Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Un antidote au fanatisme - n° 37

Pin'has: le glaive et l'esprit (27 min)

Mira Neshama - socio-anthropologue
  • Pinhas et Moïse

    Les risques de la spontanéité (8min)

  • Les fautes de nos pères

    L'ombre de nos actions (10min)

  • Pinhas l'anti-exemple

    Josué, antidote au fanatisme (9min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 7 )

A propos du verbe PAKOD

9 juillet 2017, 08h56, Philippe Haddad

Remarquable étude Mira. Attention cependant concernant le verbe PAKOD qui ne veut pas dire "Châtier", mais Se souvenir ou tenir compte, d'où le mot pékoudim = dénombrements, comptes (cf. La 1ere occurrence que l'Eternel se souvient de Sarah (gn 21, 1) et non pas châtie. La traduction "châtier" a été la traduction de Pères de l'Eglise qui voulaient opposer le Dieu d'amour au Dieu de justice. La nouvelle traduction de la TOB propose "poursuivant", mais il manque toujours l'idée de souvenir, de tenir compte. En fait, Hachem "se souvient" de la faute des Pères sur les Enfants pour juger en justice, car Il garde la mémoire des faits. D'ailleurs Ezéchiel donne le vrai sens en enseignant la responsabilité individuelle en critiquant le dicton populaire de sa génération. Les Prophètes sont les premiers commentateurs de la Torah de Moché. Kol Hakavod. Philippe Haddad.

PAKOD = régler ses comptes avec... ? C est guère mieux que châtier...

9 juillet 2017, 15h03, Bug

@Philippe Haddad PAKOD = régler ses comptes avec... ? C est guère mieux que châtier...

Shavua tov

9 juillet 2017, 15h51, avi ben chaim

Merci. Votre commentaire, Mira, donne Lumiere : la Beaute de la Torah et la votre meme Toda RABA avi ben chaim Israel.

Pakod kanay

10 juillet 2017, 17h31, raphy car

La tora emploi la langue du commun des mortels. Vadona y pakad et sarah... Qui engendra Isaac. Comme disait Manitout, Moise abreuva le peuple avec les cendres du veau d'or comme pour la femme soupconnee d'infidelite, pikadonne veut dire : un gage, or celon le midrach nos encetres durent nous donner en gage pour recevoir la Tora. D ieu redemande ses gages ! Pakod signifit il, faire le trie entre fideles et traitres ? Jacob gronda Levy et Simeon car etant prophete il vit que le descendant de Levy, Pinhas assassinera le rejeton de Simron, Zimry, quel cauchemar ! Acheter en hebreu se dit kone, D ieu fait le kinyan des justes et recupere son pikadon. Merci pour ce cours qui demmande a etre rumine.

Merci

14 juillet 2017, 16h02, Norbert D

Un grand merci pour cet éclairage très interessant et très vivant de cette paracha.

Une femme...

14 juillet 2017, 22h25, Felix Pinhas

Qui fait un commentaire brillantissime et très bien documenté Le génie "féminin ?

La pédagogie du judaisme en question ?

16 juillet 2017, 15h30, gerardelie

Merci avant tout à mira qui a toujours le soucis d'actualiser le sujet de la paracha, mais attention cependant au débit et à la quantité de l'info, car seul un auditeur averti peut arriver à assimiler correctement cette richesse et diversité de la pensée. et puisque l'on parle de pédagogie, qu'il me soit permis ici d'évoquer une certaine pédagogie du judaisme qui consiste à éluder justement une partie de l'info et là ce n'est pas du tout le cours de Mira dont je veux parler, mais d'une maniére générale l'enseignement d'un certain judaisme qui a tendance à éluder certains midrachim qui peuvent étre'dérangeants'. l'exemple dans cette paracha m'a été donné par la lecture de Mr LEIBOWITZ dans son livre'bréves leçons bibliques' je le cite P. 215 et suivantes :... Selon une tradition légendaire, Elie et Pinhas, ne sont qu'une seule et méme personne, à plusieurs siécles d'intervalles... Tous les deux ont en effet, du montrer leur zéle pour Dieu, en ayant recours à la violence... et voici ce que rapporte un midrach, éludé mais heureusement rappelé par Leibowitz : à propos de Rois 1 ; 19, 13, quand Elie s'enfuit dans le désert et se cache pour échapper à la colére de Jézabel : Dieu se révéle à lui, ni dans une flamme, ni dans un séisme, mais sous la forme d'un léger murmure, qui lui demande : 'Elie que fais tu là ? 'réponse : j'ai du fuir... Les enfants d'israél ont abandonné ton alliance... Ils ont détruit tes autels... J'ai fait éclater mon zéle pour toi, Eternel... (justification de l'élimination physique par Elie des prétres de baal)... Ils ont passé tes prophétes au fil de l'épée' commentaire du midrach : réponses Divine pour chacune des argumentations de Elie : "Quelle alliance ont-ils abandoné, la tienne ou la mienne ? " est-ce tes autels ou les miens qui ont été détruits" mes prophétes au fil de l'épée ?... Et pourtant toi, tu es bien vivant en d'autres termes : laisses moi prendre soin de mon honneur bafoué et ne t'accorde pas à toi méme l'autorité pour manifester ce zéle. le midrach poursuit en affirmant la destitution de Elie au profit de Elysée. Dieu lui dit : 'Israél ne peut supporter un tel zéle. 'tu as manifesté ton zéle à chittim (allusion à Pinhas), et maintenant sur le mont carmel. Tu as versé le sang là-bas et ici, à cause de ton zéle, mais Israél ne peut supporter un tel zéle, vas et nomme une autre homme à ta place... et ce sera Elysée... Conclusion de Leibowitz : 'car seul celui qui, par sa nature et son essence posséde cette qualité d'homme de paix, qui souhaite apporter la paix au monde et aux hommes, lui seul, et dans des cas extrémes, peut manifester son zéle... Et s'il n'a pas ces qualités, il n'a aucun droit à ce zéle. il est évidement facile de vérifier l'existence de ce midrach, mais plus difficile à rapporter au public...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Pin'has: le glaive et l'esprit

27 min

Mira Neshama - socio-anthropologue

Commentaires ( 7 )

A propos du verbe PAKOD

9 juillet 2017, 08h56, Philippe Haddad

Remarquable étude Mira. Attention cependant concernant le verbe PAKOD qui ne veut pas dire "Châtier", mais Se souvenir ou tenir compte, d'où le mot pékoudim = dénombrements, comptes (cf. La 1ere occurrence que l'Eternel se souvient de Sarah (gn 21, 1) et non pas châtie. La traduction "châtier" a été la traduction de Pères de l'Eglise qui voulaient opposer le Dieu d'amour au Dieu de justice. La nouvelle traduction de la TOB propose "poursuivant", mais il manque toujours l'idée de souvenir, de tenir compte. En fait, Hachem "se souvient" de la faute des Pères sur les Enfants pour juger en justice, car Il garde la mémoire des faits. D'ailleurs Ezéchiel donne le vrai sens en enseignant la responsabilité individuelle en critiquant le dicton populaire de sa génération. Les Prophètes sont les premiers commentateurs de la Torah de Moché. Kol Hakavod. Philippe Haddad.

PAKOD = régler ses comptes avec... ? C est guère mieux que châtier...

9 juillet 2017, 15h03, Bug

@Philippe Haddad PAKOD = régler ses comptes avec... ? C est guère mieux que châtier...

Shavua tov

9 juillet 2017, 15h51, avi ben chaim

Merci. Votre commentaire, Mira, donne Lumiere : la Beaute de la Torah et la votre meme Toda RABA avi ben chaim Israel.

Pakod kanay

10 juillet 2017, 17h31, raphy car

La tora emploi la langue du commun des mortels. Vadona y pakad et sarah... Qui engendra Isaac. Comme disait Manitout, Moise abreuva le peuple avec les cendres du veau d'or comme pour la femme soupconnee d'infidelite, pikadonne veut dire : un gage, or celon le midrach nos encetres durent nous donner en gage pour recevoir la Tora. D ieu redemande ses gages ! Pakod signifit il, faire le trie entre fideles et traitres ? Jacob gronda Levy et Simeon car etant prophete il vit que le descendant de Levy, Pinhas assassinera le rejeton de Simron, Zimry, quel cauchemar ! Acheter en hebreu se dit kone, D ieu fait le kinyan des justes et recupere son pikadon. Merci pour ce cours qui demmande a etre rumine.

Merci

14 juillet 2017, 16h02, Norbert D

Un grand merci pour cet éclairage très interessant et très vivant de cette paracha.

Une femme...

14 juillet 2017, 22h25, Felix Pinhas

Qui fait un commentaire brillantissime et très bien documenté Le génie "féminin ?

La pédagogie du judaisme en question ?

16 juillet 2017, 15h30, gerardelie

Merci avant tout à mira qui a toujours le soucis d'actualiser le sujet de la paracha, mais attention cependant au débit et à la quantité de l'info, car seul un auditeur averti peut arriver à assimiler correctement cette richesse et diversité de la pensée. et puisque l'on parle de pédagogie, qu'il me soit permis ici d'évoquer une certaine pédagogie du judaisme qui consiste à éluder justement une partie de l'info et là ce n'est pas du tout le cours de Mira dont je veux parler, mais d'une maniére générale l'enseignement d'un certain judaisme qui a tendance à éluder certains midrachim qui peuvent étre'dérangeants'. l'exemple dans cette paracha m'a été donné par la lecture de Mr LEIBOWITZ dans son livre'bréves leçons bibliques' je le cite P. 215 et suivantes :... Selon une tradition légendaire, Elie et Pinhas, ne sont qu'une seule et méme personne, à plusieurs siécles d'intervalles... Tous les deux ont en effet, du montrer leur zéle pour Dieu, en ayant recours à la violence... et voici ce que rapporte un midrach, éludé mais heureusement rappelé par Leibowitz : à propos de Rois 1 ; 19, 13, quand Elie s'enfuit dans le désert et se cache pour échapper à la colére de Jézabel : Dieu se révéle à lui, ni dans une flamme, ni dans un séisme, mais sous la forme d'un léger murmure, qui lui demande : 'Elie que fais tu là ? 'réponse : j'ai du fuir... Les enfants d'israél ont abandonné ton alliance... Ils ont détruit tes autels... J'ai fait éclater mon zéle pour toi, Eternel... (justification de l'élimination physique par Elie des prétres de baal)... Ils ont passé tes prophétes au fil de l'épée' commentaire du midrach : réponses Divine pour chacune des argumentations de Elie : "Quelle alliance ont-ils abandoné, la tienne ou la mienne ? " est-ce tes autels ou les miens qui ont été détruits" mes prophétes au fil de l'épée ?... Et pourtant toi, tu es bien vivant en d'autres termes : laisses moi prendre soin de mon honneur bafoué et ne t'accorde pas à toi méme l'autorité pour manifester ce zéle. le midrach poursuit en affirmant la destitution de Elie au profit de Elysée. Dieu lui dit : 'Israél ne peut supporter un tel zéle. 'tu as manifesté ton zéle à chittim (allusion à Pinhas), et maintenant sur le mont carmel. Tu as versé le sang là-bas et ici, à cause de ton zéle, mais Israél ne peut supporter un tel zéle, vas et nomme une autre homme à ta place... et ce sera Elysée... Conclusion de Leibowitz : 'car seul celui qui, par sa nature et son essence posséde cette qualité d'homme de paix, qui souhaite apporter la paix au monde et aux hommes, lui seul, et dans des cas extrémes, peut manifester son zéle... Et s'il n'a pas ces qualités, il n'a aucun droit à ce zéle. il est évidement facile de vérifier l'existence de ce midrach, mais plus difficile à rapporter au public...

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Pinhas et Moïse

    Les risques de la spontanéité (8min)

  • Les fautes de nos pères

    L'ombre de nos actions (10min)

  • Pinhas l'anti-exemple

    Josué, antidote au fanatisme (9min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier