Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Les orthodoxes et l'armée

La guerre de la conscription (16 min)

Denis Charbit - professeur de sciences politiques, Ruben Honigmann - journaliste
  • Aux origines de l'exemption

    Le deal Ben Gourion/'Hazon Ich (4min)

  • Une situation devenue intenable

    ...au sein même de l'orthodoxie (5min)

  • Tsahal, creuset d'intégration

    La peur de se dissoudre dans la société laïque (6min)

Les documents (2)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Denis Charbit - professeur de sciences politiques

Denis Charbit est spécialiste du sionisme, professeur de sciences politiques à la Faculté des Sciences humaines de l'Open University d’Israël (Raanana). Il est également titulaire d’un doctorat de l’Université de Tel Aviv. Ses champs de recherches recouvrent l'histoire intellectuelle de la France au XXème siècle ainsi que l'histoire des idées et l'histoire politique d'Israël, l'étude de la société et de la littérature israélienne. Il est l'auteur, entre autres, de l’anthologie Sionismes, textes fondamentaux (Albin Michel, 1998) , Qu’est-ce que le sionisme ? (Albin Michel, 2007) ou encore dernièrement:Israël ; idées reçues (Le Cavalier bleu, 2015). Proche des idées du mouvement “La paix maintenant”, il intervient régulièrement dans les médias français sur la situation au Proche-Orient.

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Denis Charbit

Israël ; idées reçues, (Le Cavalier bleu, 2015)   Acheter

Israël et ses paradoxes, (Le Cavalier Bleu, 2012)   Acheter

Les Sionismes au 20e siècle, (Les Presses de Sciences Po, 2009)   Acheter

Qu'est-ce que le sionisme ?, (Albin Michel, 2007)   Acheter | Emprunter

Enjeux d'histoire, jeux de mémoire: Les usages du passé juif, (Maisonneuve et Larose : Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, 2006)   Acheter | Emprunter

Avraham-B. Yehoshua, Israël, un examen moral, (Calmann-Lévy, Petite bibliothèque des idées, 2005)   Acheter | Emprunter

Les cultures des Juifs : une nouvelle histoire, (L’Eclat, 2005)   Acheter

Retour à Altneuland : la traversée des utopies sionistes, (L’Eclat, 2004)   Acheter | Emprunter

Mouvements: Le sionisme est-il mort ?, (La Découverte, 2004)   Acheter | Emprunter

Ecrivains d'Israël. La nouvelle génération, (Revue Europe, 1998)   Acheter | Emprunter

Sionismes : textes fondamentaux, (Albin Michel, 1998)   Acheter | Emprunter

Permanences et mutations dans la société israélienne, (Centre de recherches et d'études juives et hébraïques de Montpellier, 1996)   Acheter | Emprunter

Identités israéliennes : modernité et mémoire d'une nation, (Le Cerf, 1993)   Acheter | Emprunter

Denis Charbit (dir.)

Les Intellectuels français et Israël (1948-2008), (L'Eclat, 2009)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 6 )

Joie de voir Denis Charbit ce matin

30 mai 2019, 12h23, Francine Cicurel

Merci à Akadem de nous donner à voir et à entendre Denis Charbit toujours aussi clair, vivant et rigoureux dans ses exposés (et ses écrits).

Longue vie aux clichés si commodes

30 mai 2019, 15h53, Binyamin Tagger

Oui, bien sûr, M Cherbit parle « clair, vivant, et rigoureux ». Il est même affirmatif, comme tout ce qui est schématique. Et caricatural. Discrètement _ mais qui oserait l’y prendre sur Akadem ? _ diffamatoire. Approximatif, comme tant d’autres hélas, par choix idéologiques, et paresse idéologique ou morale. Quelques détails, juste pour l’exemple, sur un sujet qui mériterait tellement mieux : _la rencontre entre Ben Gourion et le Hazon Ich n’a pas eu lieu en 1947, mais le 20 octobre 1952, soit cinq ans après la signature du « Statu quo » avec le rav Lewin, permettant la signature par ce dernier de la charte d’independance de l’Etat d’Israel, et sa participation au premier gouvernement de Ben Gourion cromlech représentant de lAgoudath Israel. _ « dispensés » les élèves de yechiva, du service militaire ? Jamais ! Simplement bénéficiaires d’un sursis conditionnel. _ »bénéficiaires des services de l’Etat «  ? Bien sûr, comme le font légitimement tous les citoyens d’un État démocratique, dont ils partagent et participent à la vie sociale, économique, culturelle et politique et dont, faut-il le préciser, ils payent les impôts. Tout en acceptant, pour « prix » de leur étude en yechiva, de ne pas bénéficier de toutes sortes de droits et avantages réservés aux seuls libérés de leurs obligations militaires. _ Liberman se faisant la voix de ceux qui désirent mettre un terme à ce régime de faveur ? Allons donc, qui peut encore croire que ce serait sur ce sujet là que nous voilà contraints de retourner aux urnes ? Merci en bref à Akadem d’avoir permis à M Cherbit de recycler, sous couvert de clarté rigoureuse, les clichés et poncifs proprement antisemites qui polluent si gravement le discours d’une certaine sous-classe politique israélienne. À quand un vrai débat, honnête et rigoureux ?

Lieberman et le respect de la tradition juive

31 mai 2019, 17h02, Esther

Je me permets de rejoindre le 1er commentaire et rajoute qu’au moment de la loi de la fermeture des magasins pendant Shabbat, mR Lieberman en personne est venue protester avec eux contre cette future loi. Donc en effet je me joins à mR Tagger pour ne pas croire du tout que c’est la raison de notre retour aux urnes... Bien des pays, suivez mon regard, jubile et peut être sans être conspirationniste sont ils à l’origine de ce tourment inédit.

Lieberman être ou ne pas être

31 mai 2019, 17h05, Esther

D’accord avec le 1er commentaire. Quant à Lieberman, il s’est allié aux commerçants pour ouvrir Shabbat, est ce une manière respectueuse de la tradition ? Non il y’a autre chose qui le motive, et ce «  scrupule » dans le sens étymologique a été pour lui une aubaine ! Peut être aidé par d’autres pays ?

Étrange inégalité

7 juin 2019, 02h32, STANISLAS

En établissant un trait d’égalité entre les religieux et les non-religieux, dans la responsabilité de ce qui se passe, c'est une erreur. Ce que veulent les non-religieux, c’est un trait d’égalité entre tous les citoyens. Il ne s’agit en aucun cas de réduire la religion ou de l’expulser. Mais de faire en sorte que les religieux ne soient pas une sorte de noblesse qui profiterai d’avantages inouïs et indus aux détriments des autres citoyens. Si tous les israéliens revendiquaient le même droit que les religieux (pas de services militaires, études à la place du travail et moins d’impôts) Il n’y a plus d’Israël. Ils prétendent que leurs prières et leurs supplications envers Dieu suffisent à défendre le pays. Ils ont donc décidé, seuls comme des grands, qu’eux les religieux défendraient le pays avec leur prière et que les autres, accessoirement, avec leur peau.

Merci...

7 juin 2019, 16h45, Danièle

... à Akadem d’avoir reçu Denis Charbit pour cet exposé clair, honnête et rigoureux. J’attends avec impatience sa prochaine intervention quel qu’en soit le thème !... Encore une fois : merci Monsieur !

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

La guerre de la conscription

16 min

Denis Charbit - professeur de sciences politiques, Ruben Honigmann - journaliste

Commentaires ( 6 )

Joie de voir Denis Charbit ce matin

30 mai 2019, 12h23, Francine Cicurel

Merci à Akadem de nous donner à voir et à entendre Denis Charbit toujours aussi clair, vivant et rigoureux dans ses exposés (et ses écrits).

Longue vie aux clichés si commodes

30 mai 2019, 15h53, Binyamin Tagger

Oui, bien sûr, M Cherbit parle « clair, vivant, et rigoureux ». Il est même affirmatif, comme tout ce qui est schématique. Et caricatural. Discrètement _ mais qui oserait l’y prendre sur Akadem ? _ diffamatoire. Approximatif, comme tant d’autres hélas, par choix idéologiques, et paresse idéologique ou morale. Quelques détails, juste pour l’exemple, sur un sujet qui mériterait tellement mieux : _la rencontre entre Ben Gourion et le Hazon Ich n’a pas eu lieu en 1947, mais le 20 octobre 1952, soit cinq ans après la signature du « Statu quo » avec le rav Lewin, permettant la signature par ce dernier de la charte d’independance de l’Etat d’Israel, et sa participation au premier gouvernement de Ben Gourion cromlech représentant de lAgoudath Israel. _ « dispensés » les élèves de yechiva, du service militaire ? Jamais ! Simplement bénéficiaires d’un sursis conditionnel. _ »bénéficiaires des services de l’Etat «  ? Bien sûr, comme le font légitimement tous les citoyens d’un État démocratique, dont ils partagent et participent à la vie sociale, économique, culturelle et politique et dont, faut-il le préciser, ils payent les impôts. Tout en acceptant, pour « prix » de leur étude en yechiva, de ne pas bénéficier de toutes sortes de droits et avantages réservés aux seuls libérés de leurs obligations militaires. _ Liberman se faisant la voix de ceux qui désirent mettre un terme à ce régime de faveur ? Allons donc, qui peut encore croire que ce serait sur ce sujet là que nous voilà contraints de retourner aux urnes ? Merci en bref à Akadem d’avoir permis à M Cherbit de recycler, sous couvert de clarté rigoureuse, les clichés et poncifs proprement antisemites qui polluent si gravement le discours d’une certaine sous-classe politique israélienne. À quand un vrai débat, honnête et rigoureux ?

Lieberman et le respect de la tradition juive

31 mai 2019, 17h02, Esther

Je me permets de rejoindre le 1er commentaire et rajoute qu’au moment de la loi de la fermeture des magasins pendant Shabbat, mR Lieberman en personne est venue protester avec eux contre cette future loi. Donc en effet je me joins à mR Tagger pour ne pas croire du tout que c’est la raison de notre retour aux urnes... Bien des pays, suivez mon regard, jubile et peut être sans être conspirationniste sont ils à l’origine de ce tourment inédit.

Lieberman être ou ne pas être

31 mai 2019, 17h05, Esther

D’accord avec le 1er commentaire. Quant à Lieberman, il s’est allié aux commerçants pour ouvrir Shabbat, est ce une manière respectueuse de la tradition ? Non il y’a autre chose qui le motive, et ce «  scrupule » dans le sens étymologique a été pour lui une aubaine ! Peut être aidé par d’autres pays ?

Étrange inégalité

7 juin 2019, 02h32, STANISLAS

En établissant un trait d’égalité entre les religieux et les non-religieux, dans la responsabilité de ce qui se passe, c'est une erreur. Ce que veulent les non-religieux, c’est un trait d’égalité entre tous les citoyens. Il ne s’agit en aucun cas de réduire la religion ou de l’expulser. Mais de faire en sorte que les religieux ne soient pas une sorte de noblesse qui profiterai d’avantages inouïs et indus aux détriments des autres citoyens. Si tous les israéliens revendiquaient le même droit que les religieux (pas de services militaires, études à la place du travail et moins d’impôts) Il n’y a plus d’Israël. Ils prétendent que leurs prières et leurs supplications envers Dieu suffisent à défendre le pays. Ils ont donc décidé, seuls comme des grands, qu’eux les religieux défendraient le pays avec leur prière et que les autres, accessoirement, avec leur peau.

Merci...

7 juin 2019, 16h45, Danièle

... à Akadem d’avoir reçu Denis Charbit pour cet exposé clair, honnête et rigoureux. J’attends avec impatience sa prochaine intervention quel qu’en soit le thème !... Encore une fois : merci Monsieur !

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Aux origines de l'exemption

    Le deal Ben Gourion/'Hazon Ich (4min)

  • Une situation devenue intenable

    ...au sein même de l'orthodoxie (5min)

  • Tsahal, creuset d'intégration

    La peur de se dissoudre dans la société laïque (6min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Denis Charbit - professeur de sciences politiques

Denis Charbit est spécialiste du sionisme, professeur de sciences politiques à la Faculté des Sciences humaines de l'Open University d’Israël (Raanana). Il est également titulaire d’un doctorat de l’Université de Tel Aviv. Ses champs de recherches recouvrent l'histoire intellectuelle de la France au XXème siècle ainsi que l'histoire des idées et l'histoire politique d'Israël, l'étude de la société et de la littérature israélienne. Il est l'auteur, entre autres, de l’anthologie Sionismes, textes fondamentaux (Albin Michel, 1998) , Qu’est-ce que le sionisme ? (Albin Michel, 2007) ou encore dernièrement:Israël ; idées reçues (Le Cavalier bleu, 2015). Proche des idées du mouvement “La paix maintenant”, il intervient régulièrement dans les médias français sur la situation au Proche-Orient.

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Denis Charbit

Israël ; idées reçues, (Le Cavalier bleu, 2015)   Acheter

Israël et ses paradoxes, (Le Cavalier Bleu, 2012)   Acheter

Les Sionismes au 20e siècle, (Les Presses de Sciences Po, 2009)   Acheter

Qu'est-ce que le sionisme ?, (Albin Michel, 2007)   Acheter | Emprunter

Enjeux d'histoire, jeux de mémoire: Les usages du passé juif, (Maisonneuve et Larose : Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, 2006)   Acheter | Emprunter

Avraham-B. Yehoshua, Israël, un examen moral, (Calmann-Lévy, Petite bibliothèque des idées, 2005)   Acheter | Emprunter

Les cultures des Juifs : une nouvelle histoire, (L’Eclat, 2005)   Acheter

Retour à Altneuland : la traversée des utopies sionistes, (L’Eclat, 2004)   Acheter | Emprunter

Mouvements: Le sionisme est-il mort ?, (La Découverte, 2004)   Acheter | Emprunter

Ecrivains d'Israël. La nouvelle génération, (Revue Europe, 1998)   Acheter | Emprunter

Sionismes : textes fondamentaux, (Albin Michel, 1998)   Acheter | Emprunter

Permanences et mutations dans la société israélienne, (Centre de recherches et d'études juives et hébraïques de Montpellier, 1996)   Acheter | Emprunter

Identités israéliennes : modernité et mémoire d'une nation, (Le Cerf, 1993)   Acheter | Emprunter

Denis Charbit (dir.)

Les Intellectuels français et Israël (1948-2008), (L'Eclat, 2009)   Acheter | Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers