Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Penser la violence religieuse

Dieu n'a jamais voulu ça, de Jonathan Sacks (5 min)

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste
  • Le rabbin de sa Majesté

    Penser la violence religieuse (2min)

  • Sortir du dualisme

    et de la lecture furieuse (3min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 7 )

Dignité de la différence ?

2 mai 2018, 23h45, Apikores

Dommage que le Rabbin Sacks n'applique pas ces belles idées aux juifs de Grande-Bretagne qui ne se reconnaissent pas dans le judaïsme orthodoxe. Les louanges dont il fait l'objet m'ont toujours profondément dérangé. Peut-on vraiment prêcher la "dignité de la différence", et refuser de se rendre aux funérailles d'un rabbin libéral, figure juive majeure au Royaume-Uni et survivant d'Auschwitz, qu'il a accusé de "détruire le judaïsme" ?

Juger

11 mai 2018, 18h22, SB

Juger c'est se substituer à la parole de D...

Bonsoir

30 mai 2018, 20h55, hahmos@gmail.com

Bonsoir ; dieu n'es pas d'accord qu'un peuple écrase un autre aussi.

Tout n'est pas digne d'une telle dignite...

20 juin 2018, 11h40, Michael

... Et ce qu'on appelle communement "judaisme" liberal ou reforme ou masorti... N'est tout simplement pas du judaisme. Edulcorer le judaisme et le vider plus ou moins lentement de son essence pour en faire une philosophie ou une sagess comme une autre n'est pas digne d'une telle dignite de la difference. Votre choix de pseudo est-il voulu ?

Le sens des mots

29 octobre 2018, 11h15, Patrick Sultan

J'invite votre jeune journaliste à vérifier dans le dictionnaire le sens de l'expression dont il use à plusieurs reprises : "de bon aloi". Il l'emploie à contre-sens. Voir, entre autres, le Trésor de la Langue Française aisément consultable en ligne. Mais le Petit Larousse et le Petit Robert suffiraient... http://stella.atilf.rr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?28;s=434510055; r=2 ; nat= ; sol=4

Le sens des mots : round 2

29 octobre 2018, 11h34, Jonathan Aleksandrowicz

Après avoir favorablement répondu à votre invitation, je m'aperçois avec plaisir que l'on ne finit en effet jamais d'apprendre. Bien à vous. Jonathan Aleksandrowicz.

Le gong a retenti

29 octobre 2018, 12h48, Patrick Sultan

Cher Monsieur, je vous remercie de votre réponse... De bon aloi ! Le titre que vous lui donnez ("round 2") m'a cependant surpris car ma remarque qui n'était nullement malveillante atteste juste que j'écoute attentivement vos chroniques qui m'informent utilement des ouvrages parus. Je m'en voudrais de m'être livré à un exercice de boxe sur votre brève recension et vous prie de bien vouloir m'excuser du ton un peu brusque que j'ai adopté. Tout au plus une pichenette... Bien cordialement, P. Sultan.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dieu n'a jamais voulu ça, de Jonathan Sacks

5 min

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Commentaires ( 7 )

Dignité de la différence ?

2 mai 2018, 23h45, Apikores

Dommage que le Rabbin Sacks n'applique pas ces belles idées aux juifs de Grande-Bretagne qui ne se reconnaissent pas dans le judaïsme orthodoxe. Les louanges dont il fait l'objet m'ont toujours profondément dérangé. Peut-on vraiment prêcher la "dignité de la différence", et refuser de se rendre aux funérailles d'un rabbin libéral, figure juive majeure au Royaume-Uni et survivant d'Auschwitz, qu'il a accusé de "détruire le judaïsme" ?

Juger

11 mai 2018, 18h22, SB

Juger c'est se substituer à la parole de D...

Bonsoir

30 mai 2018, 20h55, hahmos@gmail.com

Bonsoir ; dieu n'es pas d'accord qu'un peuple écrase un autre aussi.

Tout n'est pas digne d'une telle dignite...

20 juin 2018, 11h40, Michael

... Et ce qu'on appelle communement "judaisme" liberal ou reforme ou masorti... N'est tout simplement pas du judaisme. Edulcorer le judaisme et le vider plus ou moins lentement de son essence pour en faire une philosophie ou une sagess comme une autre n'est pas digne d'une telle dignite de la difference. Votre choix de pseudo est-il voulu ?

Le sens des mots

29 octobre 2018, 11h15, Patrick Sultan

J'invite votre jeune journaliste à vérifier dans le dictionnaire le sens de l'expression dont il use à plusieurs reprises : "de bon aloi". Il l'emploie à contre-sens. Voir, entre autres, le Trésor de la Langue Française aisément consultable en ligne. Mais le Petit Larousse et le Petit Robert suffiraient... http://stella.atilf.rr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?28;s=434510055; r=2 ; nat= ; sol=4

Le sens des mots : round 2

29 octobre 2018, 11h34, Jonathan Aleksandrowicz

Après avoir favorablement répondu à votre invitation, je m'aperçois avec plaisir que l'on ne finit en effet jamais d'apprendre. Bien à vous. Jonathan Aleksandrowicz.

Le gong a retenti

29 octobre 2018, 12h48, Patrick Sultan

Cher Monsieur, je vous remercie de votre réponse... De bon aloi ! Le titre que vous lui donnez ("round 2") m'a cependant surpris car ma remarque qui n'était nullement malveillante atteste juste que j'écoute attentivement vos chroniques qui m'informent utilement des ouvrages parus. Je m'en voudrais de m'être livré à un exercice de boxe sur votre brève recension et vous prie de bien vouloir m'excuser du ton un peu brusque que j'ai adopté. Tout au plus une pichenette... Bien cordialement, P. Sultan.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le rabbin de sa Majesté

    Penser la violence religieuse (2min)

  • Sortir du dualisme

    et de la lecture furieuse (3min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.