Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Judaïsme et universalisme (3/6)

Y a-t-il un message authentiquement juif (68 min)

Georges Hansel - professeur
  • Loi universelle et loi hébraïque

    Des lois noahides à l'enseignement des prophètes (10min)

  • Les lois noahides

    Une observance équivoque au sein des Nations (19min)

  • Abraham, le père de la pensée rationnelle

    Au-delà des croyances théologiques : l'injonction éthique (22min)

  • Questions du public

    Méthode d'étude - Langage théologique-Ouverture sur le monde extérieur (16min)

Les documents (8)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Georges Hansel - professeur

Georges Hansel est professeur émérite à l'Université de Rouen, spécialiste des langages informatiques. C'est aussi un spécialiste du talmud et de la pensée juive. Mathématicien, Georges Hansel est professeur à l'université de Rouen. Parallèlement à ses travaux scientifiques, il a mené de longues recherches sur l'exégèse juive, et le Talmud en particulier. (Mise à jour: mars 2006)

Bibliographie du conférencier

Georges Hansel

De la bible au Talmud, (Odile Jacob, 2008)   Acheter

Concordance Levinas, (Springer-Verlag, 2005)   Acheter

Explorations talmudiques, (Odile Jacob, 1998)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Jacob Kaplan

Racisme et judaïsme, (F.Sorlot, 1940)   | Emprunter

Meyer Jaïs

Un juif c'est quoi ?, (ACIP, 1980)   | Emprunter

Henri Baruk

Le message des patriarches hebreux, (Colbo, 1990)   | Emprunter

André Neher

L'identité juive, (Payot, 1994)   Acheter

Raphaël Draï

Identité juive, identité humaine, (Armand Colin, 1995)   Acheter | Emprunter

Shmuel Trigano

La Nouvelle question juive, (Gallimard, 2002)   Acheter

René-Samuel Sirat

Le christianisme au miroir du Judaïsme, sous la direction de Shmuel Trigano , (In Press Editions, 2003)   | Emprunter

Jacques Eladan

Choc ou dialogue des cultures: Dans la littérature française et dans la conscience juive, (Editions de Courcelles, 2007)   Acheter

Benjamin Gross

Un monde inachevé : pour une liberté responsable, (Albin Michel, 2007)   Acheter | Emprunter

Jean-Philippe Chaumont et Jean-Claude Kuperminc (sous la direction de)

Zadoc Kahn : un grand rabbin entre culture juive, affaire Dreyfus et laïcité, (L'Eclat, 2007)   Acheter

Anthologie du judaïsme: 3000 ans de culture juive, (collectif), (Fernand Nathan, FMS, 2007)   Acheter | Emprunter

Fernande Amouial

Culture juive et culture universelle à travers l'histoire, (Les Presses du Midi, 2008)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Autres textes utiles
Commentaire ( 1 )

Proximité avec le christianisme ?

12 septembre 2012, 16h11, Avraham Y

G. Hansel pose que sur deux plans judaïsme et christianisme ne sont pas opposés : 1. Ils reconnaissent tout deux une égale dignité à chaque personne humaine. 2. Ils préconisent la justice sociale et encouragent à soutenir ceux qui sont fragilisés. Mais sur ces deux plans pourtant, judaïsme et christianisme sont foncièrement opposés. Le fait que ces deux religions s'attachent toute deux à l'individu et aux défavorisés ne met pas en relief leur proximité mais bien au contraire, montre clairement ce qui les oppose. En effet, le christianisme s'attache à chaque personne humaine en tant que fauteur ayant besoin d'être sauvé. Un tel regard, pour le judaïsme, est précisément une attaque à la personne humaine et à sa dignité : quel besoin ai-je d'être sauvé si je peux servir Dieu ? Par ailleurs, le soutien apporté à ceux qui souffrent et toutes les mitsvot qui concernent autrui n'ont pas dans le judaïsme une finalité humaniste, c'est ce que souligne dans chacun de ces commandement l'ajout des termes "ani hachem" (je suis Dieu). Dans le christianisme, au contraire, tout a une finalité humaine. Si ces deux religions sont bel et bien radicalement opposées, il n'en reste pas moins qu'au niveau des juifs et des chrétiens, au niveau des personnes et pas des doctrines, de bonnes relations d'estime mutuelle sincère sont hautement souhaitables. Il n'en reste pas moins aussi que nous sommes tous, juifs et chrétiens, petits devant Dieu, honteux de nos bassesses, "keli malé boucha".

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Judaïsme et universalisme (3/6)

Y a-t-il un message authentiquement juif

7 juillet 2008
(68 min)
Georges Hansel - professeur
  • 1/4
    Loi universelle et loi hébraïque
    (10min)

    Des lois noahides à l'enseignement des prophètes

  • 2/4
    Les lois noahides
    (19min)

    Une observance équivoque au sein des Nations

  • 3/4
    Abraham, le père de la pensée rationnelle
    (22min)

    Au-delà des croyances théologiques : l'injonction éthique

  • 4/4
    Questions du public
    (16min)

    Méthode d'étude - Langage théologique-Ouverture sur le monde extérieur

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
Les documents
n°1 - Biographie
Le rav Yéhouda Léon Askénazi (Manitou)
Un hébreu d’origine juive
Il y a dix ans, le Rav Yehouda Léon Askénazi disparaissait. Son enseignement a marqué le judaïsme francophone et continue à se diffuser dans la société israélienne. Manitou... Lire la suite
n°2 - Focus
Les Noahides
Sept lois pour les nations
La tradition orale considère que les nations ont reçuun code éthico-religieux avant le décalogue révélé au peuple d’Israël: les sept lois de Noé (noahide). Noé, sauvé... Lire la suite
n°3 - Biographie
Maïmonide (1135-1204)
Rabbi Moshe Ben Maimon
L'œuvre de Rabbi Moshé ben Maimon dit Maïmonide se définit selon trois perspectives: le théologien, le philosophe et le médecin. Il écrit suivant une ligne directrice basée... Lire la suite
n°4 - Biographie
Emmanuel Lévinas (1906-1995)
Un philosophe de l’éthique
Rare ont été les penseurs juifs qui réunirent profondément de si nombreux champs culturels: enseignement biblique, littérature russe et européenne, philosophie, Talmud et sa ... Lire la suite
n°5 - Biographie
Juda Halévi (1075-1141)
La poésie hébraïque espagnole
Poète et philosophe, Juda Halévi est né en Espagne à la fin du XIe siècle. Son histoire se confond avec celle du judaïsme séfarade. Il est surnommé le Chantre de Sion. Aute... Lire la suite
n°6 - Citation
Chaos et déterminisme universel
La révélation d’Abraham
Dans le récit biblique, la révélation divine se produit brusquement, sans que rien ne la laisse présager. Le Midrach ne peut accepter ce sens littéral et va dévoiler ce qui e... Lire la suite
n°7 - Citation
Le sens du monothéisme
Unifier l’humanité
L'unité du sens moral fonde, ou mieux, se confond avec l'unité de l'humanité. C'est ce qu'exprime encore le Midrach en interprétant à sa manière un verset du Cantique des can... Lire la suite
n°8 - Biographie
Le Rav Kook (Lettonie, 1865-Jérusalem, 1935)
Le chef spirituel des sionistes orthodoxes
Penseur profond et savant éminent, Grand Rabbin de la communauté ashkénaze de Palestine, Avraham Ytzhak Cohen Kook est l’une des figures les plus marquantes de la Palestine, d... Lire la suite
Le Conférencier
Georges Hansel - professeur
Georges Hansel est professeur émérite à l'Université de Rouen, spécialiste des langages . . . Voir la bio complète
Bibliographie sur le sujet
Jacob Kaplan
Racisme et judaïsme, (F.Sorlot, 1940)   | Emprunter
Meyer Jaïs
Un juif c'est quoi ?, (ACIP, 1980)   | Emprunter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
Proximité avec le christianisme ?
le 12/09/2012, 16:11
G. Hansel pose que sur deux plans judaïsme et christianisme ne sont pas opposés : 1. Ils reconnaissent tout deux une égale dignité à chaque personne humaine. 2. Ils préconisent la justice sociale et encouragent à soutenir ceux qui sont fragilisés. Mais sur ces deux plans pourtant, judaïsme et christianisme sont foncièrement opposés. Le fait que ces deux religions s'attachent toute deux à l'individu et aux défavorisés ne met pas en relief leur proximité mais bien au contraire, montre clairement ce qui les oppose. En effet, le christianisme s'attache à chaque personne humaine en tant que fauteur ayant besoin d'être sauvé. Un tel regard, pour le judaïsme, est précisément une attaque à la personne humaine et à sa dignité : quel besoin ai-je d'être sauvé si je peux servir Dieu ? Par ailleurs, le soutien apporté à ceux qui souffrent et toutes les mitsvot qui concernent autrui n'ont pas dans le judaïsme une finalité humaniste, c'est ce que souligne dans chacun de ces commandement l'ajout des termes "ani hachem" (je suis Dieu). Dans le christianisme, au contraire, tout a une finalité humaine. Si ces deux religions sont bel et bien radicalement opposées, il n'en reste pas moins qu'au niveau des juifs et des chrétiens, au niveau des personnes et pas des doctrines, de bonnes relations d'estime mutuelle sincère sont hautement souhaitables. Il n'en reste pas moins aussi que nous sommes tous, juifs et chrétiens, petits devant Dieu, honteux de nos bassesses, "keli malé boucha".