Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Le veau d'or, échec fondateur - n° 21

Ki Tissa: la beauté de nos cicatrices (28 min)

Mira Neshama - socio-anthropologue
  • Le beau et le bas

    Une paracha sinusoïdale (3min)

  • Un peuple, pas une foule

    Le compte qui déshumanise (10min)

  • La faute du veau d'or revisitée

    Peut-on juger les Hébreux? (6min)

  • L'échec fondateur

    La dynamique du pardon (9min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 28 février 2017
Commentaires ( 14 )

תודה

12 mars 2017, 08h10, אלעזר ללום

פשוט תודה אין ספק שרוחו של רבי נחמן מבסלב זי"ע נושבת בשיחה זו אלעזר

Echec et Tshouva

12 mars 2017, 11h00, Kimmo Sakari Betser

Un très bon et encourageant commentaire ! Merci Mira Neshama.

Bravo

12 mars 2017, 13h36, Gérard Feldman

Bravo pour votre leçon d'optimisme. Quand vous parlez de l'éducation, je suppose qu'il s'agit de l'éducation juive. D'autres formes d'éducation très sophistiquées ont aussi donné la Shoah... Heidegger et les officiers des einsaztgruppen ou des camps d'extermination étaient très éduqués. Quant à la "mentalité d'esclaves" qui excuserait les comportements idolâtres, je crois qu'il s'agit d'une "banalisation" du mal. L'idolâtrie ne consiste pas à servir "Dieu" avec des pratiques antérieures au monothéisme. L'idolâtrie consiste à se servir d'un objet, d'un animal ou d'un être humain pour imposer son propre pouvoir comme le dit le rav Raphaël Sadin. Ce n'est pas du tout la même chose ! Ceux qui veulent imposer leur pouvoir sont entièrement responsables de ce qu'ils font, surtout s'ils y arrivent. Ils ne peuvent être que combattus. Et là, nous sommes en plein dans l'actualité.

Compte et décompte ; autonomie hésitante ; belle trace ; paracha riche et commentaire passionnant

14 mars 2017, 20h21, Gérard Abitbol

Merci de votre commentaire Vous expliquez bien en quoi décompter les hommes, c'est les dé-compter. C'est les soustraire en réalité. J'ai beaucoup aimé votre perspective bienveillante de la faute du veau d'or. L'autonomie s'apprend comme on apprend des succès et des échecs. Intéressant et vraiment nouveau, merci Votre explication sur les cicatrices -traces de beauté - est aussi passionnante. Merci encore.

Merci

15 mars 2017, 08h37, Messas

Je démarre ma journee avec votre commentaire. Merci pour ce très beau et émouvant message. Valerie messas.

Merci Mira

16 mars 2017, 15h13, Diane

C´est aussi une des leçons de la psychanalyse : faire des deuils quelque chose de créatif.

Merci

17 mars 2017, 08h33, Célian

Magnifique commentaire, merci.

Merci

17 mars 2017, 13h03, nicole

Merci Mira. Un commentaire tout en subtilité tout en collant au texte, aux mots importants que vous avez relevés et expliqués dans leurs racines hébraïques. quel message superbe et encourageant pour chacun. Conserver ses cicatrices pour la beauté de ce qu'elles disent du peuple juif toujours en marche et de nous mêmes. ... La pensée biblique toujours à contre courant nous donne une force magique puisée dans les brisures et une mesure de manne, mesure des questions infinies ; et vous y apportez beaucoup d'intelligence.

Une conférence n'est pas un essai écrit, c'est un exercice oral destiné à être entendu pour être éco

18 mars 2017, 19h21, Jacob

Dommage que l'élocution de Mira soit si rapide et si peu articulée : elle donne l'impression de vouloir aller au bout de son commentaire sans se préoccuper de la façon dont ses auditeurs perçoivent ce qu'elle dit.

Félicitations

21 mars 2017, 11h08, Alain Kahen

Merci Mira pour votre commentaire et ses pertinences. Les montées et descentes de Moïse répondent à celles des anges rêvés de Jacob. Restez vous-même.

Madame.

27 février 2018, 06h35, Marie-Serge

Madame, Merci pour vos conférences. Vous serait-il possible de parler plus lentement Il serait ainsi d’avantage possible d’apprecier tout ce que vous nous transmettre et que nous souhaitons recevoir. En vous remerciant, Marie-Serge.

... Dans mon coeur... Et sur chaque...

8 décembre 2018, 20h49, Esther Zohra

Merci Mira pour ce magnifique commentaire que je vais emporter avec moi... Dans mon coeur et sur chaque cicatrice.

... Sur mon coeur et chacune de mes cicatrices

8 décembre 2018, 21h18, Esther Zohra

Merci Mira pour ton magnifique commentaire, doux, généreux, optimiste, fort... Je vais le mettre sur mon coeur et le poser sur chacune de mes cicatrices... ; -) cicatrice, ornement ; échec, expérience...

La cicatrice révélatrice

26 février 2019, 16h25, Samuel Bandé

Merci pour cette étude : la résilience, c'est ne pas faire semblant ; Rien de plus plein qu'un coeur brisé et reconstruit en laissant des marques.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Ki Tissa: la beauté de nos cicatrices

28 min

Mira Neshama - socio-anthropologue

Commentaires ( 14 )

תודה

12 mars 2017, 08h10, אלעזר ללום

פשוט תודה אין ספק שרוחו של רבי נחמן מבסלב זי"ע נושבת בשיחה זו אלעזר

Echec et Tshouva

12 mars 2017, 11h00, Kimmo Sakari Betser

Un très bon et encourageant commentaire ! Merci Mira Neshama.

Bravo

12 mars 2017, 13h36, Gérard Feldman

Bravo pour votre leçon d'optimisme. Quand vous parlez de l'éducation, je suppose qu'il s'agit de l'éducation juive. D'autres formes d'éducation très sophistiquées ont aussi donné la Shoah... Heidegger et les officiers des einsaztgruppen ou des camps d'extermination étaient très éduqués. Quant à la "mentalité d'esclaves" qui excuserait les comportements idolâtres, je crois qu'il s'agit d'une "banalisation" du mal. L'idolâtrie ne consiste pas à servir "Dieu" avec des pratiques antérieures au monothéisme. L'idolâtrie consiste à se servir d'un objet, d'un animal ou d'un être humain pour imposer son propre pouvoir comme le dit le rav Raphaël Sadin. Ce n'est pas du tout la même chose ! Ceux qui veulent imposer leur pouvoir sont entièrement responsables de ce qu'ils font, surtout s'ils y arrivent. Ils ne peuvent être que combattus. Et là, nous sommes en plein dans l'actualité.

Compte et décompte ; autonomie hésitante ; belle trace ; paracha riche et commentaire passionnant

14 mars 2017, 20h21, Gérard Abitbol

Merci de votre commentaire Vous expliquez bien en quoi décompter les hommes, c'est les dé-compter. C'est les soustraire en réalité. J'ai beaucoup aimé votre perspective bienveillante de la faute du veau d'or. L'autonomie s'apprend comme on apprend des succès et des échecs. Intéressant et vraiment nouveau, merci Votre explication sur les cicatrices -traces de beauté - est aussi passionnante. Merci encore.

Merci

15 mars 2017, 08h37, Messas

Je démarre ma journee avec votre commentaire. Merci pour ce très beau et émouvant message. Valerie messas.

Merci Mira

16 mars 2017, 15h13, Diane

C´est aussi une des leçons de la psychanalyse : faire des deuils quelque chose de créatif.

Merci

17 mars 2017, 08h33, Célian

Magnifique commentaire, merci.

Merci

17 mars 2017, 13h03, nicole

Merci Mira. Un commentaire tout en subtilité tout en collant au texte, aux mots importants que vous avez relevés et expliqués dans leurs racines hébraïques. quel message superbe et encourageant pour chacun. Conserver ses cicatrices pour la beauté de ce qu'elles disent du peuple juif toujours en marche et de nous mêmes. ... La pensée biblique toujours à contre courant nous donne une force magique puisée dans les brisures et une mesure de manne, mesure des questions infinies ; et vous y apportez beaucoup d'intelligence.

Une conférence n'est pas un essai écrit, c'est un exercice oral destiné à être entendu pour être éco

18 mars 2017, 19h21, Jacob

Dommage que l'élocution de Mira soit si rapide et si peu articulée : elle donne l'impression de vouloir aller au bout de son commentaire sans se préoccuper de la façon dont ses auditeurs perçoivent ce qu'elle dit.

Félicitations

21 mars 2017, 11h08, Alain Kahen

Merci Mira pour votre commentaire et ses pertinences. Les montées et descentes de Moïse répondent à celles des anges rêvés de Jacob. Restez vous-même.

Madame.

27 février 2018, 06h35, Marie-Serge

Madame, Merci pour vos conférences. Vous serait-il possible de parler plus lentement Il serait ainsi d’avantage possible d’apprecier tout ce que vous nous transmettre et que nous souhaitons recevoir. En vous remerciant, Marie-Serge.

... Dans mon coeur... Et sur chaque...

8 décembre 2018, 20h49, Esther Zohra

Merci Mira pour ce magnifique commentaire que je vais emporter avec moi... Dans mon coeur et sur chaque cicatrice.

... Sur mon coeur et chacune de mes cicatrices

8 décembre 2018, 21h18, Esther Zohra

Merci Mira pour ton magnifique commentaire, doux, généreux, optimiste, fort... Je vais le mettre sur mon coeur et le poser sur chacune de mes cicatrices... ; -) cicatrice, ornement ; échec, expérience...

La cicatrice révélatrice

26 février 2019, 16h25, Samuel Bandé

Merci pour cette étude : la résilience, c'est ne pas faire semblant ; Rien de plus plein qu'un coeur brisé et reconstruit en laissant des marques.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le beau et le bas

    Une paracha sinusoïdale (3min)

  • Un peuple, pas une foule

    Le compte qui déshumanise (10min)

  • La faute du veau d'or revisitée

    Peut-on juger les Hébreux? (6min)

  • L'échec fondateur

    La dynamique du pardon (9min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 28 février 2017
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier