Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Bien-être animal et cacheroute

L'Europe contre l'abattage rituel (24 min)

Bruno Fiszon - grand rabbin, Antoine Mercier - Journaliste
  • Controverse scientifique

    Mesurer la souffrance animale (9min)

  • Autoriser l’étourdissement préalable?

    Les pistes de réflexion (7min)

  • Les leçons de hala'ha de la Cour de justice..

    La chasse valorisée, la che'hita condamnée (4min)

  • Menaces sur la circoncision

    Quel futur pour le judaïsme européen (4min)

Les documents (6)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Bruno Fiszon - grand rabbin

Bruno Fiszon est depuis 1997, le Grand Rabbin de Metz et de la Moselle. Vétérinaire, il est conseiller auprès du Grand Rabbin de France et du Président du Consistoire, chargé du dossier sur l’abattage rituel des animaux, étant lui-même un spécialiste de la question. À ce titre, il est la principale référence religieuse juive lors de la Polémique de 2012 sur l'abattage rituel. Au niveau Européen il a participé au projet DIALREL afin de défendre la shehita en Europe. (MAJ 2014)

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

J.A Dembo

L’Abattage des animaux de boucherie, étude comparée des diverses méthodes, (F. Alcan, 1894)   | Emprunter

Jacques Frey

Sur le procédé juif d’abattage des animaux de boucherie: étude historique et critique, (impr. de R. Foulon, 1945)   | Emprunter

Rav Yehiel Yaakov Weinberg

Seridei Eish, (Mosad ha-Rav Kook, 1961)   | Emprunter

Alain Koginsky

La schehita, ou, L’abattage des animaux selon la tradition hébraïque : étude spirituelle, pratique (film vidéo) et scientifique, (A. Koginsky, 1982)   | Emprunter

Sophie Nizard

“L'abattage dans la tradition juive - Symbolique et textualisation”, in Études rurales, n°147-148, p. 49-64, (Éditions de l'EHESS, 1998)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 21 janvier 2021
Commentaires ( 4 )

Pourquoi

30 janvier 2021, 18h57, Yosef ben Israel

Dès qu'on dit abattage "rituel" on perd le pouvoir de convaincre, c'est mon avis. Cet abattage n'est il pas seulement hala'hique ? Je veux dire légal selon les lois juives. En quoi est il rituel ? Sommes nous obligés de parler comme nos contradicteurs, d'employer leur langage ? Comme disait Camus "Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde".

Et pourquoi pas ne plus manger de bêtes ?

4 février 2021, 09h03, LALOU

Et si tout simplement nous cessions de massacrer des animaux pour nous nourrir. Quoi qu'on fasse on tue, avec douleur, sans douleur ou peu de douleur, on enlève une vie. En faisant attention à son alimentation l'homme peut se passer de viande. Ne pas manger de mammifères résoudrait une grande quantité des difficultés de la cacherout. Les sciences contemporaines prouvent que les animaux ont une conscience, souffrent, ont des sentiments semblables aux nôtres comme l'empathie. Les animaux ont un visage aussi.

5 février 2021, 17h28,

Tout est dans la modération, l'humilité, la subtilité que nous enseigne la Torah. Les animaux y sont rois, ils doivent être nourris avant les hommes. Les arguments avancés pour interdire l'abattage rituel témoignent d'une idéologie nihiliste, destructrice et délirante qui a malheureusement beaucoup d'adeptes, par exemple celle des antispécistes. De la haine à visage d'amour comme dit Lévinas.

Animaux ou êtres humains ?

8 février 2021, 17h59, Linda

Ce dossier de remise en cause de l'abattage rituel des animaux à la consommation en Europe se voudrait être dans la continuité de ce qui a été entamé le siècle dernier à savoir la totale assimilation des Juifs et aujourd'hui des musulmans d'Occident. On se rend compte combien cette question marque une séparation quant aux conceptions de la pureté des viandes pour ces deux religions. Comme on le sait les musulmans se préoccupent peu des traumas subits par les animaux avant qu'ils ne soient consommés et se rapprochent ainsi des chrétiens et de leur morbidité sans complexe. Les Juifs sont ainsi retranchés dans leur prise de position et dans leur pratique restée fidèle au respect des textes et de leur signification. On dirait que, ce de quoi se nourrit un Juif devrait par cette mesure, aussi passer dans les filets de l'idolâtrie et de la barbarie faisant figure d'humanité. De cette manière il est demandé aux trois religions d'avoir pour point de jonction un semblant d'humanité dans un semblant d'égard à la nature

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

L'Europe contre l'abattage rituel

24 min

Bruno Fiszon - grand rabbin, Antoine Mercier - Journaliste

Commentaires ( 4 )

Pourquoi

30 janvier 2021, 18h57, Yosef ben Israel

Dès qu'on dit abattage "rituel" on perd le pouvoir de convaincre, c'est mon avis. Cet abattage n'est il pas seulement hala'hique ? Je veux dire légal selon les lois juives. En quoi est il rituel ? Sommes nous obligés de parler comme nos contradicteurs, d'employer leur langage ? Comme disait Camus "Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde".

Et pourquoi pas ne plus manger de bêtes ?

4 février 2021, 09h03, LALOU

Et si tout simplement nous cessions de massacrer des animaux pour nous nourrir. Quoi qu'on fasse on tue, avec douleur, sans douleur ou peu de douleur, on enlève une vie. En faisant attention à son alimentation l'homme peut se passer de viande. Ne pas manger de mammifères résoudrait une grande quantité des difficultés de la cacherout. Les sciences contemporaines prouvent que les animaux ont une conscience, souffrent, ont des sentiments semblables aux nôtres comme l'empathie. Les animaux ont un visage aussi.

5 février 2021, 17h28,

Tout est dans la modération, l'humilité, la subtilité que nous enseigne la Torah. Les animaux y sont rois, ils doivent être nourris avant les hommes. Les arguments avancés pour interdire l'abattage rituel témoignent d'une idéologie nihiliste, destructrice et délirante qui a malheureusement beaucoup d'adeptes, par exemple celle des antispécistes. De la haine à visage d'amour comme dit Lévinas.

Animaux ou êtres humains ?

8 février 2021, 17h59, Linda

Ce dossier de remise en cause de l'abattage rituel des animaux à la consommation en Europe se voudrait être dans la continuité de ce qui a été entamé le siècle dernier à savoir la totale assimilation des Juifs et aujourd'hui des musulmans d'Occident. On se rend compte combien cette question marque une séparation quant aux conceptions de la pureté des viandes pour ces deux religions. Comme on le sait les musulmans se préoccupent peu des traumas subits par les animaux avant qu'ils ne soient consommés et se rapprochent ainsi des chrétiens et de leur morbidité sans complexe. Les Juifs sont ainsi retranchés dans leur prise de position et dans leur pratique restée fidèle au respect des textes et de leur signification. On dirait que, ce de quoi se nourrit un Juif devrait par cette mesure, aussi passer dans les filets de l'idolâtrie et de la barbarie faisant figure d'humanité. De cette manière il est demandé aux trois religions d'avoir pour point de jonction un semblant d'humanité dans un semblant d'égard à la nature

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Controverse scientifique

    Mesurer la souffrance animale (9min)

  • Autoriser l’étourdissement préalable?

    Les pistes de réflexion (7min)

  • Les leçons de hala'ha de la Cour de justice..

    La chasse valorisée, la che'hita condamnée (4min)

  • Menaces sur la circoncision

    Quel futur pour le judaïsme européen (4min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 21 janvier 2021
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Bruno Fiszon - grand rabbin

Bruno Fiszon est depuis 1997, le Grand Rabbin de Metz et de la Moselle. Vétérinaire, il est conseiller auprès du Grand Rabbin de France et du Président du Consistoire, chargé du dossier sur l’abattage rituel des animaux, étant lui-même un spécialiste de la question. À ce titre, il est la principale référence religieuse juive lors de la Polémique de 2012 sur l'abattage rituel. Au niveau Européen il a participé au projet DIALREL afin de défendre la shehita en Europe. (MAJ 2014)

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, , (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, , (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, , (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

J.A Dembo

L’Abattage des animaux de boucherie, étude comparée des diverses méthodes, (F. Alcan, 1894)   | Emprunter

Jacques Frey

Sur le procédé juif d’abattage des animaux de boucherie: étude historique et critique, (impr. de R. Foulon, 1945)   | Emprunter

Rav Yehiel Yaakov Weinberg

Seridei Eish, (Mosad ha-Rav Kook, 1961)   | Emprunter

Alain Koginsky

La schehita, ou, L’abattage des animaux selon la tradition hébraïque : étude spirituelle, pratique (film vidéo) et scientifique, (A. Koginsky, 1982)   | Emprunter

Sophie Nizard

“L'abattage dans la tradition juive - Symbolique et textualisation”, in Études rurales, n°147-148, p. 49-64, (Éditions de l'EHESS, 1998)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile