Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Le petit catholique devenu juif

Un juif de mauvaise foi (19 min)

Jean-Christophe Attias - Historien, Ruben Honigmann - journaliste
  • Le petit catholique devenu juif

    Se fabriquer une deuxième enfance (9min)

  • Sortie de l'orthodoxie

    mais nostalgie de la pratique (5min)

  • La mauvaise foi

    L'inquiétude du Dieu qui n'existe pas (5min)

Les documents (1)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Jean-Christophe Attias - Historien

Jean-Christophe Attias est titulaire de la chaire de Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècles) à l'École pratique des hautes études (Université PSL). Il a récemment publié : Penser le judaïsme (CNRS Éd. Poche, 2013), Les Juifs et la Bible (Cerf Poche, 2014), Moïse fragile (Prix Goncourt de la biographie, CNRS Éd. Poche, 2016), Un juif de mauvaise foi (récit, Lattès, 2017), Nos Conversations célestes (roman, Alma, 2020).

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Jean-Christophe Attias

Un juif de mauvaise foi, (JC Lattès, 2017)   Acheter

Moïse fragile, (Alma Editeur, 2015)   Acheter

Les juifs et la Bible, (, 2014)   Acheter

Penser le judaïsme , (CNRS Eds, 2013)   Acheter

Jean-Christophe Attias et Esther Benbassa

Juifs et musulmans,retissons les liens ! , (CNRS Editions, 2015)   Acheter

Petite histoire du Judaïsme , (Librio , 2007)   Acheter

Israël, la terre et le sacré, (Champs - Flammarion, 2001)   Acheter

De la conversion, (Cerf, 1998)   Acheter

La haine de soi. Difficiles identités , (Complexe Eds , 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 septembre 2017
Commentaires ( 3 )

Entretien lumineux

7 septembre 2017, 11h09, Jean-Luc Allouche

Dire simplement que j'ai à la fois apprécié la profonde honnêteté et la sensibilité de J. -C. Attias et l’attitude généreuse de R. Honigmann. Le parcours de J. -C. Attias est caractéristique de tant de juifs de mauvais-bonne foi, et il l'incarne avec beaucoup de rigueur intellectuelle et - Dieu merci ! - d'humour.

Attias est plutôt d'une très bonne foi

7 septembre 2017, 12h04, ATTAR Mordehai

Ce petit entretien avec J-C Attias m'interpelle et va provoquer, je pense, chez les fidèles d'Akadem, le besoin pressent de lire ses confessions augustiennes. Car il pose à travers son autobiographie, la question centrale de l'universalité du Judaïsme. ET celle du passage du particulier juif à l'universel, disons, idéal, messianique : Sa sortie d'une identité donnée par les parents et par le contexte socio-historique vers une identité singulière, qu'Attias appelle concrète, celle du juif orthodoxe. il a réussi en un échange très court à soulever les questions de la filiation en termes d'affects et de continuité de la transmission, de l'appartenance à une assemblée, et de l'étude individuelle qui harmonise toutes ces variables. En" regagnant " sa liberté, Attias n'amorce t-il pas la démarche vers cet universel, "or lagoyim ", ayant désormais assez de bagage intellectuel pour assumer la mission ? Et dans ce cas, pourquoi place t-il l'Ethique Juive en second plan ? N'est ce pas l'essentiel ? Et si il croit que Dieu est mort et en même temps qu'il est partout, c'est qu'il semble plutôt un juif contemporain de bonne foi.

Confession

1 octobre 2017, 08h32, Kalinka

Je trouve qu'il faut beaucoup de courage pour assumer cette nouvelle identité en sachant pertinemment qu'elle apporte dans ses bagages un lourd héritage culturel et religieux.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Un juif de mauvaise foi

19 min

Jean-Christophe Attias - Historien, Ruben Honigmann - journaliste

Commentaires ( 3 )

Entretien lumineux

7 septembre 2017, 11h09, Jean-Luc Allouche

Dire simplement que j'ai à la fois apprécié la profonde honnêteté et la sensibilité de J. -C. Attias et l’attitude généreuse de R. Honigmann. Le parcours de J. -C. Attias est caractéristique de tant de juifs de mauvais-bonne foi, et il l'incarne avec beaucoup de rigueur intellectuelle et - Dieu merci ! - d'humour.

Attias est plutôt d'une très bonne foi

7 septembre 2017, 12h04, ATTAR Mordehai

Ce petit entretien avec J-C Attias m'interpelle et va provoquer, je pense, chez les fidèles d'Akadem, le besoin pressent de lire ses confessions augustiennes. Car il pose à travers son autobiographie, la question centrale de l'universalité du Judaïsme. ET celle du passage du particulier juif à l'universel, disons, idéal, messianique : Sa sortie d'une identité donnée par les parents et par le contexte socio-historique vers une identité singulière, qu'Attias appelle concrète, celle du juif orthodoxe. il a réussi en un échange très court à soulever les questions de la filiation en termes d'affects et de continuité de la transmission, de l'appartenance à une assemblée, et de l'étude individuelle qui harmonise toutes ces variables. En" regagnant " sa liberté, Attias n'amorce t-il pas la démarche vers cet universel, "or lagoyim ", ayant désormais assez de bagage intellectuel pour assumer la mission ? Et dans ce cas, pourquoi place t-il l'Ethique Juive en second plan ? N'est ce pas l'essentiel ? Et si il croit que Dieu est mort et en même temps qu'il est partout, c'est qu'il semble plutôt un juif contemporain de bonne foi.

Confession

1 octobre 2017, 08h32, Kalinka

Je trouve qu'il faut beaucoup de courage pour assumer cette nouvelle identité en sachant pertinemment qu'elle apporte dans ses bagages un lourd héritage culturel et religieux.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le petit catholique devenu juif

    Se fabriquer une deuxième enfance (9min)

  • Sortie de l'orthodoxie

    mais nostalgie de la pratique (5min)

  • La mauvaise foi

    L'inquiétude du Dieu qui n'existe pas (5min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 septembre 2017
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Jean-Christophe Attias - Historien

Jean-Christophe Attias est titulaire de la chaire de Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècles) à l'École pratique des hautes études (Université PSL). Il a récemment publié : Penser le judaïsme (CNRS Éd. Poche, 2013), Les Juifs et la Bible (Cerf Poche, 2014), Moïse fragile (Prix Goncourt de la biographie, CNRS Éd. Poche, 2016), Un juif de mauvaise foi (récit, Lattès, 2017), Nos Conversations célestes (roman, Alma, 2020).

Page personnelle

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

Jean-Christophe Attias

Un juif de mauvaise foi, (JC Lattès, 2017)   Acheter

Moïse fragile, (Alma Editeur, 2015)   Acheter

Les juifs et la Bible, (, 2014)   Acheter

Penser le judaïsme , (CNRS Eds, 2013)   Acheter

Jean-Christophe Attias et Esther Benbassa

Juifs et musulmans,retissons les liens ! , (CNRS Editions, 2015)   Acheter

Petite histoire du Judaïsme , (Librio , 2007)   Acheter

Israël, la terre et le sacré, (Champs - Flammarion, 2001)   Acheter

De la conversion, (Cerf, 1998)   Acheter

La haine de soi. Difficiles identités , (Complexe Eds , 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers