Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

50e anniversaire du Beth 'Habad

Comment la France est devenue Loubavitch (29 min)

Ruben Honigmann - journaliste, Haïm Nisenbaum - rabbin, porte-parole du Bet Loubavitch en France
  • Le Rabbi à Paris

    De Berlin à la Sorbonne (7min)

  • Le succès auprès des séfarades

    La chaleur et la mystique retrouvée (7min)

  • Une France Loubavitch

    "Vous avez mis les téfilines?" (9min)

  • Le Rabbi était-il le messie?

    Une présence spirituelle (6min)

Les documents (5)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Haïm Nisenbaum - rabbin, porte-parole du Bet Loubavitch en France

Né en 1952, Haim Nissenbaum est Vice Président du Consistoire et Porte parole du Beth Loubavitch. Il est responsable des émissions religieuses sur Radio J à Paris et membre de son conseil d'administration. Il est par ailleurs docteur en droit et diplômé de sciences politiques. Il exerce des fonctions de haut-fonctionnaire.  Haïm Nissenbaum a publié plusieurs ouvrages sur la mystique juive et le hassidisme, dont Qu'est-ce que le hassidisme ?  (MAJ 2014)

Bibliographies des conférenciers

Haïm Nissenbaum

Histoires d'outre-monde: Récits hassidiques, (Terra nostra, 2009)   Acheter

Les chemins de la loi, (Laurens., 1998)   Acheter

Qu'est-ce que le hassidisme?, (Seuil, 1997)   Acheter

Texture hébraïque: clefs pour la métaphysique juive , d'après les leçons de Rav Yoel Kahn ;, (Boulogne : Aire libre, Ca. ), 1990)   Emprunter

Histoires d'un monde éternel: les Hassidim racontent, (Boulogne : L'Air Libre, 1989)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 octobre 2018
Commentaires ( 7 )

Sabbataï Tsvi ashkénaze ? ?

12 novembre 2018, 19h39, Kao

Très intéressant, mais je ne comprends pas que vous n'ayez pas relevé une énormité dans un des arguments de Haïm Nissenbaum à savoir que le monde sépharade n'a pas connu l'hérésie de Sabbatai Tsvi. Bien au contraire, Sabbatai Tsvi est un produit du monde sépharade et c'est là qu'il s'est développé (et pas du tout dans le monde ashkénaze). Il suffit de se référer au document explicatif d'Akadem pour le vérifier.

Talmud ou Kabbale ?

15 novembre 2018, 18h39, Étonné

Merci pour cet interview. Une remarque : Le Rabbin Nisenbaum a cité le Talmud comme source de la phrase radicale « Qu’est-ce que la face de Dieu ? C’est Rabbi Chimon bar Yo’hai ». À ma connaissance cette phrase n’apparaît nulle part dans le Talmud. En revanche, elle apparaît dans le Zohar (ח״ב לח, א). Plus qu’une erreur technique je crois cette méprise révélatrice. Le Rabbin Nisenbaum n’assume pas l’existence d’une école talmudiste qui serait en désaccord idéologique avec la pensée kabbalistique. À ma connaissance, nombres d’écoles talmudistes/hala’histes refusent entièrement les notion de sainteté, du sacré et des saints telles qu’elles sont pensées par la kabbale, soit elles les pensent purement théoriques/théologiques.

Concurrence

15 novembre 2018, 19h39, Maxime

Il est bien dommage que dans des banlieues où il existe une communauté établie avec une très belle Synagogue, on installe à grands frais un centre Loubavitch qui concurrence la communauté existante tant par la fréquentation faible pour les deux que par les moyens financiers exsangues pour les deux ! C’est le cas de Saint Germain en Laye où les deux communautés ont du mal à réunir Minyane Samedi. Cela devrait faire reflechir.

France "loubavitch" ?

22 novembre 2018, 08h15, Claude Hoenel

Non, la France n'est pas devenue Loubavitch, il y a des Loubavitch en France, ce qui n'est pas pareil. Ceci n'enlève rien à leur action.

Réponse à Maxime

6 février 2019, 19h26, Yéhouda

Bonjour Maxime, Je suis moi même membre de la communauté de Saint Germain en Laye, et je fréquente depuis quelques années le Beth Habad, ou le Rabin Mendel Sebag est très actif pour faire vivre le judaisme dans notre ville. Hélas dans la synagogue existante, la halakha n'est plus respectée et elle accueille aujourd'hui les Masorti, qui est un mouvement libéral. Nous ne pouvons donc pas, dans ce cas présent, parler de concurrence. Car aujourd'hui la seule synagogue qui respecte la halakha est Loubavitch. Et B'H nous avons un minyane chaque samedi matin et à toutes les fêtes.

Loubavitch

26 février 2019, 20h55, Ichaï

Il est indéniable que les Beth Habad ont créé une réelle scission au sein de nos communautés. Ils font en sorte de déshabiller une communauté existante pour s'habiller eux-mêmes. Beaucoup d'exemples pourraient être cités... Concernant Saint-Germain-en Laye, cette communauté se portait très bien et respectait parfaite la Halakha avant la venue du Beth Habad. Des propos non justifiés ont été comportés pour dénigrer cette communauté et ramener certains fidèles vers soi. Aujourd'hui le résultat est là, cette communauté est obligée de se tourner vers les Massorti pour pouvoir vivre. Sans l'arrivée du Beht Habad, cette communauté serait aujourd'hui, encore, fidèle aux valeurs de la Halakha et prospère.

Haine gratuite

27 août 2019, 17h42, Dovico

Voila plus de 50 ans que habad prospere. Aussi bien en banlieue qu'à Paris. Depuis je me suis éloigné de toute forme de croyance. Et je suis choqué par la naïveté de ceux qui pense que le rabbi etait un prophète ou une sorte de messie. Merci à habad de m'avoir ouvert les yeux sur ce piege du siècle.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Comment la France est devenue Loubavitch

29 min

Ruben Honigmann - journaliste, Haïm Nisenbaum - rabbin, porte-parole du Bet Loubavitch en France

Commentaires ( 7 )

Sabbataï Tsvi ashkénaze ? ?

12 novembre 2018, 19h39, Kao

Très intéressant, mais je ne comprends pas que vous n'ayez pas relevé une énormité dans un des arguments de Haïm Nissenbaum à savoir que le monde sépharade n'a pas connu l'hérésie de Sabbatai Tsvi. Bien au contraire, Sabbatai Tsvi est un produit du monde sépharade et c'est là qu'il s'est développé (et pas du tout dans le monde ashkénaze). Il suffit de se référer au document explicatif d'Akadem pour le vérifier.

Talmud ou Kabbale ?

15 novembre 2018, 18h39, Étonné

Merci pour cet interview. Une remarque : Le Rabbin Nisenbaum a cité le Talmud comme source de la phrase radicale « Qu’est-ce que la face de Dieu ? C’est Rabbi Chimon bar Yo’hai ». À ma connaissance cette phrase n’apparaît nulle part dans le Talmud. En revanche, elle apparaît dans le Zohar (ח״ב לח, א). Plus qu’une erreur technique je crois cette méprise révélatrice. Le Rabbin Nisenbaum n’assume pas l’existence d’une école talmudiste qui serait en désaccord idéologique avec la pensée kabbalistique. À ma connaissance, nombres d’écoles talmudistes/hala’histes refusent entièrement les notion de sainteté, du sacré et des saints telles qu’elles sont pensées par la kabbale, soit elles les pensent purement théoriques/théologiques.

Concurrence

15 novembre 2018, 19h39, Maxime

Il est bien dommage que dans des banlieues où il existe une communauté établie avec une très belle Synagogue, on installe à grands frais un centre Loubavitch qui concurrence la communauté existante tant par la fréquentation faible pour les deux que par les moyens financiers exsangues pour les deux ! C’est le cas de Saint Germain en Laye où les deux communautés ont du mal à réunir Minyane Samedi. Cela devrait faire reflechir.

France "loubavitch" ?

22 novembre 2018, 08h15, Claude Hoenel

Non, la France n'est pas devenue Loubavitch, il y a des Loubavitch en France, ce qui n'est pas pareil. Ceci n'enlève rien à leur action.

Réponse à Maxime

6 février 2019, 19h26, Yéhouda

Bonjour Maxime, Je suis moi même membre de la communauté de Saint Germain en Laye, et je fréquente depuis quelques années le Beth Habad, ou le Rabin Mendel Sebag est très actif pour faire vivre le judaisme dans notre ville. Hélas dans la synagogue existante, la halakha n'est plus respectée et elle accueille aujourd'hui les Masorti, qui est un mouvement libéral. Nous ne pouvons donc pas, dans ce cas présent, parler de concurrence. Car aujourd'hui la seule synagogue qui respecte la halakha est Loubavitch. Et B'H nous avons un minyane chaque samedi matin et à toutes les fêtes.

Loubavitch

26 février 2019, 20h55, Ichaï

Il est indéniable que les Beth Habad ont créé une réelle scission au sein de nos communautés. Ils font en sorte de déshabiller une communauté existante pour s'habiller eux-mêmes. Beaucoup d'exemples pourraient être cités... Concernant Saint-Germain-en Laye, cette communauté se portait très bien et respectait parfaite la Halakha avant la venue du Beth Habad. Des propos non justifiés ont été comportés pour dénigrer cette communauté et ramener certains fidèles vers soi. Aujourd'hui le résultat est là, cette communauté est obligée de se tourner vers les Massorti pour pouvoir vivre. Sans l'arrivée du Beht Habad, cette communauté serait aujourd'hui, encore, fidèle aux valeurs de la Halakha et prospère.

Haine gratuite

27 août 2019, 17h42, Dovico

Voila plus de 50 ans que habad prospere. Aussi bien en banlieue qu'à Paris. Depuis je me suis éloigné de toute forme de croyance. Et je suis choqué par la naïveté de ceux qui pense que le rabbi etait un prophète ou une sorte de messie. Merci à habad de m'avoir ouvert les yeux sur ce piege du siècle.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le Rabbi à Paris

    De Berlin à la Sorbonne (7min)

  • Le succès auprès des séfarades

    La chaleur et la mystique retrouvée (7min)

  • Une France Loubavitch

    "Vous avez mis les téfilines?" (9min)

  • Le Rabbi était-il le messie?

    Une présence spirituelle (6min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 15 octobre 2018
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Haïm Nisenbaum - rabbin, porte-parole du Bet Loubavitch en France

Né en 1952, Haim Nissenbaum est Vice Président du Consistoire et Porte parole du Beth Loubavitch. Il est responsable des émissions religieuses sur Radio J à Paris et membre de son conseil d'administration. Il est par ailleurs docteur en droit et diplômé de sciences politiques. Il exerce des fonctions de haut-fonctionnaire.  Haïm Nissenbaum a publié plusieurs ouvrages sur la mystique juive et le hassidisme, dont Qu'est-ce que le hassidisme ?  (MAJ 2014)

Bibliographies des conférenciers

Haïm Nissenbaum

Histoires d'outre-monde: Récits hassidiques, (Terra nostra, 2009)   Acheter

Les chemins de la loi, (Laurens., 1998)   Acheter

Qu'est-ce que le hassidisme?, (Seuil, 1997)   Acheter

Texture hébraïque: clefs pour la métaphysique juive , d'après les leçons de Rav Yoel Kahn ;, (Boulogne : Aire libre, Ca. ), 1990)   Emprunter

Histoires d'un monde éternel: les Hassidim racontent, (Boulogne : L'Air Libre, 1989)   Emprunter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers