Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

La loi sur la Nation

Un Etat peut-il être juif et démocratique? (99 min)

Emmanuel Navon - politologue, Michaël Wygoda - docteur en droit hébraïque
  • Présentation

    avec Avraham Nahmias, Brigitte Ullmo-Bliah (6min)

  • Un vide constitutionnel à combler

    La loi sur l'Etat juif, une révolution juridique (23min)

  • Comment définir un état juif

    Respecter les principes de la "tradition d'Israël" (23min)

  • La place des non-juifs en Israël

    La dignité humaine est la même partout (15min)

  • Réponses aux questions

    Juif et athée - peine de mort - dignité humaine - Druzes (32min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Emmanuel Navon - politologue

Emmanuel Navon est le directeur du département de Sciences politiques au Collège orthodoxe de Jérusalem et maître de conférences en relations internationales à l'Université de Tel-Aviv. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques et de l'Université hébraïque de Jérusalem, il enseigne aussi dans plusieurs institutions internationales et est l'auteur de plusieurs livres sur la dimension médiatique du terrorisme et de nombreux articles sur la politique étrangère d'Israël, la philosophie politique et l'histoire du sionisme.

Michaël Wygoda - docteur en droit hébraïque

Michaël Wygoda est titulaire d’un doctorat en droit de l'Université Hébraïque de Jérusalem. Il dirige depuis 2000 le département de droit hébraïque au ministère de la Justice à Jerusalem. C’est après avoir étudié à la Yéchiva Etz Haïm de Montreux (Suisse) auprès des rav Botschko et Weingort qu’il s’est établi en Israël pour y poursuivre ses études. Il est le créateur et l’éditeur du site internet consacré au droit hébraïque du ministère israélien de la Justice. (Mise à jour: juillet 2005)

Bibliographies des conférenciers

Emmanuel Navon

The Victory of Zionism, (CreateSpace Independent Publishing Platform, 2014)   Acheter

From Israel With Hope, (Balfour Books, 2011)   Acheter

A Plight Among the Nations: Israel's Foreign Policy Between Nationalism and Realism, (VDM Verlag, 2009)   Acheter

Israël a-t-il un projet géopolitique?, (Hérodote n°124, 2007)   Acheter

From kippour to Oslo : Israel's Foreign Policy, 1973-1993, (Israel Affairs, Vol. 10, n° 3 Eté , pp. 1-40., 2004)   Acheter

Sionisme et vérité : plaidoyer pour l'Etat juif (Zionism and Truth : The Case for the Jewish State), (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, n° 9 octobre , pp. 19-40, 2004)   Acheter

Zionism and Its Critiques, (Jewish Political Studies Review, Vol. 15, n° 1 & 2 été , pp. 45-59, 2003)   Acheter

Septembre 2000-Septembre 2001 : quel enseignement à tirer ? (September 2000-September 2001 : What Lessons Should We Learn ?), (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 2 mai , pp. 247-259, 2002)   Acheter

La France vue d'Israel : illusion perdues (France Seen From Israel : Lost Illusions, (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 3 décembre , pp. 253-267, 2002)   Acheter

The Third Debate Revisited, (Review of International Studies, 27 octobre , pp. 611-625, 2001)   Acheter

Y-a-til une vie après Oslo ? (Is There Life After Oslo ?, (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 1 janvier , pp. 33-48, 2001)   Acheter

Michaël Wygoda

Jewish law for Israel: Restoration of lost property, (The Library of Jewish Law,), 1991)   Acheter

Les objets trouvés, (, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaire ( 1 )

Une position illogique, Emmanuel Navon ne m'a pas convaincu.

12 avril 2019, 13h44, Mivy

Emmanuel Navon défend la loi sur l'État Nation, en insistant sur l'existence d'un peuple juif, et sur le droit des peuples à disposer d'eux même, droit consacré par la Société des Nations pendant l'entre deux guerres. Il explique qu'il s'agit bien d'un peuple, en effet être athée ou mal pensant n'interdit pas d'appartenir au peuple juif. Dans cette logique il explique que l'Autorité Palestinienne rejette cette notion, pour elle les juifs sont les fidèles d'une religion, donc ils n'ont aucun droit en tant que peuple. Or il y a problème, si les juifs formaient un peuple, au nom de quoi refuserai-on l'adhésion à ce peuple à une personne présentant toutes les garanties de bonne volonté et d'intégration au peuple ? Or aucun musulman croyant, ou catholique pratiquant ne pourra être reconnu comme juif, d'autant plus que l'adhésion au judaïsme est décidée par le grand rabbinat, qui est entre les mains des plus rigoriste d'entre les nôtres. Un athée d'origine quelconque non plus n'aura aucune chance de devenir juif sauf s'il décide d'adhérer à la religion juive. **** Dans les faits les arabes ont bien de la chance, ils ont deux mots : arabe qui désigne l'ethnie ou le peuple au sens culturel, et musulman qui désigne la religion. Nous, nous n'avons qu'un seul mot. Il existe en Israël des musulmans et des chrétiens qui sont parfaitement intégrés à la nation, qui vivent au milieu des juifs, et qui sociologiquement sont des juifs, même s'ils n'en partagent pas la religion. Ils appartiennent au peuple d'Israël, font l'armée et sont de bons citoyens. On leur interdit d'appartenir officiellement au peuple d'Israël qui est désormais réservé aux seuls personnes dont la mère est juive, ou qui se serait converti selon les normes fixées par le judaïsme orthodoxe. J'y vois un grand problème.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Un Etat peut-il être juif et démocratique?

99 min

Emmanuel Navon - politologue, Michaël Wygoda - docteur en droit hébraïque

Commentaire ( 1 )

Une position illogique, Emmanuel Navon ne m'a pas convaincu.

12 avril 2019, 13h44, Mivy

Emmanuel Navon défend la loi sur l'État Nation, en insistant sur l'existence d'un peuple juif, et sur le droit des peuples à disposer d'eux même, droit consacré par la Société des Nations pendant l'entre deux guerres. Il explique qu'il s'agit bien d'un peuple, en effet être athée ou mal pensant n'interdit pas d'appartenir au peuple juif. Dans cette logique il explique que l'Autorité Palestinienne rejette cette notion, pour elle les juifs sont les fidèles d'une religion, donc ils n'ont aucun droit en tant que peuple. Or il y a problème, si les juifs formaient un peuple, au nom de quoi refuserai-on l'adhésion à ce peuple à une personne présentant toutes les garanties de bonne volonté et d'intégration au peuple ? Or aucun musulman croyant, ou catholique pratiquant ne pourra être reconnu comme juif, d'autant plus que l'adhésion au judaïsme est décidée par le grand rabbinat, qui est entre les mains des plus rigoriste d'entre les nôtres. Un athée d'origine quelconque non plus n'aura aucune chance de devenir juif sauf s'il décide d'adhérer à la religion juive. **** Dans les faits les arabes ont bien de la chance, ils ont deux mots : arabe qui désigne l'ethnie ou le peuple au sens culturel, et musulman qui désigne la religion. Nous, nous n'avons qu'un seul mot. Il existe en Israël des musulmans et des chrétiens qui sont parfaitement intégrés à la nation, qui vivent au milieu des juifs, et qui sociologiquement sont des juifs, même s'ils n'en partagent pas la religion. Ils appartiennent au peuple d'Israël, font l'armée et sont de bons citoyens. On leur interdit d'appartenir officiellement au peuple d'Israël qui est désormais réservé aux seuls personnes dont la mère est juive, ou qui se serait converti selon les normes fixées par le judaïsme orthodoxe. J'y vois un grand problème.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Présentation

    avec Avraham Nahmias, Brigitte Ullmo-Bliah (6min)

  • Un vide constitutionnel à combler

    La loi sur l'Etat juif, une révolution juridique (23min)

  • Comment définir un état juif

    Respecter les principes de la "tradition d'Israël" (23min)

  • La place des non-juifs en Israël

    La dignité humaine est la même partout (15min)

  • Réponses aux questions

    Juif et athée - peine de mort - dignité humaine - Druzes (32min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Emmanuel Navon - politologue

Emmanuel Navon est le directeur du département de Sciences politiques au Collège orthodoxe de Jérusalem et maître de conférences en relations internationales à l'Université de Tel-Aviv. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques et de l'Université hébraïque de Jérusalem, il enseigne aussi dans plusieurs institutions internationales et est l'auteur de plusieurs livres sur la dimension médiatique du terrorisme et de nombreux articles sur la politique étrangère d'Israël, la philosophie politique et l'histoire du sionisme.

Michaël Wygoda - docteur en droit hébraïque

Michaël Wygoda est titulaire d’un doctorat en droit de l'Université Hébraïque de Jérusalem. Il dirige depuis 2000 le département de droit hébraïque au ministère de la Justice à Jerusalem. C’est après avoir étudié à la Yéchiva Etz Haïm de Montreux (Suisse) auprès des rav Botschko et Weingort qu’il s’est établi en Israël pour y poursuivre ses études. Il est le créateur et l’éditeur du site internet consacré au droit hébraïque du ministère israélien de la Justice. (Mise à jour: juillet 2005)

Bibliographies des conférenciers

Emmanuel Navon

The Victory of Zionism, (CreateSpace Independent Publishing Platform, 2014)   Acheter

From Israel With Hope, (Balfour Books, 2011)   Acheter

A Plight Among the Nations: Israel's Foreign Policy Between Nationalism and Realism, (VDM Verlag, 2009)   Acheter

Israël a-t-il un projet géopolitique?, (Hérodote n°124, 2007)   Acheter

From kippour to Oslo : Israel's Foreign Policy, 1973-1993, (Israel Affairs, Vol. 10, n° 3 Eté , pp. 1-40., 2004)   Acheter

Sionisme et vérité : plaidoyer pour l'Etat juif (Zionism and Truth : The Case for the Jewish State), (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, n° 9 octobre , pp. 19-40, 2004)   Acheter

Zionism and Its Critiques, (Jewish Political Studies Review, Vol. 15, n° 1 & 2 été , pp. 45-59, 2003)   Acheter

Septembre 2000-Septembre 2001 : quel enseignement à tirer ? (September 2000-September 2001 : What Lessons Should We Learn ?), (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 2 mai , pp. 247-259, 2002)   Acheter

La France vue d'Israel : illusion perdues (France Seen From Israel : Lost Illusions, (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 3 décembre , pp. 253-267, 2002)   Acheter

The Third Debate Revisited, (Review of International Studies, 27 octobre , pp. 611-625, 2001)   Acheter

Y-a-til une vie après Oslo ? (Is There Life After Oslo ?, (Outre-Terre, Revue française de géopolitique, Vol. 1 janvier , pp. 33-48, 2001)   Acheter

Michaël Wygoda

Jewish law for Israel: Restoration of lost property, (The Library of Jewish Law,), 1991)   Acheter

Les objets trouvés, (, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers