Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Juifs et premiers chrétiens (2/3)

Quand le Talmud raconte Jésus (71 min)

Dan Jaffé - docteur en histoire des religions
  • Jésus dans la Talmud

    Josué ben Pérahia (7min)

  • Un texte déconcertant

    Analyse du passage (8min)

  • Un disciple des sages

    Version du Talmud de Jérusalem (9min)

  • La cause de la rupture

    Critique historique (9min)

  • Une auto-critique talmudique

    Pourquoi l'Egypte (7min)

  • Mea culpa du Talmud ?

    Pourquoi une brique (9min)

  • Le symbole du poisson

    Le proverbe du pendu (11min)

  • Sens du passage talmudique

    Regard des derniers talmudistes (7min)

Les documents (4)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Dan Jaffé - docteur en histoire des religions

Dan Jaffé est né en 1970. Il est docteur en histoire des religions, maître de conférences en histoire juive à l’université Bar-Ilan, rattaché au centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ses recherches portent principalement sur la société juive aux premiers siècles de l'ère chrétienne et la naissance du christianisme. (Mise à jour: novembre 2012)

Bibliographie du conférencier

Dan Jaffé

Essais sur l'interprétation et la culture talmudiques, (cerf, 2013)   Acheter

Studies in rabbinic Judaism and early Christianity : text and context , (Brill, 2010)   Emprunter

Jésus sous la plume des historiens juifs du XXe siècle, (Cerf, 2009)   Acheter

Le Talmud et les origines juives du christianisme: Jésus, Paul et les judéo-chrétiens dans la littérature talmudique, (Cerf, 2007)   Acheter

Le judaïsme et l'avènement du christianisme: Orthodoxie et hétérodoxie dans la littérature talmudique Ier-IIe siècles, (Cerf, 2005)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 6 )

SOURDS

19 novembre 2012, 23h30, SOURDS

Y'A PAS DE SOUS/TITRE FRANCAIS POUR LES MALENTENDANTS ET SOURDS...

Hypothèse psychologique

1 janvier 2016, 12h34, Marc

Il m'apparait en premier lieu que l'argument chrétien est en réalité primitivement une diatribe contre la tradition, et qu'elle ne pouvait être réintégrée. A savoir que la critique chrétienne vise "l'action" juive, le comportement mais qu'elle le fait en opposant un autre comportement de façon insultante, voire profane et profanatrice en regard de ce qu'est la nature même du commentaire et de l'argument, et de la controverse. Vous monterez très bien ce procédé, encore à l’œuvre de nos jours selon lequel l'insulte accompagne un argument retourné contre celui qui l'émet sans rajout, ni apport autre que le sentiment d'être soi même insulté. Or le disciple se doit de respecter son maître, même si le vrai maître doit savoir reconnaître un apport supérieur de son disciple... Ce qui n'est pas le cas quoi qu'il en soit dans tous les éléments que vous rapportez. Non, je crois qu'il n'y a aucun regret dans l'attitude des talmudistes quant à ce qui aurait été trop tardif pour réintégrer des chrétiens, les judéochrétiens originels, tels que vos éléments en parlent utilisaient vraisemblablement la diatribe, et non Rabbi Meïr comme vous le dites, ou bien celui ci ne le fait il qu'en fin de non recevoir de la valeur de la diatribe relativement à l'argument. Ainsi on verra Mahomet utiliser le même procédé envers les juifs mais aussi les chrétiens et jésus... Merci de me répondre... Sylvain-Marc Pellas vitothefirst@yahoo. Fr.

J. Ben Perahia

13 avril 2017, 23h36, Daniel

Quel intérêt de prendre J. Ben Perahia finalement ?

Traité Sanhedrin 107 b

26 décembre 2017, 16h05, Daniel H

Bonjour professeur Dan Jaffé, je viens de voir votre cours, j'ai beaucoup aimé votre analyse du texte Talmudique ainsi que votre thèse très intéressante et pertinente. J'aimerais cependant comprendre la signification de certain passages du texte talmudique selon votre thèse : 1) Que signifie le dialogue entre le maitre et Jesus sur la question de la serveuse ? Est ce que le Talmud essayerais de nous montrer a travers ce dialogue l'origine de la divergence entre le Judaïsme et le Christianisme (si oui quelle en serait les conclusions) ? 2) Jesus revient vers son maitre au moment du Shema, que signifie le Shema, a quelle période correspondrait le Shema selon votre thèse ? 3) Que signifie le signe de main du maitre mal interpréter par Jesus, quelle est cette période dans l'histoire ou le Judaïsme à essayer de rapprocher le Christianisme ? Merci pour cette très belle analyse du texte.

Encore des questions

28 décembre 2018, 02h29, Morgenstern

Pourquoi les Anciens parlent ils si souvent de manière imagée, symbolique ? La recherche du sens serait elle si difficile qu'elle ne pourrait se faire que par touches successives ? La vérité enfermerait, sa recherche ouvrirait ? ou serait elle simplement hors d'atteinte ? Au delà ? Nous qui aimons les choses claires, faisant appel à la raison voire au simple bon sens, serions nous alors dans une impasse ? nous construirions nous une prison, un enfermement ?

La brique

12 février 2020, 18h37, Giorgio

L'auberge ne représente-t-elle pas tout simplement le Temple ? Jésus ayant quitté l'auberge, c'est-à-dire ayant été chassé du Temple, il ne lui reste plus pour prier que le plus petit élément qui constitue le Temple : la brique.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Quand le Talmud raconte Jésus

71 min

Dan Jaffé - docteur en histoire des religions

Commentaires ( 6 )

SOURDS

19 novembre 2012, 23h30, SOURDS

Y'A PAS DE SOUS/TITRE FRANCAIS POUR LES MALENTENDANTS ET SOURDS...

Hypothèse psychologique

1 janvier 2016, 12h34, Marc

Il m'apparait en premier lieu que l'argument chrétien est en réalité primitivement une diatribe contre la tradition, et qu'elle ne pouvait être réintégrée. A savoir que la critique chrétienne vise "l'action" juive, le comportement mais qu'elle le fait en opposant un autre comportement de façon insultante, voire profane et profanatrice en regard de ce qu'est la nature même du commentaire et de l'argument, et de la controverse. Vous monterez très bien ce procédé, encore à l’œuvre de nos jours selon lequel l'insulte accompagne un argument retourné contre celui qui l'émet sans rajout, ni apport autre que le sentiment d'être soi même insulté. Or le disciple se doit de respecter son maître, même si le vrai maître doit savoir reconnaître un apport supérieur de son disciple... Ce qui n'est pas le cas quoi qu'il en soit dans tous les éléments que vous rapportez. Non, je crois qu'il n'y a aucun regret dans l'attitude des talmudistes quant à ce qui aurait été trop tardif pour réintégrer des chrétiens, les judéochrétiens originels, tels que vos éléments en parlent utilisaient vraisemblablement la diatribe, et non Rabbi Meïr comme vous le dites, ou bien celui ci ne le fait il qu'en fin de non recevoir de la valeur de la diatribe relativement à l'argument. Ainsi on verra Mahomet utiliser le même procédé envers les juifs mais aussi les chrétiens et jésus... Merci de me répondre... Sylvain-Marc Pellas vitothefirst@yahoo. Fr.

J. Ben Perahia

13 avril 2017, 23h36, Daniel

Quel intérêt de prendre J. Ben Perahia finalement ?

Traité Sanhedrin 107 b

26 décembre 2017, 16h05, Daniel H

Bonjour professeur Dan Jaffé, je viens de voir votre cours, j'ai beaucoup aimé votre analyse du texte Talmudique ainsi que votre thèse très intéressante et pertinente. J'aimerais cependant comprendre la signification de certain passages du texte talmudique selon votre thèse : 1) Que signifie le dialogue entre le maitre et Jesus sur la question de la serveuse ? Est ce que le Talmud essayerais de nous montrer a travers ce dialogue l'origine de la divergence entre le Judaïsme et le Christianisme (si oui quelle en serait les conclusions) ? 2) Jesus revient vers son maitre au moment du Shema, que signifie le Shema, a quelle période correspondrait le Shema selon votre thèse ? 3) Que signifie le signe de main du maitre mal interpréter par Jesus, quelle est cette période dans l'histoire ou le Judaïsme à essayer de rapprocher le Christianisme ? Merci pour cette très belle analyse du texte.

Encore des questions

28 décembre 2018, 02h29, Morgenstern

Pourquoi les Anciens parlent ils si souvent de manière imagée, symbolique ? La recherche du sens serait elle si difficile qu'elle ne pourrait se faire que par touches successives ? La vérité enfermerait, sa recherche ouvrirait ? ou serait elle simplement hors d'atteinte ? Au delà ? Nous qui aimons les choses claires, faisant appel à la raison voire au simple bon sens, serions nous alors dans une impasse ? nous construirions nous une prison, un enfermement ?

La brique

12 février 2020, 18h37, Giorgio

L'auberge ne représente-t-elle pas tout simplement le Temple ? Jésus ayant quitté l'auberge, c'est-à-dire ayant été chassé du Temple, il ne lui reste plus pour prier que le plus petit élément qui constitue le Temple : la brique.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Jésus dans la Talmud

    Josué ben Pérahia (7min)

  • Un texte déconcertant

    Analyse du passage (8min)

  • Un disciple des sages

    Version du Talmud de Jérusalem (9min)

  • La cause de la rupture

    Critique historique (9min)

  • Une auto-critique talmudique

    Pourquoi l'Egypte (7min)

  • Mea culpa du Talmud ?

    Pourquoi une brique (9min)

  • Le symbole du poisson

    Le proverbe du pendu (11min)

  • Sens du passage talmudique

    Regard des derniers talmudistes (7min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Dan Jaffé - docteur en histoire des religions

Dan Jaffé est né en 1970. Il est docteur en histoire des religions, maître de conférences en histoire juive à l’université Bar-Ilan, rattaché au centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ses recherches portent principalement sur la société juive aux premiers siècles de l'ère chrétienne et la naissance du christianisme. (Mise à jour: novembre 2012)

Bibliographie du conférencier

Dan Jaffé

Essais sur l'interprétation et la culture talmudiques, (cerf, 2013)   Acheter

Studies in rabbinic Judaism and early Christianity : text and context , (Brill, 2010)   Emprunter

Jésus sous la plume des historiens juifs du XXe siècle, (Cerf, 2009)   Acheter

Le Talmud et les origines juives du christianisme: Jésus, Paul et les judéo-chrétiens dans la littérature talmudique, (Cerf, 2007)   Acheter

Le judaïsme et l'avènement du christianisme: Orthodoxie et hétérodoxie dans la littérature talmudique Ier-IIe siècles, (Cerf, 2005)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier