Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Pharaon contre les femmes - n° 13

Chemot: accoucher l'Histoire (14 min)

Noémie Taylor-Rosner - Journaliste correspondante
  • Jeter les garçons dans le Nil

    Un génocide genré (4min)

  • Les premières résistantes juives

    Chifra et Poua, accoucheuses d'Histoire (5min)

  • Mère nourricière, mère dévoratrice

    Egypte et Israël, deux modèles féminins (5min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Noémie Taylor-Rosner - Journaliste correspondante

Noémie Taylro-Rosner est née en 1983 en région parisienne. Elle est journaliste franco-britannique, basée à Los Angeles (Californie).diplômée de l'école de Journalisme de Sciences Po Paris, elle est actuellement la correspondante de plusieurs magazines francophones (Ouest-France, La Croix, Courrier international) sur la côte ouest des Etats-Unis.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 2 janvier 2023
Commentaires ( 4 )

chemot

8 janvier 2023, 10h14, jeannine Frenk

Merci pour ce brillant commentaire les femmes car il s'agit bien d'elles j'ai beaucoup aimé la façon dont le texte est abordé. belle journée à tous jeannine frenk

A Pharaon / Au Pharaon

8 janvier 2023, 14h55, Emmanuel

Eh bien non, je n'ai toujours pas vu "Les Dix Commandements" de Cecil B. DeMille, avec Charlton Heston (que j'ai croisé un jour dans une crêperie de chez moi, lorsque j'étais jeune, mais c'est une autre histoire), j'ai entraperçu des extraits, je sais de quoi ça parle, mais je ne l'ai jamais regardé en entier, ce n'est pas un choix, c'est arrivé comme ça. Je me rends compte que c'est pareil pour « La planète des singes », je connais le film, mais je n'ai vu que des extraits. Un peu comme pour certains livres, comme par exemple Proust, je n'ai toujours pas lu, donc je n'ai pas été à mon grand regret au Mahj voir l'exposition qui lui était consacrée puisque je n'ai pas lu le grand auteur. De même que je n'ai pas acheté le dernier livre de Delphine Horvilleur, alors que j'ai adoré son avant dernier opuscule, puisque je n'ai pas ouvert un livre de Romain Gary. Là encore ce n'est pas un choix, c'est le hasard, j'ai lu énormément, mais au gré du vent et de la pluie, de mes convictions politiques, sociales, culturelles, religieuses et linguistiques... Avec Noémie Talyor-Rosner, nous avons en commun d'avoir travaillé pour le même très grand quotidien régional. Mais malheureusement, je n'ai jamais mis les pieds sur la côte ouest, à mon grand regret. Pas sur que j'en ai le temps. Comprends pas, mais vous n'êtes pas seule à procéder de cette façon, à utiliser l'expression : "à Pharaon" ???!!!! ou encore « Défier les préjugés et les attentes de Pharaon » Comprends pas. Moi, je dis : "au Pharaon". Je dirais « défier les préjugés et les attentes du Pharaon ». Bizarre. C'est comme si je disais « défier les préjugés et les attentes de Président de la République », donc moi je dirais « du Président de la République ». « Elle n'a pas que résister à Pharaon » / « Elle n'a pas que résister au Pharaon » Vous êtes sur que vous êtes journaliste de presse écrite, parce que qu'est-ce que vous avez une facilité de parole, un discours clair et limpide. Précis. Très impressionnant. J'ai tellement bien compris, ce que vous avez conté, que j'ai réécouté plusieurs fois cette paracha, alors que la plupart du temps, je suis honnête, je fais autre chose en même temps, ce qui fait que je n'écoute pas vraiment, à mon grand désespoir.

ah les femmes !

9 janvier 2023, 17h53, claude Gugenheim

Bravo pour ces commentaires tres psy . On aimerait lire la reaction de Daniel Sibony/ Oui la femme est tres elevée : representée en Kabala par Keter la couronne au dessus des calculs intellectuels du שכל prete au מסירות נפש don de vie pour sauver l autre. C est שיפרה שופרה la beauté spirituelle de la femme juive en particulier mais aussi non juives (ce commentaire est tres actuel avec le combat des femmes iraniennes). 2) elle est aussi פוה Pouah ,Malkout Peh la sphere la plus materielle =la parole divine qui donne Vie. La parole qui fortifie l'enfant .qui a entendu les femmes israeliennes parler à leurs enfants ne peut que s'emerveiller ! Merci à D.ieu qui a créé la Femme et lui a transmis de Sa force infini pour enfanter . (esperons que les meditations sur ces beautés redresseront les deviations sexuelles de cette derniere generation avant la Delivrance !)

merci de cette approche intéressante

13 janvier 2023, 16h28, Gérard Abitbol

Vous formulez une approche inattendue et intéressante. C'est une vision à la fois psychanalytique et politique. Merci pour cette analyse.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Pharaon contre les femmes - n° 13

Chemot: accoucher l'Histoire

2 janvier 2023
(14 min)
Noémie Taylor-Rosner - Journaliste correspondante
  • 1/3
    Jeter les garçons dans le Nil
    (4min)

    Un génocide genré

  • 2/3
    Les premières résistantes juives
    (5min)

    Chifra et Poua, accoucheuses d'Histoire

  • 3/3
    Mère nourricière, mère dévoratrice
    (5min)

    Egypte et Israël, deux modèles féminins

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Citation
Chifra et Poua
Les sages-femmes rebelles
La Tora présente deux sages-femmes téméraires dont les noms révèlent, selon le Midrach, leur bravoure face au Pharaon. Leur véritable identité est discutée. Certains affi... Lire la suite
n°2 - Citation
Le nom de Moïse
Une princesse avisée
La vie du bébé Moïse est entourée de trois femmes courageuses: sa mère, sa sœur et la fille de Pharaon. C'est cette dernière qui donnera son nom au bébé pour la postérit... Lire la suite
Le Conférencier
N
Noémie Taylor-Rosner - Journaliste correspondante
Noémie Taylro-Rosner est née en 1983 en région parisienne. Elle est journaliste . . . Voir la bio complète
Lire le texte sur Sefarim

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

4 Commentaires
chemot
le 8/01/2023, 10:14
Merci pour ce brillant commentaire les femmes car il s'agit bien d'elles j'ai beaucoup aimé la façon dont le texte est abordé. belle journée à tous jeannine frenk
A Pharaon / Au Pharaon
le 8/01/2023, 14:55
Eh bien non, je n'ai toujours pas vu "Les Dix Commandements" de Cecil B. DeMille, avec Charlton Heston (que j'ai croisé un jour dans une crêperie de chez moi, lorsque j'étais jeune, mais c'est une autre histoire), j'ai entraperçu des extraits, je sais de quoi ça parle, mais je ne l'ai jamais regardé en entier, ce n'est pas un choix, c'est arrivé comme ça. Je me rends compte que c'est pareil pour « La planète des singes », je connais le film, mais je n'ai vu que des extraits. Un peu comme pour certains livres, comme par exemple Proust, je n'ai toujours pas lu, donc je n'ai pas été à mon grand regret au Mahj voir l'exposition qui lui était consacrée puisque je n'ai pas lu le grand auteur. De même que je n'ai pas acheté le dernier livre de Delphine Horvilleur, alors que j'ai adoré son avant dernier opuscule, puisque je n'ai pas ouvert un livre de Romain Gary. Là encore ce n'est pas un choix, c'est le hasard, j'ai lu énormément, mais au gré du vent et de la pluie, de mes convictions politiques, sociales, culturelles, religieuses et linguistiques... Avec Noémie Talyor-Rosner, nous avons en commun d'avoir travaillé pour le même très grand quotidien régional. Mais malheureusement, je n'ai jamais mis les pieds sur la côte ouest, à mon grand regret. Pas sur que j'en ai le temps. Comprends pas, mais vous n'êtes pas seule à procéder de cette façon, à utiliser l'expression : "à Pharaon" ???!!!! ou encore « Défier les préjugés et les attentes de Pharaon » Comprends pas. Moi, je dis : "au Pharaon". Je dirais « défier les préjugés et les attentes du Pharaon ». Bizarre. C'est comme si je disais « défier les préjugés et les attentes de Président de la République », donc moi je dirais « du Président de la République ». « Elle n'a pas que résister à Pharaon » / « Elle n'a pas que résister au Pharaon » Vous êtes sur que vous êtes journaliste de presse écrite, parce que qu'est-ce que vous avez une facilité de parole, un discours clair et limpide. Précis. Très impressionnant. J'ai tellement bien compris, ce que vous avez conté, que j'ai réécouté plusieurs fois cette paracha, alors que la plupart du temps, je suis honnête, je fais autre chose en même temps, ce qui fait que je n'écoute pas vraiment, à mon grand désespoir.