Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

L'adieu à la Cisjordanie

Quitter Psagot, de Yonatan Berg (4 min)

Ariane Singer - journaliste littéraire
  • Quitter Psagot

    L'adieu à la Cisjordanie (4min)

Le conférencier
Biographie du conférencier

Ariane Singer - journaliste littéraire

Ariane Singer est journaliste littéraire. Elle est collaboratrice du Mondes des Livres.

Bibliographie du conférencier

Ariane Singer, Catherine Golliau, Pascal Mateo

Suivez le Guide, (Editions du Cerf, 2019)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 janvier 2021
Commentaire ( 1 )

Des états d'âme mortifères

11 février 2021, 11h14, Meir

Ce sont là des états d'âme très étroits d'un gars qui a grandi dans une petite communauté fermée du fait du petit nombre d'habitants et qui a des problèmes avec sa famille. Cela est le cas pour beaucoup qui passent leur premières années de vie dans des communautés de ce type que ce soit les Hamish aux Etats-Unis ou petits villages en Ardèche ou je ne sais où. Mais de là à projèter ses petites frustrations personnelles sur le conflit endémique avec les palestiniens? C'est un peu bas et tellement facile pour régler ses comptes avec son milieu quand on en ressort frustré et qu'on veut camoufler cela comme un souci intense de moralité et d'ouverture. On peut dire tout ce qu'on veut sur des communautés fermées parce que trop homogènes comme Psagot ou les kibboutzim du Hashomer Hatzair, mais quand cette communauté s'est faite tirer dessus en permanence à partir de Ramallah, la grande ville palestinienne administrée par le terrorisme, il est grotesquissime de reprocher à ces habitants de Psagot de ne pas se soucier de "l'autre", d'en être insensibles. Et ces derniers ne se sont pas mis à tirer aux hasard sur les habitations de Ramallah comme les palestiniens l'ont fait sur eux. Comme ce Yonatan Berg, il y en beaucoup dans l'extrême gauche israélienne décadente qui se sont souciés de "l'autre" en allant à sa rencontre à Ramallah justement, et qui se sont fait assassiner ou violer de façon très cruelle et souvent les deux à la fois. La sensibilité et la beauté du texte ne sauraient éluder cette lacune procédant d'un angle mort qui comme tous les angles morts facilitent la mort violente pure et simple.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Quitter Psagot, de Yonatan Berg

4 min

Ariane Singer - journaliste littéraire

Commentaire ( 1 )

Des états d'âme mortifères

11 février 2021, 11h14, Meir

Ce sont là des états d'âme très étroits d'un gars qui a grandi dans une petite communauté fermée du fait du petit nombre d'habitants et qui a des problèmes avec sa famille. Cela est le cas pour beaucoup qui passent leur premières années de vie dans des communautés de ce type que ce soit les Hamish aux Etats-Unis ou petits villages en Ardèche ou je ne sais où. Mais de là à projèter ses petites frustrations personnelles sur le conflit endémique avec les palestiniens? C'est un peu bas et tellement facile pour régler ses comptes avec son milieu quand on en ressort frustré et qu'on veut camoufler cela comme un souci intense de moralité et d'ouverture. On peut dire tout ce qu'on veut sur des communautés fermées parce que trop homogènes comme Psagot ou les kibboutzim du Hashomer Hatzair, mais quand cette communauté s'est faite tirer dessus en permanence à partir de Ramallah, la grande ville palestinienne administrée par le terrorisme, il est grotesquissime de reprocher à ces habitants de Psagot de ne pas se soucier de "l'autre", d'en être insensibles. Et ces derniers ne se sont pas mis à tirer aux hasard sur les habitations de Ramallah comme les palestiniens l'ont fait sur eux. Comme ce Yonatan Berg, il y en beaucoup dans l'extrême gauche israélienne décadente qui se sont souciés de "l'autre" en allant à sa rencontre à Ramallah justement, et qui se sont fait assassiner ou violer de façon très cruelle et souvent les deux à la fois. La sensibilité et la beauté du texte ne sauraient éluder cette lacune procédant d'un angle mort qui comme tous les angles morts facilitent la mort violente pure et simple.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Quitter Psagot

    L'adieu à la Cisjordanie (4min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 janvier 2021
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Ariane Singer - journaliste littéraire

Ariane Singer est journaliste littéraire. Elle est collaboratrice du Mondes des Livres.

Bibliographie du conférencier

Ariane Singer, Catherine Golliau, Pascal Mateo

Suivez le Guide, (Editions du Cerf, 2019)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.