Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Versions d'un verset - n° 12

Vaye'hi: comme Jacob fait son lit... (35 min)

Ivan Segré - philosophe et talmudiste
  • Débats entre traducteurs

    Lit de souffrance ou bâton de vieillesse? (8min)

  • L'intimité et le Temple

    Lit de Jacob, lit de Salomon (17min)

  • Un lit devenu prière

    Du politique à l'artiste (10min)

Les documents (7)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Ivan Segré - philosophe et talmudiste

Ivan Segré est né en 1973. Il a suivi des études de Philosophie et de Littérature à l’université Paris 10, puis à l’université Paris 8. Titulaire d’un doctorat en philosophie (Thèse de doctorat : La réaction philosémite à l’épreuve de l’histoire juive, sous la direction de Daniel Bensaïd) il vit aujourd’hui entre la France et Israël et  poursuit ses recherches talmudiques et philosophiques.

Bibliographie du conférencier

Ivan Segré

Les pingouins de l'universel, (Lignes, 2017)   Acheter

L'intellectuel compulsif, (Lignes, 2015)   Acheter

Le manteau de Spinoza, (La Fabrique, 2014)   Acheter

Judaïsme et révolution, (La Fabrique, 2014)   Acheter

La Réaction philosémite, (Lignes, 2009)   Acheter

Ivan Segré (préface d'Alain Badiou)

Qu'appelle-t-on penser Auschwitz?, (Lignes, 2009)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Autres conférences sur le sujet
Lire le texte sur Sefarim
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 novembre 2018
Commentaires ( 7 )

Les derniers voeux de jacob

16 décembre 2018, 16h56, BM

Merci infiniment pour toutes les pistes que vous avez dévoilées, citer Paul Celan, dont le jeu de mot m'a fait sourire de surprise, au même titre qu'Isaie, met en lumière l'actualité et la vivacité des Ecritures et invite à une constante relecture, 120 ans ne seront pas suffisants !

Une lecture stimulante

16 décembre 2018, 18h20, emma

Bravo pour cette excellente exégèse Et merci beaucoup pour ces quelques minutes d'intelligence qui donnent tant à réfléchir.

De la dentelle

16 décembre 2018, 23h02, Angèle

Superbe travail d'interprétation. Encore !

Union des contraires

20 décembre 2018, 00h19, Elisabeth

Merci infiniment pour cette excellente exégèse que je partage totalement.

Jeux de mots

21 décembre 2018, 20h39, frederique

Clair construit brillant elegant !

La presence Divine dans la tente de notre ancetre Jacob

22 décembre 2018, 19h00, Ariel Carciente

Merci beaucoup pour votre commentaire sur la Parasha. Toutes les réfrences et les textes rapportés des différentes traditions juives et autres. Je voudrais juste rappeler que pendant le rève que notre ancètre Jacob a eu a Béer Sheva, après avoir offert un sacrifice au D'. De son père Isaac, le Créateur lui a dit qu'il pouvait descendre sans crainte. Moi, Lui dit Il, je descendrais avec toi et Joseph " te fermera " les yeux. Et Ils me feront un Temple et je résiderais parmi eux est il ecrit dans la Bible. Sarah, de tradition avait la Chékhina dans sa tente. Nous en parlons quand Isaac fait entrer sa future femme dans la tente de sa mere. Jacob aussi. C'est devant la Chékhina que Jacob avait dans sa tente, qu'il s'est prosterné. C'est aussi la raison pour laquelle les hommes des anciennes generations en Afrique du Nord, priaient au meme endroit a la maison et a la synagogue. Devant le Makom et au meme makom. Encore merci.

Joseph

24 décembre 2018, 21h37, Raphy car

Bravo  ! C'est bien ce qui aurait du se passer hélas le texte prouve encore une fois que les demi frères de Joseph sont encrés dans leur conviction et n'ont rien compris du désintéressement total de tout ce qui n'a aucun rapport à la mission que lui confiât Jacob notre patriarche . Les frères récitent le Chéma pour ne pas contrarier leur père et provoquèrent pour la deuxième fois le retrait de la présence divine. Le midrach sur la décente dans le puits dit : la fosse et vide. Ils ne jugèrent pas selon la Tora ils induisent le retrait de D. Ieu ; du coups Jacob en perdit la prophétie. D'après le midrach Jacob n'apprit jamais ce qu'ils avaient fait à Joseph, la question qui se pause est  : comment Jacob qui n'était au courent de rien aurait pu demander le pardon pour ses fils  ? Les Égyptiens remercièrent Joseph, et ses frères !? Un des principes des pères : celui qui soupçonne les boires des Justes, kéchérim, est atteint dans son corps. Moise qui soupçonna les les femmes des hébreux de ne pas vouloir sortir d’Égypte, vu sa main recouverte par la lèpre. La sidra de Chemot nous raconte les déboires des enfants d’Israël, comme nous le savons tous quand les parents boivent, les enfants trinquent . Joseph vice roi ayant pour unique souci l'avenir du projet divin, à le regard d'un chef d'entreprise et non d'un diplomate comme son frère Juda (à voir sur Akadem), qui lui ne pense qu'au présent et bien qu'ayant l'apparence d'un hébreux se conduit comme un parfait existentialiste. Joseph a toujours le nom divin sur ses lèvres et est conscient de la présence divine à ses cotés. Le contrat de l'exil n’ayant point été signé avec le sceaux du tétragramme qui lui est intouchable mais avec celui du Chadaï signifiant il y a des limites à tout, mais aussi : vous avez suffisamment souffert pouvait être annule. Pour finir rappelons nous que pour siéger au grand Sanhédrin il fallait être polyglottes et que Manitou aimait à dire que la délivrance sera activée par שבת שלום. La communauté francophone polyglotte. Grand merci.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Vaye'hi: comme Jacob fait son lit...

35 min

Ivan Segré - philosophe et talmudiste

Commentaires ( 7 )

Les derniers voeux de jacob

16 décembre 2018, 16h56, BM

Merci infiniment pour toutes les pistes que vous avez dévoilées, citer Paul Celan, dont le jeu de mot m'a fait sourire de surprise, au même titre qu'Isaie, met en lumière l'actualité et la vivacité des Ecritures et invite à une constante relecture, 120 ans ne seront pas suffisants !

Une lecture stimulante

16 décembre 2018, 18h20, emma

Bravo pour cette excellente exégèse Et merci beaucoup pour ces quelques minutes d'intelligence qui donnent tant à réfléchir.

De la dentelle

16 décembre 2018, 23h02, Angèle

Superbe travail d'interprétation. Encore !

Union des contraires

20 décembre 2018, 00h19, Elisabeth

Merci infiniment pour cette excellente exégèse que je partage totalement.

Jeux de mots

21 décembre 2018, 20h39, frederique

Clair construit brillant elegant !

La presence Divine dans la tente de notre ancetre Jacob

22 décembre 2018, 19h00, Ariel Carciente

Merci beaucoup pour votre commentaire sur la Parasha. Toutes les réfrences et les textes rapportés des différentes traditions juives et autres. Je voudrais juste rappeler que pendant le rève que notre ancètre Jacob a eu a Béer Sheva, après avoir offert un sacrifice au D'. De son père Isaac, le Créateur lui a dit qu'il pouvait descendre sans crainte. Moi, Lui dit Il, je descendrais avec toi et Joseph " te fermera " les yeux. Et Ils me feront un Temple et je résiderais parmi eux est il ecrit dans la Bible. Sarah, de tradition avait la Chékhina dans sa tente. Nous en parlons quand Isaac fait entrer sa future femme dans la tente de sa mere. Jacob aussi. C'est devant la Chékhina que Jacob avait dans sa tente, qu'il s'est prosterné. C'est aussi la raison pour laquelle les hommes des anciennes generations en Afrique du Nord, priaient au meme endroit a la maison et a la synagogue. Devant le Makom et au meme makom. Encore merci.

Joseph

24 décembre 2018, 21h37, Raphy car

Bravo  ! C'est bien ce qui aurait du se passer hélas le texte prouve encore une fois que les demi frères de Joseph sont encrés dans leur conviction et n'ont rien compris du désintéressement total de tout ce qui n'a aucun rapport à la mission que lui confiât Jacob notre patriarche . Les frères récitent le Chéma pour ne pas contrarier leur père et provoquèrent pour la deuxième fois le retrait de la présence divine. Le midrach sur la décente dans le puits dit : la fosse et vide. Ils ne jugèrent pas selon la Tora ils induisent le retrait de D. Ieu ; du coups Jacob en perdit la prophétie. D'après le midrach Jacob n'apprit jamais ce qu'ils avaient fait à Joseph, la question qui se pause est  : comment Jacob qui n'était au courent de rien aurait pu demander le pardon pour ses fils  ? Les Égyptiens remercièrent Joseph, et ses frères !? Un des principes des pères : celui qui soupçonne les boires des Justes, kéchérim, est atteint dans son corps. Moise qui soupçonna les les femmes des hébreux de ne pas vouloir sortir d’Égypte, vu sa main recouverte par la lèpre. La sidra de Chemot nous raconte les déboires des enfants d’Israël, comme nous le savons tous quand les parents boivent, les enfants trinquent . Joseph vice roi ayant pour unique souci l'avenir du projet divin, à le regard d'un chef d'entreprise et non d'un diplomate comme son frère Juda (à voir sur Akadem), qui lui ne pense qu'au présent et bien qu'ayant l'apparence d'un hébreux se conduit comme un parfait existentialiste. Joseph a toujours le nom divin sur ses lèvres et est conscient de la présence divine à ses cotés. Le contrat de l'exil n’ayant point été signé avec le sceaux du tétragramme qui lui est intouchable mais avec celui du Chadaï signifiant il y a des limites à tout, mais aussi : vous avez suffisamment souffert pouvait être annule. Pour finir rappelons nous que pour siéger au grand Sanhédrin il fallait être polyglottes et que Manitou aimait à dire que la délivrance sera activée par שבת שלום. La communauté francophone polyglotte. Grand merci.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Débats entre traducteurs

    Lit de souffrance ou bâton de vieillesse? (8min)

  • L'intimité et le Temple

    Lit de Jacob, lit de Salomon (17min)

  • Un lit devenu prière

    Du politique à l'artiste (10min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 novembre 2018
Les documents
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Ivan Segré - philosophe et talmudiste

Ivan Segré est né en 1973. Il a suivi des études de Philosophie et de Littérature à l’université Paris 10, puis à l’université Paris 8. Titulaire d’un doctorat en philosophie (Thèse de doctorat : La réaction philosémite à l’épreuve de l’histoire juive, sous la direction de Daniel Bensaïd) il vit aujourd’hui entre la France et Israël et  poursuit ses recherches talmudiques et philosophiques.

Bibliographie du conférencier

Ivan Segré

Les pingouins de l'universel, (Lignes, 2017)   Acheter

L'intellectuel compulsif, (Lignes, 2015)   Acheter

Le manteau de Spinoza, (La Fabrique, 2014)   Acheter

Judaïsme et révolution, (La Fabrique, 2014)   Acheter

La Réaction philosémite, (Lignes, 2009)   Acheter

Ivan Segré (préface d'Alain Badiou)

Qu'appelle-t-on penser Auschwitz?, (Lignes, 2009)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Autres conférences sur le sujet
Lire le texte sur Sefarim