Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Réunion des mouvements libéraux

Demain deux Consistoires... (29 min)

Jean-François Bensahel - Président de l'Union Libérale Israélite de France, Ruben Honigmann - journaliste, David Revcolevschi - administrateur du Consistoire de Paris
  • Mutation du judaïsme libéral

    Redonner leur place aux mitsvot (12min)

  • Hillel et Chamaï à l'Elysée

    Combien d'interlocuteurs de l'Etat? (7min)

  • "Il y a deux Grands rabbins de France"

    Reconnecter le Consistoire à la cité (10min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Jean-François Bensahel - Président de l'Union Libérale Israélite de France

Jean-François Bensahel est le président de l'Union Libérale Israélite de France (ULIF). En 2015, il signe avec Pierre d'Ornellas, un ouvrage sur la réconcialition entre juifs et chrétiens Juifs et chrétiens, frères à l'évidence. La paix des religions.

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

David Revcolevschi - administrateur du Consistoire de Paris

David Revcolevschi est administrateur du Consistoire de Paris.

Bibliographies des conférenciers

Jean-François Bensahel

Affronter le monde nouveau, (Odile Jacob, 2019)   Acheter

Pierre d'Ornellas, JF Bensahel

Juifs et chrétiens, frères à l'évidence , (Odile Jacob, 2015)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 juillet 2019
Commentaires ( 11 )

Espoir

4 septembre 2019, 18h12, Gabriel

Conférence passionnante entre personnes de bonne volonté. Interessant de voir que le représentant du Consistoire est l'un des meilleurs ambassadeurs du Judaïsme libéral.

Pourquoi

5 septembre 2019, 11h49, shlomo

C'est tellement numerique que l'on y comprend plus rien dans votre presentation. Pourquoi lorsque vous expliquez la provenance ou le moyen de le voir votre explication est en anglais.

Deux consistoire

5 septembre 2019, 12h19, Jakubowicz

Et le mouvement Massorti pourquoi n’ a t’il pas pas été associé à ce débat.

PAS DE PLACE A UN MOUVEMENT LIBERAL

5 septembre 2019, 15h20, Avraham CHOUKROUN

Comment concevoir une telle idée ! A force de donner la parole à celle qui veut se prétendre'Représentante du Judaisme'mais qui n'ai en fait que la minorité qui fait du bruit et qui ne réprsente rien. Torah Israel c'est la transmission de nos Maitres depuis Moché Rabanou jusqu'à ce ce jjour sans dévier de cette tradition orale et écrite. Toutes les tentatives de modifier cette ligne directrice ont échouées.

Bravo de rouvrir ce débat !

5 septembre 2019, 17h55, Evelyn Askolovitch

Bravo encore une fois à Akadem de rouvrir ce débat et aux interlocuteurs dnecouter l’un l’autre ! Shaba Tova et bravo à toute l’équipe.

Confusion

6 septembre 2019, 00h36, Un Juif tellement navre

Mais ou sont les differences ? Aucun des trois interlocuteurs ne portait la Kippah ! Mais qui me représente ? Face a la recrudescence de l antisemitisme, sachons au moins ce que nous defendons. Nous donnons ainsi de la mouture au moulin de nos ennemis. Ce debat fut d une pauvrete crasse, pas du tout dans le style habituel d Akadem.

Pauvre France

6 septembre 2019, 17h18, Elyeth

Ces échanges sont à l’image De la France actuelle : stériles. Depuis quand le mouvement libéral a t’il représenté le judaisme lui qui ne prône que la violation des règles édictées par la Torah et nos Maîtres... Depuis quand une femme les cheveux au vent et jouant à l’intellectuelle a été le porte parole du judaisme. Je rappelle que nous parlons d’une partie du peuple en diaspora loin de ses sources et de sa terre... On comprend que perdant ses repères essentiels il soit prêt à toutes les aberrations... Cette semaine nous avons commémoré le départ de ce Monde du Rav Kook. Peut être les juifs vivants en France devraient le relire.

Commentaires virulents

6 septembre 2019, 17h41, michèle

Bonjour à vous pourquoi une telle violence hostilité dans ces commentaires, cela me navre. Michèle salon.

Pauvre Elyeth et pauvres juifs plutôt...

7 septembre 2019, 00h22, DT

C'est bien le message d'Elyeth qui est à l'image de la France : la recherche de la division, la stigmatisation de la différence, l'intolérance et au bout du compte l'auto-destruction... J'ai reçu pour ma part une éducation juive dans une synagogue on ne peut plus traditionaliste. Quand je repense à la pauvreté de l'enseignement que j'y ai reçu... La répétition, tel un petit singe, de prières dont on ne comprenait nullement le sens. Aucune éducation à l'histoire du peuple juif, au talmud, à rien... Des heures perdues, dignes de l'Education Nationale de notre "beau" pays... J'ai été amené à côtoyer le monde juif libéral ces dernières années. Dire qu'il ne fait que prôner la violation des règles de la torah est d'une fausseté logique qui heurterait n'importe quel sage du talmud, et ne fait qu'invalider et décrédibiliser toute votre argumentation. J'ai aussi été amené à côtoyer Delphine Horvilleur plusieurs années, que vous évoquez à mots couverts, et que vous semblez dédaigner parce qu'elle a les cheveux au vent, et probablement aussi parce qu'elle ne porte pas le burkini à la piscine ! Or c'est une personne tout simplement remarquable à de multiples points de vue. Pas seulement par sa beauté, son éloquence et son humour (qui doivent rendre jalouses plus d'une mégère), mais par sa connaissance du judaïsme et surtout et avant tout par ce qui devrait être le phare de notre peuple : son éthique. Je ne suis pas spécialement féministe (mon expérience me prouve par exemple que beaucoup de femmes sont bien moins respectables que leurs époux), ce qui m'autorise d'autant plus à reconnaître qu'elle est au-dessus du lot de nos coreligionnaires, y compris le grand rabbin de France actuel, pourtant sympathique. Quant au judaïsme libéral, j'y ai trouvé une ouverture tout simplement remarquable, qui m'a incité à revenir à mes racines, probablement bien plus que le judaïsme "traditionaliste", digne de "la Verité si je mens" ne l'aurait fait. Pour ce qui est de dévier de la tradition orale, c'est en soi-même une absurdité, puisque la tradition orale consiste à réinterroger en permanence les sources du passé, les remettre en cause, les amender. C'est, disent les sages, la haine à l'égard de son coreligionnaire et le respect aveugle à la loi qui sont à l'origine de la destruction du second temple. Inutile donc pour l'instant de le reconstruire...

Dans cette discussion, qu'y a-t-il "de nouveau sous le soleil" ?

8 septembre 2019, 13h45, Anna Sarfati

Je suis juive qui aime La Synagogue, maison où des hommes et des femmes se rassemblent autour d'un texte commun tourné dès son origine vers Le Moderne -par l'usage abondant du futur envisagé à partir du présent d'énonciation du texte, -l'observation précise des effets de la nourriture sur l'homme, -les moyens d'éviter les maladies, -la création d'un des premiers codes de morale, juridiction, observation du droit des hommes, femmes, esclaves affranchis ou non, bêtes, et leur descendance ET L ENTRAINEMENT PHILOSOPHIQUE A LA QUESTION. Avec le consistoire actuel, son président, son grand Rabbin de France, je circule librement dans les différentes synagogues : j'apprécie que le Président et le grand Rabbin circulent dans TOUTES les synagogues ; ne construisent pas leur propos, leurs devarim sur le dos de qui que ce soit et font preuve de l'humilité qui doit être leur qualité première : ce n est pas le cas des 2 intervenants du plateau ni de la rabbine, dont je lis et écoute les interventions ; j'apprécie de plus en plus la place qui est donnée à la femme dans les synagogues consistoriales, orthodoxes ou habad ; je ne comprends pas quelle elle est dans les synagogues qui se disent libérales, ni l'adjectif "libéral"dont l'occurence se retrouve aussi bien pour la finance que pour la médecine ou autre métier"libéral" ; j apprécie ceux qui m invitent à revenir prier, méditer, dans la simha et qui me laissent mon libre arbitre : point fondamental dans le Judaisme ; les 2 intervenants et la rabbine ne me le laissent pas. Par contre, je regarde quel est le lieu qui fait l effort d'une étude GRATUITE de l'Hébreu, afin de permettre l'accès au texte : il n y en a qu'1 sur Paris : Chasseloup Loubat. Dans tous les lieux, il y a méditation sur un point ou passage de la paracha ; j observe que de nombreux passages de paracha ne font JAMAIS l'objet d une étude ou explication : les intervenants veulent-ils les oublier ? Enfin, j'observe dans de nombreux lieux, des chétiens qui tiennent à relire le texte d'origine en hébreu : j en suis touchée ; et moi-même, je relis Flavius Josèphe, qui ns a écrit en grec, puisqu'il lui était interdit de le faire en Hébreu, qu à son époque, il y avait donc déjà 3 groupements avec 3 discours et qu'il est apparu un 4 ème, qui avait certainement ses raisons mais qui a failli coûter la vie du peuple Juif, pendant 17 siècles car les gens qui s'en sont emparés se sont acharnés à effacer la création fondamentale de ce peuple : ils parlent d'"Ancien''testament opposé au "Nouveau". Autrement dit "Qu'y a t-il de nouveau sous le soleil ? " Encore une chose, le consistoire a créé une cérémonie des mariés de l'année, à la Victoire : MERVEILLEUX ; peut-elle exister dans toutes les synagogues et pour tous ceux qui en ont fait partie, qu ils se soient mariés ou non, de manière juive. Ayons la mémoire des fidèles.

Et les autorités du pays ?

12 septembre 2019, 09h11, Don Aldusan

Que cela plaise ou non, les autorités françaises ont toujours évité que les religions aient en France plus d'un représentant. Si nous déclarons 2 Grands Rabbins, auquel des 2 s'adressera le Ministre de l'Intérieur ? Lequel aura préséance ? Qui règlera nos conflits ? Pour moi ce serait une catastrophe communautaire.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Demain deux Consistoires...

29 min

Jean-François Bensahel - Président de l'Union Libérale Israélite de France, Ruben Honigmann - journaliste, David Revcolevschi - administrateur du Consistoire de Paris

Commentaires ( 11 )

Espoir

4 septembre 2019, 18h12, Gabriel

Conférence passionnante entre personnes de bonne volonté. Interessant de voir que le représentant du Consistoire est l'un des meilleurs ambassadeurs du Judaïsme libéral.

Pourquoi

5 septembre 2019, 11h49, shlomo

C'est tellement numerique que l'on y comprend plus rien dans votre presentation. Pourquoi lorsque vous expliquez la provenance ou le moyen de le voir votre explication est en anglais.

Deux consistoire

5 septembre 2019, 12h19, Jakubowicz

Et le mouvement Massorti pourquoi n’ a t’il pas pas été associé à ce débat.

PAS DE PLACE A UN MOUVEMENT LIBERAL

5 septembre 2019, 15h20, Avraham CHOUKROUN

Comment concevoir une telle idée ! A force de donner la parole à celle qui veut se prétendre'Représentante du Judaisme'mais qui n'ai en fait que la minorité qui fait du bruit et qui ne réprsente rien. Torah Israel c'est la transmission de nos Maitres depuis Moché Rabanou jusqu'à ce ce jjour sans dévier de cette tradition orale et écrite. Toutes les tentatives de modifier cette ligne directrice ont échouées.

Bravo de rouvrir ce débat !

5 septembre 2019, 17h55, Evelyn Askolovitch

Bravo encore une fois à Akadem de rouvrir ce débat et aux interlocuteurs dnecouter l’un l’autre ! Shaba Tova et bravo à toute l’équipe.

Confusion

6 septembre 2019, 00h36, Un Juif tellement navre

Mais ou sont les differences ? Aucun des trois interlocuteurs ne portait la Kippah ! Mais qui me représente ? Face a la recrudescence de l antisemitisme, sachons au moins ce que nous defendons. Nous donnons ainsi de la mouture au moulin de nos ennemis. Ce debat fut d une pauvrete crasse, pas du tout dans le style habituel d Akadem.

Pauvre France

6 septembre 2019, 17h18, Elyeth

Ces échanges sont à l’image De la France actuelle : stériles. Depuis quand le mouvement libéral a t’il représenté le judaisme lui qui ne prône que la violation des règles édictées par la Torah et nos Maîtres... Depuis quand une femme les cheveux au vent et jouant à l’intellectuelle a été le porte parole du judaisme. Je rappelle que nous parlons d’une partie du peuple en diaspora loin de ses sources et de sa terre... On comprend que perdant ses repères essentiels il soit prêt à toutes les aberrations... Cette semaine nous avons commémoré le départ de ce Monde du Rav Kook. Peut être les juifs vivants en France devraient le relire.

Commentaires virulents

6 septembre 2019, 17h41, michèle

Bonjour à vous pourquoi une telle violence hostilité dans ces commentaires, cela me navre. Michèle salon.

Pauvre Elyeth et pauvres juifs plutôt...

7 septembre 2019, 00h22, DT

C'est bien le message d'Elyeth qui est à l'image de la France : la recherche de la division, la stigmatisation de la différence, l'intolérance et au bout du compte l'auto-destruction... J'ai reçu pour ma part une éducation juive dans une synagogue on ne peut plus traditionaliste. Quand je repense à la pauvreté de l'enseignement que j'y ai reçu... La répétition, tel un petit singe, de prières dont on ne comprenait nullement le sens. Aucune éducation à l'histoire du peuple juif, au talmud, à rien... Des heures perdues, dignes de l'Education Nationale de notre "beau" pays... J'ai été amené à côtoyer le monde juif libéral ces dernières années. Dire qu'il ne fait que prôner la violation des règles de la torah est d'une fausseté logique qui heurterait n'importe quel sage du talmud, et ne fait qu'invalider et décrédibiliser toute votre argumentation. J'ai aussi été amené à côtoyer Delphine Horvilleur plusieurs années, que vous évoquez à mots couverts, et que vous semblez dédaigner parce qu'elle a les cheveux au vent, et probablement aussi parce qu'elle ne porte pas le burkini à la piscine ! Or c'est une personne tout simplement remarquable à de multiples points de vue. Pas seulement par sa beauté, son éloquence et son humour (qui doivent rendre jalouses plus d'une mégère), mais par sa connaissance du judaïsme et surtout et avant tout par ce qui devrait être le phare de notre peuple : son éthique. Je ne suis pas spécialement féministe (mon expérience me prouve par exemple que beaucoup de femmes sont bien moins respectables que leurs époux), ce qui m'autorise d'autant plus à reconnaître qu'elle est au-dessus du lot de nos coreligionnaires, y compris le grand rabbin de France actuel, pourtant sympathique. Quant au judaïsme libéral, j'y ai trouvé une ouverture tout simplement remarquable, qui m'a incité à revenir à mes racines, probablement bien plus que le judaïsme "traditionaliste", digne de "la Verité si je mens" ne l'aurait fait. Pour ce qui est de dévier de la tradition orale, c'est en soi-même une absurdité, puisque la tradition orale consiste à réinterroger en permanence les sources du passé, les remettre en cause, les amender. C'est, disent les sages, la haine à l'égard de son coreligionnaire et le respect aveugle à la loi qui sont à l'origine de la destruction du second temple. Inutile donc pour l'instant de le reconstruire...

Dans cette discussion, qu'y a-t-il "de nouveau sous le soleil" ?

8 septembre 2019, 13h45, Anna Sarfati

Je suis juive qui aime La Synagogue, maison où des hommes et des femmes se rassemblent autour d'un texte commun tourné dès son origine vers Le Moderne -par l'usage abondant du futur envisagé à partir du présent d'énonciation du texte, -l'observation précise des effets de la nourriture sur l'homme, -les moyens d'éviter les maladies, -la création d'un des premiers codes de morale, juridiction, observation du droit des hommes, femmes, esclaves affranchis ou non, bêtes, et leur descendance ET L ENTRAINEMENT PHILOSOPHIQUE A LA QUESTION. Avec le consistoire actuel, son président, son grand Rabbin de France, je circule librement dans les différentes synagogues : j'apprécie que le Président et le grand Rabbin circulent dans TOUTES les synagogues ; ne construisent pas leur propos, leurs devarim sur le dos de qui que ce soit et font preuve de l'humilité qui doit être leur qualité première : ce n est pas le cas des 2 intervenants du plateau ni de la rabbine, dont je lis et écoute les interventions ; j'apprécie de plus en plus la place qui est donnée à la femme dans les synagogues consistoriales, orthodoxes ou habad ; je ne comprends pas quelle elle est dans les synagogues qui se disent libérales, ni l'adjectif "libéral"dont l'occurence se retrouve aussi bien pour la finance que pour la médecine ou autre métier"libéral" ; j apprécie ceux qui m invitent à revenir prier, méditer, dans la simha et qui me laissent mon libre arbitre : point fondamental dans le Judaisme ; les 2 intervenants et la rabbine ne me le laissent pas. Par contre, je regarde quel est le lieu qui fait l effort d'une étude GRATUITE de l'Hébreu, afin de permettre l'accès au texte : il n y en a qu'1 sur Paris : Chasseloup Loubat. Dans tous les lieux, il y a méditation sur un point ou passage de la paracha ; j observe que de nombreux passages de paracha ne font JAMAIS l'objet d une étude ou explication : les intervenants veulent-ils les oublier ? Enfin, j'observe dans de nombreux lieux, des chétiens qui tiennent à relire le texte d'origine en hébreu : j en suis touchée ; et moi-même, je relis Flavius Josèphe, qui ns a écrit en grec, puisqu'il lui était interdit de le faire en Hébreu, qu à son époque, il y avait donc déjà 3 groupements avec 3 discours et qu'il est apparu un 4 ème, qui avait certainement ses raisons mais qui a failli coûter la vie du peuple Juif, pendant 17 siècles car les gens qui s'en sont emparés se sont acharnés à effacer la création fondamentale de ce peuple : ils parlent d'"Ancien''testament opposé au "Nouveau". Autrement dit "Qu'y a t-il de nouveau sous le soleil ? " Encore une chose, le consistoire a créé une cérémonie des mariés de l'année, à la Victoire : MERVEILLEUX ; peut-elle exister dans toutes les synagogues et pour tous ceux qui en ont fait partie, qu ils se soient mariés ou non, de manière juive. Ayons la mémoire des fidèles.

Et les autorités du pays ?

12 septembre 2019, 09h11, Don Aldusan

Que cela plaise ou non, les autorités françaises ont toujours évité que les religions aient en France plus d'un représentant. Si nous déclarons 2 Grands Rabbins, auquel des 2 s'adressera le Ministre de l'Intérieur ? Lequel aura préséance ? Qui règlera nos conflits ? Pour moi ce serait une catastrophe communautaire.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Mutation du judaïsme libéral

    Redonner leur place aux mitsvot (12min)

  • Hillel et Chamaï à l'Elysée

    Combien d'interlocuteurs de l'Etat? (7min)

  • "Il y a deux Grands rabbins de France"

    Reconnecter le Consistoire à la cité (10min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 juillet 2019
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Jean-François Bensahel - Président de l'Union Libérale Israélite de France

Jean-François Bensahel est le président de l'Union Libérale Israélite de France (ULIF). En 2015, il signe avec Pierre d'Ornellas, un ouvrage sur la réconcialition entre juifs et chrétiens Juifs et chrétiens, frères à l'évidence. La paix des religions.

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

David Revcolevschi - administrateur du Consistoire de Paris

David Revcolevschi est administrateur du Consistoire de Paris.

Bibliographies des conférenciers

Jean-François Bensahel

Affronter le monde nouveau, (Odile Jacob, 2019)   Acheter

Pierre d'Ornellas, JF Bensahel

Juifs et chrétiens, frères à l'évidence , (Odile Jacob, 2015)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers