Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Le chant de l'histoire - n° 48

Haazinou: la joie de l'exil (29 min)

Olivier Kaufmann - grand Rabbin
  • Exil et délivrance

    Le chant de l'histoire (10min)

  • La joie de l'exil

    Les étincelles des Nations (11min)

  • De Roch Hachana à Kipour

    Vie du corps et de l'esprit (8min)

Les documents (6)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis 2002. Kaufmann, titulaire d'une maîtrise en droit, est également le directeur du Séminaire israélite de France. Il est aumônier de l’hôpital Saint-Antoine, et membre de la commission pour la culture juive de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 10 septembre 2015
Commentaires ( 6 )

Merci

20 septembre 2015, 23h23, Cat

Merci monsieur le Grand Rabbin, c'était un vrai plaisir de vous écouter et de prêter l'oreille à vos paroles au cours de cette année !

La Mitsva du hackhel... Le rassemblement de tous

21 septembre 2015, 00h29, Jacob Vayigach

Mr le Grand Rabbin sensible a votre analyse je vous glisse tel que le petit. Commentaire que j avais mis sur Vayeler vendredi avant Shabbat, déjà en effet cette universalité cette nécessité d attirer m était apparue dans le Hackel... " Dans le Sefer Hakhinour la première mitzva est de procréer, d ouvrir le possible donc, la dernière (613) est celle d écrire un rouleau de Torah, en quelque sorte de transmettre, il n y a pas de Mitsva de Techouva... , il y a celle du rassemblement tous les 7 ans pour la lecture... Avec une dimension TRÈS universelle, rassemblement y compris les enfants et du non juif qui en venant aura peut être envie de se convertir(Ibn Ezra) ! On revient au tout début finalement... A la mission universelle d Abraham, la boucle est bouclée... Et pour le reste " sois fort et courageux " חזק ואמץ״ Vayelekh 31/7... " Merci pour vos interventions (j ai eu le plaisir de vous entendre une fois a Bordeaux).

Aliah vite !

21 septembre 2015, 13h38, aliah vite !

Ai beaucoup de mal à comprendre cet entêtement des juifs dits religieux (et à priori non assimilés) à persister dans la galout, l'exil, aux temps du retour. Le premier commentaire ci-dessus illustre parfaitement cet aveuglement devant les événements contemporains et cette surdité psychique aux sonneries du shofar entendues régulièrement depuis un siècle. Il n'y a pas de mitzvah de teshouvah dites-vous, mais y a-t-il une mitzvah de rester en exil au temps du retour ? C'est ce que tendrait à nous faire croire l'analyse de M. Kaufmann, et c'est très malsain (t) ! Ce genre de discours fut tenu juste avant la shoah par nombres de rabbins sourds malgré les signes avant-coureurs, et les mises en garde d'autres rabbins. On arrive à une croisée des chemins, et il vous faudra bien finir par choisir entre l'identité juive d'exil et l'identité hébraiïque, c'est à dire l'identité israélienne. "Faire le lien entre le haut et le bas, entre le ciel et la terre, le spirituel et le matériel" comme vous concluez votre analyse, c'est bien, mais pourquoi ne serait-ce pas plus simplement d'appliquer la torah d'Israël sur la terre d'Israël ? Bref, être normal, sans toutes ces contorsions vaines pour tenter de justifier une présence excessive en exil, présence certainement motivée par un intérêt personnel. D'autant plus que la collecte des étincelles divines trouve son achèvement précisèment par le retour des juifs en terre d'Israël pour procéder à leur unité et en faire un bouquet, ce que seul Israël peut faire. Le rav de Berditchev a donné son enseignement il y a 200 ans, dans le contexte qui était le sien. Je ne suis pas certain qu'il le formulerait ainsi dans le contexte historique actuel. Et je suis par ailleurs certain qu'il ne vivrait pas en exil ! La majorité des gdolim actuels n'ont pas cette attitude ambivalente envers l'état d'Israël. Ils recommandent la aliah. Ce que recommande le simple bon sens aussi.

Mal entendu

24 septembre 2015, 18h36, Raphycar

A propos chirah Manitou z ts al citant le mirach " mes enants se noient et vous voulez chanter dit l'Eternel aux anges ", et aussi Jacob donna des " complexes ed'inferiorite a Dieu car son lit fut complet a part nous l'aine (et encore) c'est ainsi que les enfants d'Israel se porterent volontaire (s'elirent eux meme) pour ramener leurs freres a Dieu mission entrprise par Abraham, Manitou mis l'accent sur la difference qu'il y a entre galout exil, punission et golah Mission (impossible vu le prix que nous avont du payer Comme pour la sortie d'Egypte ou notre sejours fut racourci car Egyptiens abuserent de leur povoir, il est temps de rappliquer.

Pourquoi choisir ?

25 septembre 2015, 12h02, Vava

L identite de chaque etre humain est multiple vu les folies de l histoire humaine non nous n avons jamais a choisir entre nos identite galout retour juif israelien francais ce monde est mondialisé il est temps de reconnaitre nos histoires d ou que nous soyons identites internationales en france par exemple qui a ete une horreur de colonisation doit revonnaitre chaque tessortissant pour sa double nationalite faisons de notre identite une force.

Va ! Va !

14 février 2016, 11h41, Aliah

Réponse à Vava Ne pas choisir c’est un choix comme les autres. Un choix passif devant ces événements historiques que nos ancêtres attendaient tous. Cette double nationalité est effectivement une grande richesse et une chance. Mais pour les juifs de l’universel il suffit de rappeler que l’aller était en vue d’un retour. Retour avec justement ces richesses de tous les paysages et nations d’exil. C’est le projet universel de la Torah, qui n’est pas un projet cosmopolite. Le temps a passé et l’inertie a joué. Beaucoup restent ainsi sur place, sans projet de aliah, cette élévation. La double nationalité restera à jamais une schizophrénie et une double infidélité si elle ne s’accompagne pas d’un retour au pays pendant les temps messianiques que nous vivons actuellement. La France se positionne de façon générale contre Israël pour des raisons stratégiques politiques. Judah Halévi : « Israël cœur du monde », c'est-à-dire avec un double mouvement de systole et diastole. N’allez pas à contre-courant ! Entendez votre propre Lekh Lekha, votre nom c’est votre programme : VA, VA !

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Haazinou: la joie de l'exil

29 min

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Commentaires ( 6 )

Merci

20 septembre 2015, 23h23, Cat

Merci monsieur le Grand Rabbin, c'était un vrai plaisir de vous écouter et de prêter l'oreille à vos paroles au cours de cette année !

La Mitsva du hackhel... Le rassemblement de tous

21 septembre 2015, 00h29, Jacob Vayigach

Mr le Grand Rabbin sensible a votre analyse je vous glisse tel que le petit. Commentaire que j avais mis sur Vayeler vendredi avant Shabbat, déjà en effet cette universalité cette nécessité d attirer m était apparue dans le Hackel... " Dans le Sefer Hakhinour la première mitzva est de procréer, d ouvrir le possible donc, la dernière (613) est celle d écrire un rouleau de Torah, en quelque sorte de transmettre, il n y a pas de Mitsva de Techouva... , il y a celle du rassemblement tous les 7 ans pour la lecture... Avec une dimension TRÈS universelle, rassemblement y compris les enfants et du non juif qui en venant aura peut être envie de se convertir(Ibn Ezra) ! On revient au tout début finalement... A la mission universelle d Abraham, la boucle est bouclée... Et pour le reste " sois fort et courageux " חזק ואמץ״ Vayelekh 31/7... " Merci pour vos interventions (j ai eu le plaisir de vous entendre une fois a Bordeaux).

Aliah vite !

21 septembre 2015, 13h38, aliah vite !

Ai beaucoup de mal à comprendre cet entêtement des juifs dits religieux (et à priori non assimilés) à persister dans la galout, l'exil, aux temps du retour. Le premier commentaire ci-dessus illustre parfaitement cet aveuglement devant les événements contemporains et cette surdité psychique aux sonneries du shofar entendues régulièrement depuis un siècle. Il n'y a pas de mitzvah de teshouvah dites-vous, mais y a-t-il une mitzvah de rester en exil au temps du retour ? C'est ce que tendrait à nous faire croire l'analyse de M. Kaufmann, et c'est très malsain (t) ! Ce genre de discours fut tenu juste avant la shoah par nombres de rabbins sourds malgré les signes avant-coureurs, et les mises en garde d'autres rabbins. On arrive à une croisée des chemins, et il vous faudra bien finir par choisir entre l'identité juive d'exil et l'identité hébraiïque, c'est à dire l'identité israélienne. "Faire le lien entre le haut et le bas, entre le ciel et la terre, le spirituel et le matériel" comme vous concluez votre analyse, c'est bien, mais pourquoi ne serait-ce pas plus simplement d'appliquer la torah d'Israël sur la terre d'Israël ? Bref, être normal, sans toutes ces contorsions vaines pour tenter de justifier une présence excessive en exil, présence certainement motivée par un intérêt personnel. D'autant plus que la collecte des étincelles divines trouve son achèvement précisèment par le retour des juifs en terre d'Israël pour procéder à leur unité et en faire un bouquet, ce que seul Israël peut faire. Le rav de Berditchev a donné son enseignement il y a 200 ans, dans le contexte qui était le sien. Je ne suis pas certain qu'il le formulerait ainsi dans le contexte historique actuel. Et je suis par ailleurs certain qu'il ne vivrait pas en exil ! La majorité des gdolim actuels n'ont pas cette attitude ambivalente envers l'état d'Israël. Ils recommandent la aliah. Ce que recommande le simple bon sens aussi.

Mal entendu

24 septembre 2015, 18h36, Raphycar

A propos chirah Manitou z ts al citant le mirach " mes enants se noient et vous voulez chanter dit l'Eternel aux anges ", et aussi Jacob donna des " complexes ed'inferiorite a Dieu car son lit fut complet a part nous l'aine (et encore) c'est ainsi que les enfants d'Israel se porterent volontaire (s'elirent eux meme) pour ramener leurs freres a Dieu mission entrprise par Abraham, Manitou mis l'accent sur la difference qu'il y a entre galout exil, punission et golah Mission (impossible vu le prix que nous avont du payer Comme pour la sortie d'Egypte ou notre sejours fut racourci car Egyptiens abuserent de leur povoir, il est temps de rappliquer.

Pourquoi choisir ?

25 septembre 2015, 12h02, Vava

L identite de chaque etre humain est multiple vu les folies de l histoire humaine non nous n avons jamais a choisir entre nos identite galout retour juif israelien francais ce monde est mondialisé il est temps de reconnaitre nos histoires d ou que nous soyons identites internationales en france par exemple qui a ete une horreur de colonisation doit revonnaitre chaque tessortissant pour sa double nationalite faisons de notre identite une force.

Va ! Va !

14 février 2016, 11h41, Aliah

Réponse à Vava Ne pas choisir c’est un choix comme les autres. Un choix passif devant ces événements historiques que nos ancêtres attendaient tous. Cette double nationalité est effectivement une grande richesse et une chance. Mais pour les juifs de l’universel il suffit de rappeler que l’aller était en vue d’un retour. Retour avec justement ces richesses de tous les paysages et nations d’exil. C’est le projet universel de la Torah, qui n’est pas un projet cosmopolite. Le temps a passé et l’inertie a joué. Beaucoup restent ainsi sur place, sans projet de aliah, cette élévation. La double nationalité restera à jamais une schizophrénie et une double infidélité si elle ne s’accompagne pas d’un retour au pays pendant les temps messianiques que nous vivons actuellement. La France se positionne de façon générale contre Israël pour des raisons stratégiques politiques. Judah Halévi : « Israël cœur du monde », c'est-à-dire avec un double mouvement de systole et diastole. N’allez pas à contre-courant ! Entendez votre propre Lekh Lekha, votre nom c’est votre programme : VA, VA !

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Exil et délivrance

    Le chant de l'histoire (10min)

  • La joie de l'exil

    Les étincelles des Nations (11min)

  • De Roch Hachana à Kipour

    Vie du corps et de l'esprit (8min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 10 septembre 2015
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis 2002. Kaufmann, titulaire d'une maîtrise en droit, est également le directeur du Séminaire israélite de France. Il est aumônier de l’hôpital Saint-Antoine, et membre de la commission pour la culture juive de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier