Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Le “nom juif” de l'Etat d'Israël (1/7)

L'être juif selon Badiou (18 min)

Eric Marty - professeur de littérature française
  • L'essence de l'être juif selon Badiou

    Israël, un Etat meurtrier (2min)

  • "Oublier la Shoah comme évènement"

    La clé de la paix au Proche-Orient (5min)

  • La notion d'universel

    "Il n'y a ni juif, ni grec" (4min)

  • Le rôle de la Shoah

    Dans la restauration de la philosophie contemporaine (5min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Eric Marty - professeur de littérature française

Éric Marty est né à Paris en 1955. Philosophe, essayiste et écrivain, il enseigne la littérature française contemporaine à l’université Paris VII. Il dirige les collections "Littera" et "Le marteau sans maître" aux éditions Manucius et est également l'éditeur des œuvres complètes de Roland Barthes. L'activité éditoriale d'Éric Marty est marquée par des prises de position défendant l'État d'Israël, notamment contre la campagne BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) . 

Bibliographie du conférencier

Eric Marty

Le coeur de la jeune Chinoise, (Seuil, 2013)   Acheter

Pourquoi le XXème siècle a-t-il pris Sade au sérieux ?, (Seuil, 2011)   Acheter

L'engagement extatique. Sur René Char, (Editions Manucius, 2008)   Acheter

Une querelle avec Alain Badiou, philosophe, (Gallimard, 2007)   Acheter

Roland Barthes, le métier d'écrire, (Seuil, 2006)   Acheter

Jean Genet, post-scriptum, (Editions Verdier, 2006)   Acheter

Bref séjour à Jérusalem, (Gallimard, 2003)   Acheter

Louis Althusser, un sujet sans procès. Anatomie d'un passé très récent, (Gallimard, 1999)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Alain Finkielkraut

La Réprobation d'Israël, (Denoël, 1983)   Acheter | Emprunter

Alain Badiou

D'un désastre obscur: droit, Etat, politique, (Edition de l'Aube, 1991)   | Emprunter

Jean-François Sirinelli

Intellectuels et Passions françaises, (Flammarion., 1996)   Acheter

A.B. Yehoshua

Israël, un examen moral, (Calmann-Lévy, 2005)   Acheter | Emprunter

Alain Badiou

Circonstances: portées du mot juif, (Lignes et manifestes, 2005)   | Emprunter

Gérard Noiriel

Les fils maudits de la République. L'avenir des intellectuels en France, (Fayard, 2005)   Acheter

Alain Badiou

Petit panthéon portatif, (La Fabrique éditions, 2008)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles
Sur la toile
L'organisateur
Commentaire ( 1 )

Comment taire

19 avril 2013, 14h27, Alain Moreau

Exposé remarquable - même et surtout s'il prend parti. La question reste ouverte de cette lutte (en effet sans doute) pour la "Maîtrise" entre la tradition juive et la tradition grecque (prolongée par la philosophie allemande). Reste que l'on assiste à un formidable retour de la première à la "faveur" (si l'on ose dire !) de l'extermination des juifs (comme on le voit aussi du procès fait à Heidegger et la demande d'interdiction pure et simple de son enseignement de la part des philosophes juifs). Ce qu'il faut bien appeler ce totalitarisme de la pensée est-il une solution ? N'est-il pas gros de drame futur ? Ne faut-il pas chercher, à l'inverse, une réconciliation entre la tradition philosophique (quitte à la dépasser, ce que fait justement Heidegger, premier critique de la "Métaphysique") et la tradition juive ? Si la critique de Paul est pertinente sur un certain versant, n'y a-t-il pas cependant dans le Christianisme une pertinence qui resterait à explorer plus avant ? Et puis peut-être sortir du provincialisme occidental, après tout les "monothéismes" ne représentent plus qu'un gros tiers de l'humanité, d'autres "conceptions de la vie" ont réinvesti l'espace de la pensée (la chinoise, l'indienne, demain l'africaine). En tout cas, belle incitation à penser (fut-ce après Auschwitz !).

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Le “nom juif” de l'Etat d'Israël (1/7)

L'être juif selon Badiou

16 novembre 2008
(18 min)
Eric Marty - professeur de littérature française
  • 1/4
    L'essence de l'être juif selon Badiou
    (2min)

    Israël, un Etat meurtrier

  • 2/4
    "Oublier la Shoah comme évènement"
    (5min)

    La clé de la paix au Proche-Orient

  • 3/4
    La notion d'universel
    (4min)

    "Il n'y a ni juif, ni grec"

  • 4/4
    Le rôle de la Shoah
    (5min)

    Dans la restauration de la philosophie contemporaine

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Biographie
Alain Badiou (né en 1937)
Je suis un ultragauchiste
Alain Badiou est une figure de la vie intellectuelle française et ses livres Le Siècle et De quoi Sarkozy est-il le nom? ont rencontré un grand succès. Depuis la mort de Jacqu... Lire la suite
n°2 - Focus
Un nom pour le génocide des juifs
Le terme "Shoah"
Ce terme hébreu est souvent employé aujourd’hui en France pour désigner ce que les américains nomment plus volontiers "Holocauste". Emprunté à la bible (Isaïe 47, 11), il ... Lire la suite
n°3 - Biographie
Theodor W. Adorno (1903-1969)
L’Ecole de Francfort et la Théorie Critique
Theodor Ludwig Wiesengrund-Adorno est philosophe, sociologue, compositeur et musicologue allemand. Cofondateur de l'école de Francfort (1923), au sein de laquelle s'élabore la Th... Lire la suite
Le Conférencier
Eric Marty - professeur de littérature française
Éric Marty est né à Paris en 1955. Philosophe, essayiste et écrivain, il enseigne la . . . Voir la bio complète
Bibliographie sur le sujet
Alain Finkielkraut
La Réprobation d'Israël, (Denoël, 1983)   Acheter | Emprunter
Alain Badiou
D'un désastre obscur: droit, Etat, politique, (Edition de l'Aube, 1991)   | Emprunter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
Comment taire
le 19/04/2013, 14:27
Exposé remarquable - même et surtout s'il prend parti. La question reste ouverte de cette lutte (en effet sans doute) pour la "Maîtrise" entre la tradition juive et la tradition grecque (prolongée par la philosophie allemande). Reste que l'on assiste à un formidable retour de la première à la "faveur" (si l'on ose dire !) de l'extermination des juifs (comme on le voit aussi du procès fait à Heidegger et la demande d'interdiction pure et simple de son enseignement de la part des philosophes juifs). Ce qu'il faut bien appeler ce totalitarisme de la pensée est-il une solution ? N'est-il pas gros de drame futur ? Ne faut-il pas chercher, à l'inverse, une réconciliation entre la tradition philosophique (quitte à la dépasser, ce que fait justement Heidegger, premier critique de la "Métaphysique") et la tradition juive ? Si la critique de Paul est pertinente sur un certain versant, n'y a-t-il pas cependant dans le Christianisme une pertinence qui resterait à explorer plus avant ? Et puis peut-être sortir du provincialisme occidental, après tout les "monothéismes" ne représentent plus qu'un gros tiers de l'humanité, d'autres "conceptions de la vie" ont réinvesti l'espace de la pensée (la chinoise, l'indienne, demain l'africaine). En tout cas, belle incitation à penser (fut-ce après Auschwitz !).