Qui êtes vous pour retirer des passages (dont vous ne comprenez même pas le sens) dans la prière instaurée par nos sages antérieurs ? Je ferai remarquer que le nom de D... N'a pas éfleuré votre bouche et il ne me semble pas opportun. Il suffit de comparer vos enfants et les miens pour voir la différence de connaissances judaïques, bibliques et surtout de l'intérêt qu'ils y donnent.

Tzipora...

17 mai 2014, 22h03, Theophile

Tzipora, Apparemment vous fréquentez régulièrement la communauté du rabbin Horvilleur, pour savoir à la fois ce qu on y enseigne en matière de tzniout et ce que savent ses enfants par rapport aux vôtres (?) Sinon pourquoi un tel mepris(si peu halah'ique) ?

Mouvement liberal

1 juin 2015, 17h09, Mérav

Le mouvement libéral prends ce qu'il désire du judaisme selon ses interets. Le principe et la spécificité de notre religion est d'avoir conservé nos textes et nos halakhot sans y toucher pendant plusieurs millenaires ce qui a pu permettre la perduration du peuple juif. Les changements opérés ont toujours été en admission avec la halakha. La michna, la Guemara, ce sont les enseignements reçus au Sinai qui ont du être écrits par les Tannaiim... Pas peur qu'ils soient oubliés. Malheur a ceux pensant être de leur niveaux et a avoir quelque chose a interpréter de la tora orale qui est autant divine que la tora écrite et encore plus ceux qui ne respectent pas la religion dans sa totalité. Ll est dailleurs prouvé aujourd’hui dans ce genre de communauté en Amérique que 80 pour cent se sont mariés avec des non juifs et il ne leur plus une trace de judaïsme. Madame le Rabbin, je me demande avec qui vos enfants ou vos petits enfants se marieront...

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Que dit la Bible ?

    par Ariane Bendavid (29min)

  • Du Talmud à la Cabale

    par Rivon Krygier (26min)

  • La femme dans la communauté aujourd'hui

    par Delphine Horvilleur (20min)

L'organisateur

Les documents
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ariane Bendavid - maître de conférences à Paris 4

Ariane Bendavid est titulaire d’une maîtrise de philosophe et de l'agrégation d'hébreu, et auteur d'une thèse sur l'oeuvre poétique de Bialik, elle est aujourd'hui Maître de conférence à l'Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, UFR d'études arabes et hébraïques. Son enseignement et sa recherche portent essentiellement sur la littérature de la fin du XIXè et du début du XXè siècle, période charnière durant laquelle les romanciers et poètes hébraïques ont dû s’adapter à de nouveaux enjeux et ont progressivement franchi le pas de la modernité. Elle enseigne également la philosophie juive moderne, de Spinoza à Lévinas, et l’exégèse biblique.Ariane Bendavid est notamment l’auteur d’une biographie intitulée Haïm Nahman Bialik, la prière égarée, qui a obtenu le Prix d’histoire et de recherche juives 2008. (Mise à jour: avril 2007)

Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF et directrice de la rédaction de Tenou'a

Delphine Horvilleur est née en 1974 à Nancy. Elle suit d'abord des études de sciences médicales avant d'entamer une formation à l'école de journalisme du CELSA, à Paris. Journaliste à France 2 de 2000 à 2003, Delphine Horvilleur travaille au bureau de Jérusalem.  Elle étudie ensuite au séminaire rabbinique du mouvement réformé Hebrew Union College à New York, où elle reçoit son ordination rabbinique (smikha) en mai 2008. Titulaire d'un double master d'éducation juive et de littérature hébraïque, elle enseigne depuis quelques années la pensée juive et le midrash (littérature rabbinique) en France et aux Etats-Unis.  Delphine Horvilleur est rabbin du MJLF et plus particulièrement du centre de Beaugrenelle à Paris, depuis 2008.  

Rivon Krygier - rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris

Rivon Krygier a été membre du mouvement de jeunesse Ha-Shomer ha-Za’ir, jusqu’à son installation en Israël en 1977. Il fut étudiant à l’Université Hébraïque de Jérusalem et au Ma’ayanot Institute of Jewish Studies, dirigé par le rabbin français Léon Ashkenazi (Manitou). Il fut le premier rabbin de langue française diplômé du Schechter Institute of Jewish Studies, filiale du Jewish Theological Seminary of America. En 1991, il devient le rabbin de la communauté Adath Shalom à Paris, première communauté Massorti (conservative) de France. Titulaire d’un doctorat de la Sorbonne en sciences des religions, il est une figure marquante du débat intellectuel au sein du judaïsme français. Ses travaux sont pour l’essentiel consacrés aux questions d’éthique et de théologie, ainsi qu’au dialogue interreligieux. Il publie des articles dans diverses revues (Revue des études juives, Pardès, Conservative Judaism, Recherches de science religieuse). Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, dont l’essai L’Homme face à la Révélation publié en complément de l’ouvrage de Louis Jacobs La Religion sans déraison (Albin Michel, 2011).

Page personnelle

Bibliographies des conférenciers

Ariane Bendavid

Haïm Nahman Bialik, Le livre du feu, suivi de trois nouvelles, (Caractères, 2008)   Acheter

Delphine Horvilleur

Réflexions sur la question antisémite, (Grasset, 2019)   Acheter

Comment les rabbins font les enfants. Sexe, transmission et identité dans le judaïsme, (Grasset, 2015)   Acheter

En tenue d'Eve, (Grasset Et Fasquelle, 2013)   Acheter

Delphine Horvilleur, Rachid Benzine

Des mille et une façons d'être juif ou musulman ; dialogue, (Seuil, 2017)   Acheter

Rivon Krygier

“L’Homme face à la Révélation”, (Albin Michel, 2011)   Acheter

Guerre et paix dans le judaïsme, (In Press, 2004)   Emprunter

Yael Hollenberg-Azoulay, Tefilati Ma prière : Une initiation à la prière pour les enfants, (Biblieurope, 2004)   Emprunter

Épître de la vie: guide des coutumes traditionnelle juives en situation de maladie grave et de deuil, (In Press, 2003)   Acheter

Être juif dans un monde en crise. Actes des Assises européennes du judaïsme progressif, 2001, Paris, (Cercle Bernard Lazare, 2002)   Emprunter

Epître de l'amour. , (Nadir, 2000)   Acheter

La Loi juive à l'aube du XXIe siècle, (Biblioeurope, 1999)   Acheter | Emprunter

A la limite de Dieu : l'énigme de l'omniscience divine et du libre arbitre humain , (Publisud, 1998)   Acheter | Emprunter

Charte des principes du mouvement massorti , (Adat Chalom, 1993)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Ariane Bendavid

Haïm Nahman Bialik : la prière égarée , (Aden, 2008)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles