Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

La vérité du chant - n° 52

Haazinou: le mystère d'Israël (24 min)

Françoise Atlan - psychanalyste
  • Chant messianique

    Parler avec le coeur (5min)

  • Le mystère d'Israël

    Dieu et son peuple sont inséparables (10min)

  • Chant féminin et masculin

    Enfanter son histoire (4min)

  • Sortir du malheur

    Chanter après les tragédies (5min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Françoise Atlan - psychanalyste

Françoise Atlan est psychanalyste.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 29 septembre 2016
Commentaires ( 26 )

Haazinou : le mystère d'Israël

9 octobre 2016, 08h37, Rivka

Et un grand merci à vous, Françoise Atlan, pour toutes vos interventions sur Akadem, où vous nous avez offert des réflexions nouvelles, des commentaires originaux, enrichissants, voire audacieux qui, personnellement, m'ont permis d'accéder à une nouvelle compréhension des textes. Chana tova ! En espérant vous revoir très bientôt.

Merci

9 octobre 2016, 10h26, Albert ouanounou

Du talent du fond du sérieux et de la profondeur dans l'intervention de Madame Françoise Atlan ! Toutes mes félicitations mes remerciements et mes encouragements à poursuivre ! Un gros travail ! merci à AKADEM du choix des intervenants, nous en sortons tous plus riches à l'écoute et réécoute de ces commentaires. Un véritable plaisir ! merci encore et chana tova A bud'yot.

Shana Tova à vous

9 octobre 2016, 10h56, zoe

Merci pour ce commentaire du chant, difficile mais porté par la poésie du chant qui est la manifestation de l'inlassable dialogue amoureux de l'alliance. Merci.

Haazinou

9 octobre 2016, 12h54, Charles BACCOUCHE

Merci Françoise pour cette étude pénétrante et fine de notre Paracha, j'y retrouve les leçons de nos maitres, Je me méfie de pré-voir le messie arriver avant son temps, nous en avons subi, à travers les siècles, les déconvenues par le sang de nos mères et de nos pères. Vous avez magistralement évoqué l'alliance perpétuelle entre Hachem et son peuple. Crertes il est écrit que ce peuple rebelle a renoncé à l'alliance d'Hachem mais jamais Hachem ne rompt cette alliance. Merci encore et poursuivez s'il vous plait à l'éducation de Charles בברכה עם סגולה אןר לגוים.

Merci

9 octobre 2016, 15h52, josiane Halimi

Juste un grand merci pour cet enseignement.

Haazinou

9 octobre 2016, 16h11, Sara

Un grand bravo à Madame Françoise Atlan pour ce cours magnifique !

Haazinou : le mystère d'Israel

9 octobre 2016, 22h44, Simon Bouskila

Bravo Françoise pour ce brillant exposé. Une etude bien structurée et bien documentée. En espérant te retrouver en 5777 plus souvent pour des études aussi profondes. Shana tova.

Jusqu'à leur accomplissement total

9 octobre 2016, 22h59, B. Vaisbrot

Bravo pour la clarté de l'exposition. Les deux mots de la section précédente qui peuvent faire le lien entre deux parties de cet exposé très complet et très synthétique, à savoir l'attachement indéfectible de D. à Israël d'une part, la force du chant et du silence d'autre part, sont : ''aD TouMMaM (jusqu'à leur accomplissement total). Dans les deux versets où ils apparaissent, ils peuvent s'appliquer aux générations d'Israël aussi bien qu'aux phrases du Cantique "féminin". Je proposerais aussi de traduire "DeRaSh" par "explication" ou "interprétation", car "allégorie" me semble rejoindre "allusion" pour qualifier le RèMèZ, à moins que ce soit une des techniques du Midrash, qui n'est pas forcément symbolique ou imagé. 'Hathima tova.

Dimension feminine

10 octobre 2016, 18h46, Perla

Un vrai plaisir a suivre vos conferences, tant pour les questions interessantes que vous soulevez que pour les reponses pertinentes que vous proposez... Comme vous l expliquez, le''principe feminin ne se resigne pas''... Effectivement j ai souvent entendu que toute delivrance passe toujours par une dimension feminine, qu a l époque de Moshe, Yehoshoua incarnait la dimension feminine (c est en effet lui, qui a mene toutes les guerres de conquetes dIsrael et qui surtout a gere comme un roi le peuple sur sa terre, fonction qui se rapporte a la materialite)A une époque recente, on peut dire que cest le kibboutsnik muni de sa pelleteuse qui incarnait la dimension feminine... A chaque reconstruction de notre peuple la dimension feminine est presente... Suivant cette logique, pourrait on alors mieux comprendre la raison pour laquelle finalement Moshe qui incarnait la dimension masculine, personnage plus spirituel, ne pouvait acceder a la malkhout sur la terre d Israel ? Puisque cette fonction se rapporte au feminin et donc a la concretude. Et en parlant de delivrance finale, il est dit que le roi David est un exemple de ce que devra etre le mashiah, la reunion du feminin et du masculin. J espere sincerement que vous interviendrez encore longtemps sur Akadem Shana Tova Perla.

Commentaire passionnant

10 octobre 2016, 20h51, Georges

Commentaire passionnant, profond et qui nous donne de l'espoir On aimerait qu'elle continue à enseigner ici.

Magnifique שירה d'étude

11 octobre 2016, 14h35, Heilik

Composé de recherches, de réflexions, qui donnent naissance à une poésie de renouvellement dans l'etude J'espere que Akadem me donnera encore la possibilité de continuer à écouter vos chants d'études... Vos chants de poésie d'amour pour la תורה a la recherche du SENS... Qui font chanter mon coeur...

Merci !

12 octobre 2016, 12h53, Sylvaine Leblond

Oui merci pour ce magnifique enseignement (qui fait grandir, comme "rav" : -) et si émouvant car il nous raccorde à toutes les toldot ! merci Madame, et Shana Tova.

Espoir

16 octobre 2016, 10h57, Jenny SEROR

Bravo pour avoir su nous tenir en haleine et surtout nous transmettre cette "note" d'espoir quand à la prophétie. Bon courage pour vos projets à venir.

PASSIONNANT

20 octobre 2016, 16h41, Jerusalem

Merci pour votre commentaire original et profond.

Haazinou

21 octobre 2016, 11h44, nicole

Commentaire passionnant a la hauteur de Mme ATLAN, elle nous a tenu en haleine tout le long du cours. magnifique enseignement. L annee se termine en apotheose grace a Mme ATLAN, en esperant la revoir et l ecouter. Un grand merci. Chana tova.

Vers les Hauteurs

27 octobre 2016, 16h01, ענן

Riche commentaire élaboré avec une grande rigueur, nombreuses références à l'appui ; merci de nous l'avoir fait partagé.

Le judaïsme est un chant d'enfant

28 octobre 2016, 15h48, MIKHAEL KLEIN

Merci pour ces idées toujours originales et stimulantes puisées à la connaissance et 0 l'étude renouvelée de nos textes anciens si nouveaux. BRAVO ET SURTOUT MERCI MADAME FRANÇOISE ATLAN ; Tizke le chanim rabot.

MERCI

30 octobre 2016, 11h11, Mazal

Commentaire passionnant et profond merci et bravo Françoise Atlan.

Le judaïsme est un chant nouveau

31 octobre 2016, 15h44, MIKHAEL KLEIN

Je viens de réaliser que madame ATLAN annonçait sa dernière participation. Ce serait vraiment dommage de nous priver de ses enseignements remplis de connaissance, de sagesse et de bonté.

Comme à une corde qui ne rompt pas

6 novembre 2016, 16h13, Patrick Sitbon

Madame Atlan mérite la reconnaissance de ceux qui s'enrichissent à son écoute. Comme à l'accoutumée, ce commentaire de Haazinou fut, par sa richesse et sa rigueur, un exemple de ce qu'Akadem nous offre de meilleur. La parasha nous rappelle que la part de הי est son peuple, et que Yaacov est la corde de son héritage. Jamais cette corde n'a rompu en dépit des epreuves subies et des puits de l'exil. Il serait heureux, de même, que la corde qui vous relie à nous par le biais d'Akadem se montre aussi solide. En toute sympathie.

Le chant du "malgré tout"

25 février 2017, 23h00, Myriam Tangi

Merci Françoise Atlan pour ce très beau cours sur le chant, la poésie, la prophétie, le féminin et le masculin. Tout ensemble dans un seul et même mouvement, comme un souffle. Un souffle comme un enseignement et non comme une simple opinion, de par les constantes références si précieuses pour suivre une pensée qui traverse le temps et les êtres qui les ont transmis, les sages de la Tradition. Un enseignement référencé, c'est à dire qui fait passer la parole d'être à être, une élévation dans la profondeur. L'enseignement diffère de l'opinion en ce qu'il s'inscrit dans une chaîne de pensée, de réflexion, de rupture dans la continuité, de nouveauté dans la parole intemporelle. Références à ce point précieuses qu'elles permettent (enfin) de comprendre pourquoi le "prophète" qui aurait apporté "la bonne nouvelle" il y deux mille ans n'a pu être considéré comme un vrai prophète par le judaïsme, l'histoire du monde n'ayant cessé de le confirmer depuis. Merci également pour la mise en lumière de cette pierre angulaire qu’est le « malgré tout » comme dimension secrète de l’âme juive, qui passe aussi par l’humour, le chant et la poésie... Nous aimons « malgré toutes » les souffrances subies qu’il est nul besoin d’énumérer tant nous les portons dans nos mémoires jamais encombrées puisque précisément « malgré tout » il y a perspectives et horizons, lumière et don, espoir infini. Ce qu'exprimaitaussi le fameux rire de Rabbi Akiba dans les ruines du Temple. Notre force est de pouvoir lire et relire l’Histoire, l’analyser sous toutes ses coutures talmudiques, cabalistiques, scientifiques ou rationnelles : nous ne pourrons que constater notre éternelle Présence. Ni le passé ni le futur ne nous effraient parce que la chira fait vibrer nos âmes rebelles à la fatalité ou au désespoir.

Une leçon pour l'avenir

25 mai 2017, 20h38, Jessie Aeschlimann

Brillant. Leçon à la fois la plus humble pour chacun de nous, et la plus porteuse d'espérance. Jessie Aeschlimann.

Françoise ATLAN Haazinou

19 septembre 2017, 10h31, Charles BACCOUCHE

J'ai entendu aujourd'hui ce que tu as dit l'année dernière c'est superbe Merci Françoise Charles.

Le chant de l’espoir

16 septembre 2018, 20h53, Sarah

Très beau cours enrichi de références diverse. Merci pour ce moment de respiration.

La richesse de l’étude

16 septembre 2018, 21h00, Rivka Denise

Chère Madame Merci de votre intervention sur Akadem. Votre cours me donne envie d’avancer dans l’étude. A vous aussi Chana tova.

Haazinou le chant au delà du langage

21 septembre 2018, 15h41, Mikhael

Encore un commentaire lumineux de madame Atlan Chana Tova.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Haazinou: le mystère d'Israël

24 min

Françoise Atlan - psychanalyste

Commentaires ( 26 )

Haazinou : le mystère d'Israël

9 octobre 2016, 08h37, Rivka

Et un grand merci à vous, Françoise Atlan, pour toutes vos interventions sur Akadem, où vous nous avez offert des réflexions nouvelles, des commentaires originaux, enrichissants, voire audacieux qui, personnellement, m'ont permis d'accéder à une nouvelle compréhension des textes. Chana tova ! En espérant vous revoir très bientôt.

Merci

9 octobre 2016, 10h26, Albert ouanounou

Du talent du fond du sérieux et de la profondeur dans l'intervention de Madame Françoise Atlan ! Toutes mes félicitations mes remerciements et mes encouragements à poursuivre ! Un gros travail ! merci à AKADEM du choix des intervenants, nous en sortons tous plus riches à l'écoute et réécoute de ces commentaires. Un véritable plaisir ! merci encore et chana tova A bud'yot.

Shana Tova à vous

9 octobre 2016, 10h56, zoe

Merci pour ce commentaire du chant, difficile mais porté par la poésie du chant qui est la manifestation de l'inlassable dialogue amoureux de l'alliance. Merci.

Haazinou

9 octobre 2016, 12h54, Charles BACCOUCHE

Merci Françoise pour cette étude pénétrante et fine de notre Paracha, j'y retrouve les leçons de nos maitres, Je me méfie de pré-voir le messie arriver avant son temps, nous en avons subi, à travers les siècles, les déconvenues par le sang de nos mères et de nos pères. Vous avez magistralement évoqué l'alliance perpétuelle entre Hachem et son peuple. Crertes il est écrit que ce peuple rebelle a renoncé à l'alliance d'Hachem mais jamais Hachem ne rompt cette alliance. Merci encore et poursuivez s'il vous plait à l'éducation de Charles בברכה עם סגולה אןר לגוים.

Merci

9 octobre 2016, 15h52, josiane Halimi

Juste un grand merci pour cet enseignement.

Haazinou

9 octobre 2016, 16h11, Sara

Un grand bravo à Madame Françoise Atlan pour ce cours magnifique !

Haazinou : le mystère d'Israel

9 octobre 2016, 22h44, Simon Bouskila

Bravo Françoise pour ce brillant exposé. Une etude bien structurée et bien documentée. En espérant te retrouver en 5777 plus souvent pour des études aussi profondes. Shana tova.

Jusqu'à leur accomplissement total

9 octobre 2016, 22h59, B. Vaisbrot

Bravo pour la clarté de l'exposition. Les deux mots de la section précédente qui peuvent faire le lien entre deux parties de cet exposé très complet et très synthétique, à savoir l'attachement indéfectible de D. à Israël d'une part, la force du chant et du silence d'autre part, sont : ''aD TouMMaM (jusqu'à leur accomplissement total). Dans les deux versets où ils apparaissent, ils peuvent s'appliquer aux générations d'Israël aussi bien qu'aux phrases du Cantique "féminin". Je proposerais aussi de traduire "DeRaSh" par "explication" ou "interprétation", car "allégorie" me semble rejoindre "allusion" pour qualifier le RèMèZ, à moins que ce soit une des techniques du Midrash, qui n'est pas forcément symbolique ou imagé. 'Hathima tova.

Dimension feminine

10 octobre 2016, 18h46, Perla

Un vrai plaisir a suivre vos conferences, tant pour les questions interessantes que vous soulevez que pour les reponses pertinentes que vous proposez... Comme vous l expliquez, le''principe feminin ne se resigne pas''... Effectivement j ai souvent entendu que toute delivrance passe toujours par une dimension feminine, qu a l époque de Moshe, Yehoshoua incarnait la dimension feminine (c est en effet lui, qui a mene toutes les guerres de conquetes dIsrael et qui surtout a gere comme un roi le peuple sur sa terre, fonction qui se rapporte a la materialite)A une époque recente, on peut dire que cest le kibboutsnik muni de sa pelleteuse qui incarnait la dimension feminine... A chaque reconstruction de notre peuple la dimension feminine est presente... Suivant cette logique, pourrait on alors mieux comprendre la raison pour laquelle finalement Moshe qui incarnait la dimension masculine, personnage plus spirituel, ne pouvait acceder a la malkhout sur la terre d Israel ? Puisque cette fonction se rapporte au feminin et donc a la concretude. Et en parlant de delivrance finale, il est dit que le roi David est un exemple de ce que devra etre le mashiah, la reunion du feminin et du masculin. J espere sincerement que vous interviendrez encore longtemps sur Akadem Shana Tova Perla.

Commentaire passionnant

10 octobre 2016, 20h51, Georges

Commentaire passionnant, profond et qui nous donne de l'espoir On aimerait qu'elle continue à enseigner ici.

Magnifique שירה d'étude

11 octobre 2016, 14h35, Heilik

Composé de recherches, de réflexions, qui donnent naissance à une poésie de renouvellement dans l'etude J'espere que Akadem me donnera encore la possibilité de continuer à écouter vos chants d'études... Vos chants de poésie d'amour pour la תורה a la recherche du SENS... Qui font chanter mon coeur...

Merci !

12 octobre 2016, 12h53, Sylvaine Leblond

Oui merci pour ce magnifique enseignement (qui fait grandir, comme "rav" : -) et si émouvant car il nous raccorde à toutes les toldot ! merci Madame, et Shana Tova.

Espoir

16 octobre 2016, 10h57, Jenny SEROR

Bravo pour avoir su nous tenir en haleine et surtout nous transmettre cette "note" d'espoir quand à la prophétie. Bon courage pour vos projets à venir.

PASSIONNANT

20 octobre 2016, 16h41, Jerusalem

Merci pour votre commentaire original et profond.

Haazinou

21 octobre 2016, 11h44, nicole

Commentaire passionnant a la hauteur de Mme ATLAN, elle nous a tenu en haleine tout le long du cours. magnifique enseignement. L annee se termine en apotheose grace a Mme ATLAN, en esperant la revoir et l ecouter. Un grand merci. Chana tova.

Vers les Hauteurs

27 octobre 2016, 16h01, ענן

Riche commentaire élaboré avec une grande rigueur, nombreuses références à l'appui ; merci de nous l'avoir fait partagé.

Le judaïsme est un chant d'enfant

28 octobre 2016, 15h48, MIKHAEL KLEIN

Merci pour ces idées toujours originales et stimulantes puisées à la connaissance et 0 l'étude renouvelée de nos textes anciens si nouveaux. BRAVO ET SURTOUT MERCI MADAME FRANÇOISE ATLAN ; Tizke le chanim rabot.

MERCI

30 octobre 2016, 11h11, Mazal

Commentaire passionnant et profond merci et bravo Françoise Atlan.

Le judaïsme est un chant nouveau

31 octobre 2016, 15h44, MIKHAEL KLEIN

Je viens de réaliser que madame ATLAN annonçait sa dernière participation. Ce serait vraiment dommage de nous priver de ses enseignements remplis de connaissance, de sagesse et de bonté.

Comme à une corde qui ne rompt pas

6 novembre 2016, 16h13, Patrick Sitbon

Madame Atlan mérite la reconnaissance de ceux qui s'enrichissent à son écoute. Comme à l'accoutumée, ce commentaire de Haazinou fut, par sa richesse et sa rigueur, un exemple de ce qu'Akadem nous offre de meilleur. La parasha nous rappelle que la part de הי est son peuple, et que Yaacov est la corde de son héritage. Jamais cette corde n'a rompu en dépit des epreuves subies et des puits de l'exil. Il serait heureux, de même, que la corde qui vous relie à nous par le biais d'Akadem se montre aussi solide. En toute sympathie.

Le chant du "malgré tout"

25 février 2017, 23h00, Myriam Tangi

Merci Françoise Atlan pour ce très beau cours sur le chant, la poésie, la prophétie, le féminin et le masculin. Tout ensemble dans un seul et même mouvement, comme un souffle. Un souffle comme un enseignement et non comme une simple opinion, de par les constantes références si précieuses pour suivre une pensée qui traverse le temps et les êtres qui les ont transmis, les sages de la Tradition. Un enseignement référencé, c'est à dire qui fait passer la parole d'être à être, une élévation dans la profondeur. L'enseignement diffère de l'opinion en ce qu'il s'inscrit dans une chaîne de pensée, de réflexion, de rupture dans la continuité, de nouveauté dans la parole intemporelle. Références à ce point précieuses qu'elles permettent (enfin) de comprendre pourquoi le "prophète" qui aurait apporté "la bonne nouvelle" il y deux mille ans n'a pu être considéré comme un vrai prophète par le judaïsme, l'histoire du monde n'ayant cessé de le confirmer depuis. Merci également pour la mise en lumière de cette pierre angulaire qu’est le « malgré tout » comme dimension secrète de l’âme juive, qui passe aussi par l’humour, le chant et la poésie... Nous aimons « malgré toutes » les souffrances subies qu’il est nul besoin d’énumérer tant nous les portons dans nos mémoires jamais encombrées puisque précisément « malgré tout » il y a perspectives et horizons, lumière et don, espoir infini. Ce qu'exprimaitaussi le fameux rire de Rabbi Akiba dans les ruines du Temple. Notre force est de pouvoir lire et relire l’Histoire, l’analyser sous toutes ses coutures talmudiques, cabalistiques, scientifiques ou rationnelles : nous ne pourrons que constater notre éternelle Présence. Ni le passé ni le futur ne nous effraient parce que la chira fait vibrer nos âmes rebelles à la fatalité ou au désespoir.

Une leçon pour l'avenir

25 mai 2017, 20h38, Jessie Aeschlimann

Brillant. Leçon à la fois la plus humble pour chacun de nous, et la plus porteuse d'espérance. Jessie Aeschlimann.

Françoise ATLAN Haazinou

19 septembre 2017, 10h31, Charles BACCOUCHE

J'ai entendu aujourd'hui ce que tu as dit l'année dernière c'est superbe Merci Françoise Charles.

Le chant de l’espoir

16 septembre 2018, 20h53, Sarah

Très beau cours enrichi de références diverse. Merci pour ce moment de respiration.

La richesse de l’étude

16 septembre 2018, 21h00, Rivka Denise

Chère Madame Merci de votre intervention sur Akadem. Votre cours me donne envie d’avancer dans l’étude. A vous aussi Chana tova.

Haazinou le chant au delà du langage

21 septembre 2018, 15h41, Mikhael

Encore un commentaire lumineux de madame Atlan Chana Tova.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Chant messianique

    Parler avec le coeur (5min)

  • Le mystère d'Israël

    Dieu et son peuple sont inséparables (10min)

  • Chant féminin et masculin

    Enfanter son histoire (4min)

  • Sortir du malheur

    Chanter après les tragédies (5min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 29 septembre 2016
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Françoise Atlan - psychanalyste

Françoise Atlan est psychanalyste.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier