Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Démocratie et religion (4/9)

Le blasphème, droit ou délit (87 min)

Pascal Bruckner - écrivain, Baha Bukhari - caricaturiste, Yoram Kaniuk - écrivain, Majida Khattari - artiste, Yaron London - journaliste, Richard Malka - avocat, David Volach - cinéaste
  • Ouverture

    par Yaron London (14min)

  • L'islamophobie, une entrave à la liberté d'expression

    par Pascal Bruckner (14min)

  • Accepter la critique, gage du vivre ensemble

    par Richard Malka (15min)

  • La propagande dans les mondes arabes

    par Majida Khattari (19min)

  • Le droit de choisir sa confession religieuse

    par Yoram Kaniuk (12min)

  • Blasphémer permet de se défendre des autoritarismes

    par Baha Bukhari (12min)

Les documents (6)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Pascal Bruckner - écrivain

Issu d'une famille protestante, Pascal Étienne Bruckner passe son enfance entre l'Autriche, la Suisse et la France. Il étudie notamment chez les jésuites à Lyon. Sa thèse de 3e cycle, consacrée à l'émancipation sexuelle dans la pensée du socialiste utopique Charles Fourier ("Le corps de chacun est accessible à tous"), a été dirigée par Julia Kristeva (et soutenue en 1975 à l'Université Paris VII). Il est à cette époque proche des mouvements trotskistes et maoïstes mais non militant. Pascal Bruckner s’illustre d’abord, au milieu des années 1970, aux côtés des "nouveaux philosophes". Depuis 1986, il enseigne dans des universités américaines, notamment celle de New York. Depuis 1990, il est maître de conférences à l’Institut d'études politiques de Paris. Il collabore au Nouvel Observateur et au Monde.

Baha Bukhari - caricaturiste

Baha Bukhari est caricaturiste.Palestinien, né à Jérusalem en 1944, il a été condamné par le Hamas "pour impertinence". Il dessine à pour Al-Ayyam à Ramallah.

Yoram Kaniuk - écrivain

Yoram Kaniuk écrivain israélien, est né en 1930 à Tel-Aviv. Il s'engage dans le Palmah à 17 ans, participe à la guerre d’indépendance d’Israël (1948), puis part s’installer à New-York. Là, il se forme à la peinture et travaille comme journaliste avant de revenir au pays. Il est l'auteur de plusieurs romans, nouvelles et essais et a reçu de nombreux prix : en 1999, il reçoit notamment le Prix Bialik avec Aharon Almog and Nurit Zarchis. (Mise à jour: janvier 2010)

Majida Khattari - artiste

Plasticienne et vidéaste marocaine, Majida Khattari est née à Erfoud (Maroc) en 1966. Elle vit et travaille à Paris depuis 1989. Après avoir obtenu son Diplôme de l’École des beaux-arts de Casablanca en 1989, elle poursuit ses études à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux -Arts de Paris (Ensba) dont elle sort diplômée en 1995. Passionnée de peinture classique européenne, elle commence par travailler avec la peinture et la photographie, avant de découvrir le design lors de sa dernière année à l'Ensba. Elle conçoit alors des "robes/sculptures" qu'elle met en scène dans des "défilés/performances". C'est au travers de ces créations qui soulignent la situation complexe des femmes dans l'islam contemporain que la plasticienne se fait connaître en 1996. Présentées depuis dans de nombreuses manifestations artistiques (en 1997 à la Maison des cultures du Monde à Paris, en 1999 à Tokyo et Düsseldorf, en 2000 au Kunstmuseum de Lucerne, en 2001 au Centre Pompidou à Paris, en 2003 à l'InIVA à Londres), ces créations abordent les problèmes politiques, culturels et religieux à travers la question très large du rôle du voile islamique:

Yaron London - journaliste

Yaron London est un journaliste, acteur et compositeur israélien.

Richard Malka - avocat

Richard Malka est un spécialiste du droit de la presse. Avocat à 23 ans1 il a créé 7 ans plus tard son propre cabinet. Il est intervenu dans de nombreux procès et débats de société emblématiques de l’époque: défense de Charlie Hebdo dans le procès des caricatures de Mahomet, du directeur des beaux arts contre la censure de l’exposition Présumé innocent, du film de Daniel Leconte et Olivier Assayas sur le terroriste Carlos. Richard Malka a également été l'avocat de la société Clearstream dans le procès du même nom, du nutritionniste Jean-Michel Cohen dans le procès l'opposant au Docteur Pierre Dukan, ou encore de Marek Halter au nom duquel il a fait condamner pour diffamation l'ex-garde des Seaux, Rachida Dati. En septembre 2010, il a obtenu la relaxe de son confrère Georges Kiejman dont il assurait la défense et qui était poursuivi dans le cadre de l’affaire Bettencourt pour diffamation par Olivier Metzner et Françoise Bettencourt. En décembre 2010, il a défendu la crèche Baby Loup, obtenant du Conseil de Prud'hommes la validation du licenciement d’une salariée voilée. Cette affaire a eu un retentissement considérable comme étant un symbole et une victoire de la laïcité pour certains, un symbole d'intolérance et de recul des libertés pour d'autres. L’ex Directeur Général du FMI, Dominique Strauss Kahn et son épouse Anne Sinclair l’ont également désigné pour assurer leur défense.

David Volach - cinéaste

Né en 1970, David Volach a grandi à Jérusalem avec ses dix-neuf frères et soeurs, au sein de l'une des communautés les plus ultra-orthodoxes d'Israël. Au terme de ses études à la prestigieuse yeshiva talmudique de Ponevezh, il entame un processus de laïcisation qu'il décrira comme 'long et douloureux'. A 25 ans, il quitte la communauté religieuse où il a été élevé pour s'installer à Tel-Aviv et étudier le cinéma. Son premier film, intitulé 'My Father, My Lord', influencé par 'Le Décalogue I' de Kieslowski, se présente comme une variation autour de la foi et de l'héritage, à travers l'histoire d'un père très pieux nommé Abraham, qui espère transmettre sa foi à son fils. Apparemment autobiographique, ce film a reçu en 2007 le prix du Meilleur réalisateur au Festival international du film de Haîfa et le prix de la Meilleure oeuvre narrative au Festival du film de Tribeca.

Bibliographies des conférenciers

Le Paradoxe amoureux, (Le Livre de Poche, 2011)   Acheter

Le fanatisme de l'Apocalypse, (Grasset, 2011)   Acheter

L'Amour du prochain, (Le Livre de Poche, 2006)   Acheter

Le sanglot de l'homme blanc , (Seuil, 2002)   Acheter

L'Euphorie perpétuelle: essai sur le devoir de bonheur, (Le Livre de Poche, 2002)   Acheter

Parias, (Seuil, 1997)   Acheter

Pascal Bruckner

Un an et un jour, (Grasset, 2018)   Acheter

Un racisme imaginaire , (Grasset , 2017)   Acheter

La sagesse de l'argent , (Grasset , 2016)   Acheter

Un bon fils, (Grasset, 2014)   Acheter

Yoram Kaniuk

Le Dernier Juif, (Fayard, 2009)   Acheter

Adam ressuscité, (Stock, 2008)   Acheter

Comme chiens et chats, (Fayard, 2006)   Acheter

Ma vie en Amérique, (Fayard, 2005)   Acheter

Wasserman, (Gallimard, 2004)   Acheter

Confessions d'un bon Arabe, (Stock, 2004)   Acheter

Le Dernier Berlinois, (Fayard, 2003)   Acheter

Il commanda l'Exodus, (Fayard, 2000)   Acheter

Encore une histoire d'amour, (Fayard, 1998)   Acheter

Mes chers disparus, (Fayard, 1997)   Acheter

La Vie splendide de Clara Chiato, (Stock, 1982)   Emprunter

Tante Shlomzion la Grande, (Fayard, 1980)   Emprunter

Himmo, Roi de Jérusalem, (Stock, 1971)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Jules Champfleury

Histoire de la caricature sous la République, l'Empire et la Restauration, (BookSurge Publishing, 2001)   Acheter

Vincent Geisser

La nouvelle islamophobie, (La Découverte, 2003)   Acheter

François Boespflug

Caricaturer Dieu? Pouvoir et danger de l'image, (Bayard Jeunesse, 2006)   Acheter

sous la direction de Dominique Avon

La Caricature au risque des autorités politiques et religieuses, (PU Rennes, 2010)   Acheter

Salman Rushdie

Les versets sataniques, (Gallimard, 2012)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
Les organisateurs
Commentaires ( 2 )

POUR MADAME KHATTARI

8 janvier 2015, 15h54, un citoyen qui vous dit y en marre

Madame ! J'entends ce que vous dites bien que votre discours reste confus... Mais je vous mets au défi de vous "balader" en bikini dans un pays musulman ! D'autre part, ce bout de tissu comme vous l'appelez, se fait porte parole d'une provocation que je qualifie d'insultante et choquante à nos sociétés occidentales, ce bout de tissu justement apparait comme sorti de nulle part soudainement. Et moi Juif, je dois cacher mes signes extérieurs, kipa, maguen david etc. Les autres non musulmans doivent être laïques, plus de créches, les cantines hallalisées comme les piscines, les sapins de noël bannis, bientôt on refusera les bûches dans les boulangeries. Quant au "bien vivre ensemble" au Maroc ou ailleurs en terre musulmane, vous savez que ça n'existe pas et que ça n'a jamais existé sauf sous dhimitude, l'andalousie rêvée et passée n'a jamais existé non plus. Tout ça vous le voilez (sans jeu de mot)...

Religion, logique de vie, logique de mort

9 février 2020, 17h44, jean-louis marguerin

Lorsque la religion suit une logique de mort, où est le blasphème ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Le blasphème, droit ou délit

87 min

Pascal Bruckner - écrivain, Baha Bukhari - caricaturiste, Yoram Kaniuk - écrivain, Majida Khattari - artiste, Yaron London - journaliste, Richard Malka - avocat, David Volach - cinéaste

Commentaires ( 2 )

POUR MADAME KHATTARI

8 janvier 2015, 15h54, un citoyen qui vous dit y en marre

Madame ! J'entends ce que vous dites bien que votre discours reste confus... Mais je vous mets au défi de vous "balader" en bikini dans un pays musulman ! D'autre part, ce bout de tissu comme vous l'appelez, se fait porte parole d'une provocation que je qualifie d'insultante et choquante à nos sociétés occidentales, ce bout de tissu justement apparait comme sorti de nulle part soudainement. Et moi Juif, je dois cacher mes signes extérieurs, kipa, maguen david etc. Les autres non musulmans doivent être laïques, plus de créches, les cantines hallalisées comme les piscines, les sapins de noël bannis, bientôt on refusera les bûches dans les boulangeries. Quant au "bien vivre ensemble" au Maroc ou ailleurs en terre musulmane, vous savez que ça n'existe pas et que ça n'a jamais existé sauf sous dhimitude, l'andalousie rêvée et passée n'a jamais existé non plus. Tout ça vous le voilez (sans jeu de mot)...

Religion, logique de vie, logique de mort

9 février 2020, 17h44, jean-louis marguerin

Lorsque la religion suit une logique de mort, où est le blasphème ?

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Ouverture

    par Yaron London (14min)

  • L'islamophobie, une entrave à la liberté d'expression

    par Pascal Bruckner (14min)

  • Accepter la critique, gage du vivre ensemble

    par Richard Malka (15min)

  • La propagande dans les mondes arabes

    par Majida Khattari (19min)

  • Le droit de choisir sa confession religieuse

    par Yoram Kaniuk (12min)

  • Blasphémer permet de se défendre des autoritarismes

    par Baha Bukhari (12min)

Les organisateurs

Les documents
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Pascal Bruckner - écrivain

Issu d'une famille protestante, Pascal Étienne Bruckner passe son enfance entre l'Autriche, la Suisse et la France. Il étudie notamment chez les jésuites à Lyon. Sa thèse de 3e cycle, consacrée à l'émancipation sexuelle dans la pensée du socialiste utopique Charles Fourier ("Le corps de chacun est accessible à tous"), a été dirigée par Julia Kristeva (et soutenue en 1975 à l'Université Paris VII). Il est à cette époque proche des mouvements trotskistes et maoïstes mais non militant. Pascal Bruckner s’illustre d’abord, au milieu des années 1970, aux côtés des "nouveaux philosophes". Depuis 1986, il enseigne dans des universités américaines, notamment celle de New York. Depuis 1990, il est maître de conférences à l’Institut d'études politiques de Paris. Il collabore au Nouvel Observateur et au Monde.

Baha Bukhari - caricaturiste

Baha Bukhari est caricaturiste.Palestinien, né à Jérusalem en 1944, il a été condamné par le Hamas "pour impertinence". Il dessine à pour Al-Ayyam à Ramallah.

Yoram Kaniuk - écrivain

Yoram Kaniuk écrivain israélien, est né en 1930 à Tel-Aviv. Il s'engage dans le Palmah à 17 ans, participe à la guerre d’indépendance d’Israël (1948), puis part s’installer à New-York. Là, il se forme à la peinture et travaille comme journaliste avant de revenir au pays. Il est l'auteur de plusieurs romans, nouvelles et essais et a reçu de nombreux prix : en 1999, il reçoit notamment le Prix Bialik avec Aharon Almog and Nurit Zarchis. (Mise à jour: janvier 2010)

Majida Khattari - artiste

Plasticienne et vidéaste marocaine, Majida Khattari est née à Erfoud (Maroc) en 1966. Elle vit et travaille à Paris depuis 1989. Après avoir obtenu son Diplôme de l’École des beaux-arts de Casablanca en 1989, elle poursuit ses études à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux -Arts de Paris (Ensba) dont elle sort diplômée en 1995. Passionnée de peinture classique européenne, elle commence par travailler avec la peinture et la photographie, avant de découvrir le design lors de sa dernière année à l'Ensba. Elle conçoit alors des "robes/sculptures" qu'elle met en scène dans des "défilés/performances". C'est au travers de ces créations qui soulignent la situation complexe des femmes dans l'islam contemporain que la plasticienne se fait connaître en 1996. Présentées depuis dans de nombreuses manifestations artistiques (en 1997 à la Maison des cultures du Monde à Paris, en 1999 à Tokyo et Düsseldorf, en 2000 au Kunstmuseum de Lucerne, en 2001 au Centre Pompidou à Paris, en 2003 à l'InIVA à Londres), ces créations abordent les problèmes politiques, culturels et religieux à travers la question très large du rôle du voile islamique:

Yaron London - journaliste

Yaron London est un journaliste, acteur et compositeur israélien.

Richard Malka - avocat

Richard Malka est un spécialiste du droit de la presse. Avocat à 23 ans1 il a créé 7 ans plus tard son propre cabinet. Il est intervenu dans de nombreux procès et débats de société emblématiques de l’époque: défense de Charlie Hebdo dans le procès des caricatures de Mahomet, du directeur des beaux arts contre la censure de l’exposition Présumé innocent, du film de Daniel Leconte et Olivier Assayas sur le terroriste Carlos. Richard Malka a également été l'avocat de la société Clearstream dans le procès du même nom, du nutritionniste Jean-Michel Cohen dans le procès l'opposant au Docteur Pierre Dukan, ou encore de Marek Halter au nom duquel il a fait condamner pour diffamation l'ex-garde des Seaux, Rachida Dati. En septembre 2010, il a obtenu la relaxe de son confrère Georges Kiejman dont il assurait la défense et qui était poursuivi dans le cadre de l’affaire Bettencourt pour diffamation par Olivier Metzner et Françoise Bettencourt. En décembre 2010, il a défendu la crèche Baby Loup, obtenant du Conseil de Prud'hommes la validation du licenciement d’une salariée voilée. Cette affaire a eu un retentissement considérable comme étant un symbole et une victoire de la laïcité pour certains, un symbole d'intolérance et de recul des libertés pour d'autres. L’ex Directeur Général du FMI, Dominique Strauss Kahn et son épouse Anne Sinclair l’ont également désigné pour assurer leur défense.

David Volach - cinéaste

Né en 1970, David Volach a grandi à Jérusalem avec ses dix-neuf frères et soeurs, au sein de l'une des communautés les plus ultra-orthodoxes d'Israël. Au terme de ses études à la prestigieuse yeshiva talmudique de Ponevezh, il entame un processus de laïcisation qu'il décrira comme 'long et douloureux'. A 25 ans, il quitte la communauté religieuse où il a été élevé pour s'installer à Tel-Aviv et étudier le cinéma. Son premier film, intitulé 'My Father, My Lord', influencé par 'Le Décalogue I' de Kieslowski, se présente comme une variation autour de la foi et de l'héritage, à travers l'histoire d'un père très pieux nommé Abraham, qui espère transmettre sa foi à son fils. Apparemment autobiographique, ce film a reçu en 2007 le prix du Meilleur réalisateur au Festival international du film de Haîfa et le prix de la Meilleure oeuvre narrative au Festival du film de Tribeca.

Bibliographies des conférenciers

Le Paradoxe amoureux, (Le Livre de Poche, 2011)   Acheter

Le fanatisme de l'Apocalypse, (Grasset, 2011)   Acheter

L'Amour du prochain, (Le Livre de Poche, 2006)   Acheter

Le sanglot de l'homme blanc , (Seuil, 2002)   Acheter

L'Euphorie perpétuelle: essai sur le devoir de bonheur, (Le Livre de Poche, 2002)   Acheter

Parias, (Seuil, 1997)   Acheter

Pascal Bruckner

Un an et un jour, (Grasset, 2018)   Acheter

Un racisme imaginaire , (Grasset , 2017)   Acheter

La sagesse de l'argent , (Grasset , 2016)   Acheter

Un bon fils, (Grasset, 2014)   Acheter

Yoram Kaniuk

Le Dernier Juif, (Fayard, 2009)   Acheter

Adam ressuscité, (Stock, 2008)   Acheter

Comme chiens et chats, (Fayard, 2006)   Acheter

Ma vie en Amérique, (Fayard, 2005)   Acheter

Wasserman, (Gallimard, 2004)   Acheter

Confessions d'un bon Arabe, (Stock, 2004)   Acheter

Le Dernier Berlinois, (Fayard, 2003)   Acheter

Il commanda l'Exodus, (Fayard, 2000)   Acheter

Encore une histoire d'amour, (Fayard, 1998)   Acheter

Mes chers disparus, (Fayard, 1997)   Acheter

La Vie splendide de Clara Chiato, (Stock, 1982)   Emprunter

Tante Shlomzion la Grande, (Fayard, 1980)   Emprunter

Himmo, Roi de Jérusalem, (Stock, 1971)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Jules Champfleury

Histoire de la caricature sous la République, l'Empire et la Restauration, (BookSurge Publishing, 2001)   Acheter

Vincent Geisser

La nouvelle islamophobie, (La Découverte, 2003)   Acheter

François Boespflug

Caricaturer Dieu? Pouvoir et danger de l'image, (Bayard Jeunesse, 2006)   Acheter

sous la direction de Dominique Avon

La Caricature au risque des autorités politiques et religieuses, (PU Rennes, 2010)   Acheter

Salman Rushdie

Les versets sataniques, (Gallimard, 2012)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile