Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

La loi juive protège-t-elle les animaux? - Cours N°1/6

L'alliance noa'hide: un monde carnivore (59 min)

Liliane Vana - docteur en sciences des religions
  • La Tora et les animaux

    Présentation du cours (12min)

  • La première alliance

    Un monde carnivore (14min)

  • Des lois pour l'humanité

    La préservation des espèces (14min)

  • Une constante biblique

    La responsabilité d'assurer la vie (19min)

Les documents (4)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Liliane Vana - docteur en sciences des religions

Liliane Vana est docteur en sciences des religions,Talmudiste, Philologue et Professeure associée à l’université Libre de Bruxelles.  Spécialiste de droit hébraïque, elle défend l'accès des femmes à "l'espace sacré" et organise des lectures de la Torah par les femmes dans des synagogues consistoriales.  (MAJ 2014)

Bibliographie du conférencier

Liliane Vana

"Les lois relatives au mariage dans le judaïsme du Ier et IIe siècles", , (Annuaire de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes n°105,p. 237-247, 19961997)  

À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine !, (, 2011)   Emprunter

"À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine", (La sœur de l’Ange n°10 (éd. Herman) p. 25-35. , 2011)   Acheter

"Le get et les formulaires du get (lettre de divorce) en droit rabbinique", (Trois millénaires de formulaires juridiques, (éd. Droz) p. 357-389, 2010)   Acheter | Emprunter

L'annee sabbatique et la remission des dettes, (, 2010)   Emprunter

"Le prêtre et la prostituée: un mariage licite ? Lv 21:7.14 dans la Loi rabbinique (halakhah)", (Pardès n° 47-48, p. 205-234, 2010)   Emprunter

L’absence des femmes des fonctions religieuses : un réexamen de la loi juive, (In Press, 2008)   Emprunter

"Sexualité, mariage et divorce", (Femmes et judaïsme dans la Société aujourd'hui, p. 147-157, 2008)   Acheter | Emprunter

Epitropos ou administrateur de biens : une fonction féminine méconnue aux premiers siècles de notre ère, (Brepols, 2006)   Emprunter

Les Femmes dans l’espace public: regard sur la société juive à l’époque hellénistique et romaine, (Herder, 2006)   Emprunter

"Fiançailles et Mariage à l'époque hellénistique et romaine: halakhah (lois) et coutumes", (La construction de la famille juive: entre héritage et devenir, Publications de la Sorbonne, p. 51-95., 2003)   Acheter

La Birkat Ha-Minim est-elle une prière contre les Judéo-Chrétiens ?, (Brepols, 2003)   Emprunter

Les relations entre juifs et paiens à l’époque de la Mishna, la question du banquet privé, (, 1997)   Emprunter

Les peaux lebubine ou la robe du myste dans les mystères dionysiaques, (, 1997)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 4 )

Suite du cours

23 octobre 2017, 18h52, JPKaminski

Bonjour J'ai suivi le premier cours (l'alliance noahide) mis en ligne le 15. Octobre. Je pensais que les cours suivants étaient mis en ligne suivant une périodicité hebdomadaire mais il semble que le 2ème cours ne soit pas encore disponible. Pouvez-vous m'indiquer quand ce cours et les suivants seront disponibles ? Merci.

Gratitude

16 novembre 2017, 00h04, Sophie Buyse

Très beau sujet, noble et passionnant ! Merci.

Premier cours

27 novembre 2017, 19h47, Chantal

Les poissons sont purs ou impurs, ou caschers ou non ? N est ce pas par extension, si on parle de poissons caschers, que l on parle d animaux caschers Merci pour ce excellent cours !

Les juifs et la question animale

16 juillet 2020, 14h32, Michel SEBBAN

Plusieurs tentatives avaient été menées par le passé pour tenter de réveiller les juifs sur la question animale. Malheureusement l'occlusion générale des hommes les empêche de voir les choses avec leur coeur. Cela se manifeste davantage chez les religieux d'autant plus que les écrits ne leur interdisent pas formellement de consommer des animaux... Du coup les pratiquants se retranchent devant les règles de la kasherout sans voir que les autorisations de la Torah concernant la nourriture d'origine animale n'étaient que temporaires. Il s'agissait de compromis à cause de la dérive des hommes retournés à la “bestialité”, suite au "péché" d'Adam et Eve. Pourtant, selon la bible, au début de l’humanité, celle-ci était strictement végane, sans employer ce terme pour autant. Mais c'était le "végan eden", pour faire un bon jeu de mot ! Heureusement les temps commencent à être mûrs pour remettre cette question sur le tapis. De plus en plus de rabbins et de grands érudits prônent le véganisme comme étant la seule vraie kasherout, celle qui aurait dû être appliquée depuis toujours. Le monde aurait été bien différent si elle avait été suivi depuis les premiers temps de l'Histoire humaine. Les juifs n'auraient sans doute pas connu leurs terribles périodes d'antisémitisme. Mais ce point est trop long à expliquer pour être développé ici. Pour faire bref, cela a un rapport avec l’hostilité inconsciente que génère tout abandon de responsabilité. Je n’en dirai pas plus. Quoiqu'il en soit, il y a maintenant une porte qui s'ouvre pour la conscience de chaque juif et celle de chaque membre de l'humanité. Il est temps de s'éveiller à ce qui avait été occulté jusqu'à présent. En effet, les animaux sont tous des individus dotés d'une étincelle divine de vie. Chacun a une fonction bien spécifique pour la Vie et l’équilibre naturel du monde. Je l’explique en partie ici pour les laïques : https : //www. Facebook. Com/notes/michel-sebban/à-propos-du-climat-de-lécologie-des-végans-de-la-préservation-de-toute-vie-et-de/1007298109293053/ Les animaux, toutes espèces confondues, sont pour la plupart extrêmement affectueux et recherchent le bien être, tout comme nous. Il faut être sourd et aveugle pour ne pas voir qu'ils veulent vivre en liberté et souffrent quand on les maltraite. L’être humain n'était pas censé faire partie de la pyramide alimentaire. Selon la bible, les premiers hommes étaient, pour ainsi dire, à part, dotés de transparence, de puissance, de sagesse et de pouvoirs énormes, presqu’à “l’image de Dieu”. Ils se comportaient en guides bienveillants pour les autres espèces et celles-ci les aimaient respectueusement. Mais peu importe la raison et “l’erreur” qui, selon la bible, a fait “chuter” la race humaine. Chaque juif religieux, tout comme chaque être humain, peut désormais faire véritablement sa part concrète pour accélerer le retour des "temps messianiques". Il n'y a pratiquement qu'une seule chose à faire pour cela : commencer par devenir strictement végan soi-même. Beaucoup d'autres éveils et actes réparateurs suivront naturellement une telle décision. Il faut s'y astreindre pour comprendre cela : "Naassé vénichma" disaient nos sages. Grosso modo cela voulait dire que ce n'est qu'en vivant les choses, en les pratiquant, que nous pourrons comprendre ensuite... En effet, suite à une telle décision ferme, stricte et définitive, les occlusions tombent les unes après les autres pendant environ trois ans. Le voile sur nos consciences et l'aveuglement dans lequel nous étions plongé à cause de nos consommations de vies autonomes nous apparaît de plus en plus clairement. Il devient manifeste qu'en réalité tout commence par les animaux, bien avant les juifs... Il apparait dès lors évident, malgré la complexité des nombreuses raisons apparentes qui empêchent une paix durable entre les hommes, que les guerres et les conflits découlent du fait qu'ils ne s'interdisent pas de faire couler le sang des animaux... Toutes les misères humaines découlent de cela. Il ne faudra pas plus de cinq à sept générations pour restaurer complètement l'état de l'humanité dès que celle-ci bannira de ses consommations tout ce qui vient d'un être vivant qui manifeste son désir de vivre. Les névroses, les aberrations et les conflits issus de l’Histoire et des pensées provenant du carnisme disparaitront progressivement. Nul ne peut savoir jusqu'où pourra conduire une humanité rétablie dans sa voie végétalienne initiale. Il semble même que la complexité des “bibles” et des religions n'existent qu'à cause de la perte de vue de ce message initial : les êtres humains doivent respecter la vie de tout individu autonome qui veut vivre et qui ne cherche pas volontairement à nuire. Or, il n’y a que les hommes qui peuvent nuire volontairement. Les animaux, eux, agissent selon leur instinct et se régulent parfaitement entre eux quand on n’intervient pas dans leurs vies. Merci à Haim OUIZMANN d'avoir réactualisé cette question en interpelant ouvertement le Grand Rabbin pour ouvrir à nouveau ce débat. Puisse t-il être constructif cette fois-ci : https : //frblogs. Timesofisrael. Com/chehita-lettre-ouverte-au-grand-rabbin-de-france/ ? Fbclid=IwAR3OwMNX7U0eXBg4dWKxsLzIBqRk8i8aMrPpC5gri5mGKY0c5vUkuzD1UIg Bien à vous tous MS.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

L'alliance noa'hide: un monde carnivore

59 min

Liliane Vana - docteur en sciences des religions

Commentaires ( 4 )

Suite du cours

23 octobre 2017, 18h52, JPKaminski

Bonjour J'ai suivi le premier cours (l'alliance noahide) mis en ligne le 15. Octobre. Je pensais que les cours suivants étaient mis en ligne suivant une périodicité hebdomadaire mais il semble que le 2ème cours ne soit pas encore disponible. Pouvez-vous m'indiquer quand ce cours et les suivants seront disponibles ? Merci.

Gratitude

16 novembre 2017, 00h04, Sophie Buyse

Très beau sujet, noble et passionnant ! Merci.

Premier cours

27 novembre 2017, 19h47, Chantal

Les poissons sont purs ou impurs, ou caschers ou non ? N est ce pas par extension, si on parle de poissons caschers, que l on parle d animaux caschers Merci pour ce excellent cours !

Les juifs et la question animale

16 juillet 2020, 14h32, Michel SEBBAN

Plusieurs tentatives avaient été menées par le passé pour tenter de réveiller les juifs sur la question animale. Malheureusement l'occlusion générale des hommes les empêche de voir les choses avec leur coeur. Cela se manifeste davantage chez les religieux d'autant plus que les écrits ne leur interdisent pas formellement de consommer des animaux... Du coup les pratiquants se retranchent devant les règles de la kasherout sans voir que les autorisations de la Torah concernant la nourriture d'origine animale n'étaient que temporaires. Il s'agissait de compromis à cause de la dérive des hommes retournés à la “bestialité”, suite au "péché" d'Adam et Eve. Pourtant, selon la bible, au début de l’humanité, celle-ci était strictement végane, sans employer ce terme pour autant. Mais c'était le "végan eden", pour faire un bon jeu de mot ! Heureusement les temps commencent à être mûrs pour remettre cette question sur le tapis. De plus en plus de rabbins et de grands érudits prônent le véganisme comme étant la seule vraie kasherout, celle qui aurait dû être appliquée depuis toujours. Le monde aurait été bien différent si elle avait été suivi depuis les premiers temps de l'Histoire humaine. Les juifs n'auraient sans doute pas connu leurs terribles périodes d'antisémitisme. Mais ce point est trop long à expliquer pour être développé ici. Pour faire bref, cela a un rapport avec l’hostilité inconsciente que génère tout abandon de responsabilité. Je n’en dirai pas plus. Quoiqu'il en soit, il y a maintenant une porte qui s'ouvre pour la conscience de chaque juif et celle de chaque membre de l'humanité. Il est temps de s'éveiller à ce qui avait été occulté jusqu'à présent. En effet, les animaux sont tous des individus dotés d'une étincelle divine de vie. Chacun a une fonction bien spécifique pour la Vie et l’équilibre naturel du monde. Je l’explique en partie ici pour les laïques : https : //www. Facebook. Com/notes/michel-sebban/à-propos-du-climat-de-lécologie-des-végans-de-la-préservation-de-toute-vie-et-de/1007298109293053/ Les animaux, toutes espèces confondues, sont pour la plupart extrêmement affectueux et recherchent le bien être, tout comme nous. Il faut être sourd et aveugle pour ne pas voir qu'ils veulent vivre en liberté et souffrent quand on les maltraite. L’être humain n'était pas censé faire partie de la pyramide alimentaire. Selon la bible, les premiers hommes étaient, pour ainsi dire, à part, dotés de transparence, de puissance, de sagesse et de pouvoirs énormes, presqu’à “l’image de Dieu”. Ils se comportaient en guides bienveillants pour les autres espèces et celles-ci les aimaient respectueusement. Mais peu importe la raison et “l’erreur” qui, selon la bible, a fait “chuter” la race humaine. Chaque juif religieux, tout comme chaque être humain, peut désormais faire véritablement sa part concrète pour accélerer le retour des "temps messianiques". Il n'y a pratiquement qu'une seule chose à faire pour cela : commencer par devenir strictement végan soi-même. Beaucoup d'autres éveils et actes réparateurs suivront naturellement une telle décision. Il faut s'y astreindre pour comprendre cela : "Naassé vénichma" disaient nos sages. Grosso modo cela voulait dire que ce n'est qu'en vivant les choses, en les pratiquant, que nous pourrons comprendre ensuite... En effet, suite à une telle décision ferme, stricte et définitive, les occlusions tombent les unes après les autres pendant environ trois ans. Le voile sur nos consciences et l'aveuglement dans lequel nous étions plongé à cause de nos consommations de vies autonomes nous apparaît de plus en plus clairement. Il devient manifeste qu'en réalité tout commence par les animaux, bien avant les juifs... Il apparait dès lors évident, malgré la complexité des nombreuses raisons apparentes qui empêchent une paix durable entre les hommes, que les guerres et les conflits découlent du fait qu'ils ne s'interdisent pas de faire couler le sang des animaux... Toutes les misères humaines découlent de cela. Il ne faudra pas plus de cinq à sept générations pour restaurer complètement l'état de l'humanité dès que celle-ci bannira de ses consommations tout ce qui vient d'un être vivant qui manifeste son désir de vivre. Les névroses, les aberrations et les conflits issus de l’Histoire et des pensées provenant du carnisme disparaitront progressivement. Nul ne peut savoir jusqu'où pourra conduire une humanité rétablie dans sa voie végétalienne initiale. Il semble même que la complexité des “bibles” et des religions n'existent qu'à cause de la perte de vue de ce message initial : les êtres humains doivent respecter la vie de tout individu autonome qui veut vivre et qui ne cherche pas volontairement à nuire. Or, il n’y a que les hommes qui peuvent nuire volontairement. Les animaux, eux, agissent selon leur instinct et se régulent parfaitement entre eux quand on n’intervient pas dans leurs vies. Merci à Haim OUIZMANN d'avoir réactualisé cette question en interpelant ouvertement le Grand Rabbin pour ouvrir à nouveau ce débat. Puisse t-il être constructif cette fois-ci : https : //frblogs. Timesofisrael. Com/chehita-lettre-ouverte-au-grand-rabbin-de-france/ ? Fbclid=IwAR3OwMNX7U0eXBg4dWKxsLzIBqRk8i8aMrPpC5gri5mGKY0c5vUkuzD1UIg Bien à vous tous MS.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • La Tora et les animaux

    Présentation du cours (12min)

  • La première alliance

    Un monde carnivore (14min)

  • Des lois pour l'humanité

    La préservation des espèces (14min)

  • Une constante biblique

    La responsabilité d'assurer la vie (19min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Liliane Vana - docteur en sciences des religions

Liliane Vana est docteur en sciences des religions,Talmudiste, Philologue et Professeure associée à l’université Libre de Bruxelles.  Spécialiste de droit hébraïque, elle défend l'accès des femmes à "l'espace sacré" et organise des lectures de la Torah par les femmes dans des synagogues consistoriales.  (MAJ 2014)

Bibliographie du conférencier

Liliane Vana

"Les lois relatives au mariage dans le judaïsme du Ier et IIe siècles", , (Annuaire de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes n°105,p. 237-247, 19961997)  

À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine !, (, 2011)   Emprunter

"À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine", (La sœur de l’Ange n°10 (éd. Herman) p. 25-35. , 2011)   Acheter

"Le get et les formulaires du get (lettre de divorce) en droit rabbinique", (Trois millénaires de formulaires juridiques, (éd. Droz) p. 357-389, 2010)   Acheter | Emprunter

L'annee sabbatique et la remission des dettes, (, 2010)   Emprunter

"Le prêtre et la prostituée: un mariage licite ? Lv 21:7.14 dans la Loi rabbinique (halakhah)", (Pardès n° 47-48, p. 205-234, 2010)   Emprunter

L’absence des femmes des fonctions religieuses : un réexamen de la loi juive, (In Press, 2008)   Emprunter

"Sexualité, mariage et divorce", (Femmes et judaïsme dans la Société aujourd'hui, p. 147-157, 2008)   Acheter | Emprunter

Epitropos ou administrateur de biens : une fonction féminine méconnue aux premiers siècles de notre ère, (Brepols, 2006)   Emprunter

Les Femmes dans l’espace public: regard sur la société juive à l’époque hellénistique et romaine, (Herder, 2006)   Emprunter

"Fiançailles et Mariage à l'époque hellénistique et romaine: halakhah (lois) et coutumes", (La construction de la famille juive: entre héritage et devenir, Publications de la Sorbonne, p. 51-95., 2003)   Acheter

La Birkat Ha-Minim est-elle une prière contre les Judéo-Chrétiens ?, (Brepols, 2003)   Emprunter

Les relations entre juifs et paiens à l’époque de la Mishna, la question du banquet privé, (, 1997)   Emprunter

Les peaux lebubine ou la robe du myste dans les mystères dionysiaques, (, 1997)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier