Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Lever de rideau

Le Festival du film israélien 2018 (8 min)

Samuel Blumenfeld - journaliste
  • Foxtrot

    de Samuel Maoz (1min)

  • Le dossier Mona Lina

    de Eran Riklis (1min)

  • Fauda Saison 2

    Episodes 1 et 2 (1min)

  • A la recherche du Ladino

    de David Perlov (1min)

  • Souvenirs du procès Eichmann

    de David Perlov (2min)

  • Rage et Gloire

    de Avi Nesher (2min)

Le conférencier
Biographie du conférencier

Samuel Blumenfeld - journaliste

Samuel Blumenfeld est né en 1963. Journaliste au journal “Le Monde”, il est également l'auteur de L’Homme qui voulait être prince, les vies imaginaires de Michal Waszynski (Grasset, 2006), d’une biographie Michal Waszynski, cinéaste qui réalisa Le Dibbouk en 1937. Spécialiste du cinéma américain, il a publié Brian de Palma, cosigné avec Laurent Vachaud, un livre d'entretiens avec le cinéaste (Calmann-Lévy, 2001).  

Bibliographie du conférencier

Samuel Blumenfeld

Sorcerer, sur le toit du monde, (La Rabbia , 2018)   Acheter

Mister Everywhere , (Actes sud, 2016)   Acheter

Au nom de la loi, (Grasset Et Fasquelle, 2013)   Acheter

L'homme qui voulait être prince, (2006, 0)   Acheter

Samuel Blumenfeld, Laurent Vachaud

Brian de palma ; entretiens avec samuel blumenfeld et laurent vachaud, (Calmann-levy, 2001)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
Retrouvez toute la programmation du festival
L'organisateur
Commentaires ( 5 )

Marlene

8 mars 2018, 10h43, Marlene SOUSSEN

Ou se déroule le festival du cinéma israélien ? À Paris.

Festival au cinéma Passy

8 mars 2018, 12h51, Disraeli

Plutôt que nous faire part de son commentaire très particulier sur la présentation ou non de Foxtrot, Samuel Blumenfeld aurait mieux fait de parler de Cakemaker, présent à ce festival, qui a été couronné au Festival de Karlovy Vary. Un film israelien qui n'évoque ni Tsahal, ni le conflit arabo/palestino-israélien. Un grand succès en Israël.

Ilan

15 mars 2018, 07h52, Alain Rozenkier

Pourquoi " plutôt que nous faire part... " Parler de l'un n'empêche nullement de traiter de l'autre. Fromage et dessert...

Quand Israel est célébré par ses artistes antisionistes

15 mars 2018, 07h59, Isidore

Il est toujours étrange de débuter un festival du film israelien par une 'oeuvre' anti-tsahal. Donc je n'y suis pas allé.

En marge de l’affaire Foxtrot : les deux visages du cinéma israélien

15 mars 2018, 20h23, Pierre Lurçat

Dans la France actuelle, où on réédite les écrits antijuifs de Céline et où les enfants juifs sont molestés et agressés chaque jour, un film montrant des soldats israéliens tuant des civils palestiniens est une aubaine pour tous les antisémites. Les cinéphiles parisiens seront bien inspirés de boycotter eux aussi la soirée d’ouverture du festival, et d’aller plutôt voir les films les jours suivants (je recommande tout particulièrement les films Le Testament, Sauver Neta et Norman, tous trois excellents)

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Le Festival du film israélien 2018

8 min

Samuel Blumenfeld - journaliste

Commentaires ( 5 )

Marlene

8 mars 2018, 10h43, Marlene SOUSSEN

Ou se déroule le festival du cinéma israélien ? À Paris.

Festival au cinéma Passy

8 mars 2018, 12h51, Disraeli

Plutôt que nous faire part de son commentaire très particulier sur la présentation ou non de Foxtrot, Samuel Blumenfeld aurait mieux fait de parler de Cakemaker, présent à ce festival, qui a été couronné au Festival de Karlovy Vary. Un film israelien qui n'évoque ni Tsahal, ni le conflit arabo/palestino-israélien. Un grand succès en Israël.

Ilan

15 mars 2018, 07h52, Alain Rozenkier

Pourquoi " plutôt que nous faire part... " Parler de l'un n'empêche nullement de traiter de l'autre. Fromage et dessert...

Quand Israel est célébré par ses artistes antisionistes

15 mars 2018, 07h59, Isidore

Il est toujours étrange de débuter un festival du film israelien par une 'oeuvre' anti-tsahal. Donc je n'y suis pas allé.

En marge de l’affaire Foxtrot : les deux visages du cinéma israélien

15 mars 2018, 20h23, Pierre Lurçat

Dans la France actuelle, où on réédite les écrits antijuifs de Céline et où les enfants juifs sont molestés et agressés chaque jour, un film montrant des soldats israéliens tuant des civils palestiniens est une aubaine pour tous les antisémites. Les cinéphiles parisiens seront bien inspirés de boycotter eux aussi la soirée d’ouverture du festival, et d’aller plutôt voir les films les jours suivants (je recommande tout particulièrement les films Le Testament, Sauver Neta et Norman, tous trois excellents)

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Foxtrot

    de Samuel Maoz (1min)

  • Le dossier Mona Lina

    de Eran Riklis (1min)

  • Fauda Saison 2

    Episodes 1 et 2 (1min)

  • A la recherche du Ladino

    de David Perlov (1min)

  • Souvenirs du procès Eichmann

    de David Perlov (2min)

  • Rage et Gloire

    de Avi Nesher (2min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Samuel Blumenfeld - journaliste

Samuel Blumenfeld est né en 1963. Journaliste au journal “Le Monde”, il est également l'auteur de L’Homme qui voulait être prince, les vies imaginaires de Michal Waszynski (Grasset, 2006), d’une biographie Michal Waszynski, cinéaste qui réalisa Le Dibbouk en 1937. Spécialiste du cinéma américain, il a publié Brian de Palma, cosigné avec Laurent Vachaud, un livre d'entretiens avec le cinéaste (Calmann-Lévy, 2001).  

Bibliographie du conférencier

Samuel Blumenfeld

Sorcerer, sur le toit du monde, (La Rabbia , 2018)   Acheter

Mister Everywhere , (Actes sud, 2016)   Acheter

Au nom de la loi, (Grasset Et Fasquelle, 2013)   Acheter

L'homme qui voulait être prince, (2006, 0)   Acheter

Samuel Blumenfeld, Laurent Vachaud

Brian de palma ; entretiens avec samuel blumenfeld et laurent vachaud, (Calmann-levy, 2001)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Retrouvez toute la programmation du festival