Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Populismes

Brésil: ces juif qui votent Bolsonaro (15 min)

Ruben Honigmann - journaliste, Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal
  • Bolsonaro, candidat évangéliste

    baptisé en...Israël (7min)

  • De Durban à Porto Allegre

    "Viva la intifada global!" (4min)

  • Le rejet de la Gauche

    Les affinités iraniennes de Lula (5min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est directeur éditorial d'Akadem.

Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

Shimon Samuels est président du Centre Simon Wiesenthal. (Mise à jour: novembre 2008)

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 22 octobre 2018
Commentaires ( 11 )

Dictature

25 octobre 2018, 11h10, Daniel

Qui peut s’arroger le droit d’écrire et/ou de dire que M. Bolsonaro est un dictateur ? Ceux qui ont la facilité de juger un tel, un autre de "dictateur", finalement le sont eux-mêmes.

Pas d'accord avec ce commentaire qui défend ce monstre

25 octobre 2018, 14h21, Delia

Êtes vous vraiment au courant de la situation ? Ou bien êtes vous un de ses partisans complètement persuadé d'être sauvé par lui, agrippé à des intérêts de type colonial sans même voir plus loin que le bout de votre nez ? Je pense que Bolsonaro parlé avec les mêmes mots qu'Hitler Son projet est de faire un coup d'État si il n'est pas élu Il refuse tout débat et se contente d'asséner des contre-vérités ! Son langage est d'une violence extrême ! Avez-vous entendu comment il s'adresse aux femmes ? Je ne comprends pas comment on peut être juif et voter pour lui !

Etiquettes

25 octobre 2018, 14h57, Aaron Israël

Un pas supplementaire de la presse politiquement correcte pour delégitimer les amis d'Israël et reprendre sans preuves le discours de la gauche et sa tendance islamiste. Les intervenants de ce site doivent savoir que tous les juifs ne sont pas d'accord pour se suicider au nom des etiquettes de gauche.

Amis d'Israël ? ?

25 octobre 2018, 18h14, Delia

Pensez-vous vraiment que Bolsonaro soit ami d'Israël ! Méfiez-vous des faux amis ! Je ne pense pas que voter Haddad soit synonyme d'un suicide ! Ele não.

Les balconiens ! !

26 octobre 2018, 01h04, Alain

Perchés sur leur balcon parisien, avec Le Figaro á la main, ils pensent connaître la situation économique et sociale du Bresil! Et en plus, ils se donnent le droit de juger les brésiliens qui ont soufferts 13 ans de dictature socialiste de lula et sa gangue! Pathétique ! Occupez vous de vos balcons !

Équilibre

27 octobre 2018, 07h12, Sonia

Je ne comprends pas les commentaires Il est évoqué la situation ; il n y a pas de prise position On voit surtout qu’une fois de plus, les juifs sont pris entre le marteau et l’enclume dès qu’il y a ce type de mouvements populistes Difficile liberté, difficiles démocraties actuellement dans ce monde.

République positiviste

28 octobre 2018, 09h58, Cyprien

Le Brésil est la seule république positiviste au monde, influencée par A Comte ("Ordem et Progress") C'est d'autant plus étonnant que ce pays tombe dans l'extrémisme, vision contraire à la philosophie positiviste.

Une information du terrain

28 octobre 2018, 21h28, Ramir Almeida

Bonjour aux commentaires pro-Bolsonaro. En tant que Brésilien ayant vécu 10 ans à Rio et autres 16 ans ailleurs au Brésil, et d'avoir suivi le parcours politique de Jair Messias Bolsonaro je me permets de vous apporter des informations. Cet ex capitaine de l'armée de terre, (arrêté et ensuite renvoyé de cette dernière après avoir planifié un attentat contre l'armée de terre pour faire pression dans le seul but de demander une augmentation de salaire), en 28 ans de carrière politique n'a rien produit autre deux projets de loi mineurs. Il réclame un État minimal (dans le modèle qu'il imagine des États-Unis, tout en reconnaissant ne rien comprendre à l’Économie) après avoir vécu toute sa vie aux frais des contribuables (militaire-terroriste, puis conseiller municipal, député d'Etat puis Fédéral), ainsi que tous ses enfants hommes, devenus politiques - aussi stériles que le père au niveau production. Sur la dictature Ce candidat à la présidentielle Brésilienne a fait à plusieurs reprises l’éloge de Carlos Alberto Brilhante Ustra, ancien colonel de l'armée de terre Brésilienne responsable de milliers de faits de torture et meurtre pendant les années de la très sanglante et répressive dictature militaire Brésilienne. Plusieurs victimes de ses agissements en tant que cadre de l'armée à l'époque sont portés disparus. Il est bien de rappeler que la plupart de ces personnes étaient des simples opposants ou militants anti-dictature. En s'adressant aux familiers de personnes disparues pendant cette période, Bolsonaro a dit "quem gosta de osso é cachorro" ("c'est les chiens qui aiment les os") pour se moquer des recherches d'ossements par les experts de la police judiciaire. Plusieurs exemples publics, enregistrés et clairement identifiables de ses propos totalitaires sont à trouver sur internet dans les 28 de sa carrière de scandales. "Il faut bannir ces bons à rien Rouges du Brésil" (en s'attaquant à l'opposition de gauche) ou bien "les militants n'auront plus jamais la parole dans ce pays". Ca date de cette année et c'est en ligne pour quiconque veuille le confirmer. En somme : Se réjouir du meurtre et de l'écrasement des oppositions, mettre en avant les agissements d'un criminel, se moquer du droit au deuil des familles... Entre autres. Lier Bolsonaro à un profil de futur dictateur est comme conclure que 1+1 ça fait 2. Israël Très habillement, avec les bons conseils de Steve Bannon, certainement, Jair Bolsonaro a déclaré en pompe et circonstance un soutien inconditionnel à Israël et a exprimé le souhait de transférer le Consulat Brésilien à Jérusalem, pour suivre la mouvance initiée par Donald Trump. L'impact d'un positionnement sur Israël dans son discours, n'a autre utilité qu'affirmer une identité de droite conservatrice (le principal de ses lobbyistes sont issus des églises protestantes néo-pentecôtistes Brésiliennes qui sont très fascinées par Israël). Le Brésil n'est pas concerné par des menaces terroristes islamistes comme les États-Unis ou la France. Son soutien à Israël ne lui coute strictement rien, ne lui engage à rien mais il réaffirme sa place dans la nouvelle diplomatie des ultra-nationalistes. Je ne crois pas à la sincérité de ses propos, mais à une simple stratégie de communication bien orchestrée. Juste pour rappel Les premier groupes de lobbying pro-Bolsonaro d'avant ses vocations présidentielles sont des groupes néo-nazis, royalistes (oui, ça existe au Brésil) et de droite extrême. Si des Juifs courbent l'échine face à quelqu'un avec ce genre de fréquentations, c'est le monde à l'envers. Si vous voulez plus de détails, c'est avec plaisir ! Je suis sur Facebook.

Je suis choquée !

30 octobre 2018, 15h54, Leandri Mr

En tant que chrétienne évangélique, je suis choquée par la prière d'un pasteur qui bénit un homme qui appelle à la torture, sexiste et raciste ! C'est vraiment le message du juif Jésus, son enseignement ? Avec un tel esprit de haine, vous pensez vraiment qu'il est un ami d’Israël ? Il s'en servira comme il se sert des chrétiens. Que Dieu aide nos amis juifs à avoir du discernement, en cherchant le secours de Dieu et non celui des hommes hypocrites.

Choisissez vos interlocuteurs

15 novembre 2018, 08h57, jean-yves Carfantan jyc@agrobrasconsult.com.br

Bonjour, Franco Brésilien, très lié à la communauté de Sao Paulo, je suis surpris que vous ayez choisie cette personnalité pour évoquer le sujet. Il y a des personnalités de la communauté parfaitement francophones et qui connaissent bien mieux que cet intervenant l'histoire du pays, de l'influence du judaisme dans la construction du Brésil et la nature des débats politiques actuels. Cet intervenant paraît éloigné des réalités. Malheureusement, une grande partie de la littérature brésilienne sur le judaisme local n'est pas traduite en français... A votre disposition si vous souhatez aller plus loin sur ces sujets.

Choisissez vos interlocuteurs

29 août 2019, 07h36, Esthero

Commencez par dire, les juifs du Brésil sont ashkénazes, revient à effacer la riche histoire des juifs du Brésil et de la création de la ville juive qu’est récif, il aurait mieux valu un historien à côté de ce mR, .

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Brésil: ces juif qui votent Bolsonaro

15 min

Ruben Honigmann - journaliste, Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

Commentaires ( 11 )

Dictature

25 octobre 2018, 11h10, Daniel

Qui peut s’arroger le droit d’écrire et/ou de dire que M. Bolsonaro est un dictateur ? Ceux qui ont la facilité de juger un tel, un autre de "dictateur", finalement le sont eux-mêmes.

Pas d'accord avec ce commentaire qui défend ce monstre

25 octobre 2018, 14h21, Delia

Êtes vous vraiment au courant de la situation ? Ou bien êtes vous un de ses partisans complètement persuadé d'être sauvé par lui, agrippé à des intérêts de type colonial sans même voir plus loin que le bout de votre nez ? Je pense que Bolsonaro parlé avec les mêmes mots qu'Hitler Son projet est de faire un coup d'État si il n'est pas élu Il refuse tout débat et se contente d'asséner des contre-vérités ! Son langage est d'une violence extrême ! Avez-vous entendu comment il s'adresse aux femmes ? Je ne comprends pas comment on peut être juif et voter pour lui !

Etiquettes

25 octobre 2018, 14h57, Aaron Israël

Un pas supplementaire de la presse politiquement correcte pour delégitimer les amis d'Israël et reprendre sans preuves le discours de la gauche et sa tendance islamiste. Les intervenants de ce site doivent savoir que tous les juifs ne sont pas d'accord pour se suicider au nom des etiquettes de gauche.

Amis d'Israël ? ?

25 octobre 2018, 18h14, Delia

Pensez-vous vraiment que Bolsonaro soit ami d'Israël ! Méfiez-vous des faux amis ! Je ne pense pas que voter Haddad soit synonyme d'un suicide ! Ele não.

Les balconiens ! !

26 octobre 2018, 01h04, Alain

Perchés sur leur balcon parisien, avec Le Figaro á la main, ils pensent connaître la situation économique et sociale du Bresil! Et en plus, ils se donnent le droit de juger les brésiliens qui ont soufferts 13 ans de dictature socialiste de lula et sa gangue! Pathétique ! Occupez vous de vos balcons !

Équilibre

27 octobre 2018, 07h12, Sonia

Je ne comprends pas les commentaires Il est évoqué la situation ; il n y a pas de prise position On voit surtout qu’une fois de plus, les juifs sont pris entre le marteau et l’enclume dès qu’il y a ce type de mouvements populistes Difficile liberté, difficiles démocraties actuellement dans ce monde.

République positiviste

28 octobre 2018, 09h58, Cyprien

Le Brésil est la seule république positiviste au monde, influencée par A Comte ("Ordem et Progress") C'est d'autant plus étonnant que ce pays tombe dans l'extrémisme, vision contraire à la philosophie positiviste.

Une information du terrain

28 octobre 2018, 21h28, Ramir Almeida

Bonjour aux commentaires pro-Bolsonaro. En tant que Brésilien ayant vécu 10 ans à Rio et autres 16 ans ailleurs au Brésil, et d'avoir suivi le parcours politique de Jair Messias Bolsonaro je me permets de vous apporter des informations. Cet ex capitaine de l'armée de terre, (arrêté et ensuite renvoyé de cette dernière après avoir planifié un attentat contre l'armée de terre pour faire pression dans le seul but de demander une augmentation de salaire), en 28 ans de carrière politique n'a rien produit autre deux projets de loi mineurs. Il réclame un État minimal (dans le modèle qu'il imagine des États-Unis, tout en reconnaissant ne rien comprendre à l’Économie) après avoir vécu toute sa vie aux frais des contribuables (militaire-terroriste, puis conseiller municipal, député d'Etat puis Fédéral), ainsi que tous ses enfants hommes, devenus politiques - aussi stériles que le père au niveau production. Sur la dictature Ce candidat à la présidentielle Brésilienne a fait à plusieurs reprises l’éloge de Carlos Alberto Brilhante Ustra, ancien colonel de l'armée de terre Brésilienne responsable de milliers de faits de torture et meurtre pendant les années de la très sanglante et répressive dictature militaire Brésilienne. Plusieurs victimes de ses agissements en tant que cadre de l'armée à l'époque sont portés disparus. Il est bien de rappeler que la plupart de ces personnes étaient des simples opposants ou militants anti-dictature. En s'adressant aux familiers de personnes disparues pendant cette période, Bolsonaro a dit "quem gosta de osso é cachorro" ("c'est les chiens qui aiment les os") pour se moquer des recherches d'ossements par les experts de la police judiciaire. Plusieurs exemples publics, enregistrés et clairement identifiables de ses propos totalitaires sont à trouver sur internet dans les 28 de sa carrière de scandales. "Il faut bannir ces bons à rien Rouges du Brésil" (en s'attaquant à l'opposition de gauche) ou bien "les militants n'auront plus jamais la parole dans ce pays". Ca date de cette année et c'est en ligne pour quiconque veuille le confirmer. En somme : Se réjouir du meurtre et de l'écrasement des oppositions, mettre en avant les agissements d'un criminel, se moquer du droit au deuil des familles... Entre autres. Lier Bolsonaro à un profil de futur dictateur est comme conclure que 1+1 ça fait 2. Israël Très habillement, avec les bons conseils de Steve Bannon, certainement, Jair Bolsonaro a déclaré en pompe et circonstance un soutien inconditionnel à Israël et a exprimé le souhait de transférer le Consulat Brésilien à Jérusalem, pour suivre la mouvance initiée par Donald Trump. L'impact d'un positionnement sur Israël dans son discours, n'a autre utilité qu'affirmer une identité de droite conservatrice (le principal de ses lobbyistes sont issus des églises protestantes néo-pentecôtistes Brésiliennes qui sont très fascinées par Israël). Le Brésil n'est pas concerné par des menaces terroristes islamistes comme les États-Unis ou la France. Son soutien à Israël ne lui coute strictement rien, ne lui engage à rien mais il réaffirme sa place dans la nouvelle diplomatie des ultra-nationalistes. Je ne crois pas à la sincérité de ses propos, mais à une simple stratégie de communication bien orchestrée. Juste pour rappel Les premier groupes de lobbying pro-Bolsonaro d'avant ses vocations présidentielles sont des groupes néo-nazis, royalistes (oui, ça existe au Brésil) et de droite extrême. Si des Juifs courbent l'échine face à quelqu'un avec ce genre de fréquentations, c'est le monde à l'envers. Si vous voulez plus de détails, c'est avec plaisir ! Je suis sur Facebook.

Je suis choquée !

30 octobre 2018, 15h54, Leandri Mr

En tant que chrétienne évangélique, je suis choquée par la prière d'un pasteur qui bénit un homme qui appelle à la torture, sexiste et raciste ! C'est vraiment le message du juif Jésus, son enseignement ? Avec un tel esprit de haine, vous pensez vraiment qu'il est un ami d’Israël ? Il s'en servira comme il se sert des chrétiens. Que Dieu aide nos amis juifs à avoir du discernement, en cherchant le secours de Dieu et non celui des hommes hypocrites.

Choisissez vos interlocuteurs

15 novembre 2018, 08h57, jean-yves Carfantan jyc@agrobrasconsult.com.br

Bonjour, Franco Brésilien, très lié à la communauté de Sao Paulo, je suis surpris que vous ayez choisie cette personnalité pour évoquer le sujet. Il y a des personnalités de la communauté parfaitement francophones et qui connaissent bien mieux que cet intervenant l'histoire du pays, de l'influence du judaisme dans la construction du Brésil et la nature des débats politiques actuels. Cet intervenant paraît éloigné des réalités. Malheureusement, une grande partie de la littérature brésilienne sur le judaisme local n'est pas traduite en français... A votre disposition si vous souhatez aller plus loin sur ces sujets.

Choisissez vos interlocuteurs

29 août 2019, 07h36, Esthero

Commencez par dire, les juifs du Brésil sont ashkénazes, revient à effacer la riche histoire des juifs du Brésil et de la création de la ville juive qu’est récif, il aurait mieux valu un historien à côté de ce mR, .

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Bolsonaro, candidat évangéliste

    baptisé en...Israël (7min)

  • De Durban à Porto Allegre

    "Viva la intifada global!" (4min)

  • Le rejet de la Gauche

    Les affinités iraniennes de Lula (5min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 22 octobre 2018
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est directeur éditorial d'Akadem.

Shimon Samuels - pdt. du Centre Simon Wiesenthal

Shimon Samuels est président du Centre Simon Wiesenthal. (Mise à jour: novembre 2008)

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers