Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Repères bibliques - Cours N°6/14

Pharaon et les dix plaies (28 min)

Claude Riveline - chercheur en sciences de gestion
  • La raison des dix plaies:

    une demonstration de force de Dieu (16min)

  • La conversion de Pharaon:

    reconnaitre l'Eternel (12min)

Les documents (4)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Claude Riveline - chercheur en sciences de gestion

Claude Riveline est ancien élève de l’École polytechnique, ingénieur général des mines honoraire, professeur et chercheur en sciences de gestion à l’École des mines de Paris où il a fondé dans les années 1960 le Centre de gestion scientifique. Il  a été l’élève de Léon Askénazi (Manitou), de Théo Dreyfus, d’Émeric Deutsch et du rabbin Daniel Gottlieb. Nommé “H’aver” par le Grand rabbinat de France en 1980, ilparticipe activemnent à la vie intellectuelle de la communauté juive française.     

Bibliographie du conférencier

Claude Riveline

Conception juive de Dieu, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2010)   Emprunter

Regard juif sur les non-juifs, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2007)   Emprunter

Idées, tome 1, (Broché, 2006)   Acheter

La laïcité dépassée. Commentaires sur Kohelet, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2005)   Emprunter

Le Temps désorienté : données et débats, actes, (Albin Michel, 2005)   Acheter

Le corps en question: réflexions sur les rituels juifs, (ACIP, 2002)   Emprunter

L'Amour dans la tradition juive, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2000)   Emprunter

Petit traité pour expliquer le judaïsme aux non-juifs, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 1997)   Emprunter

Le “quant-à-soi”, (Denoël, 1991)   Emprunter

La question de l’Etat, (Denoël, 1989)   Emprunter

L’argent, (Denoël, 1989)   Emprunter

Idoles, (Denoël, 1985)   Emprunter

Politique et religion, (Gallimard/Congrès Juif Mondial, 1981)   Emprunter

Communauté musulmane, (PUF, 1978)   Emprunter

Le modèle de l’Occident , (PUF, 1977)   Emprunter

Le Shabbat dans la conscience juive, (PUF, 1975)   Emprunter

J'observe le chabatt, (OSM, 1974)   Emprunter

Tentations et actions de la conscience juive, (PUF, 1971)   Emprunter

Gilles Bernheim

Le Corps : données et débats. Actes du XXXVe colloque des intellectuels juifs de langue française, (Albin Michel, 1997)   Acheter

La Bible au présent. Actes du XXIIe colloque des intellectuels juifs de la langue française, (Gallimard, 1982)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Raphaël Draï

La sortie d'Egypte, l'invention de la liberté, (Fayard, 1986)   Acheter

Rav Moché Weisman

Le Midrash raconte - Chemot, (Raphaël, 1994)   Acheter

Shaoul-David Botschko

Les lumières de Rachi, (Bibliophan, 2004)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles

Autres textes du conférencier ou sur le sujet

Juifs/Non Juifs , qui est au service de qui?

Sur la toile
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 8 janvier 2007
Commentaires ( 2 )

Joseph, puis dix ou onze plaies ?

1 janvier 2014, 10h15, Josué

Bonjour Monsieur, je suis un homme vieillissant qui fait téchouva depuis quelques années après une "absence à la religion de mon père" qui a duré environ 50 ans. J'écoute avec un très grand intérêt vos conférences sur Akadem, elles m'apprennent, entre autres, à réfléchir différemment des sentiers battus qu'enseignent certains rabbins autour de moi. Votre conférence, "Pharaon et les dix plaies", m'a inspiré deux questions : 1 - La plaie des sauterelles qui anéantissent toute nourriture n'est-elle pas un parallèle avec Joseph qui justement a sauvé l'Egypte de la famine, n''est-elle pas ici pour détruire toute trace des juifs en Egypte ? 2 - La traversée de la mer rouge, ou mer des joncs selon les traductions que je lis, n'est-elle pas une onzième plaie qui met fin définitivement au châtiment de l'Egypte ? Dans la suite des textes du Tanakh il n'est plus question d'une plaie ou d'un quelconque désastre qui aurait frappé l'Egypte à cause des hébreux. Pourquoi ce "point final" après le "point final" de la dixième plaie ? Etant encore trop ignorant bien que j'étudie régulièrement, l'aimerai connaître votre avis sur ces deux points. Je termine en vous remerciant du fond du cœur pour votre enseignement. Respectueusement.

Répone à Joseph, dix ou onze plaies ? Par Josué (01 janvier)

1 janvier 2014, 16h59, Professeur Claud Riveline

Réponse : je remercie mon distingué interlocuteur de ses excellentes questions, auxquelles j'apporterai les réponses ci-après. Question 1 : il est clair que les sauterelles ont détruit les végétaux, mais le texte indique que cette destruction avait été entamée par la grêle. Il ne semble pas que ces ravages aient eu des conséquences durables. Tout a dû repousser l'année suivante. Le but des plaies était de donner une leçon immédiate au Pharaon et à l'humanité afin de provoquer l'Exode, pas d'abattre la puissance égyptienne durablement. Question 2 : vous avez tout à fait raison. La traversée de la Mer est une suite logique aux dix plaies, ce que développe avec emphase le texte de la haggadah de Pessah'. Mais il y a un changement substantiel et hautement significatif : alors que pour les dix plaies le peuple hébreu est complètement passif en dehors de Moïse et Aaron, ici le peuple intervient bruyamment à trois reprises, avant, pendant et après. Avant, en appelant le secours divin. Pendant, en prenant le risque de s'engager dans la mer avant qu'elle ne s'ouvre. Après, en entonnant le Cantique de la Mer. En outre le peuple est sorti vainqueur d'un affrontement guerrier, alors qu'auparavant, il y avait toute apparence que les plaies n'étaient que des catastrophes naturelles. En somme, l'épisode de la mer est un premier pas dans l'émancipation du peuple, en attendant qu'il contracte un pacte avec le Créateur cinquante jours plus tard au Sinaï.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Pharaon et les dix plaies

28 min

Claude Riveline - chercheur en sciences de gestion

Commentaires ( 2 )

Joseph, puis dix ou onze plaies ?

1 janvier 2014, 10h15, Josué

Bonjour Monsieur, je suis un homme vieillissant qui fait téchouva depuis quelques années après une "absence à la religion de mon père" qui a duré environ 50 ans. J'écoute avec un très grand intérêt vos conférences sur Akadem, elles m'apprennent, entre autres, à réfléchir différemment des sentiers battus qu'enseignent certains rabbins autour de moi. Votre conférence, "Pharaon et les dix plaies", m'a inspiré deux questions : 1 - La plaie des sauterelles qui anéantissent toute nourriture n'est-elle pas un parallèle avec Joseph qui justement a sauvé l'Egypte de la famine, n''est-elle pas ici pour détruire toute trace des juifs en Egypte ? 2 - La traversée de la mer rouge, ou mer des joncs selon les traductions que je lis, n'est-elle pas une onzième plaie qui met fin définitivement au châtiment de l'Egypte ? Dans la suite des textes du Tanakh il n'est plus question d'une plaie ou d'un quelconque désastre qui aurait frappé l'Egypte à cause des hébreux. Pourquoi ce "point final" après le "point final" de la dixième plaie ? Etant encore trop ignorant bien que j'étudie régulièrement, l'aimerai connaître votre avis sur ces deux points. Je termine en vous remerciant du fond du cœur pour votre enseignement. Respectueusement.

Répone à Joseph, dix ou onze plaies ? Par Josué (01 janvier)

1 janvier 2014, 16h59, Professeur Claud Riveline

Réponse : je remercie mon distingué interlocuteur de ses excellentes questions, auxquelles j'apporterai les réponses ci-après. Question 1 : il est clair que les sauterelles ont détruit les végétaux, mais le texte indique que cette destruction avait été entamée par la grêle. Il ne semble pas que ces ravages aient eu des conséquences durables. Tout a dû repousser l'année suivante. Le but des plaies était de donner une leçon immédiate au Pharaon et à l'humanité afin de provoquer l'Exode, pas d'abattre la puissance égyptienne durablement. Question 2 : vous avez tout à fait raison. La traversée de la Mer est une suite logique aux dix plaies, ce que développe avec emphase le texte de la haggadah de Pessah'. Mais il y a un changement substantiel et hautement significatif : alors que pour les dix plaies le peuple hébreu est complètement passif en dehors de Moïse et Aaron, ici le peuple intervient bruyamment à trois reprises, avant, pendant et après. Avant, en appelant le secours divin. Pendant, en prenant le risque de s'engager dans la mer avant qu'elle ne s'ouvre. Après, en entonnant le Cantique de la Mer. En outre le peuple est sorti vainqueur d'un affrontement guerrier, alors qu'auparavant, il y avait toute apparence que les plaies n'étaient que des catastrophes naturelles. En somme, l'épisode de la mer est un premier pas dans l'émancipation du peuple, en attendant qu'il contracte un pacte avec le Créateur cinquante jours plus tard au Sinaï.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • La raison des dix plaies:

    une demonstration de force de Dieu (16min)

  • La conversion de Pharaon:

    reconnaitre l'Eternel (12min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 8 janvier 2007
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Claude Riveline - chercheur en sciences de gestion

Claude Riveline est ancien élève de l’École polytechnique, ingénieur général des mines honoraire, professeur et chercheur en sciences de gestion à l’École des mines de Paris où il a fondé dans les années 1960 le Centre de gestion scientifique. Il  a été l’élève de Léon Askénazi (Manitou), de Théo Dreyfus, d’Émeric Deutsch et du rabbin Daniel Gottlieb. Nommé “H’aver” par le Grand rabbinat de France en 1980, ilparticipe activemnent à la vie intellectuelle de la communauté juive française.     

Bibliographie du conférencier

Claude Riveline

Conception juive de Dieu, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2010)   Emprunter

Regard juif sur les non-juifs, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2007)   Emprunter

Idées, tome 1, (Broché, 2006)   Acheter

La laïcité dépassée. Commentaires sur Kohelet, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2005)   Emprunter

Le Temps désorienté : données et débats, actes, (Albin Michel, 2005)   Acheter

Le corps en question: réflexions sur les rituels juifs, (ACIP, 2002)   Emprunter

L'Amour dans la tradition juive, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 2000)   Emprunter

Petit traité pour expliquer le judaïsme aux non-juifs, (Association Consistoriale Israélite de Paris, 1997)   Emprunter

Le “quant-à-soi”, (Denoël, 1991)   Emprunter

La question de l’Etat, (Denoël, 1989)   Emprunter

L’argent, (Denoël, 1989)   Emprunter

Idoles, (Denoël, 1985)   Emprunter

Politique et religion, (Gallimard/Congrès Juif Mondial, 1981)   Emprunter

Communauté musulmane, (PUF, 1978)   Emprunter

Le modèle de l’Occident , (PUF, 1977)   Emprunter

Le Shabbat dans la conscience juive, (PUF, 1975)   Emprunter

J'observe le chabatt, (OSM, 1974)   Emprunter

Tentations et actions de la conscience juive, (PUF, 1971)   Emprunter

Gilles Bernheim

Le Corps : données et débats. Actes du XXXVe colloque des intellectuels juifs de langue française, (Albin Michel, 1997)   Acheter

La Bible au présent. Actes du XXIIe colloque des intellectuels juifs de la langue française, (Gallimard, 1982)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Bibliographie sur le sujet

Raphaël Draï

La sortie d'Egypte, l'invention de la liberté, (Fayard, 1986)   Acheter

Rav Moché Weisman

Le Midrash raconte - Chemot, (Raphaël, 1994)   Acheter

Shaoul-David Botschko

Les lumières de Rachi, (Bibliophan, 2004)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles

Autres textes du conférencier ou sur le sujet

Juifs/Non Juifs , qui est au service de qui?

Sur la toile