Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Pourquoi la guerre, dialogue entre Einstein et Freud

La psychanalyse pour penser la guerre (38 min)

Michel Wolkowicz - psychanalyste
  • La psychanalyse n'a pas de recette

    pour résoudre la violence (10min)

  • Quand le peuple devient foule

    les sociétés se crispent (14min)

  • Pourquoi pas la guerre ?

    substitut aux massacres et aux génocides (6min)

  • Questions

    instinct de guerre, de mort, de consensus (8min)

Les documents (4)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Michel Wolkowicz - psychanalyste

Michel Gad Wolkowicz est psychanalyste, professeur de psychopathologie dans les universités de Paris, Tel Aviv et Glasgow. Il préside l'Association internationale "Schibboleth" qui organise régulièrement des réflexions et des séminaires sur l'Actualité de Freud" pour notre époque.

Bibliographie du conférencier

Michel Gad Wolkowicz

Si c'était Jérusalem , (In Press Eds, 2018)   Acheter

Figures de la cruauté , (In Press , 2016)   Acheter

Présence de la Shoah et d'Israël dans la pensée contemporaine, (In Press, 2014)   Acheter

Etats du symbolique, (In Press Eds, 2014)   Acheter

Le sujet face au réel, et dans la transmission , (In Press Eds, 2014)   Acheter

Tensions et défis ethiques dans le monde contemporain, (Des rosiers, 2013)   Acheter

Un monde en trans, (EDK, 2009)   Acheter

Michel Gad Wolkowicz, Céline Masson (dir.)

La Force du nom : leur nom, ils l’ont changé, (Desclée de Brouwer, 2010)   Emprunter

Panim/Pnim, (EDK, 2009)   Acheter

Michel Gad Wolkowicz, Thibault Moreau, Alexis Nouss, Gérard Rabinovitch (dir.)

La psychologie de masse, aujourd'hui, (Editions des Rosiers, 2012)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Sigmund Freud

L'avenir d'une illusion, (Presses Universitaires de France, 2004)   Acheter

Sigmund Freud, Albert Einstein

Pourquoi la guerre ? , (Rivages, 2005)   Acheter

Sigmund Freud, Clotilde Leguil, Bernard Lortholary

Le Malaise dans la civilisation, (Points, 2010)   Acheter

Sigmund Freud

Psychologie des foules et analyse du moi , (Payot, 2012)   Acheter

Sigmund Freud

Psychologie de masse et analyse du Moi, (Points, 2014)   Acheter

Sigmund Freud

Totem et Tabou , (Flammarion , 2015)   Acheter

Sigmund Freud

Le malaise dans la culture, (Puf, 2015)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
Commentaires ( 3 )

Quelle tristesse

14 mars 2018, 20h46, bernaerts

Quelle tristesse que cet exposé qui ne clarifie rien des mécanismes qu'il y aurait pourtant lieu de faire connaître, même simplement, en moins de mots qu'ici, afin de pointer l'extrême importance de la composante de la transmission symbolique. Pour cela il faudrait enfin se mettre à jour (l'auteur dit se remettre en question) et intégrer les progrès de la psychanalyse effectué grâce à Daniel Sibony depuis 40 ans de publications d'une totale rigueur et précision. Quelle misère d'en rester aux concepts de base freudiens, et de radoter les grands repères qui éludent la question de ce qu'on peut faire concrètement. Vraiment c'est une profonde tristesse, avec les graves problèmes actuels, une rencontre pour rien.

Transmission nécessaire d'une éthique de vérité et d'une responsabilité de pensée et d'action, notam

19 mai 2018, 12h25, Michel Gad Wolkowicz

Je respecte bien entendu cette critique sévère, et la partagerait moi-même si j'avais fait ce discours à un séminaire de recherches ou dans un colloque scientifique et psychanalytique. Par ailleurs, j'apprécie particulièrement aussi les apports de mon ami Daniel Sibony - nous travaillons régulièrement ensemble dans le cadre de Schibboleth-Actualité de Freud. Mais mon interlocuteur ignore sans doute le contexte de cette conférence faite sur l'invitation du Président Exécutif de l'Unesco, le Dr. Michaël Worbs, à l'occasion de la 202e session du Comité Exécutif, séance exceptionnelle des adieux du Président et de la directrice générale, devant les ambassadeurs de tous les pays membres. Il s'agit d'un geste audacieux de la part du Président, l'habitude étant dans ces circonstances de discours formels de la part d'un " grand homme d'Etat", qui souhaitait laisser la marque d'une critique du fonctionnement institutionnel ayant amené le vote de résolutions par majorités compactes, révisionnistes négationnistes, et d'un voeu que l'unesco se ressource aux fondements de le Société des Nations qui l'a précédée et qui avait dans les années 30 initié des dialogues et réflexions sur des sujets fondamentaux, comme la guerre entre politiques et intellectuels dans l'espoir de mieux contenir les décisions et les passages à l'acte. Ainsi partir du dialogue Freud-Einstein sur la guerre permettait à la fois de leur donner l'exemple de deux grands hommes à l'exigence de recherche de vérité scientifique, historique et psychique, de s'extraire de la foule, de la masse compacte si nécessaire, de parler des totalitarismes, de la gravité des défaillances des instances internationales, de l'éducation qui passe d'abord par le comportement des adultes et des responsables, de parler des causes et des conséquences des dénis... Il s'agissait donc d'un exercice difficile : transmettre, d'un point de vue manifeste, une éthique de vérité et de responsabilité de pensée et d'action, singulière et collective, institutionnelle, à partir d'identifications possibles à des grands hommes de culture et de science qui ont oeuvré, assumé et porté cette responsabilité de pensée, ce courage de liberté de recherche, de se confronter à la masse bien-pensante et conformiste de leur milieu, à des acteurs et des représentants d'une institution et de gouvernements qui défaillent gravement de ces points de vue, avec les conséquences de déni et de violence que l'on connaît. Il ne s'agissait donc pas de leur faire un cours de métapsychologie ou de psychanalyse ou autre, ni de leur faire une leçon morale, ni de tenir un discours explicitement politique et idéologique, à quoi ils n'auraient rien compris, qui auraient renforcé au contraire leurs résistances, voire provoqué leurs départs, mais de s'appuyer sur ces éléments et signifiants métapsychologiques, historiques, éthiques, afin d'ouvrir une brèche dans le fonctionnement totalitaire d'institutions, de groupes, et dans la pensée totalisante et grégaire, ceci dans l'espoir d'une continuité d'échanges et d'interventions. Ce qui sera le cas, beaucoup d'auditeurs, des ambassadeurs ayant bien entendu ce qui était de façon implicite en question, le négationnisme, le révisionnisme, idéologico-politique et institutionnel, la violence qui en est ainsi validée, l'impossibilité de se construire ainsi en peuple toujours en devenir, et auront demandé à ce que ces échanges avec des intellectuels, et particulièrement avec des psychanalystes, se poursuivent afin de retrouver une possibilité de réflexion en surplomb. C'est peut-être un début. Une publication qui explicitera plus précisément divers apports théorico-cliniques et approfondira et élaborera ces problématiques, est en cours, et sera diffusée aussi à et par l'Unesco. Un colloque international s'en suivra, devant se tenir à l'Unesco. Je rappelle que la première invitation, préalable à cette conférence, m'avait été faite à l'occasion du 160è anniversaire de la naissance de Freud, première fois où la psychanalyse était invitée par une instance internationale sous sa propre égide. C'était à la Nuit de la philosophie, et j'ai demandé à mes collègues et amis Bernard Golse, Monette Vacquin et Jean-Pierre Winter de m'accompagner afin d'y présenter les apports de la pensée freudienne et de la psychanalyse à la culture, à la science, à la pensée et à la pratique, à l'éthique. Devant plusieurs centaines de jeunes étudiants enthousiastes, réactifs, questionnant. Je pense, et les réactions nombreuses paraissent montrer que nous avons pu saisir cette occasion exceptionnelle pour transmettre quelque chose et, je l'espère, réinitier un travail de culture, le fameux Kultur arbeit cher à Freud.

Passionnante intervention

7 août 2018, 06h46, Michele Hallak-Stamler

Merci pour cette intervention addressee a des non-professionnels comme moi ! Je ne suis pas sure d'avoir tout compris et je l'ai reecoutee deux fois... J'ai quand meme une question : une blague dit qu'un paranoiaque aussi peut avoir des ennemis... Comment savoir si ce sont des ennemis reels ou des effets de la paranoia ? Je me pose souvent cette question quant a mes sentiments/opinions regardant d'autres groupes... En ce qui concerne mes rapports avec des particuliers, c'est plus facile pour moi d'estimer si une personne m'est hostile ou c'est dans mon imagination... Mais pour des groupes humains ou des institutions, c'est plus complique : par exemple : l'unesco, l'eglise catholique, les palestiniens etc.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

La psychanalyse pour penser la guerre

38 min

Michel Wolkowicz - psychanalyste

Commentaires ( 3 )

Quelle tristesse

14 mars 2018, 20h46, bernaerts

Quelle tristesse que cet exposé qui ne clarifie rien des mécanismes qu'il y aurait pourtant lieu de faire connaître, même simplement, en moins de mots qu'ici, afin de pointer l'extrême importance de la composante de la transmission symbolique. Pour cela il faudrait enfin se mettre à jour (l'auteur dit se remettre en question) et intégrer les progrès de la psychanalyse effectué grâce à Daniel Sibony depuis 40 ans de publications d'une totale rigueur et précision. Quelle misère d'en rester aux concepts de base freudiens, et de radoter les grands repères qui éludent la question de ce qu'on peut faire concrètement. Vraiment c'est une profonde tristesse, avec les graves problèmes actuels, une rencontre pour rien.

Transmission nécessaire d'une éthique de vérité et d'une responsabilité de pensée et d'action, notam

19 mai 2018, 12h25, Michel Gad Wolkowicz

Je respecte bien entendu cette critique sévère, et la partagerait moi-même si j'avais fait ce discours à un séminaire de recherches ou dans un colloque scientifique et psychanalytique. Par ailleurs, j'apprécie particulièrement aussi les apports de mon ami Daniel Sibony - nous travaillons régulièrement ensemble dans le cadre de Schibboleth-Actualité de Freud. Mais mon interlocuteur ignore sans doute le contexte de cette conférence faite sur l'invitation du Président Exécutif de l'Unesco, le Dr. Michaël Worbs, à l'occasion de la 202e session du Comité Exécutif, séance exceptionnelle des adieux du Président et de la directrice générale, devant les ambassadeurs de tous les pays membres. Il s'agit d'un geste audacieux de la part du Président, l'habitude étant dans ces circonstances de discours formels de la part d'un " grand homme d'Etat", qui souhaitait laisser la marque d'une critique du fonctionnement institutionnel ayant amené le vote de résolutions par majorités compactes, révisionnistes négationnistes, et d'un voeu que l'unesco se ressource aux fondements de le Société des Nations qui l'a précédée et qui avait dans les années 30 initié des dialogues et réflexions sur des sujets fondamentaux, comme la guerre entre politiques et intellectuels dans l'espoir de mieux contenir les décisions et les passages à l'acte. Ainsi partir du dialogue Freud-Einstein sur la guerre permettait à la fois de leur donner l'exemple de deux grands hommes à l'exigence de recherche de vérité scientifique, historique et psychique, de s'extraire de la foule, de la masse compacte si nécessaire, de parler des totalitarismes, de la gravité des défaillances des instances internationales, de l'éducation qui passe d'abord par le comportement des adultes et des responsables, de parler des causes et des conséquences des dénis... Il s'agissait donc d'un exercice difficile : transmettre, d'un point de vue manifeste, une éthique de vérité et de responsabilité de pensée et d'action, singulière et collective, institutionnelle, à partir d'identifications possibles à des grands hommes de culture et de science qui ont oeuvré, assumé et porté cette responsabilité de pensée, ce courage de liberté de recherche, de se confronter à la masse bien-pensante et conformiste de leur milieu, à des acteurs et des représentants d'une institution et de gouvernements qui défaillent gravement de ces points de vue, avec les conséquences de déni et de violence que l'on connaît. Il ne s'agissait donc pas de leur faire un cours de métapsychologie ou de psychanalyse ou autre, ni de leur faire une leçon morale, ni de tenir un discours explicitement politique et idéologique, à quoi ils n'auraient rien compris, qui auraient renforcé au contraire leurs résistances, voire provoqué leurs départs, mais de s'appuyer sur ces éléments et signifiants métapsychologiques, historiques, éthiques, afin d'ouvrir une brèche dans le fonctionnement totalitaire d'institutions, de groupes, et dans la pensée totalisante et grégaire, ceci dans l'espoir d'une continuité d'échanges et d'interventions. Ce qui sera le cas, beaucoup d'auditeurs, des ambassadeurs ayant bien entendu ce qui était de façon implicite en question, le négationnisme, le révisionnisme, idéologico-politique et institutionnel, la violence qui en est ainsi validée, l'impossibilité de se construire ainsi en peuple toujours en devenir, et auront demandé à ce que ces échanges avec des intellectuels, et particulièrement avec des psychanalystes, se poursuivent afin de retrouver une possibilité de réflexion en surplomb. C'est peut-être un début. Une publication qui explicitera plus précisément divers apports théorico-cliniques et approfondira et élaborera ces problématiques, est en cours, et sera diffusée aussi à et par l'Unesco. Un colloque international s'en suivra, devant se tenir à l'Unesco. Je rappelle que la première invitation, préalable à cette conférence, m'avait été faite à l'occasion du 160è anniversaire de la naissance de Freud, première fois où la psychanalyse était invitée par une instance internationale sous sa propre égide. C'était à la Nuit de la philosophie, et j'ai demandé à mes collègues et amis Bernard Golse, Monette Vacquin et Jean-Pierre Winter de m'accompagner afin d'y présenter les apports de la pensée freudienne et de la psychanalyse à la culture, à la science, à la pensée et à la pratique, à l'éthique. Devant plusieurs centaines de jeunes étudiants enthousiastes, réactifs, questionnant. Je pense, et les réactions nombreuses paraissent montrer que nous avons pu saisir cette occasion exceptionnelle pour transmettre quelque chose et, je l'espère, réinitier un travail de culture, le fameux Kultur arbeit cher à Freud.

Passionnante intervention

7 août 2018, 06h46, Michele Hallak-Stamler

Merci pour cette intervention addressee a des non-professionnels comme moi ! Je ne suis pas sure d'avoir tout compris et je l'ai reecoutee deux fois... J'ai quand meme une question : une blague dit qu'un paranoiaque aussi peut avoir des ennemis... Comment savoir si ce sont des ennemis reels ou des effets de la paranoia ? Je me pose souvent cette question quant a mes sentiments/opinions regardant d'autres groupes... En ce qui concerne mes rapports avec des particuliers, c'est plus facile pour moi d'estimer si une personne m'est hostile ou c'est dans mon imagination... Mais pour des groupes humains ou des institutions, c'est plus complique : par exemple : l'unesco, l'eglise catholique, les palestiniens etc.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • La psychanalyse n'a pas de recette

    pour résoudre la violence (10min)

  • Quand le peuple devient foule

    les sociétés se crispent (14min)

  • Pourquoi pas la guerre ?

    substitut aux massacres et aux génocides (6min)

  • Questions

    instinct de guerre, de mort, de consensus (8min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Michel Wolkowicz - psychanalyste

Michel Gad Wolkowicz est psychanalyste, professeur de psychopathologie dans les universités de Paris, Tel Aviv et Glasgow. Il préside l'Association internationale "Schibboleth" qui organise régulièrement des réflexions et des séminaires sur l'Actualité de Freud" pour notre époque.

Bibliographie du conférencier

Michel Gad Wolkowicz

Si c'était Jérusalem , (In Press Eds, 2018)   Acheter

Figures de la cruauté , (In Press , 2016)   Acheter

Présence de la Shoah et d'Israël dans la pensée contemporaine, (In Press, 2014)   Acheter

Etats du symbolique, (In Press Eds, 2014)   Acheter

Le sujet face au réel, et dans la transmission , (In Press Eds, 2014)   Acheter

Tensions et défis ethiques dans le monde contemporain, (Des rosiers, 2013)   Acheter

Un monde en trans, (EDK, 2009)   Acheter

Michel Gad Wolkowicz, Céline Masson (dir.)

La Force du nom : leur nom, ils l’ont changé, (Desclée de Brouwer, 2010)   Emprunter

Panim/Pnim, (EDK, 2009)   Acheter

Michel Gad Wolkowicz, Thibault Moreau, Alexis Nouss, Gérard Rabinovitch (dir.)

La psychologie de masse, aujourd'hui, (Editions des Rosiers, 2012)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Bibliographie sur le sujet

Sigmund Freud

L'avenir d'une illusion, (Presses Universitaires de France, 2004)   Acheter

Sigmund Freud, Albert Einstein

Pourquoi la guerre ? , (Rivages, 2005)   Acheter

Sigmund Freud, Clotilde Leguil, Bernard Lortholary

Le Malaise dans la civilisation, (Points, 2010)   Acheter

Sigmund Freud

Psychologie des foules et analyse du moi , (Payot, 2012)   Acheter

Sigmund Freud

Psychologie de masse et analyse du Moi, (Points, 2014)   Acheter

Sigmund Freud

Totem et Tabou , (Flammarion , 2015)   Acheter

Sigmund Freud

Le malaise dans la culture, (Puf, 2015)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile