Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Féminisme et dilemmes juifs (3/4)

Un enjeu pour toute la civilisation (60 min)

Yeshaya Dalsace - rabbin de la communauté massorti, Nelly Las - écrivain, Hélène Palma - maître de conférences, Laurence Zordan - philosophe
  • L'étude aux hommes, l'action aux femmes...

    par Nelly Las, historienne (12min)

  • La féminologie,nouvelle éthique de la responsabilité

    par Laurence Zordan, philosophe (17min)

  • Le désintérêt orthodoxe envers le féminisme

    par Yeshaya Dalsace, rabbin massorti (20min)

  • Questions du public

    (10min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Yeshaya Dalsace - rabbin de la communauté massorti

Yeshaya Dalsace est né en 1965. Il suit des études de droit, une licence d'hébreu, et entre sur concours au Théâtre National de Chaillot sous la houlette d'Antoine Vitez et le suit à la Comédie française.Il s’installe en Israël, et est ensuite journaliste à la section française de Kol Israël pendant 4 ans et correspondant de L'Arche. A la recherche d'un judaïsme plus ouvert, il est accepté comme boursier pour suivre une formation de cinq années en Master en Etudes Juive à l'institut Shechter de Jérusalem et obtient le diplôme rabbinique du mouvement Massorti.Dans le même temps, enseigne l'Art Dramatique à l'Université Hébraïque de Jérusalem et y fait de nombreuses mises en scène.En octobre 2000, il revient en France comme rabbin de la communauté Maayane Or à Nice.Depuis 2010, il est rabbin de la communauté massorti de l'Est parisien, DorVador. (Mise à jour: mars 2005)

Page personnelle

Nelly Las - écrivain

Nelly Las est historienne, chercheuse à l'Université hébraïque de Jérusalem. Elle est diplômée de l'Université Hébraïque de Jérusalem et de la Sorbonne. Elle a publié plusieurs essais et articles sur l'évolution du judaïsme et du féminisme. 

Hélène Palma - maître de conférences

Palma Hélène est maître de conférences en civilisation britannique à l'Université Aix-Marseille.

Laurence Zordan - philosophe

Laurence Zordan est ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’ENA. Elle est agrégée de philosophie et haut fonctionnaire, spécialiste des questions de sécurité et de géostratégie.

Bibliographies des conférenciers

Collectif

Controverses, N° 8 : L'utopie identitaire, sexes et genres, (Eclat, 2008)   Acheter | Emprunter

Laurence Zordan

Au loin... la danse, (Des Femmes, 2011)   Acheter

Blottie, (Des Femmes, 2008)   Acheter

A l'horizon d'un amour infini, (Des Femmes, 2007)   Acheter

Le traitement, (Des femmes, 2005)   Acheter

Des yeux pour mourir, (Des Femmes, 2005)   Acheter

Nelly Las

Combats de femmes, Une perspective juive, (L'Harmattan, 2018)   Acheter

Voix juives dans le féminisme, (Honoré Champion, 2011)   Acheter | Emprunter

Femmes juives dans le siècle:, (L'Harmattan, 2000)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Françoise Basch

Rebelles américaines au XIXe siècle, (Méridiens-Klincksieck, 1990)   Acheter

Evelyne Martini (dir.)

La femme : ce qu’en disent les religions, (L’Atelier, 2002)   | Emprunter

Benny Lévy

Etre juif : Etude lévinassienne, (Verdier, 2003)   Acheter

Liliane Ackermann

Le Monde juif au féminin : l’histoire d’une éducation de la Bible à nos jours, (Safed, 2003)   | Emprunter

Antoinette Fouque

Il y a deux sexes : Essais de féminologie, 1989-1995, (Gallimard, 2004)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles
Sur la toile
L'organisateur
Commentaire ( 1 )

Merci au Rabbi Dalsace pour son intervention

23 octobre 2013, 18h07, Shirly Bohbot

J'ai beaucoup aimé l'intervention du rav Dalsace, je suis également effarée de cette culpabilisation des nouvelles générations de femmes, dont je fais partie, qui se refusent le droit à la parole de peur de faire une sorte d'avoda zarah, de faire entrer l'occident, l’idolâtrie, dans le monde juif. Elles veulent être de "bonnes femmes juives", au sens le plus réactionnaire du terme, en dépit de leurs personnalités, de leurs capacités, de leurs ambitions et de leurs vertus. Elles n'osent plus prendre leur place, affirmer leurs rôles dans le judaïsme, dans la vie juive. De plus en plus mises à l'écart, tenues à distance, au sein même des synagogues, quelle joie de la torah et de la judaïté vivent-elles, si tout n'est que devoir envers leurs mari, parents, enfants, et presque jamais simh'a de la mitsva. Il y a vingt ans on pouvait encore aller sous le talit de son père, de son époux, d'un ami de la famille, à kippour, ou embrasser les sifrei torah à l'occasion de Simha torah. Aujourd'hui, parquées dans des couloirs au fond des synagogues, derrière des mehitsot opaques on s'entend rappeler que les femmes ne sont pas obligées de venir à la synagogue, on leur demande le silence, de tenir les enfants, bref d'être subalterne, encore et toujours. La synagogue est un lieu de rencontre, est une lieu de sociabilisation au sein de la communauté. Le judaïsme ne se vit pas seul et dans la prière, mais dans le rite et la convivialité. Non contents d'empêcher les femmes de participer, à plus ou moindre échelle, à la vie juive au sein de la synagogue, certains rabbins voudraient encore les empêcher d'y venir avec leurs enfants. C'est tout le judaïsme, la place accordée à chacun, qui est effectivement en question. Quel est notre judaïsme, quel éclairage donnons nous à la Torah quand nous mettons une partie du peuple juif à l'écart du Don de D. Ieu, quand nous asséchons la vie juive à force de cloisonnement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Un enjeu pour toute la civilisation

60 min

Yeshaya Dalsace - rabbin de la communauté massorti, Nelly Las - écrivain, Hélène Palma - maître de conférences, Laurence Zordan - philosophe

Commentaire ( 1 )

Merci au Rabbi Dalsace pour son intervention

23 octobre 2013, 18h07, Shirly Bohbot

J'ai beaucoup aimé l'intervention du rav Dalsace, je suis également effarée de cette culpabilisation des nouvelles générations de femmes, dont je fais partie, qui se refusent le droit à la parole de peur de faire une sorte d'avoda zarah, de faire entrer l'occident, l’idolâtrie, dans le monde juif. Elles veulent être de "bonnes femmes juives", au sens le plus réactionnaire du terme, en dépit de leurs personnalités, de leurs capacités, de leurs ambitions et de leurs vertus. Elles n'osent plus prendre leur place, affirmer leurs rôles dans le judaïsme, dans la vie juive. De plus en plus mises à l'écart, tenues à distance, au sein même des synagogues, quelle joie de la torah et de la judaïté vivent-elles, si tout n'est que devoir envers leurs mari, parents, enfants, et presque jamais simh'a de la mitsva. Il y a vingt ans on pouvait encore aller sous le talit de son père, de son époux, d'un ami de la famille, à kippour, ou embrasser les sifrei torah à l'occasion de Simha torah. Aujourd'hui, parquées dans des couloirs au fond des synagogues, derrière des mehitsot opaques on s'entend rappeler que les femmes ne sont pas obligées de venir à la synagogue, on leur demande le silence, de tenir les enfants, bref d'être subalterne, encore et toujours. La synagogue est un lieu de rencontre, est une lieu de sociabilisation au sein de la communauté. Le judaïsme ne se vit pas seul et dans la prière, mais dans le rite et la convivialité. Non contents d'empêcher les femmes de participer, à plus ou moindre échelle, à la vie juive au sein de la synagogue, certains rabbins voudraient encore les empêcher d'y venir avec leurs enfants. C'est tout le judaïsme, la place accordée à chacun, qui est effectivement en question. Quel est notre judaïsme, quel éclairage donnons nous à la Torah quand nous mettons une partie du peuple juif à l'écart du Don de D. Ieu, quand nous asséchons la vie juive à force de cloisonnement.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • L'étude aux hommes, l'action aux femmes...

    par Nelly Las, historienne (12min)

  • La féminologie,nouvelle éthique de la responsabilité

    par Laurence Zordan, philosophe (17min)

  • Le désintérêt orthodoxe envers le féminisme

    par Yeshaya Dalsace, rabbin massorti (20min)

  • Questions du public

    (10min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Yeshaya Dalsace - rabbin de la communauté massorti

Yeshaya Dalsace est né en 1965. Il suit des études de droit, une licence d'hébreu, et entre sur concours au Théâtre National de Chaillot sous la houlette d'Antoine Vitez et le suit à la Comédie française.Il s’installe en Israël, et est ensuite journaliste à la section française de Kol Israël pendant 4 ans et correspondant de L'Arche. A la recherche d'un judaïsme plus ouvert, il est accepté comme boursier pour suivre une formation de cinq années en Master en Etudes Juive à l'institut Shechter de Jérusalem et obtient le diplôme rabbinique du mouvement Massorti.Dans le même temps, enseigne l'Art Dramatique à l'Université Hébraïque de Jérusalem et y fait de nombreuses mises en scène.En octobre 2000, il revient en France comme rabbin de la communauté Maayane Or à Nice.Depuis 2010, il est rabbin de la communauté massorti de l'Est parisien, DorVador. (Mise à jour: mars 2005)

Page personnelle

Nelly Las - écrivain

Nelly Las est historienne, chercheuse à l'Université hébraïque de Jérusalem. Elle est diplômée de l'Université Hébraïque de Jérusalem et de la Sorbonne. Elle a publié plusieurs essais et articles sur l'évolution du judaïsme et du féminisme. 

Hélène Palma - maître de conférences

Palma Hélène est maître de conférences en civilisation britannique à l'Université Aix-Marseille.

Laurence Zordan - philosophe

Laurence Zordan est ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’ENA. Elle est agrégée de philosophie et haut fonctionnaire, spécialiste des questions de sécurité et de géostratégie.

Bibliographies des conférenciers

Collectif

Controverses, N° 8 : L'utopie identitaire, sexes et genres, (Eclat, 2008)   Acheter | Emprunter

Laurence Zordan

Au loin... la danse, (Des Femmes, 2011)   Acheter

Blottie, (Des Femmes, 2008)   Acheter

A l'horizon d'un amour infini, (Des Femmes, 2007)   Acheter

Le traitement, (Des femmes, 2005)   Acheter

Des yeux pour mourir, (Des Femmes, 2005)   Acheter

Nelly Las

Combats de femmes, Une perspective juive, (L'Harmattan, 2018)   Acheter

Voix juives dans le féminisme, (Honoré Champion, 2011)   Acheter | Emprunter

Femmes juives dans le siècle:, (L'Harmattan, 2000)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Françoise Basch

Rebelles américaines au XIXe siècle, (Méridiens-Klincksieck, 1990)   Acheter

Evelyne Martini (dir.)

La femme : ce qu’en disent les religions, (L’Atelier, 2002)   | Emprunter

Benny Lévy

Etre juif : Etude lévinassienne, (Verdier, 2003)   Acheter

Liliane Ackermann

Le Monde juif au féminin : l’histoire d’une éducation de la Bible à nos jours, (Safed, 2003)   | Emprunter

Antoinette Fouque

Il y a deux sexes : Essais de féminologie, 1989-1995, (Gallimard, 2004)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles
Sur la toile