Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Il ya 30 ans: Copernic (1/2)

La France découvrait le terrorisme (125 min)

Claude Bloch - président de l’ULIF, Guillermo Borger - président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine), Alain Goldmann - grand rabbin, Ivan Levaï - journaliste, Richard Odier - directeur général du Fonds Social Juif Unifié, Richard Prasquier - président du Keren Hayessod, Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal
  • Ouverture

    par Claude Bloch et Lucien Finel (présidents de l?ULIF), Richard Prasquier, (président du CRIF), Richard Odier (président de CSW-Europe) (24min)

  • Se souvenir: l'attentat de la synagogue de la rue Copernic

    Madame Williams, Alain Goldmann (grand rabbin), Yvan Levaï (journaliste) (57min)

  • L'exportation du conflit israélo-palestinien par les réseaux terroristes

    Guillermo Borger (président de l?AMIA de Buenos Aires), Jean-Yves Camus (chercheur àl'IRIS), Shimon Samuels (Centre Simon Wiesenthal) (38min)

Les documents (1)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Claude Bloch - président de l’ULIF

Claude Bloch est président de l’ULIF (Union libérale israélite de France). (Mise à jour: juin 2009)

Guillermo Borger - président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine)

Guillermo Borger est président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine). (Mise à jour: septembre 2006)

Alain Goldmann - grand rabbin

Le grand rabbin Alain Goldmann est né en 1931 à Strasbourg, il a effectué ses études rabbiniques au Séminaire de la rue Vauquelin, sous la direction du Grand Rabbin Henri Schilli, dont il est devenu le gendre. Alain Goldmann a été successivement rabbin de Bordeaux, de la synagogue de Belleville (Paris XIème), puis de la rue Chasseloup Laubat (Paris XVème) avant d’exercer les fonctions de Grand Rabbin de Paris de 1980 à 1994. Il représente le rabbinat français au Comité national d’éthique (CNE) et à la Conférence des Rabbins Européens. Il est commandeur de la Légion d’Honneur.

Page personnelle

Ivan Levaï - journaliste

Ivan Levaï est né le 18 mars 1937 à Budapest (Hongrie). Il est un journaliste de presse écrite, de radio et de télévision. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Iván Lévai et sa mère quittent la Hongrie pour se réfugier en France1. Le petit Ivan est scolarisé à Paris au début de la Seconde Guerre mondiale. Après la mort de maladie à Paris de sa mère2, Ivan est confié à l'OSE (Œuvre de secours aux enfants) qui le cache à la campagne pour le mettre à l'abri des persécutions antisémites du régime de Vichy. Il reçoit une instruction religieuse protestante, puis catholique. Après la guerre, à la fin de ses études, il devient instituteur, puis professeur de lettres. Il enseigne à l'école du dimanche (le catéchisme pour les enfants protestants). Passionné par l'information, il rejoint l'association Presse Information Jeunesse, l'Apij, qui lui fait rencontrer des journalistes Henri Poumerol (Radio Ortf), Albert du Roy (L'Express), Christian Génicot RMC, Claude Gambiez (Le Figaro), Yves Agnès (Le Monde), Jacques Bouzerand (L'Aurore)... Il se lance alors lui-même dans le journalisme. Il entre au Service de la jeunesse de l'ORTF et anime, en 1963 et 1964, une émission sur France Inter en compagnie de José Artur, Claude Dupont et Michel Godard : Les ardugos. Pendant ce temps, il participe aussi à la création de la deuxième chaîne de télévision avec l'émission Main dans la main. Toujours à l'ORTF, il est chargé, au sein du Service de la Recherche dirigé par Pierre Schaeffer, d'une émission de trois mois sur les premières associations de téléspectateurs. En 1966, Ivan Levaï rejoint l'équipe de Françoise Giroud à L'Express où il devient auprès de Danièle Granet, responsable de la rubrique « Éducation-jeunesse ». En 1968, Michel Péricard et Jean-Émile Jeannesson le chargent d'un magazine quotidien pour les jeunes, Contact, destiné aux téléspectateurs de la première chaîne de télévision. Il a été entre autres directeur de la rédaction d'Europe 1 et Président de la Chaîne parlementaire de l'Assemblée nationale. Il a été directeur de la publication du magazine Tribune Juive. Il a été aussi en charge de la revue de presse du week-end sur France Inter. Il a publié plusieurs ouvrages dont Israël, mon amour (Seuil, 2006). 

Richard Odier - directeur général du Fonds Social Juif Unifié

Richard Odier est Directeur Général du Fonds Social Juif Unifié depuis le 2 mai 2018. Diplômé de l’Université Paris-Dauphine et d’un DESS Droit et Finance à Paris Descartes, il débute sa carrière professionnelle au sein d’un cabinet d’audit puis d’un cabinet de conseil spécialisé en fusions-acquisitions. Il préside actuellement le Centre Simon Wiesenthal France, l’une des ONG les plus importantes luttant contre le racisme et l’antisémitisme. Il intervient régulièrement dans les médias et au cours de séminaires sur ces sujets. En 2017, Richard Odier est lauréat du Prix Copernic, avec Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, pour leur travail contre la folie génocidaire. 

Richard Prasquier - président du Keren Hayessod

Richard Prasquier, né le 7 juillet 1945 à Gdańsk en Pologne, est un médecin cardiologue français, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de 2007 à 2013.  Il a contribué à un ouvrage collectif sur le sauvetage des juifs par Monseigneur Théas, évêque de Montauban et a reçu le prix de l'association Zakhor pour la Mémoire en 2006, pour son travail au sein de Yad Vashem. Le 11 septembre 2013, Richard Prasquier devient président de la section française du Keren Hayesod. 

Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

Shimon Samuels est président du Centre Simon Wiesenthal. (Mise à jour: novembre 2008)

Bibliographies des conférenciers

Alain Goldmann

Goldman Alain, Le judaïsme face aux problèmes posés par la génétique, (Article en ligne sur le site CAIRN, 2003)   Acheter

La Thora commentée, (KHH, 2001)   Acheter | Emprunter

Boris Cyrulnik

Mourir de dire - La honte, (Odile Jacob, 2010)   Acheter | Emprunter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Vous devriez mettre une cravate bleue, (Michel Lafon, 2002)   Acheter

La république des mots, (Michel Lafon, 2001)   Acheter

Casse-croute electoral, (Gallimard, 1973)   Acheter

Richard Prasquier

Republicain et sioniste , (Editions du Moment , 2017)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Les organisateurs
Commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

La France découvrait le terrorisme

125 min

Claude Bloch - président de l’ULIF, Guillermo Borger - président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine), Alain Goldmann - grand rabbin, Ivan Levaï - journaliste, Richard Odier - directeur général du Fonds Social Juif Unifié, Richard Prasquier - président du Keren Hayessod, Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Ouverture

    par Claude Bloch et Lucien Finel (présidents de l?ULIF), Richard Prasquier, (président du CRIF), Richard Odier (président de CSW-Europe) (24min)

  • Se souvenir: l'attentat de la synagogue de la rue Copernic

    Madame Williams, Alain Goldmann (grand rabbin), Yvan Levaï (journaliste) (57min)

  • L'exportation du conflit israélo-palestinien par les réseaux terroristes

    Guillermo Borger (président de l?AMIA de Buenos Aires), Jean-Yves Camus (chercheur àl'IRIS), Shimon Samuels (Centre Simon Wiesenthal) (38min)

Les organisateurs

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Claude Bloch - président de l’ULIF

Claude Bloch est président de l’ULIF (Union libérale israélite de France). (Mise à jour: juin 2009)

Guillermo Borger - président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine)

Guillermo Borger est président de l’AMIA de Buenos Aires (Association mutuelle israélite argentine). (Mise à jour: septembre 2006)

Alain Goldmann - grand rabbin

Le grand rabbin Alain Goldmann est né en 1931 à Strasbourg, il a effectué ses études rabbiniques au Séminaire de la rue Vauquelin, sous la direction du Grand Rabbin Henri Schilli, dont il est devenu le gendre. Alain Goldmann a été successivement rabbin de Bordeaux, de la synagogue de Belleville (Paris XIème), puis de la rue Chasseloup Laubat (Paris XVème) avant d’exercer les fonctions de Grand Rabbin de Paris de 1980 à 1994. Il représente le rabbinat français au Comité national d’éthique (CNE) et à la Conférence des Rabbins Européens. Il est commandeur de la Légion d’Honneur.

Page personnelle

Ivan Levaï - journaliste

Ivan Levaï est né le 18 mars 1937 à Budapest (Hongrie). Il est un journaliste de presse écrite, de radio et de télévision. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Iván Lévai et sa mère quittent la Hongrie pour se réfugier en France1. Le petit Ivan est scolarisé à Paris au début de la Seconde Guerre mondiale. Après la mort de maladie à Paris de sa mère2, Ivan est confié à l'OSE (Œuvre de secours aux enfants) qui le cache à la campagne pour le mettre à l'abri des persécutions antisémites du régime de Vichy. Il reçoit une instruction religieuse protestante, puis catholique. Après la guerre, à la fin de ses études, il devient instituteur, puis professeur de lettres. Il enseigne à l'école du dimanche (le catéchisme pour les enfants protestants). Passionné par l'information, il rejoint l'association Presse Information Jeunesse, l'Apij, qui lui fait rencontrer des journalistes Henri Poumerol (Radio Ortf), Albert du Roy (L'Express), Christian Génicot RMC, Claude Gambiez (Le Figaro), Yves Agnès (Le Monde), Jacques Bouzerand (L'Aurore)... Il se lance alors lui-même dans le journalisme. Il entre au Service de la jeunesse de l'ORTF et anime, en 1963 et 1964, une émission sur France Inter en compagnie de José Artur, Claude Dupont et Michel Godard : Les ardugos. Pendant ce temps, il participe aussi à la création de la deuxième chaîne de télévision avec l'émission Main dans la main. Toujours à l'ORTF, il est chargé, au sein du Service de la Recherche dirigé par Pierre Schaeffer, d'une émission de trois mois sur les premières associations de téléspectateurs. En 1966, Ivan Levaï rejoint l'équipe de Françoise Giroud à L'Express où il devient auprès de Danièle Granet, responsable de la rubrique « Éducation-jeunesse ». En 1968, Michel Péricard et Jean-Émile Jeannesson le chargent d'un magazine quotidien pour les jeunes, Contact, destiné aux téléspectateurs de la première chaîne de télévision. Il a été entre autres directeur de la rédaction d'Europe 1 et Président de la Chaîne parlementaire de l'Assemblée nationale. Il a été directeur de la publication du magazine Tribune Juive. Il a été aussi en charge de la revue de presse du week-end sur France Inter. Il a publié plusieurs ouvrages dont Israël, mon amour (Seuil, 2006). 

Richard Odier - directeur général du Fonds Social Juif Unifié

Richard Odier est Directeur Général du Fonds Social Juif Unifié depuis le 2 mai 2018. Diplômé de l’Université Paris-Dauphine et d’un DESS Droit et Finance à Paris Descartes, il débute sa carrière professionnelle au sein d’un cabinet d’audit puis d’un cabinet de conseil spécialisé en fusions-acquisitions. Il préside actuellement le Centre Simon Wiesenthal France, l’une des ONG les plus importantes luttant contre le racisme et l’antisémitisme. Il intervient régulièrement dans les médias et au cours de séminaires sur ces sujets. En 2017, Richard Odier est lauréat du Prix Copernic, avec Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, pour leur travail contre la folie génocidaire. 

Richard Prasquier - président du Keren Hayessod

Richard Prasquier, né le 7 juillet 1945 à Gdańsk en Pologne, est un médecin cardiologue français, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de 2007 à 2013.  Il a contribué à un ouvrage collectif sur le sauvetage des juifs par Monseigneur Théas, évêque de Montauban et a reçu le prix de l'association Zakhor pour la Mémoire en 2006, pour son travail au sein de Yad Vashem. Le 11 septembre 2013, Richard Prasquier devient président de la section française du Keren Hayesod. 

Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

Shimon Samuels est président du Centre Simon Wiesenthal. (Mise à jour: novembre 2008)

Bibliographies des conférenciers

Alain Goldmann

Goldman Alain, Le judaïsme face aux problèmes posés par la génétique, (Article en ligne sur le site CAIRN, 2003)   Acheter

La Thora commentée, (KHH, 2001)   Acheter | Emprunter

Boris Cyrulnik

Mourir de dire - La honte, (Odile Jacob, 2010)   Acheter | Emprunter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Vous devriez mettre une cravate bleue, (Michel Lafon, 2002)   Acheter

La république des mots, (Michel Lafon, 2001)   Acheter

Casse-croute electoral, (Gallimard, 1973)   Acheter

Richard Prasquier

Republicain et sioniste , (Editions du Moment , 2017)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers