Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Alerte au populisme (3/6)

L'Europe en danger (104 min)

Ruth Elkrief - journaliste, Jacques Julliard - journaliste, Pascal Perrineau - professeur à Sciences Po, Dominique Reynié - DG de Fondapol
  • Une irruption populiste

    d’une puissance sans précèdent (23min)

  • Les angoisses d’une société ouverte

    Ne plus se sentir "chez soi" (18min)

  • Nommer les problèmes

    pour les affronter (16min)

  • La soumission des intellectuels

    au "politiquement correct" (19min)

  • Questions du public

    Vers des guerres européennes ? Mélenchon, les journalistes (28min)

Les documents (1)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruth Elkrief - journaliste

Ruth Elkrief est une journaliste française de télévision. Depuis novembre 2005, elle travaille sur la chaîne d'information en continu BFM TV. 

Jacques Julliard - journaliste

Jacques Julliard est un journaliste et essayiste français, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est, depuis 2010, éditorialiste de l'hebdomadaire Marianne, après 32 ans passés au Nouvel Observateur.

Pascal Perrineau - professeur à Sciences Po

Pascal Perrineau est un politologue français et un spécialiste de sociologie électorale. Il est directeur du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po Paris, depuis 1994. Il est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po)  où il a la charge de plusieurs cours sur le vote, l'analyse des comportements et des attitudes politiques, la science politique et l'extrême droite en France et en Europe.

Dominique Reynié - DG de Fondapol

Dominique Reynié est professeur de sciences politiques à Sciences Po et directeur général de la Fondation pour l’Innovation politique (Fondapol). Ses travaux portent sur les transformations du pouvoir politique, l'opinion publique et ses manifestations, les mouvements électoraux, en France et en Europe.   

Bibliographies des conférenciers

Dominique Reynié

Les nouveaux populismes, (Pluriel, 2013)   Acheter

Les droites en Europe, (Puf, 2012)   Acheter

Populismes : la pente fatale , (Plon, 2011)   Acheter

La fracture occidentale ; naissance d'une opinion europeenne, (Table Ronde, 2004)   Acheter

Jacques Julliard

Le choc Simone Weil, (Flammarion, 2014)   Acheter

Les gauches françaises: histoire, politique et imaginaire, 1762-2012, (Flammarion, 2012)   Acheter

Que sont les grands hommes devenus?, (Tempus, 2010)   Acheter

La reine du monde, (Flammarion, 2009)   Acheter

Jacques Julliard, Jean-claude Michea

La gauche et le peuple, (Flammarion, 2014)   Acheter

Pascal Perrineau

Le populisme, (PUF, 2021)   Acheter

Le grand écart, (Plon, 2019)   Acheter

La France au front, (Fayard , 2014)   Acheter

Le vote normal, (Presses De Sciences Po, 2013)   Acheter

La décision électorale en 2012, (Armand Colin, 2013)   Acheter

Le choix de Marianne, (Fayard, 2012)   Acheter

L'élection présidentielle en France: 1962-2012, (De Vive Voix, 2012)   Acheter

La solitude de l'isoloir, (Autrement, 2011)   Acheter

Le vote de rupture, (Presses De Sciences Po, 2008)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Samuel Huntington

Le Choc des civilisations, (Odile Jacob, 2007)   Acheter

Pierre Birnbaum

Genèse du populisme ; le peuple et les gros, (Pluriel, 2012)   Acheter

Laurent Bouvet

Le sens du peuple ; la gauche, la démocratie et le populisme, (Gallimard, 2012)   Acheter

Pierre-André Taguieff

Le nouveau national-populisme, (CNRS, 2012)   Acheter

Michel Wieviorka

Front National, entre extrémisme, populisme et démocratie, (Maison Des Sciences De L'homme, 2013)   Acheter

Raphaël Liogier

Ce populisme qui vient, (Textuel, 2013)   Acheter

Christine Couvrat, Joseph-Yvon Theriault

Les formes contemporaines du populisme, (Athena Canada, 2014)   Acheter

Sylvie Portnoy Lanzenberg

Le peuple de peu ; alerte au populisme !, (Harmattan, 2014)   Acheter

Michel Houellebecq

Soumission, (Flammarion, 2015)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles

Autres textes du conférencier ou sur le sujet

Race et histoire Claude Lévi-Strauss

Sur la toile
Commentaires ( 9 )

Big brother

26 mars 2015, 22h16, Aaron Israel

Alors que l'antisémitisme en France provient de la politique pro immigration de nos élites médiatiques, Akadem se fait le porte parole du discours socialiste sur le danger du Front National Politique d'autruche qui en ignorant le vrai danger de l'Islam des banlieues subventionnés par l'administration essaie de nous enfumer avec le discours d'une France Big Brother bien loin des souffrances du peuple français.

Suisse chrétien et soutenant Israël travaillant aussi bien le Keren Hayessod et étant mitnadev de Ts

14 mai 2015, 13h56, André Mottet

J'ai trouvé très intéressant ce débat. Je ne me positionnerai pas par rapport au FN car je ne suis pas français. Par contre par rapport à L'UDC, dont je ne fais pas parti, la majeure partie des Suisses qui en font partie soutiennent les juifs et Israël. Exemple : notre conseillé Fédéral Ueli Maurer (UDC) veut acheter des drones à Israël, il est venu en israël contre l'avis des socialistes. Appeler populiste ce parti est certainement une erreur. La Suisse est effectivement une démocratie directe, je pense la seule démocratie dans le monde car l'Europe est plutôt un diktat par rapport à la Suisse et par rapport à Israël et que le but de l'Europe n'est pas le bien du peuple mais des ses dirigeants. Les américains ont une vue souvent erroné du monde car centrés que sur eux-même, de même les européens ne connaissent rien de la Suisse. La base de la Suisse fondé en 1291 est basé sur la solidarité et commence par "Au Nom du Dieu Tout Puissant", c'est le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob". Et si ce pays a bénéficié de bénédictions et de paix, c'est tout simplement par la reconnaissance du Dieu d'Israël, pas pour une république ou autre notion de gloriole de l'être humain. C'est pourquoi notre taux, de chômage, notre croissance économique, notre bien être ne dépend absolument pas de ce que l'Europe veut nous imposer la libre circulation, ou toute mesure de boycott des bilatérales, etc. La Suisse va prospérer à cause de notre fondement. Comme la prospérité d'Israël n'est pas dépendante des boycottes des pays européens. Il suffit de voir la nouvelle usine dan le Negev de Soda, qui à cause du boycotte à privé les arabes en Judée Samarie de 200 emplois. L'UMP qui est financé par le Quatar et autres pays d'influences n'a aucune chance de sortir vainqueur en France tant qu'elle ne béni pas Israël. "Celui qui béni Israël sera béni". Venez à la réalité et ne vous égarez pas dans de fausses analyses. Si en Suisse nous avons choisie de ne pas construire des minarets, ce n'est pas pour interdire les mosquées, car les musulmans ont des lieux pour se réunir, contrairement en France où ils doivent se réunir dans la rue. Encore une fois l'analyse de nos compatriotes européens est erronés. Il n'y a aucune peur dans le peuple suisse, la devise est "un pour tous et tous pur un". Quand j'avais 20 ans je lisais beaucoup le journal le Monde auquel j'adhérais dans les idées au parti socialiste. Mais avec la vie, ayant 6 enfants et 3 handicapés que j'ai adopté, je me suis rendu compte que seules des écoles privées permettaient de donner tous les atouts à mes enfants. Le dernier venu, sourd, nain et hyper-actif, fait maintenant des études à l'université. Je suis prêt à échanger avec vous par rapport à la réalité des choses vécues et non à des théories. Mes coordonnées André Mottet mail : andre. Mottet@epost.ch site : elhamaayane.ch Cordial Shalom Shabbat shalom André Mottet.

NE PAS SE TROMPER D'ENNEMI

14 mai 2015, 19h54, tiononal

Je tenais à exprimer mon accord avec les propos d'Aaron Israël. Le danger représenté par le Front National ne se situe pas sur la même échelle que celui qu'incarne un islam dont manifestement on ne sait plus comment se protéger. Il est impératif que les musulmans sincèrement épris de notre pays, et tout aussi sincèrement révoltés par l'usage qu'on peut faire d'une religion, réclament et signent une charte nationale, enregistrant leur désaveu du mot islam lui-même, et infligeant aux barbares un désaveu qui leur porterait un coup bien plus... Radical que toutes les tiédeurs dont nous nous contentons.

MAL NOMMER LES CHOSES AJOUTE 0A LA MISERE DU MONDE

15 mai 2015, 13h19, MICHEL06

1/ LE PRINCIPAL DANGER N'EST PAS (ou pas encore) LE POPULISME, C EST L ISLAMISME QUI S INFILTRE DANS TOUTE LA SOCIETE et dont l antisémitisme est la consequence directe 2/ AU FIL DE CETTE CONFERENCE, on a l impression que les intervenants n'osent pas nommer les choses ; on les elude ou on utilise d autres termes comme l'ETHOS, pour dire quoi finalement : LA SOCIETE FRANCAISE NE VEUT PLUS VOIR D'ETRANGERS, AVEC LEURS CORTEGES DE PROBLEMES SOCIAUX ET CULTURELS QUI AGGRAVENT LES FAIBLESSES EXISTANTES DU SYSTEME FRANCAIS (ex l'école) ON NOUS ASSENE TOUJOURS LA MEME "vérité" : on aurait besoin des immigres pour payer notre retraite, sinon... Quoi ? Fin du modele social français ? Il est déjà obsolete... QUAND NOUS AS -T -ON ORGANISE UN REFERENDUM POUR NOUS POSER LA QUESTION : voulez vous plus de retraite ou plus d immigres ? JAMAIS ESSAYONS L IMMIGRATION ZERO EN EUROPE PENDANT 15 ANS ET LES PARTIS POPULISTES DISPARAITRONT...

Trop compliqué, à qui s'adresse ce débat...

24 décembre 2015, 19h55, SB

Effectivement, les intervenants sont de qualité, mais leur discours fait appel à des terminologies complexes pour une personne non avertie. Pour ma part, je résume la question à évoquer la source de tous nos maux, le poids de la démographie. Il est temps de prendre des décisions de bon sens : stopper l'immigration non pas par ce que nous rejetons des gens d'Afrique du Nord et des Pays Africains mais la France n'a plus de capacité d'absorption. Enfin, je terminerais en dénonçant le manque de courage des intervenants pour dénoncer une autre source de la situation complexe, inquiétante, incertaine que nous vivons : les grandes entreprises de travaux publiques, les grandes marques de hyper marchés ont sournoisement, depuis 30 ans, convaincu les politiques d'importer de la main d'oeuvre. Notre paysage des années 60 disparaît au profit d'une normalisation poussée par les grandes entreprises transcontinentales... attention, je ne suis pas entrain de condamner le capitalisme, je souhaiterais simplement que les politiques reprennent le pouvoir pour freiner cette hégémonie financière tirée par ces grandes compagnies... En conclusion, messieurs soyer plus simples dans votre discours pour permettre à des personnes non averties de s'approprier de vos idées.

Il n’y a jamais eu d’effondrement d’empire sans conflit de contrôle de puissance qu’il génère.

26 juin 2016, 09h52, Marc

Ce qui me frappe c’est l’horreur de la concurrence de qualités d’aciers différents de deux sociétés florissantes comme l’a souligné Stéphane Sweig au sujet des motifs de guerre qui ont animés les élites européennes à la veille de 14-18, avec la complicité voire la malignité des USA qui a fondé sa propre puissance sur le soutien des deux parties en conflit, avant que ne survienne pour les USA le danger impensable et la surprise du communisme et la fin du servage en Russie qui a immédiatement mis en selle la possibilité du fascisme en Europe comme seconde occasion de tirer profit d’un nouveau conflit en son sein. La Pax Américana n’a jamais cessé de nourrir son hégémonie « Morale », ensuite par la guerre entretenue partout dans le monde ensuite. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui c’est le conflit de puissance généré par un mondialisme unipolaire, face à une solution capitaliste atténuée et contrôlée par le politique, donc régulée et multipolaire (BRICS). D’autre part la dilution des identités par la rapidité de diffusion internationale de l’information rend accessible l’intuition et une forme d’intelligence de l’information cachée qui opère une réelle critique fondée d’élites qui ne pensent se sauver qu’en accumulant et dissimulant ses privilèges discrétionnaires et corrompus. Je suis sidéré par la courte vue de ce débat, très nombriliste et qui témoigne de la déliquescence de notre culture et de nos capacités à porter une vision globale pour l’ensemble du monde !

Une réflexion simplement intéressante, posée.

26 juin 2016, 13h11, Robert Klein

Oui, une conférence qui stimule une réflexion sur la montée de la violence sociale, plus spécialement celle du populisme. J'ai apprécié la sobriété des intervenants, leur capacité d'analyse. Une sérénité dans le "chaudron" social actuel. Merci- Bien a vous.

Tres bon qualité

6 décembre 2016, 18h19, Françoise Michaelis Hyafil

Merci beaucoup pour l'excellente qualité et le justesse de cible du débat.

Gros mot ?

14 septembre 2018, 11h01, Bentata Gérard

Il est quand même extraordinaire que la manipulation des esprits et la bien pensance en soient arrivées à nous faire considérer le terme de " populiste" (dont je ne rappellerai pas l'ethymologie qui est évidente)comme un gros mot, une infamie. Désolé mais je revendique le droit d'être populiste et fier de l'être face à tous ces donneurs de leçons et experts auto proclamés.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

L'Europe en danger

104 min

Ruth Elkrief - journaliste, Jacques Julliard - journaliste, Pascal Perrineau - professeur à Sciences Po, Dominique Reynié - DG de Fondapol

Commentaires ( 9 )

Big brother

26 mars 2015, 22h16, Aaron Israel

Alors que l'antisémitisme en France provient de la politique pro immigration de nos élites médiatiques, Akadem se fait le porte parole du discours socialiste sur le danger du Front National Politique d'autruche qui en ignorant le vrai danger de l'Islam des banlieues subventionnés par l'administration essaie de nous enfumer avec le discours d'une France Big Brother bien loin des souffrances du peuple français.

Suisse chrétien et soutenant Israël travaillant aussi bien le Keren Hayessod et étant mitnadev de Ts

14 mai 2015, 13h56, André Mottet

J'ai trouvé très intéressant ce débat. Je ne me positionnerai pas par rapport au FN car je ne suis pas français. Par contre par rapport à L'UDC, dont je ne fais pas parti, la majeure partie des Suisses qui en font partie soutiennent les juifs et Israël. Exemple : notre conseillé Fédéral Ueli Maurer (UDC) veut acheter des drones à Israël, il est venu en israël contre l'avis des socialistes. Appeler populiste ce parti est certainement une erreur. La Suisse est effectivement une démocratie directe, je pense la seule démocratie dans le monde car l'Europe est plutôt un diktat par rapport à la Suisse et par rapport à Israël et que le but de l'Europe n'est pas le bien du peuple mais des ses dirigeants. Les américains ont une vue souvent erroné du monde car centrés que sur eux-même, de même les européens ne connaissent rien de la Suisse. La base de la Suisse fondé en 1291 est basé sur la solidarité et commence par "Au Nom du Dieu Tout Puissant", c'est le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob". Et si ce pays a bénéficié de bénédictions et de paix, c'est tout simplement par la reconnaissance du Dieu d'Israël, pas pour une république ou autre notion de gloriole de l'être humain. C'est pourquoi notre taux, de chômage, notre croissance économique, notre bien être ne dépend absolument pas de ce que l'Europe veut nous imposer la libre circulation, ou toute mesure de boycott des bilatérales, etc. La Suisse va prospérer à cause de notre fondement. Comme la prospérité d'Israël n'est pas dépendante des boycottes des pays européens. Il suffit de voir la nouvelle usine dan le Negev de Soda, qui à cause du boycotte à privé les arabes en Judée Samarie de 200 emplois. L'UMP qui est financé par le Quatar et autres pays d'influences n'a aucune chance de sortir vainqueur en France tant qu'elle ne béni pas Israël. "Celui qui béni Israël sera béni". Venez à la réalité et ne vous égarez pas dans de fausses analyses. Si en Suisse nous avons choisie de ne pas construire des minarets, ce n'est pas pour interdire les mosquées, car les musulmans ont des lieux pour se réunir, contrairement en France où ils doivent se réunir dans la rue. Encore une fois l'analyse de nos compatriotes européens est erronés. Il n'y a aucune peur dans le peuple suisse, la devise est "un pour tous et tous pur un". Quand j'avais 20 ans je lisais beaucoup le journal le Monde auquel j'adhérais dans les idées au parti socialiste. Mais avec la vie, ayant 6 enfants et 3 handicapés que j'ai adopté, je me suis rendu compte que seules des écoles privées permettaient de donner tous les atouts à mes enfants. Le dernier venu, sourd, nain et hyper-actif, fait maintenant des études à l'université. Je suis prêt à échanger avec vous par rapport à la réalité des choses vécues et non à des théories. Mes coordonnées André Mottet mail : andre. Mottet@epost.ch site : elhamaayane.ch Cordial Shalom Shabbat shalom André Mottet.

NE PAS SE TROMPER D'ENNEMI

14 mai 2015, 19h54, tiononal

Je tenais à exprimer mon accord avec les propos d'Aaron Israël. Le danger représenté par le Front National ne se situe pas sur la même échelle que celui qu'incarne un islam dont manifestement on ne sait plus comment se protéger. Il est impératif que les musulmans sincèrement épris de notre pays, et tout aussi sincèrement révoltés par l'usage qu'on peut faire d'une religion, réclament et signent une charte nationale, enregistrant leur désaveu du mot islam lui-même, et infligeant aux barbares un désaveu qui leur porterait un coup bien plus... Radical que toutes les tiédeurs dont nous nous contentons.

MAL NOMMER LES CHOSES AJOUTE 0A LA MISERE DU MONDE

15 mai 2015, 13h19, MICHEL06

1/ LE PRINCIPAL DANGER N'EST PAS (ou pas encore) LE POPULISME, C EST L ISLAMISME QUI S INFILTRE DANS TOUTE LA SOCIETE et dont l antisémitisme est la consequence directe 2/ AU FIL DE CETTE CONFERENCE, on a l impression que les intervenants n'osent pas nommer les choses ; on les elude ou on utilise d autres termes comme l'ETHOS, pour dire quoi finalement : LA SOCIETE FRANCAISE NE VEUT PLUS VOIR D'ETRANGERS, AVEC LEURS CORTEGES DE PROBLEMES SOCIAUX ET CULTURELS QUI AGGRAVENT LES FAIBLESSES EXISTANTES DU SYSTEME FRANCAIS (ex l'école) ON NOUS ASSENE TOUJOURS LA MEME "vérité" : on aurait besoin des immigres pour payer notre retraite, sinon... Quoi ? Fin du modele social français ? Il est déjà obsolete... QUAND NOUS AS -T -ON ORGANISE UN REFERENDUM POUR NOUS POSER LA QUESTION : voulez vous plus de retraite ou plus d immigres ? JAMAIS ESSAYONS L IMMIGRATION ZERO EN EUROPE PENDANT 15 ANS ET LES PARTIS POPULISTES DISPARAITRONT...

Trop compliqué, à qui s'adresse ce débat...

24 décembre 2015, 19h55, SB

Effectivement, les intervenants sont de qualité, mais leur discours fait appel à des terminologies complexes pour une personne non avertie. Pour ma part, je résume la question à évoquer la source de tous nos maux, le poids de la démographie. Il est temps de prendre des décisions de bon sens : stopper l'immigration non pas par ce que nous rejetons des gens d'Afrique du Nord et des Pays Africains mais la France n'a plus de capacité d'absorption. Enfin, je terminerais en dénonçant le manque de courage des intervenants pour dénoncer une autre source de la situation complexe, inquiétante, incertaine que nous vivons : les grandes entreprises de travaux publiques, les grandes marques de hyper marchés ont sournoisement, depuis 30 ans, convaincu les politiques d'importer de la main d'oeuvre. Notre paysage des années 60 disparaît au profit d'une normalisation poussée par les grandes entreprises transcontinentales... attention, je ne suis pas entrain de condamner le capitalisme, je souhaiterais simplement que les politiques reprennent le pouvoir pour freiner cette hégémonie financière tirée par ces grandes compagnies... En conclusion, messieurs soyer plus simples dans votre discours pour permettre à des personnes non averties de s'approprier de vos idées.

Il n’y a jamais eu d’effondrement d’empire sans conflit de contrôle de puissance qu’il génère.

26 juin 2016, 09h52, Marc

Ce qui me frappe c’est l’horreur de la concurrence de qualités d’aciers différents de deux sociétés florissantes comme l’a souligné Stéphane Sweig au sujet des motifs de guerre qui ont animés les élites européennes à la veille de 14-18, avec la complicité voire la malignité des USA qui a fondé sa propre puissance sur le soutien des deux parties en conflit, avant que ne survienne pour les USA le danger impensable et la surprise du communisme et la fin du servage en Russie qui a immédiatement mis en selle la possibilité du fascisme en Europe comme seconde occasion de tirer profit d’un nouveau conflit en son sein. La Pax Américana n’a jamais cessé de nourrir son hégémonie « Morale », ensuite par la guerre entretenue partout dans le monde ensuite. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui c’est le conflit de puissance généré par un mondialisme unipolaire, face à une solution capitaliste atténuée et contrôlée par le politique, donc régulée et multipolaire (BRICS). D’autre part la dilution des identités par la rapidité de diffusion internationale de l’information rend accessible l’intuition et une forme d’intelligence de l’information cachée qui opère une réelle critique fondée d’élites qui ne pensent se sauver qu’en accumulant et dissimulant ses privilèges discrétionnaires et corrompus. Je suis sidéré par la courte vue de ce débat, très nombriliste et qui témoigne de la déliquescence de notre culture et de nos capacités à porter une vision globale pour l’ensemble du monde !

Une réflexion simplement intéressante, posée.

26 juin 2016, 13h11, Robert Klein

Oui, une conférence qui stimule une réflexion sur la montée de la violence sociale, plus spécialement celle du populisme. J'ai apprécié la sobriété des intervenants, leur capacité d'analyse. Une sérénité dans le "chaudron" social actuel. Merci- Bien a vous.

Tres bon qualité

6 décembre 2016, 18h19, Françoise Michaelis Hyafil

Merci beaucoup pour l'excellente qualité et le justesse de cible du débat.

Gros mot ?

14 septembre 2018, 11h01, Bentata Gérard

Il est quand même extraordinaire que la manipulation des esprits et la bien pensance en soient arrivées à nous faire considérer le terme de " populiste" (dont je ne rappellerai pas l'ethymologie qui est évidente)comme un gros mot, une infamie. Désolé mais je revendique le droit d'être populiste et fier de l'être face à tous ces donneurs de leçons et experts auto proclamés.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Une irruption populiste

    d’une puissance sans précèdent (23min)

  • Les angoisses d’une société ouverte

    Ne plus se sentir "chez soi" (18min)

  • Nommer les problèmes

    pour les affronter (16min)

  • La soumission des intellectuels

    au "politiquement correct" (19min)

  • Questions du public

    Vers des guerres européennes ? Mélenchon, les journalistes (28min)

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruth Elkrief - journaliste

Ruth Elkrief est une journaliste française de télévision. Depuis novembre 2005, elle travaille sur la chaîne d'information en continu BFM TV. 

Jacques Julliard - journaliste

Jacques Julliard est un journaliste et essayiste français, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est, depuis 2010, éditorialiste de l'hebdomadaire Marianne, après 32 ans passés au Nouvel Observateur.

Pascal Perrineau - professeur à Sciences Po

Pascal Perrineau est un politologue français et un spécialiste de sociologie électorale. Il est directeur du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po Paris, depuis 1994. Il est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po)  où il a la charge de plusieurs cours sur le vote, l'analyse des comportements et des attitudes politiques, la science politique et l'extrême droite en France et en Europe.

Dominique Reynié - DG de Fondapol

Dominique Reynié est professeur de sciences politiques à Sciences Po et directeur général de la Fondation pour l’Innovation politique (Fondapol). Ses travaux portent sur les transformations du pouvoir politique, l'opinion publique et ses manifestations, les mouvements électoraux, en France et en Europe.   

Bibliographies des conférenciers

Dominique Reynié

Les nouveaux populismes, (Pluriel, 2013)   Acheter

Les droites en Europe, (Puf, 2012)   Acheter

Populismes : la pente fatale , (Plon, 2011)   Acheter

La fracture occidentale ; naissance d'une opinion europeenne, (Table Ronde, 2004)   Acheter

Jacques Julliard

Le choc Simone Weil, (Flammarion, 2014)   Acheter

Les gauches françaises: histoire, politique et imaginaire, 1762-2012, (Flammarion, 2012)   Acheter

Que sont les grands hommes devenus?, (Tempus, 2010)   Acheter

La reine du monde, (Flammarion, 2009)   Acheter

Jacques Julliard, Jean-claude Michea

La gauche et le peuple, (Flammarion, 2014)   Acheter

Pascal Perrineau

Le populisme, (PUF, 2021)   Acheter

Le grand écart, (Plon, 2019)   Acheter

La France au front, (Fayard , 2014)   Acheter

Le vote normal, (Presses De Sciences Po, 2013)   Acheter

La décision électorale en 2012, (Armand Colin, 2013)   Acheter

Le choix de Marianne, (Fayard, 2012)   Acheter

L'élection présidentielle en France: 1962-2012, (De Vive Voix, 2012)   Acheter

La solitude de l'isoloir, (Autrement, 2011)   Acheter

Le vote de rupture, (Presses De Sciences Po, 2008)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Samuel Huntington

Le Choc des civilisations, (Odile Jacob, 2007)   Acheter

Pierre Birnbaum

Genèse du populisme ; le peuple et les gros, (Pluriel, 2012)   Acheter

Laurent Bouvet

Le sens du peuple ; la gauche, la démocratie et le populisme, (Gallimard, 2012)   Acheter

Pierre-André Taguieff

Le nouveau national-populisme, (CNRS, 2012)   Acheter

Michel Wieviorka

Front National, entre extrémisme, populisme et démocratie, (Maison Des Sciences De L'homme, 2013)   Acheter

Raphaël Liogier

Ce populisme qui vient, (Textuel, 2013)   Acheter

Christine Couvrat, Joseph-Yvon Theriault

Les formes contemporaines du populisme, (Athena Canada, 2014)   Acheter

Sylvie Portnoy Lanzenberg

Le peuple de peu ; alerte au populisme !, (Harmattan, 2014)   Acheter

Michel Houellebecq

Soumission, (Flammarion, 2015)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles

Autres textes du conférencier ou sur le sujet

Race et histoire Claude Lévi-Strauss

Sur la toile