Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Comment Pessa'h est devenu Pâques

Le Seder aux temps de Jésus (29 min)

Julien Darmon - professeur de Talmud, Antoine Guggenheim - docteur en théologie, Ruben Honigmann - journaliste
  • Un procès pendant Pessa'h

    Approche hala'hique des Evangiles (7min)

  • Le Seder de Jésus

    De la matsa à l'eucharistie (9min)

  • Séparation des deux religions

    Verus Israël: une "idée venimeuse" (7min)

  • "Un juif orthodoxe peut lire les Evangiles"

    Des textes remplis de références rabbiniques (6min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Julien Darmon - professeur de Talmud

Julien Darmon est éditeur aux Editions Albin Michel. Il a été chargé de séminaire au Centre d’études juives de l’EHESS et à l'INALCO. Il enseigne le Talmud et la pensée juive, notamment à la Yéchiva des étudiants de Paris et au Centre Fleg. Spécialiste des littératures rabbiniques et de religions comparées, il a publié de nombreux ouvrages. Il a notamment traduit le commentaire du Malbim sur le Cantique des cantiques.

Page personnelle

Antoine Guggenheim - docteur en théologie

Antoine Guggenheim, docteur en théologie et titulaire d'une maîtrise de philosophie, est le cofondateur de UP for Humanness. Il a aussi fondé et dirigé, jusqu'en 2014, le Pôle de recherche du Collège des Bernardins.

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Guggenheim

Penser l'Europe ; une ressource, (Parole Et Silence, 2014)   Acheter

Pour un nouvel humanisme, (Parole et Silence, 2011)   Acheter

Les preuves de l'existence de Dieu, (Parole et Silence, 2008)   Acheter

Jésus Christ, grand prêtre de l'ancienne et de la nouvelle Alliance, (Parole et Silence, 2003)   Acheter

Liberté et vérité, (Parole et silence, 2000)   Acheter

Antoine Guggenheim et alii

L'art moderne, (Parole et Silence, 2005)   Acheter

Danielle Cohen-Levinas, Antoine Guggenheim

L'antijudaisme à l'epreuve de la philosophie et de la théologie, (Seuil , 2016)   Acheter

Jonathan Sacks

Dieu n'a jamais voulu ça, (Albin Michel, 2018)   Acheter

Julien Darmon

La Loi du secret. La kabbale comme source de halakha, (Honoré Champion, 2017)   Acheter

L'Esprit de la kabbale, (Albin Michel, 2017)   Acheter

Les méthodes et raisonnements de la science talmudique, (Albin Michel, 2011)   Acheter

Meïr Leibusch Malbim; Cantiques de l'âme: Chirei ha-néfech, (Editions Verdier, 2009)   Acheter

Brève histoire du Zohar, (Cerf, 2009)   Acheter

La lumière dans la Kabbale médiévale d’après le Shiour Qoma de rabbi Moshé Cordovero, (Association des amis du Centre médiéval européen de Chartres, 2004)   Acheter

Julien Darmon, Edith Bruder (dir.)

Juifs d'ailleurs : Diasporas oubliées, identités singulières, (Albin Michel, 2020)   Acheter

Julien Darmon, Jean Baumgarten

Aux origines du judaïsme, (Les liens qui libèrent, 2012)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Collectif sous la direction de Joseph Doré et Christine Pedotti

Jésus - L'encyclopédie, (Albin Michel, 0)   Acheter

Edmond Fleg

Jésus raconté par le juif errant , Préface de Josy Eisenberg , (Albin Michel , 1993)   Acheter

Marie Vidal

Un juif nommé Jésus: Une lecture de l'Evangile à la lumière de la Torah, (Albin Michel poche, 2000)   Acheter

Christophe Senft

Jésus et Paul : Qui fut l'inventeur du christianisme?, (Labor et Fides, 2002)   Acheter

Gérard Mordillat, Jérôme Prieur

Jésus contre Jésus, (Points, 2008)   Acheter

Daniel Marguerat

Jésus et Matthieu. A la recherche du Jésus de l’histoire, (Bayard, 2016)   Acheter

Armand Abecassis

Jésus avant le Christ, (Presses de la Renaissance, 2019)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
L'organisateur
Commentaires ( 6 )

merci!

26 mars 2021, 19h30, beatrice compain-gouhier

c'est une émission magnifique ! c'est la première fois que je peux écouter cela , signalé dans une feuille paroissiale catholique ! bravo et merci infiniment !

Merci

2 avril 2021, 16h33, Marie-Elisabeth

Le livre, "Après Jésus", que nous avons à la maison, est un bon livre précieux pouvant être consulté comme un dictionnaire suivant les thèmes abordés. Voir et écouter 2 personnes qui ont écrit dans cette encyclopédie est un plus et rend le livre plus vivant. Merci à Akadem pour son ouverture envers les chrétiens. Merci à Julien de mettre sa jeunesse, son savoir et son intelligence au service des chrétiens. Encouragements sincères à lui pour continuer de lire les écritures chrétiennes, afin d'ouvrir l'esprit des chrétiens à ne plus croire qu'ils sont au-dessus des Juifs. Trop de chrétiens sont encore ignorants que Jésus, et les apôtres étaient juifs et même Marie était aussi juive. La "sainte Vierge" prend trop de place chez les catholiques qui la mettent comme mère de Dieu. Pour qui se prennent-ils ceux qui ont décidé un tel dogme? Merci à l'animateur qui est au milieu, et qui permet que tout se passe bien. Un très très grand merci à tous

contribution d'une chrétienne

4 avril 2021, 01h03, Simple chose

Cette émission va vraiment dans le sens de ce que nous vivons dans l'Amitié Judéo-Chrétienne, dans la continuité de Nostrae Aetate voulu par St Jean-Paul II, et l'exhortation de la conférence des évêques de France en fév. 2021 à lutter contre l'antisémitisme et antijudaïsme. Merci beaucoup pour ces éclairages passionnants dans un échange apaisé et apaisant. A Marie-Elisabeth : les chrétiens savent souvent fort bien que Jésus, les siens, et ses disciples étaient juifs mais peinent à accepter la parole de Jésus à la samaritaine "le salut vient des juifs", préfèrent rester dans la culture de la substitution, croyant que le nouveau testament est profondément supérieur à l'ancien testament, imparfait, et préfèrent encore trop souvent représenter Jésus d'une façon qui leur plaît, c'est dire "coupé" de ses racines juives, et ce jusqu'au risque de le défigurer. Pour comprendre l'attachement des catholiques à Marie, il peut être intéressant d'interroger d'abord la foi orthodoxe qui voit la Vierge Marie comme trois fois sainte. D'abord par son immaculée conception (conçue sans pêché), puis par sa divine maternité (d'où découle plus tard la dénomination "mère de Dieu"), et enfin parce qu'elle devient la mère de tous les hommes rachetés par son fils bien-aimé. Encore merci. Oui, on a beaucoup besoin des juifs pour nous aider à mettre en lumières nos racines communes et à la lecture de nos saintes écritures ! "être chrétien, c'est partager par le Christ les richesses d'Israël." p. Bernard Fauvarque. Si je vois les juifs comme des frères aînés dans la foi, à l'inverse, je ne suis pas sûre d'être acceptée par eux comme soeur adoptive par le Christ. Je note aussi qu'on dénonce souvent l'antijudaïsme de certains chrétiens mais rarement le mépris de certains juifs à l'égard des autres religions. Bonnes fêtes de Pâques et Pessah, suivies de peu par le Ramadan !

Encore un effort pour etre re-publicain

5 avril 2021, 12h55, Denis le Manasse

Bonjour, Merci pour cette émission. Beau concours d'érudition qui ne se pousse pas du col. Belle démonstration de dialogue. Goy, mal débaptisé, ça m'a donné envie de pousser une reconnaissance dans l'église où Antoine Guggenheim est curé. Non pas dans l'espoir d'y trouver un pilier claudélien, mais afin d'y mieux saisir comment le positionnement savant du père Guggenheim se traduit dans sa pratique liturgique. J'ai particulièrement goûté à ces réflexions autour de la présence/absence des herbes amères .(Mais ne devrait on pas s'interroger sur les raisons de ce procédé ? ) Une erreur semble partagée par les intervenants quand ils font remarquer que toutes les fêtes sont évoquées dans les évangiles sauf Kippour. A. Guggenheim rectifie un peu en soulignant l'association trop peu relevée entre Pâques et Kippour dans certains commentaires chrétiens. Et il y aurait en effet beaucoup à dire qui sans doute montrerait les limites du dialogue interreligieux. Mais le plus important est qu'il y a tout de même une autre fête qui n'est pas mentionnée dans les évangiles, une fêtes d'adoption tardive certes, mais qui était - je m'en remets au savoir de Julien Darmon ou de toute autre personne- déjà pratiquée à cette époque : Pourim !!! Ça ne fait pas sérieux dites vous !? Mais laissons venir à nous les petits enfants ! Et voyons comment cette passion revêt des aspects carnavalesques. Plutôt que d'en chercher la preuve dans des pratiques de l'époque comme des anthropologues ( S. Reinach) ont cru la trouver, ruminant nos herbes amères, pourquoi ne pas y voir , à la lettre, l'accomplissement des écritures ? ça serait cohérent avec le propos des évangiles. Les évangiles comme Midrasch . Et dans cette éventualité, la réalité historique de la personne de jésus est elle une question qui mérite d'être discutée , Non pas qu'elle soit indiscutable loin de moi cette pensée ( cf thèse accessible en ligne de Jean-Paul Yves Le Goff), mais parceque ce n'est pas la question qui, à mon sens fait tout le prix des évangiles s'inscrivant dans la tradition millénaire des hébreux , en passant par la Judée. La question politique est envisagée trop rapidement (mais j'ai apprécié l'intervention de Julien Darmon au sujet du sanhédrin ) . je crois qu'il faut avoir présent à l'esprit les tensions politiques de l'époque (les questions de légitimité dynastiques affectant tant les rois que les prêtres) pour comprendre l'enjeu des évangiles. Mickaël Girardin en donne une idée là https://www.cairn.info/crises-de-confiance--9782348065866-page-17.htm Comment réagir à l'occupation impie ? Par la révolte armée ? Avec quel résultat ? Et oui, la guerre du Kippour n'a pas de terme.

encoreuneptitegoutte

6 avril 2021, 19h32, Encore un effort pour être re-publicain

Merci d'avoir accepté mon précédent commentaire (malgré les erreurs de frappe qu'il contient). je souhaitais juste discuter l'affirmation de Julien Darmon au sujet de l'évangile de Jean. Il déplore, suivant en cela un point de vue assez généralement adopté, que cet évangile soit marqué d'un antisémitisme certain. John Shelby Spong fait valoir au contraire que cet évangile serait le plus juif des quatre. Comme d'autres lecteurs dudit Nouveau Testament / Second Testament, il fait valoir que , sous la plume de cet évangéliste, il ne convient pas de lire "les juifs" mais plutôt "les judéens". Sophisme diront certain ? je n'en suis pas si sûr. D'autres arguments développés par l'évêque anglican Spong, dans "le quatrième évangile -Récits d'un mystique juif chrétien" méritent quelque attention. Et notamment ceci : dans cet évangile Jésus est présent à trois reprises à Jérusalem pour la Pâque ...comme il y avait un cycle liturgique de lecture de la Thora sur 3 ans. Bien à vous.

seder ?

10 avril 2021, 13h52, Nathalie

Merci pour ce dialogue très riche ! Si j'ai toujours pensé que la dernière cène était un seder de Pessa'h, j'ai un problème avec ce seder puisque, comme vous le rappelez, est institué après la destruction du Temple. Est-ce qu'il y avait un seder en dehors du pèlerinage, des sacrifices etc. ? Si oui, qu'en sait-on ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Le Seder aux temps de Jésus

29 min

Julien Darmon - professeur de Talmud, Antoine Guggenheim - docteur en théologie, Ruben Honigmann - journaliste

Commentaires ( 6 )

merci!

26 mars 2021, 19h30, beatrice compain-gouhier

c'est une émission magnifique ! c'est la première fois que je peux écouter cela , signalé dans une feuille paroissiale catholique ! bravo et merci infiniment !

Merci

2 avril 2021, 16h33, Marie-Elisabeth

Le livre, "Après Jésus", que nous avons à la maison, est un bon livre précieux pouvant être consulté comme un dictionnaire suivant les thèmes abordés. Voir et écouter 2 personnes qui ont écrit dans cette encyclopédie est un plus et rend le livre plus vivant. Merci à Akadem pour son ouverture envers les chrétiens. Merci à Julien de mettre sa jeunesse, son savoir et son intelligence au service des chrétiens. Encouragements sincères à lui pour continuer de lire les écritures chrétiennes, afin d'ouvrir l'esprit des chrétiens à ne plus croire qu'ils sont au-dessus des Juifs. Trop de chrétiens sont encore ignorants que Jésus, et les apôtres étaient juifs et même Marie était aussi juive. La "sainte Vierge" prend trop de place chez les catholiques qui la mettent comme mère de Dieu. Pour qui se prennent-ils ceux qui ont décidé un tel dogme? Merci à l'animateur qui est au milieu, et qui permet que tout se passe bien. Un très très grand merci à tous

contribution d'une chrétienne

4 avril 2021, 01h03, Simple chose

Cette émission va vraiment dans le sens de ce que nous vivons dans l'Amitié Judéo-Chrétienne, dans la continuité de Nostrae Aetate voulu par St Jean-Paul II, et l'exhortation de la conférence des évêques de France en fév. 2021 à lutter contre l'antisémitisme et antijudaïsme. Merci beaucoup pour ces éclairages passionnants dans un échange apaisé et apaisant. A Marie-Elisabeth : les chrétiens savent souvent fort bien que Jésus, les siens, et ses disciples étaient juifs mais peinent à accepter la parole de Jésus à la samaritaine "le salut vient des juifs", préfèrent rester dans la culture de la substitution, croyant que le nouveau testament est profondément supérieur à l'ancien testament, imparfait, et préfèrent encore trop souvent représenter Jésus d'une façon qui leur plaît, c'est dire "coupé" de ses racines juives, et ce jusqu'au risque de le défigurer. Pour comprendre l'attachement des catholiques à Marie, il peut être intéressant d'interroger d'abord la foi orthodoxe qui voit la Vierge Marie comme trois fois sainte. D'abord par son immaculée conception (conçue sans pêché), puis par sa divine maternité (d'où découle plus tard la dénomination "mère de Dieu"), et enfin parce qu'elle devient la mère de tous les hommes rachetés par son fils bien-aimé. Encore merci. Oui, on a beaucoup besoin des juifs pour nous aider à mettre en lumières nos racines communes et à la lecture de nos saintes écritures ! "être chrétien, c'est partager par le Christ les richesses d'Israël." p. Bernard Fauvarque. Si je vois les juifs comme des frères aînés dans la foi, à l'inverse, je ne suis pas sûre d'être acceptée par eux comme soeur adoptive par le Christ. Je note aussi qu'on dénonce souvent l'antijudaïsme de certains chrétiens mais rarement le mépris de certains juifs à l'égard des autres religions. Bonnes fêtes de Pâques et Pessah, suivies de peu par le Ramadan !

Encore un effort pour etre re-publicain

5 avril 2021, 12h55, Denis le Manasse

Bonjour, Merci pour cette émission. Beau concours d'érudition qui ne se pousse pas du col. Belle démonstration de dialogue. Goy, mal débaptisé, ça m'a donné envie de pousser une reconnaissance dans l'église où Antoine Guggenheim est curé. Non pas dans l'espoir d'y trouver un pilier claudélien, mais afin d'y mieux saisir comment le positionnement savant du père Guggenheim se traduit dans sa pratique liturgique. J'ai particulièrement goûté à ces réflexions autour de la présence/absence des herbes amères .(Mais ne devrait on pas s'interroger sur les raisons de ce procédé ? ) Une erreur semble partagée par les intervenants quand ils font remarquer que toutes les fêtes sont évoquées dans les évangiles sauf Kippour. A. Guggenheim rectifie un peu en soulignant l'association trop peu relevée entre Pâques et Kippour dans certains commentaires chrétiens. Et il y aurait en effet beaucoup à dire qui sans doute montrerait les limites du dialogue interreligieux. Mais le plus important est qu'il y a tout de même une autre fête qui n'est pas mentionnée dans les évangiles, une fêtes d'adoption tardive certes, mais qui était - je m'en remets au savoir de Julien Darmon ou de toute autre personne- déjà pratiquée à cette époque : Pourim !!! Ça ne fait pas sérieux dites vous !? Mais laissons venir à nous les petits enfants ! Et voyons comment cette passion revêt des aspects carnavalesques. Plutôt que d'en chercher la preuve dans des pratiques de l'époque comme des anthropologues ( S. Reinach) ont cru la trouver, ruminant nos herbes amères, pourquoi ne pas y voir , à la lettre, l'accomplissement des écritures ? ça serait cohérent avec le propos des évangiles. Les évangiles comme Midrasch . Et dans cette éventualité, la réalité historique de la personne de jésus est elle une question qui mérite d'être discutée , Non pas qu'elle soit indiscutable loin de moi cette pensée ( cf thèse accessible en ligne de Jean-Paul Yves Le Goff), mais parceque ce n'est pas la question qui, à mon sens fait tout le prix des évangiles s'inscrivant dans la tradition millénaire des hébreux , en passant par la Judée. La question politique est envisagée trop rapidement (mais j'ai apprécié l'intervention de Julien Darmon au sujet du sanhédrin ) . je crois qu'il faut avoir présent à l'esprit les tensions politiques de l'époque (les questions de légitimité dynastiques affectant tant les rois que les prêtres) pour comprendre l'enjeu des évangiles. Mickaël Girardin en donne une idée là https://www.cairn.info/crises-de-confiance--9782348065866-page-17.htm Comment réagir à l'occupation impie ? Par la révolte armée ? Avec quel résultat ? Et oui, la guerre du Kippour n'a pas de terme.

encoreuneptitegoutte

6 avril 2021, 19h32, Encore un effort pour être re-publicain

Merci d'avoir accepté mon précédent commentaire (malgré les erreurs de frappe qu'il contient). je souhaitais juste discuter l'affirmation de Julien Darmon au sujet de l'évangile de Jean. Il déplore, suivant en cela un point de vue assez généralement adopté, que cet évangile soit marqué d'un antisémitisme certain. John Shelby Spong fait valoir au contraire que cet évangile serait le plus juif des quatre. Comme d'autres lecteurs dudit Nouveau Testament / Second Testament, il fait valoir que , sous la plume de cet évangéliste, il ne convient pas de lire "les juifs" mais plutôt "les judéens". Sophisme diront certain ? je n'en suis pas si sûr. D'autres arguments développés par l'évêque anglican Spong, dans "le quatrième évangile -Récits d'un mystique juif chrétien" méritent quelque attention. Et notamment ceci : dans cet évangile Jésus est présent à trois reprises à Jérusalem pour la Pâque ...comme il y avait un cycle liturgique de lecture de la Thora sur 3 ans. Bien à vous.

seder ?

10 avril 2021, 13h52, Nathalie

Merci pour ce dialogue très riche ! Si j'ai toujours pensé que la dernière cène était un seder de Pessa'h, j'ai un problème avec ce seder puisque, comme vous le rappelez, est institué après la destruction du Temple. Est-ce qu'il y avait un seder en dehors du pèlerinage, des sacrifices etc. ? Si oui, qu'en sait-on ?

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Un procès pendant Pessa'h

    Approche hala'hique des Evangiles (7min)

  • Le Seder de Jésus

    De la matsa à l'eucharistie (9min)

  • Séparation des deux religions

    Verus Israël: une "idée venimeuse" (7min)

  • "Un juif orthodoxe peut lire les Evangiles"

    Des textes remplis de références rabbiniques (6min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Julien Darmon - professeur de Talmud

Julien Darmon est éditeur aux Editions Albin Michel. Il a été chargé de séminaire au Centre d’études juives de l’EHESS et à l'INALCO. Il enseigne le Talmud et la pensée juive, notamment à la Yéchiva des étudiants de Paris et au Centre Fleg. Spécialiste des littératures rabbiniques et de religions comparées, il a publié de nombreux ouvrages. Il a notamment traduit le commentaire du Malbim sur le Cantique des cantiques.

Page personnelle

Antoine Guggenheim - docteur en théologie

Antoine Guggenheim, docteur en théologie et titulaire d'une maîtrise de philosophie, est le cofondateur de UP for Humanness. Il a aussi fondé et dirigé, jusqu'en 2014, le Pôle de recherche du Collège des Bernardins.

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Guggenheim

Penser l'Europe ; une ressource, (Parole Et Silence, 2014)   Acheter

Pour un nouvel humanisme, (Parole et Silence, 2011)   Acheter

Les preuves de l'existence de Dieu, (Parole et Silence, 2008)   Acheter

Jésus Christ, grand prêtre de l'ancienne et de la nouvelle Alliance, (Parole et Silence, 2003)   Acheter

Liberté et vérité, (Parole et silence, 2000)   Acheter

Antoine Guggenheim et alii

L'art moderne, (Parole et Silence, 2005)   Acheter

Danielle Cohen-Levinas, Antoine Guggenheim

L'antijudaisme à l'epreuve de la philosophie et de la théologie, (Seuil , 2016)   Acheter

Jonathan Sacks

Dieu n'a jamais voulu ça, (Albin Michel, 2018)   Acheter

Julien Darmon

La Loi du secret. La kabbale comme source de halakha, (Honoré Champion, 2017)   Acheter

L'Esprit de la kabbale, (Albin Michel, 2017)   Acheter

Les méthodes et raisonnements de la science talmudique, (Albin Michel, 2011)   Acheter

Meïr Leibusch Malbim; Cantiques de l'âme: Chirei ha-néfech, (Editions Verdier, 2009)   Acheter

Brève histoire du Zohar, (Cerf, 2009)   Acheter

La lumière dans la Kabbale médiévale d’après le Shiour Qoma de rabbi Moshé Cordovero, (Association des amis du Centre médiéval européen de Chartres, 2004)   Acheter

Julien Darmon, Edith Bruder (dir.)

Juifs d'ailleurs : Diasporas oubliées, identités singulières, (Albin Michel, 2020)   Acheter

Julien Darmon, Jean Baumgarten

Aux origines du judaïsme, (Les liens qui libèrent, 2012)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Collectif sous la direction de Joseph Doré et Christine Pedotti

Jésus - L'encyclopédie, (Albin Michel, 0)   Acheter

Edmond Fleg

Jésus raconté par le juif errant , Préface de Josy Eisenberg , (Albin Michel , 1993)   Acheter

Marie Vidal

Un juif nommé Jésus: Une lecture de l'Evangile à la lumière de la Torah, (Albin Michel poche, 2000)   Acheter

Christophe Senft

Jésus et Paul : Qui fut l'inventeur du christianisme?, (Labor et Fides, 2002)   Acheter

Gérard Mordillat, Jérôme Prieur

Jésus contre Jésus, (Points, 2008)   Acheter

Daniel Marguerat

Jésus et Matthieu. A la recherche du Jésus de l’histoire, (Bayard, 2016)   Acheter

Armand Abecassis

Jésus avant le Christ, (Presses de la Renaissance, 2019)   Acheter

Autres conférences sur le sujet