Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Peuple et religion

L'Etat n'a pas à dire qui est juif (12 min)

Oury Cherki - Enseignant, directeur du Centre mondial des Noahides, Antoine Mercier - Journaliste
  • Confusion des prérogatives

    L'Etat s'est arrogé le rôle du peuple (3min)

  • L'orthodoxie comme référence

    Un consensus national israélien (3min)

  • Limites du pluralisme

    La Cour ne peut changer la halah'a (6min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Oury Cherki - Enseignant, directeur du Centre mondial des Noahides

Oury Cherki s'est formé auprès des grands rabbins sionistes tel que le Rav Kook et Manitou. Il est directeur de la Section israélienne du Ma’hon Meir à Jérusalem. Il est également rabbin de la communauté Beth Yéhouda du quartier Kiryat Moshé à Jérusalem. Il est aussi directeur du Centre Mondial des Noahides. Il est l'auteur du sidour Bet Melou’ha sur Yom Haatsmaout.

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 9 )

Merci de nous rejeter

11 mars 2021, 09h03, BATSHEVA

Lorsque j'ai vu, en tant que Juive libérale, que la Cour Suprême levait un blocage de plus de 15 ans, je me suis réjouie, un peu trop vite apparemment. La vision exclusive et intolérante n'a pas tardé à se faire un devoir de rappeler aux convertis libéraux qu'ils seront toujours bons à jeter à la poubelle. Si par malheur pour vous, Hashem Lui nous accepte, je vous rappelle à toutes fins utiles que vous enfreignez deux interdits : celui de rappeler au converti sa conversion et celui tout simple d'humilier son prochain en public.

Elou vé'élou divré elokim 'Hayim

11 mars 2021, 12h30, RabbenuTom

L'intervention du rabbin Cherki, pour moi, est problématique sur au moins deux points : Premièrement, il présente une vision « anhistorique » du judaïsme en propulsant le mythe d'un judaïsme orthodoxe comme la seule continuation du judaïsme traditionnel, qui existait à l'époque pré-Lumières (Il y a toujours eu diverses écoles (ou mouvements) dans notre tradition. Pensez simplement à Hillel et Shammai ou Litvaks et Hassids, etc.) Et deuxièmement, il confond le fait que la grande majorité des Israéliens (qui ne sont ni orthodoxes ni libéraux) utilisent le judaïsme orthodoxe comme point de référence... non pas par reconnaissance de sa validité, mais davantage en raison de son monopole politique qui leur est imposé. Heureusement, au fur et à mesure que de plus en plus d'Israéliens laïques sont exposés à différentes écoles de judaïsme, certains retrouvent le chemin vers une pratique active à travers des versions plus progressistes de notre tradition.

Merci de nous rejeter

11 mars 2021, 15h13, marand

Le Rav Cherki n'a rejeté personne. Il a parler d'option identitaire par rapport à une tradition

Elou vé'élou

11 mars 2021, 15h26, marand

C'est vrai qu'il y a presque toujours eu diverses écoles dans notre tradition, mais toujours dans le cadre de cette tradition et non en la rejettant plus ou moins. Aussi bien pour Hillel et Shammai ou Litvaks et Hassids que pour d'autres.

Intervenant partial

12 mars 2021, 10h32, Amshalem

Il aurait fallu prendre un autre intervenant, celui ci n'est absolument pas partial. Il a un point de vue extremement relatif a son camp. Il ne represente en rien ce pour qui il prentent parler. Tres decevant.

Intervenant partial

14 mars 2021, 06h35, marand

C'est vrai ! Donner la parole à quelqu'un qui ne pense pas comme vous, quelle idée ?

remarque

16 mars 2021, 13h36, caro

les massorti et les libéraux ne contestent pas la révélation quelle mauvaise foi caro

rejet?

18 mars 2021, 09h39, oury cherki

personne ne vous a rejete. vous n'etes jamais entre.

remarque

18 mars 2021, 13h49, marand

Il faudrait préciser ce qu'est la révélation et par rapport à cela ce qu'on appelle contester.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

L'Etat n'a pas à dire qui est juif

12 min

Oury Cherki - Enseignant, directeur du Centre mondial des Noahides, Antoine Mercier - Journaliste

Commentaires ( 9 )

Merci de nous rejeter

11 mars 2021, 09h03, BATSHEVA

Lorsque j'ai vu, en tant que Juive libérale, que la Cour Suprême levait un blocage de plus de 15 ans, je me suis réjouie, un peu trop vite apparemment. La vision exclusive et intolérante n'a pas tardé à se faire un devoir de rappeler aux convertis libéraux qu'ils seront toujours bons à jeter à la poubelle. Si par malheur pour vous, Hashem Lui nous accepte, je vous rappelle à toutes fins utiles que vous enfreignez deux interdits : celui de rappeler au converti sa conversion et celui tout simple d'humilier son prochain en public.

Elou vé'élou divré elokim 'Hayim

11 mars 2021, 12h30, RabbenuTom

L'intervention du rabbin Cherki, pour moi, est problématique sur au moins deux points : Premièrement, il présente une vision « anhistorique » du judaïsme en propulsant le mythe d'un judaïsme orthodoxe comme la seule continuation du judaïsme traditionnel, qui existait à l'époque pré-Lumières (Il y a toujours eu diverses écoles (ou mouvements) dans notre tradition. Pensez simplement à Hillel et Shammai ou Litvaks et Hassids, etc.) Et deuxièmement, il confond le fait que la grande majorité des Israéliens (qui ne sont ni orthodoxes ni libéraux) utilisent le judaïsme orthodoxe comme point de référence... non pas par reconnaissance de sa validité, mais davantage en raison de son monopole politique qui leur est imposé. Heureusement, au fur et à mesure que de plus en plus d'Israéliens laïques sont exposés à différentes écoles de judaïsme, certains retrouvent le chemin vers une pratique active à travers des versions plus progressistes de notre tradition.

Merci de nous rejeter

11 mars 2021, 15h13, marand

Le Rav Cherki n'a rejeté personne. Il a parler d'option identitaire par rapport à une tradition

Elou vé'élou

11 mars 2021, 15h26, marand

C'est vrai qu'il y a presque toujours eu diverses écoles dans notre tradition, mais toujours dans le cadre de cette tradition et non en la rejettant plus ou moins. Aussi bien pour Hillel et Shammai ou Litvaks et Hassids que pour d'autres.

Intervenant partial

12 mars 2021, 10h32, Amshalem

Il aurait fallu prendre un autre intervenant, celui ci n'est absolument pas partial. Il a un point de vue extremement relatif a son camp. Il ne represente en rien ce pour qui il prentent parler. Tres decevant.

Intervenant partial

14 mars 2021, 06h35, marand

C'est vrai ! Donner la parole à quelqu'un qui ne pense pas comme vous, quelle idée ?

remarque

16 mars 2021, 13h36, caro

les massorti et les libéraux ne contestent pas la révélation quelle mauvaise foi caro

rejet?

18 mars 2021, 09h39, oury cherki

personne ne vous a rejete. vous n'etes jamais entre.

remarque

18 mars 2021, 13h49, marand

Il faudrait préciser ce qu'est la révélation et par rapport à cela ce qu'on appelle contester.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Confusion des prérogatives

    L'Etat s'est arrogé le rôle du peuple (3min)

  • L'orthodoxie comme référence

    Un consensus national israélien (3min)

  • Limites du pluralisme

    La Cour ne peut changer la halah'a (6min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Oury Cherki - Enseignant, directeur du Centre mondial des Noahides

Oury Cherki s'est formé auprès des grands rabbins sionistes tel que le Rav Kook et Manitou. Il est directeur de la Section israélienne du Ma’hon Meir à Jérusalem. Il est également rabbin de la communauté Beth Yéhouda du quartier Kiryat Moshé à Jérusalem. Il est aussi directeur du Centre Mondial des Noahides. Il est l'auteur du sidour Bet Melou’ha sur Yom Haatsmaout.

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers