Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Les territoires perdus de la mémoire

Qu'on aime les juifs importe peu... (15 min)

Georges Bensoussan - historien, Ruben Honigmann - journaliste
  • L'histoire plutôt que la mémoire

    "On a fait de la Shoah un catéchisme " (7min)

  • Le sentiment de saturation

    Quand la culpabilité devient haine (3min)

  • L'Histoire n'aime pas les faibles

    Il faut être fort, pas être aimé (5min)

Les documents (1)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Georges Bensoussan - historien

Professeur agrégé d'histoire, HDR, ancien directeur éditorial du Mémorial de la Shoah, Georges Bensoussan est l’auteur de plusieurs ouvrages portant sur l'histoire de la Shoah, sur la genèse culturelle du génocide, sur les enjeux de sa mémoire comme aussi la place de cette mémoire dans l'État d'Israël aujourd'hui. Dans d’autres domaines, il a travaillé sur l’histoire du sionisme comme sur l’histoire contemporaine des Juifs du monde arabe. 

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est directeur éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Georges Bensoussan

Un exil français, (L'artilleur, 2021)   Acheter

L'alliance israélite universelle (1860-2020), (Albin Michel, 2020)   Acheter

Histoire de la Shoah, (PUF, 5ème édition, 2012)   Acheter | Emprunter

Juifs en pays arabes, (Tallandier, 2012)   Acheter | Emprunter

Dictionnaire de la Shoah, (Larousse, 2009)   Acheter | Emprunter

Un nom impérissable: Israël, le sionisme et la destruction des Juifs d'Europe (1933-2007), (Seuil, 2008)   Acheter

Europe, une passion génocidaire. Essai d'histoire culturelle, (Mille et une nuits, 2006)   Acheter | Emprunter

Les territoires perdus de la République, (Mille et une nuits, 2004)   Acheter | Emprunter

Auschwitz en héritage ? D'un bon usage de la mémoire, (Mille et une nuits, 2003)   Acheter | Emprunter

Ailleurs, hier, autrement : connaissance et reconnaissance du génocide des Arméniens, (Centre de documentation juive contemporaine, 2003)   Emprunter

Du fond de l'abîme. Journal du ghetto de Varsovie, (Pocket, 2002)   Acheter | Emprunter

Une histoire intellectuelle et politique du sionisme: 1860-1940, (Fayard, 2002)   Acheter | Emprunter

Mémoires juives, (Gallimard, 1994)   Emprunter

L'Idéologie du rejet, (Manya, 1993)   Acheter | Emprunter

Génocide pour mémoire, (Le Félin, 1989)   Acheter | Emprunter

Georges Bensoussan (dir.), Barbara Lefebvre (dir.), Monette Vacquin

Une France soumise, (Albin Michel, 2017)   Acheter

Georges Bensoussan, Mélanie Marie (cartographe)

Atlas de la Shoah. La mise à mort des Juifs d'Europe (1939-1945), (Autrement , 2014)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 30 janvier 2020
Commentaires ( 6 )

Message ambigü

6 février 2020, 16h18, Olivier

Shoah, "catéchisme moralisateur" ? Ai-je bien entendu ? La provocation, précisément, ne serait-elle pas chez M. Bensoussan ?

G. BENSOUSSAN

6 février 2020, 16h20, HUBELE-AMAR

J'adore G. BENSOUSSAN et j'achète tous ses livres (Etant moi-même du Maroc !).

Clarté !

11 février 2020, 17h27, alain

Et précision du message ! seul bémol, la posture de "l'innocent" ostentatoirement occupée par le journaliste dans ce débat. Mais grand plaisir à partager l'analyse de G. B. merci Akadem.

Merci !

13 février 2020, 21h12, Liliane

Que dire d'autre que "merci" après une si juste présentation de ce que doit être l'honneur, le courage, le travail de l'historien et la défense d'Israël malgré ses dirigeants actuels, malgré les divergences ? Il faut lire tous les livres de G. Bensoussan, oui !

L'enseignement, La Loi

21 février 2020, 14h22, Léa S.

Merci M. Georges Bensoussan pour votre éclairage. Néanmoins, certaines de vos réponses aux questions de Ruben m’ont quelque peu surprise. L’inscription ‘obligatoire’ de l’enseignement de la Shoah, semble vous gêner. Son caractère ‘officiel’, ne visait-il pas à réparer une anomalie (un silence préalable, assourdissant), à combler une ignorance, source de maux bien réels ? En parallèle, ne participe-t-elle pas aussi à la lutte contre le négationnisme, autre fléau délétère ? Vous évoquez un ‘catéchisme moralisateur’ !, moralisateur pour qui ? Aux yeux de qui ? Cet enseignement, la visite des camps, la présence des derniers témoins, a assurément un sens et une utilité. La plupart des élèves n’y sont pas insensibles, et s’il fait réfléchir un, dix, cent, mille élèves … c’est déjà beaucoup…. Evidemment et c’est valable pour d’autres matières, on ne peut pas réussir avec tous les élèves ! … (influence de l’entourage, vécu personnel, culturel, … ? Tant de facteurs sont possibles). Que certains jeunes aient opté dans l’enquête citée pour une réponse ‘subversive’, transgressive’, peut en effet être lié au désir de défier l’ordre établi… Certes aussi, en France, l’antisémitisme n’a pas disparu, et les préjugés restent prégnants dans certaines franges de la population. Toutefois, sur le plan régalien, il y a eu ces dernières années de la part de nos gouvernants des gestes importants dont la portée n’est pas à négliger. Nous devons certes rester vigilants et exigeants - et dans ce domaine, l’application de la loi est fondamentale, vous avez raison - mais aussi nous efforcer d’être le plus clairvoyants possible. Stefan Zweig, amoureux de l’Europe des Lumières, s’interrogeait déjà (avec désespoir) sur l’incompréhensible apparente contradiction d’une Allemagne excessivement cultivée et civilisée, et pourtant capable des pires atrocités et crimes contre l’humanité. (dans ‘Le monde d’hier, Souvenirs d’un Européen’, paru en 1943). Depuis, de nombreux auteurs ont travaillé sur les causes, rationnelles, irrationnelles, … S’intéresser en tant qu’historien aux ressorts des meurtres de masse, aux motivations des criminels concernés, pourquoi ? Pour en faire un nouveau livre ? Pour éveiller les élèves, les initier, en faire de futurs citoyens éclairés ? Ou pour les deux peut-être ? ! Sur l’antisionisme, il n’est pas utile de légiférer d’après vous ? Quel autre outil proposez-vous à la place ? Sans une telle loi, l’antisionisme, souvent prétexte en France à des délires dans la presse puis à des délits et crimes antisémites, ne risque-t-il pas d’avoir encore de beaux jours devant lui ? Cordialement. Léa S.

A Hubele-Amar et sur sa remarque...

22 février 2020, 19h03, Disraeli

Je suis originaire d'Europe Centrale et j'adore et lis tous les livres de G. Bensoussan qui est une personne remarquable...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Les territoires perdus de la mémoire

Qu'on aime les juifs importe peu...

30 janvier 2020
(15 min)
Georges Bensoussan - historien
Ruben Honigmann - journaliste
  • 1/3
    L'histoire plutôt que la mémoire
    (7min)

    "On a fait de la Shoah un catéchisme "

  • 2/3
    Le sentiment de saturation
    (3min)

    Quand la culpabilité devient haine

  • 3/3
    L'Histoire n'aime pas les faibles
    (5min)

    Il faut être fort, pas être aimé

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Biographie
Robert Faurisson
Le fondateur du négationnisme universitaire
Robert Faurisson est l’un des négationnistes français les plus connus à travers le monde. Antisémite, il est la figure de proue du négationnisme universitaire qu’il a p... Lire la suite
Les Conférenciers
Georges Bensoussan - historien

Professeur agrégé d'histoire, HDR, ancien directeur éditorial du . . . Voir la bio complète

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est directeur éditorial d'Akadem.

Voir la bio complète

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

6 Commentaires
Message ambigü
le 6/02/2020, 16:18
Shoah, "catéchisme moralisateur" ? Ai-je bien entendu ? La provocation, précisément, ne serait-elle pas chez M. Bensoussan ?
G. BENSOUSSAN
le 6/02/2020, 16:20
J'adore G. BENSOUSSAN et j'achète tous ses livres (Etant moi-même du Maroc !).