Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Procès en appel de Georges Bensoussan

Les tribunaux, territoires perdus de la République (19 min)

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste, Michel Laval - Avocat au Barreau de Paris
  • "Le djihad des tribunaux"

    La justice instrumentalisée (7min)

  • "Ils ont servi d'idiots utiles"

    Grandeur et décadence de l'antiracisme (6min)

  • Nouvel antisémitisme

    Un héritage culturel (6min)

Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

Michel Laval - Avocat au Barreau de Paris

Michel Laval est un avocat et un écrivain français. Il a notamment plaidé dans les affaires du "sang contaminé" et des "écoutes téléphoniques de l'Elysée", ainsi que sur les crimes contre l'humanité perpétrés durant le génocide rwandais.

Bibliographies des conférenciers

Michel Laval

Plaidoirie d'outre-tombe, (Calmann-Lévy, 2017)   Acheter

Tué à l'ennemi, (Calmann-Lévy, 2013)   Acheter

L'homme sans concession, (Calmann-Lévy, 2005)   Acheter

Brasillac ou la trahison du clerc, (Ha, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 8 )

2eme procès pour M. Bensoussan

22 mars 2018, 09h15, Messaouda

Comme dit si justement Me Laval, il fut un temps où de grands organes de presse et de grandes associations antiracistes défendaient la liberté d’expression et combattaient l’antisemitisme - cette bête immonde et multi millénaire qui n’a toujours pas fini de sévir. Le 29 mars prochain M. Bensoussan comparaît à nouveau devant la Cour. Première peine commune à tous les juifs : souffrir au quotidien de l’antisemitisme rampant, deuxième peine pour M. Bensoussan et tous les juifs qui lui sont solidaires : ne plus même pouvoir dénoncer cet antisemitisme ! Quand les principes fondateurs de la République française s’effondrent, tous les Français sont en danger. Et pendant ce temps-là, des personnes comme Soral ou Dieudonné ricanent...

LUTTE CONTRE LES ANTISEMITES

22 mars 2018, 12h43, RBB

A MON AVIS ? IL SERAIT PLUS SIMPLE ET PLUS CORRECT DE DIRE UE LICRA SIGNIFIE NON LA LUTTE CONTRE L'antisémitisme mais plutôt la lutte contre les antisémites -mêmes. Arrêtons de généraliser ! démarrons plutôt les recherches vers les personnes qui pratiquent des actes antisémites. Alors, au lieu de continuer a chercher le pourquoi, ne nous arrêtons qu'a la stigmatisation des actes eux-mêmes et la poursuite des acteurs mêmes ; poursuivons les antisémites plutôt que l'antisémitisme est ce que des juristes pourraient étayer cette approche ?

Merci Georges Bensoussan

26 mars 2018, 14h47, Robert

Si l'issue de ce procès devait s'avérer défavorable à Georges Bensoussan, ç'en serait fini de ma confiance en la justice républicaine et plus encore. Je cultive depuis un certain nombre d'années un sentiment de déjà vu face à la passivité du pouvoir et même du peuple français devant la montée de l'islamisme. Même une famille touchée dans son sein déclare "Vous n'aurez pas ma haine". La haine n'a certes rien d'une vertu, mais quoi de plus naturel que de hair celui qui par sa haine et son acte criminel vous a consciemment et sans aucun regret enlever un être cher. Cela n'a rien à voir avec la volonté de se faire justice par soi-même, il y a, normalement, les tribunaux pour ça. Si les juges se couchaient devant le CCIF et les frères musulmans, nous aurions la définitive confirmation que c'est la lâcheté et le collaborationnisme qui sont tétés au lait de la mère en France. Devant une force hostile qui a pour but de nier, puis d’annihiler notre culture, espérons que c'est la voie de l'honneur qui sera choisie. Quand on voit qu'un ex candidat de la France qui se dit insoumise (lire Soumission de Houellebecq) se réjouit de la mort de ce pauvre gendarme à Carcasonne, ce qui revient à glorifier l'acte commis par ce déchet de daesh, on peut être pessimiste. À propos, qu'on incinère le corps de ce terroriste et qu'on lui interdise par là l'accès aux vierges que lui et ses pairs prétendent souiller. Ce sera peut-être dissuasif. Quelle est d'ailleurs l'autre religion qui promet à ses bons éléments une horreur semblable comme paradis ?

Une analyse logique

29 mars 2018, 01h47, Angèle

Une analyse logique d'une sobriété percutante. On en redemande pour mieux comprendre.

Anti juif c’est tellement banal...

29 mars 2018, 23h40, Gold 5

Si « dénoncer que l’antisemitisme se transmet dans les familles » est islamiphobe. Nous, mécréants allons disparaitre de la planète par les islamistes... Que pense la justice ?

ISLAM.

5 avril 2018, 09h16, Gérard Collet

Sur le fond. Antisémitisme et violence sont consubstantiels à l'islam. 1/ Violence puisque l'islam ne se soucie que de soumission. Tout ce qui ne se soumet pas doit l'être. 2/ Antisémitisme : le Judaïsme cherche l'Être, l'islam le nie. Autrement dit, Sans violence et sans antisémitisme, il n'y a pas d'islam... Possible et concevable !

Fait brut

20 avril 2018, 13h02, ippk

Bonjour, Je ne doute pas du sens républicain de >Dénoncer ne suffit pas

On peut nommer les événements différemment

24 mai 2018, 08h10, Haroun le rachid

Territoires perdus de la République ! il est possible que Juifs Français ont été donnés en pâture à l'islam avec certains quartiers dits "communautaristes" laissés à la population islamiste en échange pour un "certain" calme de cette population, vivant sereinement sa religion. Mais cette population est débordée (avec sa bénédiction silencieuse) par des extrémistes, qui la rendent totalement aphone. donc les territoires ne sont pas perdus mais … transmis.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Les tribunaux, territoires perdus de la République

19 min

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste, Michel Laval - Avocat au Barreau de Paris

Commentaires ( 8 )

2eme procès pour M. Bensoussan

22 mars 2018, 09h15, Messaouda

Comme dit si justement Me Laval, il fut un temps où de grands organes de presse et de grandes associations antiracistes défendaient la liberté d’expression et combattaient l’antisemitisme - cette bête immonde et multi millénaire qui n’a toujours pas fini de sévir. Le 29 mars prochain M. Bensoussan comparaît à nouveau devant la Cour. Première peine commune à tous les juifs : souffrir au quotidien de l’antisemitisme rampant, deuxième peine pour M. Bensoussan et tous les juifs qui lui sont solidaires : ne plus même pouvoir dénoncer cet antisemitisme ! Quand les principes fondateurs de la République française s’effondrent, tous les Français sont en danger. Et pendant ce temps-là, des personnes comme Soral ou Dieudonné ricanent...

LUTTE CONTRE LES ANTISEMITES

22 mars 2018, 12h43, RBB

A MON AVIS ? IL SERAIT PLUS SIMPLE ET PLUS CORRECT DE DIRE UE LICRA SIGNIFIE NON LA LUTTE CONTRE L'antisémitisme mais plutôt la lutte contre les antisémites -mêmes. Arrêtons de généraliser ! démarrons plutôt les recherches vers les personnes qui pratiquent des actes antisémites. Alors, au lieu de continuer a chercher le pourquoi, ne nous arrêtons qu'a la stigmatisation des actes eux-mêmes et la poursuite des acteurs mêmes ; poursuivons les antisémites plutôt que l'antisémitisme est ce que des juristes pourraient étayer cette approche ?

Merci Georges Bensoussan

26 mars 2018, 14h47, Robert

Si l'issue de ce procès devait s'avérer défavorable à Georges Bensoussan, ç'en serait fini de ma confiance en la justice républicaine et plus encore. Je cultive depuis un certain nombre d'années un sentiment de déjà vu face à la passivité du pouvoir et même du peuple français devant la montée de l'islamisme. Même une famille touchée dans son sein déclare "Vous n'aurez pas ma haine". La haine n'a certes rien d'une vertu, mais quoi de plus naturel que de hair celui qui par sa haine et son acte criminel vous a consciemment et sans aucun regret enlever un être cher. Cela n'a rien à voir avec la volonté de se faire justice par soi-même, il y a, normalement, les tribunaux pour ça. Si les juges se couchaient devant le CCIF et les frères musulmans, nous aurions la définitive confirmation que c'est la lâcheté et le collaborationnisme qui sont tétés au lait de la mère en France. Devant une force hostile qui a pour but de nier, puis d’annihiler notre culture, espérons que c'est la voie de l'honneur qui sera choisie. Quand on voit qu'un ex candidat de la France qui se dit insoumise (lire Soumission de Houellebecq) se réjouit de la mort de ce pauvre gendarme à Carcasonne, ce qui revient à glorifier l'acte commis par ce déchet de daesh, on peut être pessimiste. À propos, qu'on incinère le corps de ce terroriste et qu'on lui interdise par là l'accès aux vierges que lui et ses pairs prétendent souiller. Ce sera peut-être dissuasif. Quelle est d'ailleurs l'autre religion qui promet à ses bons éléments une horreur semblable comme paradis ?

Une analyse logique

29 mars 2018, 01h47, Angèle

Une analyse logique d'une sobriété percutante. On en redemande pour mieux comprendre.

Anti juif c’est tellement banal...

29 mars 2018, 23h40, Gold 5

Si « dénoncer que l’antisemitisme se transmet dans les familles » est islamiphobe. Nous, mécréants allons disparaitre de la planète par les islamistes... Que pense la justice ?

ISLAM.

5 avril 2018, 09h16, Gérard Collet

Sur le fond. Antisémitisme et violence sont consubstantiels à l'islam. 1/ Violence puisque l'islam ne se soucie que de soumission. Tout ce qui ne se soumet pas doit l'être. 2/ Antisémitisme : le Judaïsme cherche l'Être, l'islam le nie. Autrement dit, Sans violence et sans antisémitisme, il n'y a pas d'islam... Possible et concevable !

Fait brut

20 avril 2018, 13h02, ippk

Bonjour, Je ne doute pas du sens républicain de >Dénoncer ne suffit pas

On peut nommer les événements différemment

24 mai 2018, 08h10, Haroun le rachid

Territoires perdus de la République ! il est possible que Juifs Français ont été donnés en pâture à l'islam avec certains quartiers dits "communautaristes" laissés à la population islamiste en échange pour un "certain" calme de cette population, vivant sereinement sa religion. Mais cette population est débordée (avec sa bénédiction silencieuse) par des extrémistes, qui la rendent totalement aphone. donc les territoires ne sont pas perdus mais … transmis.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • "Le djihad des tribunaux"

    La justice instrumentalisée (7min)

  • "Ils ont servi d'idiots utiles"

    Grandeur et décadence de l'antiracisme (6min)

  • Nouvel antisémitisme

    Un héritage culturel (6min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

Michel Laval - Avocat au Barreau de Paris

Michel Laval est un avocat et un écrivain français. Il a notamment plaidé dans les affaires du "sang contaminé" et des "écoutes téléphoniques de l'Elysée", ainsi que sur les crimes contre l'humanité perpétrés durant le génocide rwandais.

Bibliographies des conférenciers

Michel Laval

Plaidoirie d'outre-tombe, (Calmann-Lévy, 2017)   Acheter

Tué à l'ennemi, (Calmann-Lévy, 2013)   Acheter

L'homme sans concession, (Calmann-Lévy, 2005)   Acheter

Brasillac ou la trahison du clerc, (Ha, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers