Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Témoigner par l'écriture

Kadich pour Kertész (6 min)

Nicolas Weill - journaliste
  • Kertesz le mal-aimé

    Auschwitz, Berlin, Budapest (2min)

  • Vivant et survivant

    Un enfant dans les camps (3min)

  • Un monde spolié

    Nazisme et communisme (1min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Nicolas Weill - journaliste

Nicolas Weill est journaliste au Monde, essayiste et traducteur. Il a collaboré au Monde de la Révolution française de 1988 à 1990 et à Courrier International de 1991 à 1995. Journaliste au Monde depuis 1995, il collabore régulièrement au Monde des livres et à Critique. Il est aussi l'auteur d'essais historiques sur l'antisémitisme en France.

Bibliographie du conférencier

Nicolas Weill

Existe-t-il une Europe philosophique ? 16e Forum Le Monde, Le Mans, du 22 au 24 octobre 2004, (PU Rennes, 2005)   Acheter

La République et les antisémites, (Grasset & Fasquelle, 2004)   Acheter

Que reste-t-il de nos tabous ?, (PU Rennes, 2004)   Acheter

Une histoire personnelle de l'antisémitisme, (Laffont, 2003)   Acheter | Emprunter

L'Expédition d'Egypte : le rêve oriental de Bonaparte, (Gallimard, 1998)   Acheter

Emmanuel Sivan, Mythes politiques arabes, (Fayard, 1995)   Acheter

Nicolas Weill, Samuel Didier

Les dessous du triple A - Agences de notation: récit de l'intérieur, (Omniscience/Collection: La manufacture des idées, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
L'organisateur
Commentaires ( 6 )

Kadich pour Imre Kertész

7 avril 2016, 08h27, Sylvinette

Merci pour ce très beau témoignage pour Imre Kertész.

Honneur à Kertész

7 avril 2016, 14h40, Philippe Réfabert

Monsieur, vous dites qu'à Berlin, où il demeura après le Nobel, Imre Kertész, "malgré quelques propos anti-musulmans, sans doute par une ultime provocation, tempêta contre l'antisémitisme hongrois et le régime de Victor Orban". Permettez-moi, Monsieur, de reproduire un paragraphe de "L'Ultime auberge" (p. 245) que vous évoquez : "Les jour misérables du déclin de l'Europe. L'Europe s'aplatit devant l'islam, le supplie de lui faire grâce... Cette comédie me dégoute ; l'Europe meurt de sa lâcheté et de sa faiblesse morale, de son incapacité à se défendre et de l'ornière morale évidente dont elle ne peut s'extraire depuis Auschwitz... Elle est née d'un soulèvement contre la tyrannie orientale (les guerres médiques) et meurt avec la capitulation devant la puissance orientale la plus indigne (les Palestiniens)... Requiem æternam. " Là où votre consœur du Monde dans sa nécrologie parlait de "propos déconcertants" qu'elle attribuait "au grand âge", vous parlez de" propos anti-musulmans" et de "provocation". Je crains, Monsieur, qu'à l'instar des habitants de Weimar en 45, tout en voyant ce qui se passe, vous même et votre consœur, ne refusez pas de savoir. Les propos de Kertész sont à mon sens d'une rare sobriété, d'une grande lucidité et d'une exceptionnelle profondeur de champ. Cordialement.

Oui

8 avril 2016, 17h40, Liliane

... "un monde sans mémoire, un monde qui hait le passé au point d'en rejeter les leçons, y compris celles de Kertész, il ne fera sans doute pas bon y vivre"... Je voudrais tellement que vous vous trompiez. Le grand âge donne parfois des accents de Cassandre, certes... Et pourtant, il ne nous restera que la lucidité pour tenter de vaincre l'ignorance et le nihilisme, nourriture de la tragédie. Merci pour ce bel hommage.

Propos anti-musulmans ultime provocation

28 avril 2016, 21h51, ASTIER Pierre

Rien à ajouter au commentaire de Philippe Réfabert.

Je

30 avril 2016, 23h24, alain

... Vais me dépêcher de combler quelques lacunes. Et prendre le temps de lire Imre Kertész. Merci à vous, y compris les commentaires.

Rejeter les valeurs archaïques de l'islam n'est pas une provocation...

25 mai 2016, 21h18, AMR

Pleinement d'accord avec Philippe Réfabert ! Rejeter les valeurs archaïques de l'islam n'est pas une provocation, c'est le fruit d'une grande lucidité. Il nous faut entendre la sainteté comme la valeur inattaquable de l'Europe. Si nous ne voulons pas de la sainteté dans le sens chrétien du terme, alors nous aurons les imams… c'est-à-dire la fin de l'humanisme athée. Liberté, égalité, fraternité, ne sont pas des valeurs coraniques.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Kadich pour Kertész

6 min

Nicolas Weill - journaliste

Commentaires ( 6 )

Kadich pour Imre Kertész

7 avril 2016, 08h27, Sylvinette

Merci pour ce très beau témoignage pour Imre Kertész.

Honneur à Kertész

7 avril 2016, 14h40, Philippe Réfabert

Monsieur, vous dites qu'à Berlin, où il demeura après le Nobel, Imre Kertész, "malgré quelques propos anti-musulmans, sans doute par une ultime provocation, tempêta contre l'antisémitisme hongrois et le régime de Victor Orban". Permettez-moi, Monsieur, de reproduire un paragraphe de "L'Ultime auberge" (p. 245) que vous évoquez : "Les jour misérables du déclin de l'Europe. L'Europe s'aplatit devant l'islam, le supplie de lui faire grâce... Cette comédie me dégoute ; l'Europe meurt de sa lâcheté et de sa faiblesse morale, de son incapacité à se défendre et de l'ornière morale évidente dont elle ne peut s'extraire depuis Auschwitz... Elle est née d'un soulèvement contre la tyrannie orientale (les guerres médiques) et meurt avec la capitulation devant la puissance orientale la plus indigne (les Palestiniens)... Requiem æternam. " Là où votre consœur du Monde dans sa nécrologie parlait de "propos déconcertants" qu'elle attribuait "au grand âge", vous parlez de" propos anti-musulmans" et de "provocation". Je crains, Monsieur, qu'à l'instar des habitants de Weimar en 45, tout en voyant ce qui se passe, vous même et votre consœur, ne refusez pas de savoir. Les propos de Kertész sont à mon sens d'une rare sobriété, d'une grande lucidité et d'une exceptionnelle profondeur de champ. Cordialement.

Oui

8 avril 2016, 17h40, Liliane

... "un monde sans mémoire, un monde qui hait le passé au point d'en rejeter les leçons, y compris celles de Kertész, il ne fera sans doute pas bon y vivre"... Je voudrais tellement que vous vous trompiez. Le grand âge donne parfois des accents de Cassandre, certes... Et pourtant, il ne nous restera que la lucidité pour tenter de vaincre l'ignorance et le nihilisme, nourriture de la tragédie. Merci pour ce bel hommage.

Propos anti-musulmans ultime provocation

28 avril 2016, 21h51, ASTIER Pierre

Rien à ajouter au commentaire de Philippe Réfabert.

Je

30 avril 2016, 23h24, alain

... Vais me dépêcher de combler quelques lacunes. Et prendre le temps de lire Imre Kertész. Merci à vous, y compris les commentaires.

Rejeter les valeurs archaïques de l'islam n'est pas une provocation...

25 mai 2016, 21h18, AMR

Pleinement d'accord avec Philippe Réfabert ! Rejeter les valeurs archaïques de l'islam n'est pas une provocation, c'est le fruit d'une grande lucidité. Il nous faut entendre la sainteté comme la valeur inattaquable de l'Europe. Si nous ne voulons pas de la sainteté dans le sens chrétien du terme, alors nous aurons les imams… c'est-à-dire la fin de l'humanisme athée. Liberté, égalité, fraternité, ne sont pas des valeurs coraniques.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Kertesz le mal-aimé

    Auschwitz, Berlin, Budapest (2min)

  • Vivant et survivant

    Un enfant dans les camps (3min)

  • Un monde spolié

    Nazisme et communisme (1min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Nicolas Weill - journaliste

Nicolas Weill est journaliste au Monde, essayiste et traducteur. Il a collaboré au Monde de la Révolution française de 1988 à 1990 et à Courrier International de 1991 à 1995. Journaliste au Monde depuis 1995, il collabore régulièrement au Monde des livres et à Critique. Il est aussi l'auteur d'essais historiques sur l'antisémitisme en France.

Bibliographie du conférencier

Nicolas Weill

Existe-t-il une Europe philosophique ? 16e Forum Le Monde, Le Mans, du 22 au 24 octobre 2004, (PU Rennes, 2005)   Acheter

La République et les antisémites, (Grasset & Fasquelle, 2004)   Acheter

Que reste-t-il de nos tabous ?, (PU Rennes, 2004)   Acheter

Une histoire personnelle de l'antisémitisme, (Laffont, 2003)   Acheter | Emprunter

L'Expédition d'Egypte : le rêve oriental de Bonaparte, (Gallimard, 1998)   Acheter

Emmanuel Sivan, Mythes politiques arabes, (Fayard, 1995)   Acheter

Nicolas Weill, Samuel Didier

Les dessous du triple A - Agences de notation: récit de l'intérieur, (Omniscience/Collection: La manufacture des idées, 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier