Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Lot et ses filles dans la caverne - n° 4

Vayera: le messie vient de Sodome (27 min)

Rachel Verliebter - psychothérapeute et chercheuse en pensée juive
  • Une akéda, quatre sacrifices

    Hagar, Ismael, Isaac, Sarah (9min)

  • Le désir des filles de Lot

    Le messie conçu dans une caverne (11min)

  • La rose au milieu des ronces

    Tamar et Ruth à contre-courant (7min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Rachel Verliebter - psychothérapeute et chercheuse en pensée juive

Rachel Verliebter est psychothérapeute et chercheuse au département de pensée juive à l’Université Bar-Ilan, à Ramat Gan, en Israël. Dans ses recherches, elle explore notamment les liens entre la psychanalyse, la mystique juive et l’art. Originaire de Strasbourg, elle poursuit actuellement un doctorat sur la mystique juive à l'Institut Moussaieff pour la Recherche sur la Kabbale.

Bibliographie du conférencier

Rachel Verliebter

Apprehending Paradox: The Knowledge of Opposites is One in The Knowledge of Opposites is One: Chani Cohen Zada (en hébreu et anglais), (The Artists House, 2018)   Acheter

In the Secret of the Moon: Tehilla,Yifat Bezalel:Tehilla (en hébreu et anglais), (Tel Aviv Museum of Art, 2017)  

The Divine Feminine, Woman and Wheat: When Art meets Mystery,Without Flour (en hébreu et anglais), (The Negev Museum of Art, 2015)  

La Mémoire en Action , (Actes Sud, 2015)   Acheter

Aboard the arch of motherland: On the Mystical Shabbat installation by Maya Zack (hébreu), (EretzAcheret 77, 2014)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Lire le texte sur Sefarim
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 7 novembre 2019
Commentaires ( 8 )

SACRIFICE. S.

10 novembre 2019, 12h44, TARGOOM

Il peut y avoir un lien entre amour et sacrifice, et le Midrach nous révèle que Sarah se serait sacrifiée, par amour ? En privant d'amour Abraham et Isaac' ? OU n'a T elle pas été sacrifiée en raison de sa véhémente contestation de la décision divine du (non) sacrifice d'Isaac ? Ma question plus simplement est en quoi la mort de Sarah est elle un sacrifice ?

Perspective réussie, quelques détails inexpliqués

11 novembre 2019, 00h05, B. Vaisbrot

Exposé captivant fourmillant d'intertextualité. Quelques points obscurs : - les 6 sonneries de shofar sortant de la bouche de Sarah avant qu'elle décède : tekiya est le nom général et celui du son plat ; teroua''est un "réveil" de la conscience et du repentir ; où sont passés les "shevarim" = sons brisés, qui évoquent les pleurs et les sanglots ? - ouFa'HaD Yits'HaQ (06 : 50) est un nom de D. Ieu Lui-même et pas de notre 2ème patriarche. (Gen. 31, 42) : Ya''aQoBh face à LaVaN invoque le Dieu de ses pères. Dans le rituel des Seli'hoth : ''aNéyNu contient ouFa'HaD Yits'HaQ entre'eloHéY'aVraHaM et'aBhiR Ya''aQoBh. - GeBhuRa (07 : 13) peut se traduire par "force inflexible", "ténacité", "dureté", sévérité", bravoure", en relation avec la qualité de rigueur (MiDaTh haDiN) qui caractérise YIts'HaQ plutôt que par " force du jugement". Au pluriel, ce terme désigne les hauts faits de D. Ieu. Merci.

Métamorphoses du mal

11 novembre 2019, 02h34, Simha

Commentaire original, audacieux dans son interprétation de l’inceste et du sacrifice, une leçon d’amour et de bienveillance. Bravo et encore !

Merci

11 novembre 2019, 14h32, jacques

Conférence très originale et de haut niveau qui demande reflexion. Merci.

Sephirot

11 novembre 2019, 16h56, Charlie

Votre commentaire est un bijou lumineux.

Midrashim sur le sacrifice de Sarah

14 novembre 2019, 15h23, Rachel

Alors qu'Isaac n'est que "ligoté", le Midrash sacrifie Sarah. Voyez les Midrashim Tanhuma Vayera 23, Pirqé de Rabbi Eliezer 32 et Vayikra Rabba 20 dont j'en cite 2 ci-dessous : Pirqé de Rabbi Eliezer 32 Lorsque vint Abraham du Mont Moriah, Samaël constata avec agacement qu'il n'avait réussi à l'empêcher de faire son sacrifice. Que fit-il ? Il partit et dit à Sarah : Bonjour Sarah, n'as-tu pas entendu ce qui se passe sur terre ? Elle lui dit : Non. Il lui dit : Ton vieil homme a pris Isaac pour l'offrir en holocauste et le jeune homme pleure et gémit, car il ne peut être sauvé. Immédiatement, elle commença à pleurer et gémir. Elle pleura trois pleurs, contre les trois tékiot et elle gémit trois gémissements, contre les trois yélalot, jusqu'à ce que son âme sorte et qu'elle mourut. Abraham arriva et vit qu'elle était morte. Comme il est dit : Abraham vint prononcer l'allocution funèbre pour sa femme et la pleurer. D'où vint-il ? Du Mont Moriah. Vayikra Rabba 20 : 2 Sache que quand Itshak est rentré chez sa mère, elle lui dit : où étais-tu ? Il lui dit : mon père m’a pris, m’a fait gravir des montagnes et descendre des collines, et m’a fait monter en haut d’une montagne, et a construit un autel, … et a pris le couteau pour m’égorger. Elle lui dit : Oy, fils de la douleur, sans l’ange tu aurais été égorgé à cette heure ? Il lui dit : oui. À cet instant elle hurla six hurlements en regard des six sonneries. Elle n’eut pas le temps de finir qu’elle était déjà morte.

Ligature du fils

14 novembre 2019, 23h09, Simha

Rachel quelles conclusions tirez-vous des midrachim que vous citez ?

Réponse à B. Vaisbrot

16 novembre 2019, 19h35, Rachel

Dans la traduction de Charles Mopsik, Le Zohar, Genese Tome II, regardez les nombreuses références dans Vayera, Hayé Sarah et Toldot à Isaac représentant la Sephira de la Gevourah dans le sens de Din (jugement) (Zohar Genèse 1 : 87b) et même Dina Kachia (jugement sévère) (Zohar Toldot 1 : 137a). Sur la relation entre l’appellation Pachad Itzhak, Isaac, le jugement sévère et le Shofar voir Zohar 2 : 231b. J’interprétais les Midrashim sur Sarah qui mentionnent explicitement la Tekiah et la Terouah résonnant les sanglots de Sarah et expiant sa mort lors de la sonnerie du Shofar. Le Midrash ne mentionne pas les Shevarim dans ce contexte. Par contre dans Zohar Pinhas 2 : 231b les Shevarim sont interprétés en tant que jugement tempéré, soit la Shekhinah.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Vayera: le messie vient de Sodome

27 min

Rachel Verliebter - psychothérapeute et chercheuse en pensée juive

Commentaires ( 8 )

SACRIFICE. S.

10 novembre 2019, 12h44, TARGOOM

Il peut y avoir un lien entre amour et sacrifice, et le Midrach nous révèle que Sarah se serait sacrifiée, par amour ? En privant d'amour Abraham et Isaac' ? OU n'a T elle pas été sacrifiée en raison de sa véhémente contestation de la décision divine du (non) sacrifice d'Isaac ? Ma question plus simplement est en quoi la mort de Sarah est elle un sacrifice ?

Perspective réussie, quelques détails inexpliqués

11 novembre 2019, 00h05, B. Vaisbrot

Exposé captivant fourmillant d'intertextualité. Quelques points obscurs : - les 6 sonneries de shofar sortant de la bouche de Sarah avant qu'elle décède : tekiya est le nom général et celui du son plat ; teroua''est un "réveil" de la conscience et du repentir ; où sont passés les "shevarim" = sons brisés, qui évoquent les pleurs et les sanglots ? - ouFa'HaD Yits'HaQ (06 : 50) est un nom de D. Ieu Lui-même et pas de notre 2ème patriarche. (Gen. 31, 42) : Ya''aQoBh face à LaVaN invoque le Dieu de ses pères. Dans le rituel des Seli'hoth : ''aNéyNu contient ouFa'HaD Yits'HaQ entre'eloHéY'aVraHaM et'aBhiR Ya''aQoBh. - GeBhuRa (07 : 13) peut se traduire par "force inflexible", "ténacité", "dureté", sévérité", bravoure", en relation avec la qualité de rigueur (MiDaTh haDiN) qui caractérise YIts'HaQ plutôt que par " force du jugement". Au pluriel, ce terme désigne les hauts faits de D. Ieu. Merci.

Métamorphoses du mal

11 novembre 2019, 02h34, Simha

Commentaire original, audacieux dans son interprétation de l’inceste et du sacrifice, une leçon d’amour et de bienveillance. Bravo et encore !

Merci

11 novembre 2019, 14h32, jacques

Conférence très originale et de haut niveau qui demande reflexion. Merci.

Sephirot

11 novembre 2019, 16h56, Charlie

Votre commentaire est un bijou lumineux.

Midrashim sur le sacrifice de Sarah

14 novembre 2019, 15h23, Rachel

Alors qu'Isaac n'est que "ligoté", le Midrash sacrifie Sarah. Voyez les Midrashim Tanhuma Vayera 23, Pirqé de Rabbi Eliezer 32 et Vayikra Rabba 20 dont j'en cite 2 ci-dessous : Pirqé de Rabbi Eliezer 32 Lorsque vint Abraham du Mont Moriah, Samaël constata avec agacement qu'il n'avait réussi à l'empêcher de faire son sacrifice. Que fit-il ? Il partit et dit à Sarah : Bonjour Sarah, n'as-tu pas entendu ce qui se passe sur terre ? Elle lui dit : Non. Il lui dit : Ton vieil homme a pris Isaac pour l'offrir en holocauste et le jeune homme pleure et gémit, car il ne peut être sauvé. Immédiatement, elle commença à pleurer et gémir. Elle pleura trois pleurs, contre les trois tékiot et elle gémit trois gémissements, contre les trois yélalot, jusqu'à ce que son âme sorte et qu'elle mourut. Abraham arriva et vit qu'elle était morte. Comme il est dit : Abraham vint prononcer l'allocution funèbre pour sa femme et la pleurer. D'où vint-il ? Du Mont Moriah. Vayikra Rabba 20 : 2 Sache que quand Itshak est rentré chez sa mère, elle lui dit : où étais-tu ? Il lui dit : mon père m’a pris, m’a fait gravir des montagnes et descendre des collines, et m’a fait monter en haut d’une montagne, et a construit un autel, … et a pris le couteau pour m’égorger. Elle lui dit : Oy, fils de la douleur, sans l’ange tu aurais été égorgé à cette heure ? Il lui dit : oui. À cet instant elle hurla six hurlements en regard des six sonneries. Elle n’eut pas le temps de finir qu’elle était déjà morte.

Ligature du fils

14 novembre 2019, 23h09, Simha

Rachel quelles conclusions tirez-vous des midrachim que vous citez ?

Réponse à B. Vaisbrot

16 novembre 2019, 19h35, Rachel

Dans la traduction de Charles Mopsik, Le Zohar, Genese Tome II, regardez les nombreuses références dans Vayera, Hayé Sarah et Toldot à Isaac représentant la Sephira de la Gevourah dans le sens de Din (jugement) (Zohar Genèse 1 : 87b) et même Dina Kachia (jugement sévère) (Zohar Toldot 1 : 137a). Sur la relation entre l’appellation Pachad Itzhak, Isaac, le jugement sévère et le Shofar voir Zohar 2 : 231b. J’interprétais les Midrashim sur Sarah qui mentionnent explicitement la Tekiah et la Terouah résonnant les sanglots de Sarah et expiant sa mort lors de la sonnerie du Shofar. Le Midrash ne mentionne pas les Shevarim dans ce contexte. Par contre dans Zohar Pinhas 2 : 231b les Shevarim sont interprétés en tant que jugement tempéré, soit la Shekhinah.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Une akéda, quatre sacrifices

    Hagar, Ismael, Isaac, Sarah (9min)

  • Le désir des filles de Lot

    Le messie conçu dans une caverne (11min)

  • La rose au milieu des ronces

    Tamar et Ruth à contre-courant (7min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 7 novembre 2019
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Rachel Verliebter - psychothérapeute et chercheuse en pensée juive

Rachel Verliebter est psychothérapeute et chercheuse au département de pensée juive à l’Université Bar-Ilan, à Ramat Gan, en Israël. Dans ses recherches, elle explore notamment les liens entre la psychanalyse, la mystique juive et l’art. Originaire de Strasbourg, elle poursuit actuellement un doctorat sur la mystique juive à l'Institut Moussaieff pour la Recherche sur la Kabbale.

Bibliographie du conférencier

Rachel Verliebter

Apprehending Paradox: The Knowledge of Opposites is One in The Knowledge of Opposites is One: Chani Cohen Zada (en hébreu et anglais), (The Artists House, 2018)   Acheter

In the Secret of the Moon: Tehilla,Yifat Bezalel:Tehilla (en hébreu et anglais), (Tel Aviv Museum of Art, 2017)  

The Divine Feminine, Woman and Wheat: When Art meets Mystery,Without Flour (en hébreu et anglais), (The Negev Museum of Art, 2015)  

La Mémoire en Action , (Actes Sud, 2015)   Acheter

Aboard the arch of motherland: On the Mystical Shabbat installation by Maya Zack (hébreu), (EretzAcheret 77, 2014)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Lire le texte sur Sefarim