Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Philosophe et académicienne

Je n'ai plus envie d'être heideggerienne (28 min)

Pierre Assouline - journaliste, écrivain, Barbara Cassin -
  • Je suis le produit du bonheur

    de mes parents d’être encore en vie (5min)

  • Me penser en tant que juive

    Entre Heidegger et René Char (8min)

  • Le mensonge comme art de combat

    Contre l'universel (6min)

  • Je n'ai jamais été amoureuse d'un juif

    Plus envie d'être heideggerriene (9min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Pierre Assouline - journaliste, écrivain

Pierre Assouline est né à Casablanca au Maroc. Ecrivain et journaliste, il a été le directeur de la rédaction du mensuel Lire, chroniqueur au Monde 2, critique pour Le Nouvel Observateur, et membre du comité de rédaction du mensuel L'Histoire. C'est également un homme de radio, à France Inter (1986-1990), RTL (1990-1999), ponctuellement sur France Culture. Il est enfin chargé de conférence pour le cours de lecture/écriture à l'école de journalisme de l'Institut d'études politiques de Paris. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, qui sont à la fois biographies, enquêtes et témoignages. On lui doit, notamment, Lourdes histoires d'eau (Alain Moreau, 1980) et Les nouveaux convertis (Albin Michel, 1982), des entretiens avec Antoine Blondin (Le flâneur de la rive gauche) et Raoul Girardet (Singulièrement libre), ainsi que les biographies très fouillées, consacrées à Marcel Dassault, Simenon, Gaston Gallimard, Jean Jardin, Kahnweiler, Albert Londres, Hergé et ,en 1997, Le dernier des Camondo. (Mise à jour: septembre 2007).  

Page personnelle

Barbara Cassin -

Barbara Cassin, née le 24 octobre 1947 à Boulogne-Billancourt (département des Hauts-de-Seine), est une philologue, helléniste et philosophe française, spécialiste des philosophes grecs et de la rhétorique de la modernité. Directrice de recherche au CNRS, traductrice, et directrice de collections consacrées à la philosophie, elle prend en 2006 la direction du centre Léon-Robin puis, en 2010, la présidence du Collège international de philosophie, dont elle dirige la revue Rue Descartes en parallèle, pour l'UNESCO. Elle est élue à l'Académie française le 3 mai 2018, devenant la neuvième femme académicienne, et la cinquième, à cette date, de l'effectif féminin actuel.

Bibliographies des conférenciers

Barbara Cassin

Le bonheur, sa dent, douce à la mort, (Fayard, 2020)   Acheter | Emprunter

Quand dire, c'est vraiment faire., (Fayard, 2018)   Acheter

Éloge de la traduction, (Fayard, 2016)   Acheter

Parménide, Sur la nature ou sur l'étant., (Le seuil, 1998)   Acheter

L'Effet sophistique, (Gallimard, 1995)   Acheter

Pierre Assouline

Retour à Séfarad, (Gallimard, 2018)   Acheter

Golem , (Gallimard , 2016)   Acheter

Sigmaringen , (Folio , 2015)   Acheter

Autodictionnaire Proust, (Omnibus, 2011)   Acheter

Vies de Job, (Gallimard, 2011)   Acheter | Emprunter

Le portrait, (Folio, 2009)   Acheter

Lutetia, (Folio, 2006)   Acheter

Henri Cartier-Bresson: L'oeil du siècle, (Gallimard, 2001)   Acheter

L'Epuration des intellectuels, (Complexe, 1999)   Acheter

Hergé, (Gallimard, 1998)   Acheter

La Cliente, (Gallimard, 1998)   Emprunter

Le Dernier des Camondo, (Gallimard, 1997)   Acheter | Emprunter

Les Nouveaux convertis: Enquête sur des chrétiens, des juifs et des musulmans pas comme les autres, (Folio, 1992)   Emprunter

Simenon, (Julliard, 1992)   Acheter

Albert Londres. Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932, (Gallimard, 1990)   Acheter

L'Homme de l'art: D.-H. Kahnweiler, 1884-1979, (Balland, 1988)   Emprunter

Monsieur Dassault, (Balland, 1983)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 8 septembre 2020
Commentaires ( 2 )

Quel aveuglement !

17 septembre 2020, 22h06, Vincent

Quel aveuglement ! Arendt la réac, Heidegger le nazi, et toujours les évoquer en osant parler de « grands penseurs », « grands philosophes » ! C'est d'une absurdité sans nom.

Bonne nouvelle

23 septembre 2020, 14h26, Alain

Bonjour Madame, C'est une bonne nouvelle que votre prise de distance avec Heidegger en particulier en cette époque où une sorte d'idolâtrie est en vogue. Heidegger est certainement un grand penseur mais d'autant plus "dangereux". E. Levinas à aidé je pense à faire la part des choses après avoir été dans les premiers a être sous son influence pour ensuite après avoir été "traumatisé " ( je ne trouve pas le bon verbe) par les révélations sur Heidegger s'en être dégagé . Le sang froid et la force de coeur de votre mère dans l'épisode que vous raconté sont impressionnants. La vérité est que votre mère aimait votre père ;Différence entre la vérité et dire la vérité. Quant à l'universel il me semble que vous posez la question sir le paradoxe entre universel et particulier qui est incontournable .

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Je n'ai plus envie d'être heideggerienne

28 min

Pierre Assouline - journaliste, écrivain, Barbara Cassin -

Commentaires ( 2 )

Quel aveuglement !

17 septembre 2020, 22h06, Vincent

Quel aveuglement ! Arendt la réac, Heidegger le nazi, et toujours les évoquer en osant parler de « grands penseurs », « grands philosophes » ! C'est d'une absurdité sans nom.

Bonne nouvelle

23 septembre 2020, 14h26, Alain

Bonjour Madame, C'est une bonne nouvelle que votre prise de distance avec Heidegger en particulier en cette époque où une sorte d'idolâtrie est en vogue. Heidegger est certainement un grand penseur mais d'autant plus "dangereux". E. Levinas à aidé je pense à faire la part des choses après avoir été dans les premiers a être sous son influence pour ensuite après avoir été "traumatisé " ( je ne trouve pas le bon verbe) par les révélations sur Heidegger s'en être dégagé . Le sang froid et la force de coeur de votre mère dans l'épisode que vous raconté sont impressionnants. La vérité est que votre mère aimait votre père ;Différence entre la vérité et dire la vérité. Quant à l'universel il me semble que vous posez la question sir le paradoxe entre universel et particulier qui est incontournable .

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Je suis le produit du bonheur

    de mes parents d’être encore en vie (5min)

  • Me penser en tant que juive

    Entre Heidegger et René Char (8min)

  • Le mensonge comme art de combat

    Contre l'universel (6min)

  • Je n'ai jamais été amoureuse d'un juif

    Plus envie d'être heideggerriene (9min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 8 septembre 2020
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Pierre Assouline - journaliste, écrivain

Pierre Assouline est né à Casablanca au Maroc. Ecrivain et journaliste, il a été le directeur de la rédaction du mensuel Lire, chroniqueur au Monde 2, critique pour Le Nouvel Observateur, et membre du comité de rédaction du mensuel L'Histoire. C'est également un homme de radio, à France Inter (1986-1990), RTL (1990-1999), ponctuellement sur France Culture. Il est enfin chargé de conférence pour le cours de lecture/écriture à l'école de journalisme de l'Institut d'études politiques de Paris. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, qui sont à la fois biographies, enquêtes et témoignages. On lui doit, notamment, Lourdes histoires d'eau (Alain Moreau, 1980) et Les nouveaux convertis (Albin Michel, 1982), des entretiens avec Antoine Blondin (Le flâneur de la rive gauche) et Raoul Girardet (Singulièrement libre), ainsi que les biographies très fouillées, consacrées à Marcel Dassault, Simenon, Gaston Gallimard, Jean Jardin, Kahnweiler, Albert Londres, Hergé et ,en 1997, Le dernier des Camondo. (Mise à jour: septembre 2007).  

Page personnelle

Barbara Cassin -

Barbara Cassin, née le 24 octobre 1947 à Boulogne-Billancourt (département des Hauts-de-Seine), est une philologue, helléniste et philosophe française, spécialiste des philosophes grecs et de la rhétorique de la modernité. Directrice de recherche au CNRS, traductrice, et directrice de collections consacrées à la philosophie, elle prend en 2006 la direction du centre Léon-Robin puis, en 2010, la présidence du Collège international de philosophie, dont elle dirige la revue Rue Descartes en parallèle, pour l'UNESCO. Elle est élue à l'Académie française le 3 mai 2018, devenant la neuvième femme académicienne, et la cinquième, à cette date, de l'effectif féminin actuel.

Bibliographies des conférenciers

Barbara Cassin

Le bonheur, sa dent, douce à la mort, (Fayard, 2020)   Acheter | Emprunter

Quand dire, c'est vraiment faire., (Fayard, 2018)   Acheter

Éloge de la traduction, (Fayard, 2016)   Acheter

Parménide, Sur la nature ou sur l'étant., (Le seuil, 1998)   Acheter

L'Effet sophistique, (Gallimard, 1995)   Acheter

Pierre Assouline

Retour à Séfarad, (Gallimard, 2018)   Acheter

Golem , (Gallimard , 2016)   Acheter

Sigmaringen , (Folio , 2015)   Acheter

Autodictionnaire Proust, (Omnibus, 2011)   Acheter

Vies de Job, (Gallimard, 2011)   Acheter | Emprunter

Le portrait, (Folio, 2009)   Acheter

Lutetia, (Folio, 2006)   Acheter

Henri Cartier-Bresson: L'oeil du siècle, (Gallimard, 2001)   Acheter

L'Epuration des intellectuels, (Complexe, 1999)   Acheter

Hergé, (Gallimard, 1998)   Acheter

La Cliente, (Gallimard, 1998)   Emprunter

Le Dernier des Camondo, (Gallimard, 1997)   Acheter | Emprunter

Les Nouveaux convertis: Enquête sur des chrétiens, des juifs et des musulmans pas comme les autres, (Folio, 1992)   Emprunter

Simenon, (Julliard, 1992)   Acheter

Albert Londres. Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932, (Gallimard, 1990)   Acheter

L'Homme de l'art: D.-H. Kahnweiler, 1884-1979, (Balland, 1988)   Emprunter

Monsieur Dassault, (Balland, 1983)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers