Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Procès Georges Bensoussan

Chantage à l'islamophobie (16 min)

Alain Finkielkraut - philosophe, Antoine Mercier - Journaliste
  • "L'antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère"

    Une réalité mais une expression maladroite (5min)

  • Un nouvel antisémitisme musulman

    Islamophobie, concept dangereux (9min)

  • Un procès pour faire pression

    Amener les intellectuels à l'auto-censure (2min)

Les documents (6)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Alain Finkielkraut - philosophe

Alain Finkielkraut est né à Paris en 1949, il est le fils unique d'un maroquinier juif polonais rescapé d'Auschwitz. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, il est agrégé de Lettres modernes. Co-fondateur avec Benny Lévy et Bernard-Henri Lévy de l'Institut d'études lévinassiennes, il est professeur à l'Ecole polytechnique. Admirateur revendiqué d'Emmanuel Lévinas, d'Hannah Arendt, de Milan Kundera et de Charles Péguy, il choisi l'inconfort intellectuel par une critique constante de la société moderne : individualisme narcissique, pensée de Mai-68, imposture de la gauche révolutionnaire. Engagé donc, Alain Finkielkraut s'interroge également sur la place de la mémoire, le rôle de l'intellectuel dans un monde en crise comme ses prises de position à contre-courant l'ont montrées lors du conflit en ex-Yougoslavie (1992).

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Alain Finkielkraut

La seule exactitude, (Stock, 2015)   Acheter

L'identité malheureuse, (Stock, 2013)   Acheter

L'Interminable écriture de l'Extermination, (Stock, 2010)   Acheter

Un Coeur intelligent, (Stock/Flammarion, 2009)   Acheter

Ce que peut la littérature, (Gallimard, 2008)   Acheter

Nous autres, modernes: quatre leçons, (Gallimard, 2008)   Acheter

Philosophie et modernité, (Ecole Polytechnique, 2008)   Acheter

Qu'est-ce que la France?, (Stock, 2007)   Acheter

Le Livre et les livres: entretiens sur la laïcité, (Verdier, 2006)   Acheter

La discorde: Israël-Palestine, les Juifs, la France, (Mille et nuits, 2006)   Acheter

Les battements du monde: dialogue, (Hachette Littératures, 2005)   Acheter

Au nom de l'autre: réflexions sur l'antisémitisme qui vient, (Gallimard, 2003)   Acheter | Emprunter

L'étrangèreté, (Editions du tricorne, 2003)   Acheter

Une voix vient de l'autre rive, (Gallimard, 2002)   Acheter

Penser le XXème siècle, (Ecole Polytechnique, 2001)   Acheter

Internet, l'inquiétante extase, (Mille et une nuits, 2001)   Acheter

La Nation à l'épreuve, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Pierre Brossolette ou le destin d'un héros, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Des hommes et des bêtes, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Du bon usage de la mémoire, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Judaïsme et Christianisme, (Editions du Tricorne, 2000)   Emprunter

L'ingratitude: conversation sur notre temps, (Gallimard., 2000)   Acheter

L'humanité perdue: essai sur le XXe siècle, (Seuil, 1998)   Acheter | Emprunter

La Mémoire vaine: du crime contre l'humanité, (Gallimard, 1989)   Acheter

La Défaite de la pensée, (Gallimard, 1987)   Acheter

La Réprobation d'Israël, (Denoël, 1983)   Acheter | Emprunter

Le Juif imaginaire: essai, (Seuil, 1983)   Acheter | Emprunter

L'avenir d'une négation: réflexion sur la question du génocide, (Seuil, 1982)   Acheter | Emprunter

Alain Finkielkraut, Elisabeth de Fontenay

En terrain miné, (Stock, 2017)   Acheter

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Kamel Meziti

Dictionnaire de l'Islamophobie , (Bayard , 2013)   Acheter

Charb

Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes , (Les échappés , 2015)   Acheter

Georges Bensoussan

Les territoires perdus de la République , (Pluriel, 2015)   Acheter

Alain Finkielkraut

La seule exactitude, (Stock, 2015)   Acheter

Abdellali Hajjat, Marwan Mohammed

Islamophobie : comment les élites françaises fabriquent le problème musulman, (La Découverte, 2016)   Acheter

Benjamin Stora, Smaïn Laacher, Jacques Geneviève, Jacques Toubon

Mouvements migratoires, une histoire française , (L'âge d'homme , 2016)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
Tous les livres et DVD du magazine
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 21 décembre 2016
Commentaires ( 32 )

Bravo

11 janvier 2017, 21h43, Hln

Bravo et merci pour ce magazine : il faut soutenir Georges Bensoussan ! Et qu'i puisse à nouveau se consacrer entièrement à son formidable travail.

Georges Bensoussan, un procès pour faire pression

12 janvier 2017, 08h33, popi soudure

Toutes les vérités ne sont plus bonnes a dire ! Surtout avec le tabou de l'antisémitisme musulman ! Mème Finkelkraut se désolidarise de G Bensoussan ! Le climat en France sur ce sujet est sujet a une police de la pensée ! L'islamophobie imposée aux critiques de l'islam a gagné les pensées et toutes critiques sont severement punis par des procés et mises aux piloris dans les médias main stream... La dhimmitude a gagnée les esprits ! C'est un recul sans précédent de la liberté d'expression !

Georges Bensoussan

12 janvier 2017, 16h40, Lilassan

J'apporte un soutien total à Gorges Bensoussan.

Haro de la pensée unique sur les intellectuels juifs

12 janvier 2017, 17h01, patrick Granville.

Bâillonner par des procès en sorcellerie les intellectuels (juifs et non juifs) au nom de l'islamophobie ne fait pas honneur aux tribunaux français. Citons BHL, Bensoussan, Finkielkraut, Onfray, Rusdhy, Bruckner... Tous invités à rejoindre le monde du silence sous la pression du politiquement correct. Le 10 janvier 2014, plus de 3 millions de personnes défilaient dans la capitale, avec de nombreux élus en tête y compris le chef de l’État avec pour motivations : 1- d/éfendre la liberté de pensée, 2- dire non au terrorisme islamique. Alors à quoi bon avoir entendu ce jour là "je suis Charlie", "je suis juif", "je suis flic", " je suis libre" si les prétoires non rien entendus ou ne se souviennent pas de ce jour là. Si les tribunaux condamnent G Bensoussan le 25 janvier, cela reviendra à envoyer un signal très fort au peuple démocratique épris de liberté et de justice que le règne de la charia et des tribunaux islamiques représentés par les dizaines d'associations dites antiracistes grassement subventionnées par nos impôts ont pris le pouvoir dans ce pays. Or le peuple français est d'essence révolutionnaire depuis 1789 et de descendance de résistants et de patriotes depuis le 18 juin 40. Attention sous les pavés la Plage !...

L'ETAT D'ISRAEL ET LA FIN DE L'ANTISEMITISME

12 janvier 2017, 17h02, RBB

Foncièrement les JUIFS subissent depuis des millénaires, apres la disparition du Royaume Juif, la haine des bénéficiaires de cette destruction, et cela d'autant qu'ils ne peuvent compter sur pratiquement personne pour les défendre (meme la dhimitude qu consiste a payer pour être vivant n'est pas respectée par les bénéficiaires des versements pecuniers des Juifs. ) Récemment'au Maroc, après l’Indépendance les Juifs on pu vivre au Maroc sans le statut de dhimmi, et ainsi ont pu contribuer par leur labeur et leur génie a la marocanisation des rouages de l'Etat. Mais, helas, cette période n'a pu survivre essentiellement a cause du retour de la haine des Juifs. Aujourd'hui, l'Etat d'Israel est revenu sur sa terre et les Juifs ne sont plus des minorites corveables a merci car l'Etatd'Israel est maintenant recréé et c'est leur pays de predilection. Les Juifs restent neanmoins les boucs emissaires des haine internes aux pays du monde entier et meme dans les pays ou il n'y a plus de Juifs ! Je crois que l'anti judaïsme existera jusqu’au moment ou les ÉTATS du monde entier reconnaitront l'Etat d'SRAEL. CETTE HAINE VOILA LA BÊTE IMMONDE QU'IL FAUT COMBATTRE.

Oui mais

12 janvier 2017, 18h20, Zeki Ergas

Bien sûr l'antisémitisme existe dans le monde musulman. Je suis né et j'ai grandi à Istanbul en Turquie et moi-même et ma famille avons souffert de l'antisémitisme. Mais le vrai problème n'est pas l'existence de l'antisémitisme - qui, je pense, ne disparaîtra jamais - ou celui de l'islamophobie. C'est celui de la justice, de la vérité. L'occupation en Palestine est un problème qu'il faut résoudre. Je crois que dans la position du gouvernement israélien et des Juifs de la diaspora - surtout américains - qui la soutiennent, il y a une part importante de mensonge et d'hypocrisie. Le gouvernement israélien actuel ne pourrait pas exister s'il ne soutenait pas la colonisation et la création d'un État juif qui va de la Méditerranée jusqu'au Jourdain - déjà des voix s'élèvent pour annexer la zone dite C qui comprend la Vallée du Jourdain. Donc cela ne sert à rien de défendre des positions qui sont plus ou moins défendables, et faire de la propagande. L'occupation n'est pas possible à long terme et tôt ou tard elle va mener à l'implosion de la société israélienne. Donc, il faut accepter un petit État juif et vraiment aider le peuple palestinien non seulement à avoir leur État, mais sincèrement les aider à réussir leur État. C'est la seule vraie option des Israéliens et des Juifs de la diaspora.

Soutien sans réserve à Georges Bensoussan

13 janvier 2017, 11h15, Françoise, Genève

Un grand merci pour ce dialogue d'une intelligence et d'une lucidité qui répondent à la pensée unique aveugle. J'espère qu'en dépit des pressions exercées sur eux, des hommes comme Georges Bensoussan, Pascal Bruckner, , Alain Finkielkraut et tous ceux qui ont le courage de dire ce que trop de monde ne veut pas entendre, continueront à parler et écrire sans auto-censure. Je salue leur dignité d'hommes libres.

SOUTIEN A MR BENSOUSSAN

13 janvier 2017, 16h34, Gab30

Vous n'êtes pas seul. Continuez pour nous dont la voix ne peut se faire entendre.

Georges Bensoussan, un procès pour faire pression

15 janvier 2017, 14h49, Yolande

Merci, mille fois merci pour vos interventions. Il faudra encore longtemps être sur nos gardes, nous défendre sans être paranoïaques. Oui, il faut soutenir Georges Bensoussan et Alain Finkielkraut et tous ceux qui "mouillent leurs chemises" pour que nous juifs, puissions vivre le plus en paix possible ! Je n'aurais jamais imaginer écrire cela il y 50 ans ! Quant au commentaire de Zeki Ergas je ne vois vois ni le rapport avec un "petit état juif en Israël" ni avec un état palestinien ! Voilà encore un rapprochement malsain ! L'antisémitisme de certains pays musulmans n'a pas attendu la création de l'état d'Israël poursévir que je sache !

Les stratégies sournoises de l'Islam politique contre la démocratie.

15 janvier 2017, 20h11, René M.

Les islamiste, c'est à dire ceux des musulmans qui instrumentalisent les textes religieux à des fins de domination des peuples par la violence, et l'Etat Islamique. En est l'image la plus aboutie, se servent des institutions de nos démocraties pour s'immiscer progressivement à l'intérieur de nos régimes pacifiés afin de les subvertir et de les soumettre... Cet objectif est clairement exprimé dans les textes fondateurs de l'Islam politique (Hassan el Banna, Mawdoodi, SaÏd Qutb, etc. ). Nous avons d'ailleurs aujourd'hui un parti politique qui cherche sa place en comptant sur un électorat potentiel et qui se nomme "Les Musulmans démocrates" terme qui est en soi un oxymore car la démocratie laisse ses citoyens libres, notamment de changer de religion sans risquer d'être puni de mort, et les femmes libres d'aimer et/ou d'épouser qui elles veulent, même des non musulmans sans courir le risque d'être battues ou tuées dans le cadre de "crimes d'honneur". Aucun régime islamique (Iran, Arabie saoudite etc. ) n'offre ces libertés à ses citoyens. Ces libertés sont impossibles dans ces régimes archaïques et corrompus, dont les élites dirigeantes sont incapables d'assurer le bien être de leurs propres peuples et poussent leurs laissés pour compte sur les routes de l'exil vers nos démocraties occidentales, faisant ainsi d'une pierre deux coup. Qui se dit démocrate doit être capable de préciser sa position sur ces deux points capitaux : la liberté religieuse et l'égalité de la femme. Les véritables démocrates parmi les Français de confession musulmane ne mettent pas en avant leurs croyances religieuses. Seuls les islamistes le font en invoquant l'existence de partis "chrétiens démocrates". Or, comparaison n'est pas raison". En effet, le temps ou les chrétiens tuaient pour cause de religion est définitivement révolu. Par contre, la persécution des chrétiens d'Orient par des islamistes, de même que les attentats islamistes en France et en Europe, démontre que la réciproque n'est pas vraie. Le Collectif contre l'islamophobie n'existe que pour empêcher les véritables questions d'être posées. L'attentat contre Charlie Hebdo est un avertissement à l'attention de ceux qui croient à la liberté, comme ce fut le cas pour Salman Rushdie, Robert Redecker, et aujourd'hui Georges Bensoussan. Aujourd'hui les démocrates Tunisiens manifestent contre les retour de djihadistes de Syrie et demandent qu'ils soient déchus de leur nationalité qu'ils ont eux-mêmes reniée en faisant allégeance à L'Etat Islamique. Et on ne peut pas taxer les Tunisiens d'islamophobie ! Que cet exemple serve à la France.

Soutien à Georges Bensoussan

15 janvier 2017, 22h46, jacqueline

Bien sûr que je soutiens Georges Bensoussan, et il n'a rien dit de mauvais, seulement la vérité. Je dis aussi souvent que l'antisémitisme démarre à l'intérieur même du ventre de la mère qui profère des paroles de haine contre les Juifs. C'est malheureux à dire mais c'est la réalité !

Hommage çà Georges Bensoussan

16 janvier 2017, 08h05, Gabrielle Bouhana/Jakoubovitch

S'il n'y avait qu'une seule personne que l'on ne puisse accuser de partialité c'est bien Georges Bensoussan. Je l'ai connu lors de mes démarches pour faire connaitre l'activité clandestine du Comité Amelot. J'ai rarement rencontré une personne oeuvrant avec autant de dignité et de courage contre l'antisémitisme.

Tout mon soutien et toute ma solidarité à Monsieur Bensoussan !

16 janvier 2017, 19h01, Emanuela (Italie)

Vous n'etes pas seul! Vous n'avez dit rien de mal! Toute ma solidarité envers Vous !

VERS UNE REMISE EN CAUSE DE NOTRE JUSTICE

17 janvier 2017, 09h37, Arma

Plus encore que l'indignité du procès intenté à G. BENSOUSSAN par les sentinelles de l'islamophobie, je crois qu'il faut s'en prendre à ceux des rouages de la Justice qui permettent que notre pays en soit le théâtre. A l'heure où l'islam en France pose plus de problèmes civils qu'il n'apporte de solutions religieuses, comment peut-on laisser le Justice accuser ses élites, ses intellectuels, pour permettre à une stratégie manifeste de se déployer contre la volonté de tout un peuple, le nôtre ?

D. Nous envoie des épreuves à la hauteur de nos talents. La résistance c'est maintenant

18 janvier 2017, 09h09, Nicolas ZAHAR

Je vous soutiens. Il semble qu'il existe, aujourd'hui (depuis les années MITERRAND en fait), en France, une forme de censure et de police du verbe, et même de la pensée, sur certains sujets abordés, qui curieusement, n'existent même pas dans certains régimes "autoritaires". Pour preuve, le Coran semble avoir voix au chapitre dans notre pays, pourtant cet ouvrage, dans de nombreuses sourates, menace Juifs et Chrétiens. Un simple exemple au travers de la seconde partie de la sourate 9-29 : "Tuez (parfois traduit par erreur par combattez) les Juifs et les Chrétiens (en fait désignés par des sobriquets peu amen) jusqu'à ce qu'ils s'humilient ou vous paient la dîme". Bref ! Sourate parfaitement et largement appliqué dans la plupart des pays Musulmans... Lorsqu'il en reste. Nicolas ZAHAR.

Anti Racisme

18 janvier 2017, 10h18, S.C

Soit Georges Bensoussan est un raciste et il doit être condamné conformément à la loi, soit ce n'est pas un Raciste, ce dont je suis intimement convaincu et dans ces conditions les associations anti-racistes telles la Licra, qui mène un combat formidable contre le racisme se doivent d'apporter leur caution morale à Georges Bensoussan afin d'enrayer cette machine infernale qui consiste à traduire en justice tous ceux qui osent condamner sous prétexte d'Islamophobie, l'antis émitisme arabo musulman.

Soutien total à Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 10h39, Jean Luc Landier

Soutien total à Georges Bensoussan, qui allie la compétence scientifique au courage politique. L'accusation portée contre lui est une méprisable imposture et une tentative de museler par l'intimidation judiciaire et médiatique les porteurs de messages de vérité. Courage, Georges, vous n'êtes pas seul.

Tous au procès de Bensoussa le 25 janvier

18 janvier 2017, 11h04, Tony

Tous au procès de Bensoussan le 25 janvier ! Dans l'intérêt des Juifs en France, de la démocratie, et des musulmans eux-mêmes qui refusent l'oppression, il est indispensable que nous soyons intelligents, que nous comprenions que derrière la lutte contre "l'islamophobie" (terme totalement inadéquat) se cache un projet politique rampant qui s'appelle l'islamisme, c'est à dire un projet qui veut faire de nos démocraties des régimes théocratiques musulmans. L'habileté de ces militants est de s'attirer les sympathies des gens de gauche et même de droite (souvent sincères) qui meurent de peur d'être traités de racistes, et croulent sous la culpabilité d'appartenir à un pays qui a été colonisateur, il y a 55 ans. Oui, il faut affirmer haut et fort : non au chantage au racisme anti-musulmans ! Soyons lucides, Agissons avant qu'il ne soit trop tard ! Tous au procès de Bensoussan le 25 janvier !

Je soutiens sans hésitation aucune Georges Benssoussan

18 janvier 2017, 11h26, Amnon DANAN

Merci à Antoine MERCIER qui a su, comme à son habitude avec ses invités, faire parler Alain FINKELKRAUT qui a tout dit sur la nouvelle et triste réalité de l'antisémitisme d'inspiration musulmane en France. Bravo.

Solidarité avec Georges Bensussan, par Robert Legros

18 janvier 2017, 11h51, Robert Legros, professeur de philosophie

J'exprime ma solidarité avec Georges Bensoussan au nom d'une critique de la notion d'islamophobie. La critique d'une religion peut se développer en dehors de tout préjugé raciste. En outre il est manifeste qu'un antisémitisme se répand dangereusement au sein d'une grand partie de la population musulmane. Une critique d'Israël peut ne pas être antisémite, de même qu'une critique du refus d'intégration dans la société française par des musulmans de France ne traduit aucune islamophobie.

L'ennemi, c'est l'islam

18 janvier 2017, 15h07, Alex E. MERALI

Le danger, l'ennemi, c'est l'islam. Un point c'est tout et le reste n'est que vaine gesticulation réthorique. L'important est de nommer clairement l'ennemi et surtout de le combattre car il n'y a aucun autre choix que de le vaincre ou de disparaître. Dire que des juifs et même des juifs israéliens refusent de voir la réalité en face et persistent dans une attitude d'illusoire et fallacieux humanisme... C'est terrible de constater qu'au sein de ce peuple - notre peuple - si menacé, d'irresponsables idéologues fumeux se font les actifs complices de ces porteurs d'islam dont le plus beau rêve est notre disparition. Aussi, très cordiale solidarité avec Georges Bensoussan et chaleureuse considération.

Avec Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 15h40, Simon

Belle initiative d'Akadem. En complément, l'interview parue dans Actualité juive. http://actuj.com/2017-01/france/4566-georges-bensoussan-le-ccif-poursuit-avec-moi-sa-strategie-d-intimidation.

Islam

18 janvier 2017, 17h55, G.Collet

L'islam ne peut exister que visible. A ce titre, tout notre monde visible est donc appelé à devenir strictement et uniformément musulman. Cela n'est pas un souhait mais une nécessité. Nécessité VITALE ! Car le caractère absolu de cette... Idéologie ! Implique que tout ce qui se manifeste et n'est pas musulman disparaisse... Comme autant de blasphèmes ! Certes ils ont un peu le sens de l'histoire et donc du temps nécessaire. A le dire vite l'Australie ne les dérange pas... Encore... Vraiment beaucoup. Mais Israël les prend de face. Car Israël en tant que tel - dans leur logique absolue - n'est pas autre chose, - compte tenue de Sa position centrale, sur tous les plans-principes- que la preuve VISIBLE (... Insolente !) que leur Die. N'est pas tout puissant !... à supporter un tel blasphème. Et vous voudriez parler paix. Honte qu'en France, il puisse y avoir des fonctionnaires, des administratifs plutôt, au sens précis où H. Arendt utilise ce terme, pour seulement permettre un tel procès.

Total soutien à Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 18h54, siberian khatru

La liberté de penser et de s'exprimer n'est pas négociable, en aucune façon ! Merci à vous, Monsieur ! L'islamophobie est le cache- sexe des fanatiques islamistes, qui ne dupent personne. Courage, non aux manipulations des idiots utiles, non aux billevesées des islamogauchistes ! Oui, l'antisémitisme d'inspiration musulmane existe trop souvent.

Dire la vérité

19 janvier 2017, 06h56, Emet

Il faut avoir fréquenté les familles maghrébines et les mosquées " de l'intérieur " et sans le filtre du marketing politique pour savoir à quel point Georges Bensoussan a raison. Un non-pratiquant anti sémite sera toujours mieux traité et considéré qu'un pratiquant philosemite C'est un pré requis implicite voire explicite de socialisation. Cela va de soi de dire ou de penser du mal des juifs.

Contre la pensée binaire

20 janvier 2017, 14h22, Avraham Y

« Malheur à vous qui vous croyez en sécurité à Sion et à vous si pleins de quiétude sur le mont de Chomrone, qui percez l'élite de la première des nations et attirez à vous les foyers d'Israël  ! (…) Vous vous imaginez reculer le jour du malheur et vous avancez le règne de la violence  ! (…) C'est pourquoi bien vite ils s'en iront en tête des déportés, alors c'en sera fini des chants bruyants de ces voluptueux. (…) Je déteste l'orgueil de Yaaqov (…). Vous avez changé le bon droit en poison et l'oeuvre de la justice en plante vénéneuse. Vous trouvez votre joie dans ce qui est néant, vous dîtes  :  « N'est-ce pas grace à notre énergie que nous avons conquis la puissance  ?  » (Amos 6, 1-13) « Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Yaaqov, officiers de la maison d'Israël, qui détestez la justice et pervertissez tout ce qui est droit  ! Ils bâtissent Sion au moyen de meurtres et Jérusalem au moyen d'iniquités. (…) Eh bien à cause de vous Sion sera labourée comme un champs, Jérusalem deviendra un monceau de ruines (…).  » Mikh'a (3, 9-12).

L'émission

20 janvier 2017, 15h39, Esther

J'ai écouté l'émission d'Alain finkelkraut, je suis outrée de ce qu'avance Mr Weil, NON les juifs tunisiens n'ont pas été mieux traités que les arabes tunisiens sur le sol français, j'en veux pour preuve que j'ai attendu 10 ans avant d'être française. C'est insupportable d'entendre tant de suffisance. Je soutiens Georges Bensoussan et le remercie infiniment du partage de son érudition.

Le fruit de la soit disant tolérance

21 janvier 2017, 08h26, hlluc

Je soutiens moi aussi Georges Bensoussan, la justice consiste à reveler la vérité, et non pas à la soustraire, l'antisémitisme de la majorité des musulmans, est nourrie depuis la naissance, c'est une réalité incontestable, et pour preuve, lorsque j'etais plus jeune, des musulmans m'on fait comprendre clairement, qu'au jugement dernier, les Juifs seront détruits par Allah, et que si " l'un d'eux se cachait derrière un rocher, le rocher lui-même crierait pour indiquer que la personne Juive se trouve cachée là " voila une triste réalité qui corrompt, qui insidieusement infecte même les esprits les plus propres depuis leur naissance. Ne craint rien Georges, le très Haut aime la Justice, Beni est Eloim.

Je suis Charlie, Je suis GB

24 janvier 2017, 22h19, ET

Je voudrais citer le témoignage de soutien de Jean –Pierre LLEDO, cinéaste arabophone et francophone, qui a longtemps vécu en Algérie (il est je crois même Franco-Algérien par l’un de ses deux parents). C’est un familier de la langue arabe et de la culture populaire. Dans un article (JForum), il commente de l’intérieur la séquence du documentaire en cause : " Dans un film documentaire sur le monde de l’école en France de Georges Benayoun, le sociologue franco-algérien Smaïn Laacher avait dit : « donc cet antisémitisme il est déjà déposé dans l’espace domestique. Il est dans l’espace domestique et il est quasi naturellement déposé sur la langue, déposé dans la langue. Une des insultes des parents à leurs enfants quand ils veulent les réprimander, il suffit de les traiter de juif. ’’ J-P L précise en note : « Lorsque le mot ‘’Yaoudi’’ (juif) est prononcé dans le monde musulman arabe, on le fait suivre quasi-automatiquement du mot ‘’hachak’’ (une sorte d’excuse vis-à-vis de l’interlocuteur, pour le gros mot prononcé)… » A cela je dois apporter mon propre témoignage. J’étais un jour en compagnie d’amis musulmans qui recevaient en France la visite des parents de l’un d’entre eux, venus d’Algérie. Et tout à coup, l’un des jeunes de ma génération se met à réprimander son parent : mon bagage dialectal était insuffisant pour saisir les subtilités. L’explication est venue par le fils qui, me sachant Juive, avait entendu son père proférer machinalement la fameuse insulte à propos d’un tiers, qualifié de « Yaoudi », mot accompagné aussitôt de la locution signifiant « sauf votre respect ». Prononcer ce mot c’était se salir et salir l’interlocuteur. Après avoir eu l’explication, j’ai pu me souvenir de l’énoncé entendu qui était inimaginable, dans ma propre langue, le français ! L’attitude honnête et efficace était d’agir comme ce jeune et de relever le fait, à mon insu, pour stopper son incongruité.

Pourquoi une islamophobie est impossible

26 janvier 2017, 19h59, bernaerts

Sur le terme « islamophobie »  : La phobie est un mécanisme qui consiste à déplacer une peur interne sur un objet externe  : par exemple avoir peur des chiens. Ce mécanisme permet d’avoir la sensation de contrôler cette peur en évitant l’objet externe. L’islamophobie signifierait qu’il s’agit d’une peur interne, mais quid du gain d’une tel déplacement à savoir échapper à l’islam puisque précisément c’est de ne pouvoir y échapper qui pose problème  ? On aurait pu dire « peur de l’islam »  ; pourquoi dès lors l’emploi du terme phobie  ? Pour disqualifier l’autre, celui qu’on prétend islamophobe en le traitant de malade. Et les médias, leurs invités sont les plus puissants propagateurs de ce terme car ils acceptent sans cesse de l’employer rejetant la clé de compréhension de l’obscurantisme de ce mot.

Emission d'Alain Finkelkraut.

2 février 2017, 12h04, Lilide

Mr. Weil, si mon père était encore de ce monde, il aurait dit de vous : " il bave et il dit qu'il pleut ". Je suis Juive Tunisienne et croyez moi, j'en ai bavé avant de trouver un job à mon arrivée en France. j'étais tellement desespérée que je m'étais dit : retournes à Tunis. Ils ne veulent pas de toi ici. Compte tenu de ce qui précède, je soutiens de toutes mes forces G. Bensoussan.

Deux ans après, parfaite analyse

27 mars 2018, 16h15, Robert

Comme d'habitude, Alain Finkielkraut a eu une vision claire de "l'affaire" Georges Bensoussan, y compris quant à l'issue du premier procès. Qu'elle soit tétée au sein de la mère ou intégrée à la langue, la haine transmise reste la haine transmise. Quelle prévisibilité de la part de Smaïn Laacher de retourner sa veste. Il semble qu'une critique de l'islam par un juif soit insupportable, même pour un musulman qui se dit progressiste. Bensoussan, comme piégé, en fait les frais. Reste à attendre le verdict de l'appel qui j'espère, saura reconnaitre où est le bonhomme qui pense et le mouvement qui diffuse une idéologie. Malheureusement, cela risque de ne pas changer grand chose à la marche constante de l'islamisme en France et en Europe qui font preuve d'une soumission consternante. Les quatre morts du super U en témoignent.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Chantage à l'islamophobie

16 min

Alain Finkielkraut - philosophe, Antoine Mercier - Journaliste

Commentaires ( 32 )

Bravo

11 janvier 2017, 21h43, Hln

Bravo et merci pour ce magazine : il faut soutenir Georges Bensoussan ! Et qu'i puisse à nouveau se consacrer entièrement à son formidable travail.

Georges Bensoussan, un procès pour faire pression

12 janvier 2017, 08h33, popi soudure

Toutes les vérités ne sont plus bonnes a dire ! Surtout avec le tabou de l'antisémitisme musulman ! Mème Finkelkraut se désolidarise de G Bensoussan ! Le climat en France sur ce sujet est sujet a une police de la pensée ! L'islamophobie imposée aux critiques de l'islam a gagné les pensées et toutes critiques sont severement punis par des procés et mises aux piloris dans les médias main stream... La dhimmitude a gagnée les esprits ! C'est un recul sans précédent de la liberté d'expression !

Georges Bensoussan

12 janvier 2017, 16h40, Lilassan

J'apporte un soutien total à Gorges Bensoussan.

Haro de la pensée unique sur les intellectuels juifs

12 janvier 2017, 17h01, patrick Granville.

Bâillonner par des procès en sorcellerie les intellectuels (juifs et non juifs) au nom de l'islamophobie ne fait pas honneur aux tribunaux français. Citons BHL, Bensoussan, Finkielkraut, Onfray, Rusdhy, Bruckner... Tous invités à rejoindre le monde du silence sous la pression du politiquement correct. Le 10 janvier 2014, plus de 3 millions de personnes défilaient dans la capitale, avec de nombreux élus en tête y compris le chef de l’État avec pour motivations : 1- d/éfendre la liberté de pensée, 2- dire non au terrorisme islamique. Alors à quoi bon avoir entendu ce jour là "je suis Charlie", "je suis juif", "je suis flic", " je suis libre" si les prétoires non rien entendus ou ne se souviennent pas de ce jour là. Si les tribunaux condamnent G Bensoussan le 25 janvier, cela reviendra à envoyer un signal très fort au peuple démocratique épris de liberté et de justice que le règne de la charia et des tribunaux islamiques représentés par les dizaines d'associations dites antiracistes grassement subventionnées par nos impôts ont pris le pouvoir dans ce pays. Or le peuple français est d'essence révolutionnaire depuis 1789 et de descendance de résistants et de patriotes depuis le 18 juin 40. Attention sous les pavés la Plage !...

L'ETAT D'ISRAEL ET LA FIN DE L'ANTISEMITISME

12 janvier 2017, 17h02, RBB

Foncièrement les JUIFS subissent depuis des millénaires, apres la disparition du Royaume Juif, la haine des bénéficiaires de cette destruction, et cela d'autant qu'ils ne peuvent compter sur pratiquement personne pour les défendre (meme la dhimitude qu consiste a payer pour être vivant n'est pas respectée par les bénéficiaires des versements pecuniers des Juifs. ) Récemment'au Maroc, après l’Indépendance les Juifs on pu vivre au Maroc sans le statut de dhimmi, et ainsi ont pu contribuer par leur labeur et leur génie a la marocanisation des rouages de l'Etat. Mais, helas, cette période n'a pu survivre essentiellement a cause du retour de la haine des Juifs. Aujourd'hui, l'Etat d'Israel est revenu sur sa terre et les Juifs ne sont plus des minorites corveables a merci car l'Etatd'Israel est maintenant recréé et c'est leur pays de predilection. Les Juifs restent neanmoins les boucs emissaires des haine internes aux pays du monde entier et meme dans les pays ou il n'y a plus de Juifs ! Je crois que l'anti judaïsme existera jusqu’au moment ou les ÉTATS du monde entier reconnaitront l'Etat d'SRAEL. CETTE HAINE VOILA LA BÊTE IMMONDE QU'IL FAUT COMBATTRE.

Oui mais

12 janvier 2017, 18h20, Zeki Ergas

Bien sûr l'antisémitisme existe dans le monde musulman. Je suis né et j'ai grandi à Istanbul en Turquie et moi-même et ma famille avons souffert de l'antisémitisme. Mais le vrai problème n'est pas l'existence de l'antisémitisme - qui, je pense, ne disparaîtra jamais - ou celui de l'islamophobie. C'est celui de la justice, de la vérité. L'occupation en Palestine est un problème qu'il faut résoudre. Je crois que dans la position du gouvernement israélien et des Juifs de la diaspora - surtout américains - qui la soutiennent, il y a une part importante de mensonge et d'hypocrisie. Le gouvernement israélien actuel ne pourrait pas exister s'il ne soutenait pas la colonisation et la création d'un État juif qui va de la Méditerranée jusqu'au Jourdain - déjà des voix s'élèvent pour annexer la zone dite C qui comprend la Vallée du Jourdain. Donc cela ne sert à rien de défendre des positions qui sont plus ou moins défendables, et faire de la propagande. L'occupation n'est pas possible à long terme et tôt ou tard elle va mener à l'implosion de la société israélienne. Donc, il faut accepter un petit État juif et vraiment aider le peuple palestinien non seulement à avoir leur État, mais sincèrement les aider à réussir leur État. C'est la seule vraie option des Israéliens et des Juifs de la diaspora.

Soutien sans réserve à Georges Bensoussan

13 janvier 2017, 11h15, Françoise, Genève

Un grand merci pour ce dialogue d'une intelligence et d'une lucidité qui répondent à la pensée unique aveugle. J'espère qu'en dépit des pressions exercées sur eux, des hommes comme Georges Bensoussan, Pascal Bruckner, , Alain Finkielkraut et tous ceux qui ont le courage de dire ce que trop de monde ne veut pas entendre, continueront à parler et écrire sans auto-censure. Je salue leur dignité d'hommes libres.

SOUTIEN A MR BENSOUSSAN

13 janvier 2017, 16h34, Gab30

Vous n'êtes pas seul. Continuez pour nous dont la voix ne peut se faire entendre.

Georges Bensoussan, un procès pour faire pression

15 janvier 2017, 14h49, Yolande

Merci, mille fois merci pour vos interventions. Il faudra encore longtemps être sur nos gardes, nous défendre sans être paranoïaques. Oui, il faut soutenir Georges Bensoussan et Alain Finkielkraut et tous ceux qui "mouillent leurs chemises" pour que nous juifs, puissions vivre le plus en paix possible ! Je n'aurais jamais imaginer écrire cela il y 50 ans ! Quant au commentaire de Zeki Ergas je ne vois vois ni le rapport avec un "petit état juif en Israël" ni avec un état palestinien ! Voilà encore un rapprochement malsain ! L'antisémitisme de certains pays musulmans n'a pas attendu la création de l'état d'Israël poursévir que je sache !

Les stratégies sournoises de l'Islam politique contre la démocratie.

15 janvier 2017, 20h11, René M.

Les islamiste, c'est à dire ceux des musulmans qui instrumentalisent les textes religieux à des fins de domination des peuples par la violence, et l'Etat Islamique. En est l'image la plus aboutie, se servent des institutions de nos démocraties pour s'immiscer progressivement à l'intérieur de nos régimes pacifiés afin de les subvertir et de les soumettre... Cet objectif est clairement exprimé dans les textes fondateurs de l'Islam politique (Hassan el Banna, Mawdoodi, SaÏd Qutb, etc. ). Nous avons d'ailleurs aujourd'hui un parti politique qui cherche sa place en comptant sur un électorat potentiel et qui se nomme "Les Musulmans démocrates" terme qui est en soi un oxymore car la démocratie laisse ses citoyens libres, notamment de changer de religion sans risquer d'être puni de mort, et les femmes libres d'aimer et/ou d'épouser qui elles veulent, même des non musulmans sans courir le risque d'être battues ou tuées dans le cadre de "crimes d'honneur". Aucun régime islamique (Iran, Arabie saoudite etc. ) n'offre ces libertés à ses citoyens. Ces libertés sont impossibles dans ces régimes archaïques et corrompus, dont les élites dirigeantes sont incapables d'assurer le bien être de leurs propres peuples et poussent leurs laissés pour compte sur les routes de l'exil vers nos démocraties occidentales, faisant ainsi d'une pierre deux coup. Qui se dit démocrate doit être capable de préciser sa position sur ces deux points capitaux : la liberté religieuse et l'égalité de la femme. Les véritables démocrates parmi les Français de confession musulmane ne mettent pas en avant leurs croyances religieuses. Seuls les islamistes le font en invoquant l'existence de partis "chrétiens démocrates". Or, comparaison n'est pas raison". En effet, le temps ou les chrétiens tuaient pour cause de religion est définitivement révolu. Par contre, la persécution des chrétiens d'Orient par des islamistes, de même que les attentats islamistes en France et en Europe, démontre que la réciproque n'est pas vraie. Le Collectif contre l'islamophobie n'existe que pour empêcher les véritables questions d'être posées. L'attentat contre Charlie Hebdo est un avertissement à l'attention de ceux qui croient à la liberté, comme ce fut le cas pour Salman Rushdie, Robert Redecker, et aujourd'hui Georges Bensoussan. Aujourd'hui les démocrates Tunisiens manifestent contre les retour de djihadistes de Syrie et demandent qu'ils soient déchus de leur nationalité qu'ils ont eux-mêmes reniée en faisant allégeance à L'Etat Islamique. Et on ne peut pas taxer les Tunisiens d'islamophobie ! Que cet exemple serve à la France.

Soutien à Georges Bensoussan

15 janvier 2017, 22h46, jacqueline

Bien sûr que je soutiens Georges Bensoussan, et il n'a rien dit de mauvais, seulement la vérité. Je dis aussi souvent que l'antisémitisme démarre à l'intérieur même du ventre de la mère qui profère des paroles de haine contre les Juifs. C'est malheureux à dire mais c'est la réalité !

Hommage çà Georges Bensoussan

16 janvier 2017, 08h05, Gabrielle Bouhana/Jakoubovitch

S'il n'y avait qu'une seule personne que l'on ne puisse accuser de partialité c'est bien Georges Bensoussan. Je l'ai connu lors de mes démarches pour faire connaitre l'activité clandestine du Comité Amelot. J'ai rarement rencontré une personne oeuvrant avec autant de dignité et de courage contre l'antisémitisme.

Tout mon soutien et toute ma solidarité à Monsieur Bensoussan !

16 janvier 2017, 19h01, Emanuela (Italie)

Vous n'etes pas seul! Vous n'avez dit rien de mal! Toute ma solidarité envers Vous !

VERS UNE REMISE EN CAUSE DE NOTRE JUSTICE

17 janvier 2017, 09h37, Arma

Plus encore que l'indignité du procès intenté à G. BENSOUSSAN par les sentinelles de l'islamophobie, je crois qu'il faut s'en prendre à ceux des rouages de la Justice qui permettent que notre pays en soit le théâtre. A l'heure où l'islam en France pose plus de problèmes civils qu'il n'apporte de solutions religieuses, comment peut-on laisser le Justice accuser ses élites, ses intellectuels, pour permettre à une stratégie manifeste de se déployer contre la volonté de tout un peuple, le nôtre ?

D. Nous envoie des épreuves à la hauteur de nos talents. La résistance c'est maintenant

18 janvier 2017, 09h09, Nicolas ZAHAR

Je vous soutiens. Il semble qu'il existe, aujourd'hui (depuis les années MITERRAND en fait), en France, une forme de censure et de police du verbe, et même de la pensée, sur certains sujets abordés, qui curieusement, n'existent même pas dans certains régimes "autoritaires". Pour preuve, le Coran semble avoir voix au chapitre dans notre pays, pourtant cet ouvrage, dans de nombreuses sourates, menace Juifs et Chrétiens. Un simple exemple au travers de la seconde partie de la sourate 9-29 : "Tuez (parfois traduit par erreur par combattez) les Juifs et les Chrétiens (en fait désignés par des sobriquets peu amen) jusqu'à ce qu'ils s'humilient ou vous paient la dîme". Bref ! Sourate parfaitement et largement appliqué dans la plupart des pays Musulmans... Lorsqu'il en reste. Nicolas ZAHAR.

Anti Racisme

18 janvier 2017, 10h18, S.C

Soit Georges Bensoussan est un raciste et il doit être condamné conformément à la loi, soit ce n'est pas un Raciste, ce dont je suis intimement convaincu et dans ces conditions les associations anti-racistes telles la Licra, qui mène un combat formidable contre le racisme se doivent d'apporter leur caution morale à Georges Bensoussan afin d'enrayer cette machine infernale qui consiste à traduire en justice tous ceux qui osent condamner sous prétexte d'Islamophobie, l'antis émitisme arabo musulman.

Soutien total à Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 10h39, Jean Luc Landier

Soutien total à Georges Bensoussan, qui allie la compétence scientifique au courage politique. L'accusation portée contre lui est une méprisable imposture et une tentative de museler par l'intimidation judiciaire et médiatique les porteurs de messages de vérité. Courage, Georges, vous n'êtes pas seul.

Tous au procès de Bensoussa le 25 janvier

18 janvier 2017, 11h04, Tony

Tous au procès de Bensoussan le 25 janvier ! Dans l'intérêt des Juifs en France, de la démocratie, et des musulmans eux-mêmes qui refusent l'oppression, il est indispensable que nous soyons intelligents, que nous comprenions que derrière la lutte contre "l'islamophobie" (terme totalement inadéquat) se cache un projet politique rampant qui s'appelle l'islamisme, c'est à dire un projet qui veut faire de nos démocraties des régimes théocratiques musulmans. L'habileté de ces militants est de s'attirer les sympathies des gens de gauche et même de droite (souvent sincères) qui meurent de peur d'être traités de racistes, et croulent sous la culpabilité d'appartenir à un pays qui a été colonisateur, il y a 55 ans. Oui, il faut affirmer haut et fort : non au chantage au racisme anti-musulmans ! Soyons lucides, Agissons avant qu'il ne soit trop tard ! Tous au procès de Bensoussan le 25 janvier !

Je soutiens sans hésitation aucune Georges Benssoussan

18 janvier 2017, 11h26, Amnon DANAN

Merci à Antoine MERCIER qui a su, comme à son habitude avec ses invités, faire parler Alain FINKELKRAUT qui a tout dit sur la nouvelle et triste réalité de l'antisémitisme d'inspiration musulmane en France. Bravo.

Solidarité avec Georges Bensussan, par Robert Legros

18 janvier 2017, 11h51, Robert Legros, professeur de philosophie

J'exprime ma solidarité avec Georges Bensoussan au nom d'une critique de la notion d'islamophobie. La critique d'une religion peut se développer en dehors de tout préjugé raciste. En outre il est manifeste qu'un antisémitisme se répand dangereusement au sein d'une grand partie de la population musulmane. Une critique d'Israël peut ne pas être antisémite, de même qu'une critique du refus d'intégration dans la société française par des musulmans de France ne traduit aucune islamophobie.

L'ennemi, c'est l'islam

18 janvier 2017, 15h07, Alex E. MERALI

Le danger, l'ennemi, c'est l'islam. Un point c'est tout et le reste n'est que vaine gesticulation réthorique. L'important est de nommer clairement l'ennemi et surtout de le combattre car il n'y a aucun autre choix que de le vaincre ou de disparaître. Dire que des juifs et même des juifs israéliens refusent de voir la réalité en face et persistent dans une attitude d'illusoire et fallacieux humanisme... C'est terrible de constater qu'au sein de ce peuple - notre peuple - si menacé, d'irresponsables idéologues fumeux se font les actifs complices de ces porteurs d'islam dont le plus beau rêve est notre disparition. Aussi, très cordiale solidarité avec Georges Bensoussan et chaleureuse considération.

Avec Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 15h40, Simon

Belle initiative d'Akadem. En complément, l'interview parue dans Actualité juive. http://actuj.com/2017-01/france/4566-georges-bensoussan-le-ccif-poursuit-avec-moi-sa-strategie-d-intimidation.

Islam

18 janvier 2017, 17h55, G.Collet

L'islam ne peut exister que visible. A ce titre, tout notre monde visible est donc appelé à devenir strictement et uniformément musulman. Cela n'est pas un souhait mais une nécessité. Nécessité VITALE ! Car le caractère absolu de cette... Idéologie ! Implique que tout ce qui se manifeste et n'est pas musulman disparaisse... Comme autant de blasphèmes ! Certes ils ont un peu le sens de l'histoire et donc du temps nécessaire. A le dire vite l'Australie ne les dérange pas... Encore... Vraiment beaucoup. Mais Israël les prend de face. Car Israël en tant que tel - dans leur logique absolue - n'est pas autre chose, - compte tenue de Sa position centrale, sur tous les plans-principes- que la preuve VISIBLE (... Insolente !) que leur Die. N'est pas tout puissant !... à supporter un tel blasphème. Et vous voudriez parler paix. Honte qu'en France, il puisse y avoir des fonctionnaires, des administratifs plutôt, au sens précis où H. Arendt utilise ce terme, pour seulement permettre un tel procès.

Total soutien à Georges Bensoussan

18 janvier 2017, 18h54, siberian khatru

La liberté de penser et de s'exprimer n'est pas négociable, en aucune façon ! Merci à vous, Monsieur ! L'islamophobie est le cache- sexe des fanatiques islamistes, qui ne dupent personne. Courage, non aux manipulations des idiots utiles, non aux billevesées des islamogauchistes ! Oui, l'antisémitisme d'inspiration musulmane existe trop souvent.

Dire la vérité

19 janvier 2017, 06h56, Emet

Il faut avoir fréquenté les familles maghrébines et les mosquées " de l'intérieur " et sans le filtre du marketing politique pour savoir à quel point Georges Bensoussan a raison. Un non-pratiquant anti sémite sera toujours mieux traité et considéré qu'un pratiquant philosemite C'est un pré requis implicite voire explicite de socialisation. Cela va de soi de dire ou de penser du mal des juifs.

Contre la pensée binaire

20 janvier 2017, 14h22, Avraham Y

« Malheur à vous qui vous croyez en sécurité à Sion et à vous si pleins de quiétude sur le mont de Chomrone, qui percez l'élite de la première des nations et attirez à vous les foyers d'Israël  ! (…) Vous vous imaginez reculer le jour du malheur et vous avancez le règne de la violence  ! (…) C'est pourquoi bien vite ils s'en iront en tête des déportés, alors c'en sera fini des chants bruyants de ces voluptueux. (…) Je déteste l'orgueil de Yaaqov (…). Vous avez changé le bon droit en poison et l'oeuvre de la justice en plante vénéneuse. Vous trouvez votre joie dans ce qui est néant, vous dîtes  :  « N'est-ce pas grace à notre énergie que nous avons conquis la puissance  ?  » (Amos 6, 1-13) « Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Yaaqov, officiers de la maison d'Israël, qui détestez la justice et pervertissez tout ce qui est droit  ! Ils bâtissent Sion au moyen de meurtres et Jérusalem au moyen d'iniquités. (…) Eh bien à cause de vous Sion sera labourée comme un champs, Jérusalem deviendra un monceau de ruines (…).  » Mikh'a (3, 9-12).

L'émission

20 janvier 2017, 15h39, Esther

J'ai écouté l'émission d'Alain finkelkraut, je suis outrée de ce qu'avance Mr Weil, NON les juifs tunisiens n'ont pas été mieux traités que les arabes tunisiens sur le sol français, j'en veux pour preuve que j'ai attendu 10 ans avant d'être française. C'est insupportable d'entendre tant de suffisance. Je soutiens Georges Bensoussan et le remercie infiniment du partage de son érudition.

Le fruit de la soit disant tolérance

21 janvier 2017, 08h26, hlluc

Je soutiens moi aussi Georges Bensoussan, la justice consiste à reveler la vérité, et non pas à la soustraire, l'antisémitisme de la majorité des musulmans, est nourrie depuis la naissance, c'est une réalité incontestable, et pour preuve, lorsque j'etais plus jeune, des musulmans m'on fait comprendre clairement, qu'au jugement dernier, les Juifs seront détruits par Allah, et que si " l'un d'eux se cachait derrière un rocher, le rocher lui-même crierait pour indiquer que la personne Juive se trouve cachée là " voila une triste réalité qui corrompt, qui insidieusement infecte même les esprits les plus propres depuis leur naissance. Ne craint rien Georges, le très Haut aime la Justice, Beni est Eloim.

Je suis Charlie, Je suis GB

24 janvier 2017, 22h19, ET

Je voudrais citer le témoignage de soutien de Jean –Pierre LLEDO, cinéaste arabophone et francophone, qui a longtemps vécu en Algérie (il est je crois même Franco-Algérien par l’un de ses deux parents). C’est un familier de la langue arabe et de la culture populaire. Dans un article (JForum), il commente de l’intérieur la séquence du documentaire en cause : " Dans un film documentaire sur le monde de l’école en France de Georges Benayoun, le sociologue franco-algérien Smaïn Laacher avait dit : « donc cet antisémitisme il est déjà déposé dans l’espace domestique. Il est dans l’espace domestique et il est quasi naturellement déposé sur la langue, déposé dans la langue. Une des insultes des parents à leurs enfants quand ils veulent les réprimander, il suffit de les traiter de juif. ’’ J-P L précise en note : « Lorsque le mot ‘’Yaoudi’’ (juif) est prononcé dans le monde musulman arabe, on le fait suivre quasi-automatiquement du mot ‘’hachak’’ (une sorte d’excuse vis-à-vis de l’interlocuteur, pour le gros mot prononcé)… » A cela je dois apporter mon propre témoignage. J’étais un jour en compagnie d’amis musulmans qui recevaient en France la visite des parents de l’un d’entre eux, venus d’Algérie. Et tout à coup, l’un des jeunes de ma génération se met à réprimander son parent : mon bagage dialectal était insuffisant pour saisir les subtilités. L’explication est venue par le fils qui, me sachant Juive, avait entendu son père proférer machinalement la fameuse insulte à propos d’un tiers, qualifié de « Yaoudi », mot accompagné aussitôt de la locution signifiant « sauf votre respect ». Prononcer ce mot c’était se salir et salir l’interlocuteur. Après avoir eu l’explication, j’ai pu me souvenir de l’énoncé entendu qui était inimaginable, dans ma propre langue, le français ! L’attitude honnête et efficace était d’agir comme ce jeune et de relever le fait, à mon insu, pour stopper son incongruité.

Pourquoi une islamophobie est impossible

26 janvier 2017, 19h59, bernaerts

Sur le terme « islamophobie »  : La phobie est un mécanisme qui consiste à déplacer une peur interne sur un objet externe  : par exemple avoir peur des chiens. Ce mécanisme permet d’avoir la sensation de contrôler cette peur en évitant l’objet externe. L’islamophobie signifierait qu’il s’agit d’une peur interne, mais quid du gain d’une tel déplacement à savoir échapper à l’islam puisque précisément c’est de ne pouvoir y échapper qui pose problème  ? On aurait pu dire « peur de l’islam »  ; pourquoi dès lors l’emploi du terme phobie  ? Pour disqualifier l’autre, celui qu’on prétend islamophobe en le traitant de malade. Et les médias, leurs invités sont les plus puissants propagateurs de ce terme car ils acceptent sans cesse de l’employer rejetant la clé de compréhension de l’obscurantisme de ce mot.

Emission d'Alain Finkelkraut.

2 février 2017, 12h04, Lilide

Mr. Weil, si mon père était encore de ce monde, il aurait dit de vous : " il bave et il dit qu'il pleut ". Je suis Juive Tunisienne et croyez moi, j'en ai bavé avant de trouver un job à mon arrivée en France. j'étais tellement desespérée que je m'étais dit : retournes à Tunis. Ils ne veulent pas de toi ici. Compte tenu de ce qui précède, je soutiens de toutes mes forces G. Bensoussan.

Deux ans après, parfaite analyse

27 mars 2018, 16h15, Robert

Comme d'habitude, Alain Finkielkraut a eu une vision claire de "l'affaire" Georges Bensoussan, y compris quant à l'issue du premier procès. Qu'elle soit tétée au sein de la mère ou intégrée à la langue, la haine transmise reste la haine transmise. Quelle prévisibilité de la part de Smaïn Laacher de retourner sa veste. Il semble qu'une critique de l'islam par un juif soit insupportable, même pour un musulman qui se dit progressiste. Bensoussan, comme piégé, en fait les frais. Reste à attendre le verdict de l'appel qui j'espère, saura reconnaitre où est le bonhomme qui pense et le mouvement qui diffuse une idéologie. Malheureusement, cela risque de ne pas changer grand chose à la marche constante de l'islamisme en France et en Europe qui font preuve d'une soumission consternante. Les quatre morts du super U en témoignent.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • "L'antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère"

    Une réalité mais une expression maladroite (5min)

  • Un nouvel antisémitisme musulman

    Islamophobie, concept dangereux (9min)

  • Un procès pour faire pression

    Amener les intellectuels à l'auto-censure (2min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 21 décembre 2016
Les documents
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Alain Finkielkraut - philosophe

Alain Finkielkraut est né à Paris en 1949, il est le fils unique d'un maroquinier juif polonais rescapé d'Auschwitz. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, il est agrégé de Lettres modernes. Co-fondateur avec Benny Lévy et Bernard-Henri Lévy de l'Institut d'études lévinassiennes, il est professeur à l'Ecole polytechnique. Admirateur revendiqué d'Emmanuel Lévinas, d'Hannah Arendt, de Milan Kundera et de Charles Péguy, il choisi l'inconfort intellectuel par une critique constante de la société moderne : individualisme narcissique, pensée de Mai-68, imposture de la gauche révolutionnaire. Engagé donc, Alain Finkielkraut s'interroge également sur la place de la mémoire, le rôle de l'intellectuel dans un monde en crise comme ses prises de position à contre-courant l'ont montrées lors du conflit en ex-Yougoslavie (1992).

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Alain Finkielkraut

La seule exactitude, (Stock, 2015)   Acheter

L'identité malheureuse, (Stock, 2013)   Acheter

L'Interminable écriture de l'Extermination, (Stock, 2010)   Acheter

Un Coeur intelligent, (Stock/Flammarion, 2009)   Acheter

Ce que peut la littérature, (Gallimard, 2008)   Acheter

Nous autres, modernes: quatre leçons, (Gallimard, 2008)   Acheter

Philosophie et modernité, (Ecole Polytechnique, 2008)   Acheter

Qu'est-ce que la France?, (Stock, 2007)   Acheter

Le Livre et les livres: entretiens sur la laïcité, (Verdier, 2006)   Acheter

La discorde: Israël-Palestine, les Juifs, la France, (Mille et nuits, 2006)   Acheter

Les battements du monde: dialogue, (Hachette Littératures, 2005)   Acheter

Au nom de l'autre: réflexions sur l'antisémitisme qui vient, (Gallimard, 2003)   Acheter | Emprunter

L'étrangèreté, (Editions du tricorne, 2003)   Acheter

Une voix vient de l'autre rive, (Gallimard, 2002)   Acheter

Penser le XXème siècle, (Ecole Polytechnique, 2001)   Acheter

Internet, l'inquiétante extase, (Mille et une nuits, 2001)   Acheter

La Nation à l'épreuve, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Pierre Brossolette ou le destin d'un héros, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Des hommes et des bêtes, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Du bon usage de la mémoire, (Editions du Tricorne, 2000)   Acheter

Judaïsme et Christianisme, (Editions du Tricorne, 2000)   Emprunter

L'ingratitude: conversation sur notre temps, (Gallimard., 2000)   Acheter

L'humanité perdue: essai sur le XXe siècle, (Seuil, 1998)   Acheter | Emprunter

La Mémoire vaine: du crime contre l'humanité, (Gallimard, 1989)   Acheter

La Défaite de la pensée, (Gallimard, 1987)   Acheter

La Réprobation d'Israël, (Denoël, 1983)   Acheter | Emprunter

Le Juif imaginaire: essai, (Seuil, 1983)   Acheter | Emprunter

L'avenir d'une négation: réflexion sur la question du génocide, (Seuil, 1982)   Acheter | Emprunter

Alain Finkielkraut, Elisabeth de Fontenay

En terrain miné, (Stock, 2017)   Acheter

Antoine Mercier

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Kamel Meziti

Dictionnaire de l'Islamophobie , (Bayard , 2013)   Acheter

Charb

Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes , (Les échappés , 2015)   Acheter

Georges Bensoussan

Les territoires perdus de la République , (Pluriel, 2015)   Acheter

Alain Finkielkraut

La seule exactitude, (Stock, 2015)   Acheter

Abdellali Hajjat, Marwan Mohammed

Islamophobie : comment les élites françaises fabriquent le problème musulman, (La Découverte, 2016)   Acheter

Benjamin Stora, Smaïn Laacher, Jacques Geneviève, Jacques Toubon

Mouvements migratoires, une histoire française , (L'âge d'homme , 2016)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
Tous les livres et DVD du magazine