Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Les racines profondes de la judéophobie

La trace du Sinaï (15 min)

Ruben Honigmann - journaliste, David Saada - écrivain
  • La Tora pour lire l'actualité

    3000 ans de déclinaisons d'une haine (4min)

  • Attraction et répulsion

    Yitro et Amalek (6min)

  • Vers la fin de l'Histoire...

    Les limites de l'univers mondialisé (5min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est journaliste et directeur éditorial d'Akadem.

David Saada - écrivain

David Saada a été  Directeur général du Fond Social Juif Unifié jusqu'en 2010. Depuis cette date il se consacre à l'étude et à l'enseignement ainsi qu'à la rédaction de différents ouvrages d'exégèse biblique. (mise à jour en Janvier 2011)

Bibliographies des conférenciers

David Saada

La trace du Sinaï. Les racines profondes de la judéophobie, (Bookelis, 2019)   Acheter

Au cœur du verset, (InPress, 2015)   Acheter

Les moissons de lumière. Méditations sur les lectures hebdomadaires de la Torah, (Biblieurope , 2012)  

Le point intérieur: Méditations sur les lectures hebdomadaires de la Torah, (Albin Michel, 2008)   Acheter

Le pouvoir de bénir: Méditations sur les lectures hebdomadaires de la Torah, (Bibliophane - Daniel Radford, 2006)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaire ( 1 )

Une révélation de notre commune finitude.

18 juin 2019, 21h06, Nadia Lamm

Merci à David Saada pour cette analyse qui conjugue avec bonheur la sagesse juive - notamment historiosophique- - et psychanalyse. Il me semble que la raison de la relation ambivalente des nations à Israël c’est que celui-ci porte la révélation de l’inéluctable de la castration symbolique pour toute humanité qui se veut comme telle. Or les cultures autres que juive ont tout au contraire orienté l’attention et les désirs des hommes vers l’illusion d’omnipotence, via l’impérialisme politique et religieux, via l’opulence dont on écrase ses rivaux. Or voici que la finitude se rappelle à nous : une mondialisation sans justice économique et sociale, sans démocratie et sans écologie menace la survie de l’humanité, tout comme une arme nucléaire qui serait utilisée en mode offensif. Les vieux messages juifs de justice comme condition sine qua non de la survie et de la vie bonne comme du respect de la nature sont étonnamment rajeunis. Qui disait qu’en ce temps là dix hommes non-juifs saisiraient le manteau d’un juif en lui disant : « nous voulons aller avec toi »...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Les racines profondes de la judéophobie

La trace du Sinaï

11 juin 2019
(15 min)
Ruben Honigmann - journaliste
David Saada - écrivain
  • 1/3
    La Tora pour lire l'actualité
    (4min)

    3000 ans de déclinaisons d'une haine

  • 2/3
    Attraction et répulsion
    (6min)

    Yitro et Amalek

  • 3/3
    Vers la fin de l'Histoire...
    (5min)

    Les limites de l'univers mondialisé

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Citation
Amalek et les fils de Yitro
La haine voisine de l’amitié
Entre l’amitié et la haine envers les juifs la limite est parfois ténue. Ici, le roi Saül s’apprête à mener la guerre contre Amalek, ennemi héréditaire d’Israël et d... Lire la suite
n°2 - Citation
Vision Talmudique de l’Histoire
Trois fois 2000 ans
S’appuyant sur le verset des Psaumes (90, 4) pour qui un jour de Dieu vaut 1000 ans, le Talmud voit dans les six jours du commencement une allusion aux 6000 ans de l’Histoire d... Lire la suite
n°3 - Citation
Le mont Sinaï
A descente de la haine
Les rabbins s’interrogent sur le sens du mot Sinaï. Leur préoccupation n’est pas ici philologique mais éthique. En fait, à travers cette question s’en cache une plus fon... Lire la suite
Les Conférenciers
Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est journaliste et directeur éditorial d'Akadem.

Voir la bio complète
David Saada - écrivain
David Saada a été  Directeur général du Fond Social Juif Unifié jusqu'en 2010. Depuis cette . . . Voir la bio complète
Bibliographie sur le sujet
David Saada
La trace du Sinaï, Les racines profondes de la judéophobie, (, 2019)   Acheter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
Une révélation de notre commune finitude.
le 18/06/2019, 21:06
Merci à David Saada pour cette analyse qui conjugue avec bonheur la sagesse juive - notamment historiosophique- - et psychanalyse. Il me semble que la raison de la relation ambivalente des nations à Israël c’est que celui-ci porte la révélation de l’inéluctable de la castration symbolique pour toute humanité qui se veut comme telle. Or les cultures autres que juive ont tout au contraire orienté l’attention et les désirs des hommes vers l’illusion d’omnipotence, via l’impérialisme politique et religieux, via l’opulence dont on écrase ses rivaux. Or voici que la finitude se rappelle à nous : une mondialisation sans justice économique et sociale, sans démocratie et sans écologie menace la survie de l’humanité, tout comme une arme nucléaire qui serait utilisée en mode offensif. Les vieux messages juifs de justice comme condition sine qua non de la survie et de la vie bonne comme du respect de la nature sont étonnamment rajeunis. Qui disait qu’en ce temps là dix hommes non-juifs saisiraient le manteau d’un juif en lui disant : « nous voulons aller avec toi »...